lundi 21 août 2017

Le territoire des barbares

Le territoire des barbares
El coracon del tartaro
Rosa Montero
suites Métailié, 2004
Traduit par André Gabastou


"Le pardon d'un être bon suffisait. L'existence d'un juste suffisait pour que la ville échappe à la pluie de feu."

Mon 'dernier' Rosa Montero, en attendant la traduction d'un autre ou l'apprentissage éclair de l'espagnol. Mais un ancien, en fait paru au début des années 2000. Déjà l'univers de l'auteur et son talent de conteuse sont bien présents.

Zarza mène une vie étriquée, mais quasi normale, travaillant comme éditrice et correctrice dans une maison d'édition, rayon romans médiévaux. Un matin le passé refait surface, un coup de téléphone "Je t'ai retrouvée". Elle fuit, en vain, elle est pistée. Comme une mouche se cognant à une vitre, elle parcourt la ville, retrouvant ceux qu'elle avait fréquentés du temps de la Blanche et de la Tour, poursuivie par ce correspondant matinal.

Une ville, une seule journée, pour Zarza qui devra enfin affronter ses peurs et ses culpabilités. Ses souvenirs d'ailleurs sont-ils réels?

Bref, à lire.

Les avis de violette, philisine, luocine,

48 commentaires:

  1. A chaque fois que je lis tes billets sur cette auteure, je me dis qu'il faut que je la lise... Je me suis arrêtée à Instructions pour sauver le monde, et je ne sais pas pourquoi ! (ceci dit, celui-ci n'est pas celui qui me tente le plus)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le dernier qui me restait à lire, et , même si je retrouve bien l'auteur, pas mon préféré à ce jours (mais c'est bien quand même)

      Supprimer
  2. Je copie sur Kathel, déjà deux ou trois titres de cette auteure notée chez toi ! Et je me suis arrêtée à "Le roi transparent" ... Je ne rajoute pas ce titre, mais dès que j'ai descendu un peu ma pile, je mets du Montero sur mes étagères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, il y a du choix, et du bon! Notons que je risque de ne pas tenter les gens avec cet auteur pendant un peu de temps.

      Supprimer
  3. Je te sens prête pour apprendre l'espagnol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument pas! C'est curieux, mais pas envie du tout.^_^

      Supprimer
    2. J'ai pris une leçon (pour adultes) on était 30 environ, pas le meilleur moyen pour démarrer. Remarque, ce sont parfois les conditions des élèves...
      Il leur aurait fallu séparer vrais débutants et autres ayant de vagues souvenirs.

      Supprimer
  4. Moi c'est l'anglais que je rêverais de parler correctement en une nuit ! L'Espagnol aussi mais je me débrouille un peu mieux. Moins de réserve sans doute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis des années je veille à entretenir l'anglais (en lisant en VO par exemple), même si le niveau se délite un peu à force.
      Sinon, j'ai fait allemand seconde langue, et pfff, reste plus grand chose.

      Supprimer
    2. Ich bin müde .. mon niveau d'allemand a coulé ! mais l'espagnol se lit si facilement ;-)

      Supprimer
    3. Lire, oui, je peux deviner un peu, pour quelques phrases, mais comprendre l'oral ou m'exprimer, pas si sûr!

      Supprimer
  5. Lu évidemment !! (mais pas mon préféré non plus...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est tout de même de bon niveau.

      Supprimer
  6. J'ai lu ce roman et j'ai relu ma critique , je vois que je parlais déjà de son traducteur, je vais finir par croire que c'est son style qui me gène parfois. Je me souviens de la description de l'univers de la drogue sans aucune complaisance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les plus récents, ce n'est plus ce traducteur. mais toujours le même (excellent) éditeur.
      (et j'ai retrouvé ton billet)

      Supprimer
  7. J'en ai lu deux d'elle, sans être franchement emportée ; je ne vais donc pas me précipiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. Sélectionne ceux qui te paraissent meilleurs.

      Supprimer
  8. je l'ai lu ce récit! Il y a là-dedans un roman courtois,inventé de toutes pièces,et de folles pérégrinations. Ma lecture n'est pas récente, mais j'avais aimé. Je ne sais pourquoi je n'ai pas relu cette auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, un roman courtois, pour son travail d'ailleurs. J'ai bien aimé le mélange;
      Il te faut lire cet auteur, voyons! ^_^

      Supprimer
  9. Il fait partie de ces livres que je sais avoir beaucoup aimé, sans en avoir gardé aucun souvenir... à relire, donc, un de ces jours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait il faut lire tous les romans de l'auteur, quitte à en préférer certains.

      Supprimer
  10. Je l'ai découverte avec son dernier et je me suis promis de relire Montero !

    RépondreSupprimer
  11. Encore une dame que je n'ai toujours pas lue et pourtant ce n'est pas faute d'en entendre parler sur les blogs ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour mon blog, ce sera cuit, c'est le dernier qui me restait...
      Tu la trouveras en bibli j'espère;

      Supprimer
  12. Déjà rencontré cette auteure à plusieurs reprises sur les blogs, mais je n'ai jamais rien lu d'elle.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai refourgué presque de force "La folle du logis" à une collègue, et j'aimerais bien lire son dernier. J'aime beaucoup Montero aussi.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, j'imagine bien la scène, la pauvre collègue coincée entre la photocopieuse et la machine à café, cherchant du secours...

      Supprimer
    2. Haha, non, pire ! J'ai réussi à la motiver à s'inscrire à la médiathèque à côté du boulot (une de mes bib' principales) en mettant en avant les prêts DVD, et de temps en temps, on y fait un saut ensemble (elle a cru n'y mettre le pied qu'une fois, mais bon, tu connais le truc, tu empruntes une fois, tu rends, tu empruntes une 2è fois, etc, et après, t'es foutue!). Bref, lors de notre dernier détour à la bib', je lui ai trouvé le Montero (par hasard), et hop, dans les mains.^^

      Supprimer
    3. J'adore ces histoires, tu le sais... Tu mériterais une médaille de la bibli, finalement.

      Supprimer
  14. Un Montero que je ne connais pas, une intrigue à suspens, dirait-on.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dernier, qui m'échappait, le filou! ^_^

      Supprimer
  15. Oh un Montero dont je n'avais jamais entendu parler... Dans Montero, tout est bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a fallu que je fouine à la bibli, je n'y croyais pas, il y était!

      Supprimer
  16. Toujours pas lu cette auteure que tant de lectrices de bon goût adorent, il va falloir que je répare cette erreur au plus vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir, mais je me demande si c'est le bon moment (rentrée littéraire, rentrée tout court). Mais fais lui une place, tu ne le regretteras pas.

      Supprimer
  17. C'est vrai que c'est un livre qui une fois fini pose tellement de questions qu'on sait qu'on n'aura pas toutes les réponses : un vrai prise-de-tête ! Merci pour le lien et des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rosa Montero demeure maligne, c'est sûr.

      Supprimer
  18. Quel hasard, je l'ai lu aussi cet été mais j'ai pas aimé par rapport à ses précédents livres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai le même ressenti, mais il n'était pas question que j'en délaisse un de cet auteur!

      Supprimer
  19. Et dire que je ne l'ai encore jamais lue pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff oui, mais ça peut s'arranger, ses romans sont dans les (bonnes) bibliothèques

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!