lundi 11 septembre 2017

Malentendus

Malentendus
Bertrand Leclair
Actes Sud, 2013
Un endroit où aller


"Je l'ignore, et n'en saurai jamais rien sauf à l'imaginer, moi qui sais seulement que la surdité de Julien n'a été dépistée que plusieurs mois après son premier anniversaire, qui ne sais pas même si ses parents l'ont appris ensemble ou séparément.  Tous deux étaient morts depuis des années lorsque j'ai eu vent de l'histoire de leur fils, au cours des ateliers en langue des signes que j'ai animés, l'année 2008, au sein de l'International Visual Theater, à Paris, afin d'aboutir à une pièce de théâtre bilingue qui a été créée depuis, Héritages. Et qui donc pourrait prétendre m'en dire plus? Ni celui que je nomme Julien, ni son frère ni sa soeur n'en savent davantage."

Alors que la langue des signes existe en France depuis le 18ème siècle, elle a été ensuite combattue et interdite, pour devenir seulement en fin du 20ème siècle autorisée à l'école et reconnue comme langue ensuite.

Julien Laporte, dont Malentendus raconte  (et imagine parfois) l'histoire (la liberté du romancier, page 238), a eu le malheur de naître en 1962, époque où l'on obligeait les sourds à parler une langue que jamais ils ne pourraient entendre (et même leur interdisait d'apprendre à lire et écrire avant d'être capables de s'exprimer oralement!),et d'avoir un père très strict et buté sur le sujet.

Bertrand Leclair est père d'une jeune fille sourde (16 ans dans le livre), née bien après Julien, et semblant parfaitement bien dans sa peau!

Que de souffrances durant des années dans la vie de Julien, quelles conséquences pour sa famille entière, et encore maintenant ! Bertrand Leclair offre aussi des réflexions intéressantes sur la surdité et l'obligation de la 'parole pure'. Encore maintenant différentes écoles s'affrontent sur le sujet, et j'ai bien ressenti la douleur de l'auteur face à certaines réactions.

Pas seulement informatif (rien que cela serait une raison pour le lire), ce livre est parfaitement écrit et composé, offrant une réflexion sur son écriture au fil du temps.

Les avis de Nadège,

Rétrospectivement j'ai une pensée pour un jeune homme connu il y a longtemps, sourd, à qui l'on avait appris seulement à lire sur les lèvres, et qui s'exprimait maladroitement. Au moins, de mémoire, le groupe ne le laissait pas à l'écart, mais sans bien comprendre ses difficultés... Pas de langue des signes pour lui...

30 commentaires:

  1. Ce qui est terrible c'est que pendant des années et peut être même encore aujourd'hui les seules personnes à qui on ne demande pas leur avis ce sont les sourds eux-mêmes, enfant tout leur est imposé et ensuite la pression de la famille, du groupe fait le reste !
    un enfant sourd peut tout aussi bien mixer les deux langues : lecture labiale et langue des signes, les enfants sont capables d'apprendre facilement très jeunes
    je vais noter ce livre à destination d'étudiants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre saisissant, très riche, qui aborde plein de sujets autour de la surdité, fait bien le bilan actuel, et est écrit par un (bon) auteur, touche dans sa famille par la surdité.
      Oui, note, j'espère que cela permettra d'ouvrir des horizons.

      Supprimer
  2. Une langue qui m'a toujours fascinée. J'espère que ce livre croisera ma route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Livre trouvé à la bibli! J'espère revenir lire cet auteur.
      Maintenant de plus en plus il y a une traduction en langue des signes à la télé; très bien (mais je n'y comprends rien. ^_^)

      Supprimer
  3. J'ai entendu des émissions là-dessus et à chaque fois je me suis sentie très révoltée par ce que l'on a fait subir à ces générations d'enfants sourds. Je note, à plus forte raison s'il est bien écrit et bien construit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Note, oui.
      Pareil, j'ai été révoltée et dans l’incompréhension. Il semble que tout ne soit pas encore facile facile, mais il y a eu des progrès.

