vendredi 29 septembre 2017

Toxique

Toxique
Samanta Schweblin
Gallimard, 2017
Traduit par Aurore Touya


Il a suffi des  billets mystérieux et positifs de deux blogueuses pour que je me jette sur Toxique. Comme elles, je ne vais pas trop en dire (pour un roman de 120 pages, ça vaut mieux).

Amanda souffre d'une étrange maladie et raconte son histoire à un enfant nommé David, dont les propos en italique la pressent de continuer, décidant lui-même de ce qui est important ou pas. Amanda et sa petite fille Nina séjournent dans une villa d'un village isolé. Le mari de Carla, mère de David, possède un élevage de chevaux. Mais d'après Carla, David est malade, comme Amanda, comme des chevaux, des canards, et plein d'enfants du coin. Pour les soins, un hôpital, et une femme habitant une maison verte, aux méthodes étranges.
Comme l'a bien souligné Sandrine de Mes imaginaires, le roman est bâti sur des dialogues, mais avec une clarté et une fluidité sans faille.

Au fur et à mesure, le lecteur se pose des questions, David presse Amanda, sinon elle n'aura pas d'explications. Le lecteur est happé, mais c'est quoi cette mystérieuse maladie, qu'est-ce qui est vrai ou rêvé, que s'est-il passé, qui ment?

Le titre anglais, Fever Dream, semble avoir opté pour une sorte de délire de malade sur son lit (ce qui n'empêche pas que certains faits soient réels), le titre français, Toxique, cible un peu la cause de la maladie (les bidons?), le titre original, Distancia de rescate, fait allusion à une "distance de secours", "j'appelle ainsi cette distance variable qui me sépare de ma fille", par exemple "le temps qu'il me faudrait pour sortir de la voiture et courir jusqu'à Nina si elle s'élançait soudain vers la piscine et s'y jetait".

Alors mon avis? Heu j'avoue avoir du mal avec ces récits trop flous et nébuleux pour mon esprit cartésien. Ajoutons un changement de corps (si j'ai bien compris). J'ai lu le dernier quart en mode 'scanner de page', alors peut-être ai-je raté des informations. Je ne demande pas qu'on m'explique forcément tout, je veux bien me laisser balader sur des pistes fausses ou pas, j'accepte que polluer l'eau avec des produits toxiques ce n'est pas bien, mais quand je réussis à m'ennuyer sur plusieurs dizaines de pages, c'est mauvais signe. Désolée, Eva et Sandrine!

Les avis de Eva, Mes imaginaires,

32 commentaires:

  1. Ah oui, l'ennui c'est redoutable dans un roman. Je ne suis pas convaincue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fascinant au départ, à cause de l'atmosphère et du mystère pesant, mais je n'aime pas rester sur ma faim. Il faut dire que ce n'est pas mon type de lecture préféré, c'est donc juste un avis.

      Supprimer
  2. je suis en plein festival du film britannique je passe juste faire un petit coucou et je suis très contente de ne rien noter chez toi. merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, je sais être sympa (mais prépare-toi, lundi c'est coup de coeur! ^_^)

      Supprimer
  3. Oh, ça commençait bien, j'apprécie les récits d'atmosphère. Mais comme toi, si je n'ai rien contre être baladée, flotter dans le flou ne m'emballe pas.
    ( je note l'expression " en mode Scanner de page ", très parlant ! :-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, en fait je lis vite et mes yeux parcourent une page, notant l'essentiel. Pour d'autres romans, je prends mon temps et savoure (hum, Proust)
      L'avantage c'est d'arriver au bout, quoi.

      Supprimer
  4. je vais suivre ton avis parce que j'ai les mêmes préventions que toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, il s'agit d'un genre que je n'apprécie pas, mais je conçois qu'on s'y connaisse et qu'on apprécie. Je préfère les bons vieux récits non fiction (mais bien écrits)

      Supprimer
  5. C'est amusant car le seul billet (Eva) que j'ai lu était tellement positif que je me disais qu'il fallait que je le lise, mais en te lisant, il n'est pas fait pour moi et l'ennui, c'est l'ennemi du lecteur :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les billets m'avaient fait beaucoup envie dès le départ. Après, à toi de voir (120 pages, ça va)

      Supprimer
  6. Tout le monde n'a pas le même avis sur un bouquin. Moi, je suis souvent à côté de l'avis général !
    Sur ce coup-ci, j'oublie !
    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, le début s'annonçait bien pourtant. Dommage que ça ne tienne pas sur la longueur. Bon, en même temps, ça arrange ma PAL.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, te connaissant, tu pourrais le lire pour que j'aie tes impressions (et 120 pages, vite lu dans le métro)

      Supprimer
  8. Cela semble vraiment trop particulier, et le thème ne me tente pas... rien à noter, ouf ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec quelques réponses, j'aurais sans doute mieux apprécié.

      Supprimer
  9. Oh la la s'ennuyer sur un livre de 12 pages, ce n'est jamais bon signe !

    RépondreSupprimer
  10. Euh pardon 120 pages bien sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais compris, ah le clavier nous joue des tours.

      Supprimer
  11. Je l'ai lu aussi et j'ai ressenti le même ennui au bout d'un moment (ça doit être l'esprit cartésien). Je pensais que cela venait du fait que je l'avais lu en plusieurs fois car clairement, j'