      Supprimer
  4. Je n'ai pas lu ce livre (mais en ai lu plusieurs, dont son dernier paru il y a quelques jours 😉) mais ton commentaire final ne me surprend guère ! C'est en effet une très belle plume qui apporte aussi une réflexion interessante sur l'ecriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un dernier paru? J'en ai repéré à la bibli, je verrai.

      Supprimer
  5. Tu mets souvent en avant des livres que j'ai envie de découvrir. Je me demande qui influence tes choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste mon regard sur les étagères de la bibli... Puis le sujet, feuilleter un peu, l'éditeur, la collection...

      Supprimer
  6. Ce sujet m'intéresse beaucoup aussi. (Et en plus, je peux l'emprunter à la bibliothèque.) J"ai toujours voulu apprendre la LS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fascinante cette langue des signes, non? Je te comprends, alors si tu as l'occasion...

      Supprimer
  7. Voilà une lecture qui semble bien instructive et touchante à la fois. J'ai eu un ou deux élèves sourds il y a plusieurs années, assistés d'une interprète. Ca s'est relativement bien passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute devais-tu faire attention à laisser du temps pour la traduction? Quoique ce soit extrêmement rapide, quand on regarde!

      Supprimer
  8. Un sujet qui m'a toujours beaucoup intéressée. J'ai pu assister à quelques pièces bilingues à l'IVT d'ailleurs. Toujours étonnants. A voir si je trouve ce livre dans une de mes bib'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, tu connais l'IVT! Tu m'épates. Bien sûr alors tu dois lire ce livre, pas si récent, sans doute en bibli.

      Supprimer
  9. Oh zut ! Mon commentaire n'est pas passé !
    Je disais que je n'avais pas lu ce livre, mais que ta dernière phrase ne me surprenait guère : Leclair a une très belle plume et parle admirablement du geste d'écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, il est passé. Je modère depuis quelques semaines (et depuis je reçois des spams, mais tant pis)

      Supprimer
  10. Sujet pas évident à aborder, surtout quand on est concerné de si près. Je me rappelle de son roman sur Gauguin au Danemark, j'avais beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, je verrai à la bibli, car je ne compte pas en rester là!

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Merci! J'ai bien trouvé ton avis. Un auteur à lire plus, c'est sûr.

      Supprimer
  12. C'est assez incroyable cette résistance face à la langue des sourds :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur explique cela. Je ne peux pas tout raconter, mais même encore tout le monde n'est pas d'accord au sujet du mix lecture labiale/langue des signes.

      Supprimer
  13. Un sujet hors norme, il doit y avoir beaucoup à entendre là-dedans (bon, j'exagère, c'est mauvais), je note ce titre, merci Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne s'agit pas seulement d'une histoire assez tragique, mais aussi d'une bonne approche de la surdité avant et maintenant. Le tout dans le cadre d'un livre bien écrit et présenté. Bref, ce que j'aime!

      Supprimer
  14. J'ai participé la semaine dernière à deux ateliers ; un de chantsigne et un de choré signe, animés par deux actrices sourdes, mais tous les participants étaient entendants ... On est sortis de là avec là avec une pêche extraordinaire ! mais crevés ! La langue des signes ce n'est pas que les mains qu'il faut bouger, mais tout le visage et tout le corps. Les deux animatrices oralisaient, et n'ont appris la langue des signes qu'à 12 ans pour une et 18 ans pour l'autre et elles ont toutes les deux 24 ans ! Et elles sont très bavardes (pour rattraper le temps perdu, disent-elles)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà une belle expérience pour toi et deux témoignages de sourds aussi. Oui, bouger tout le corps...
      (je réfléchis aussi : les sourds préservent le silence, et dans notre monde actuel, c'est précieux)

      Supprimer
  15. Un sujet intéressant, évidemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus ce n'est pas un gros livre. Mais dense. Cela te plairait.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.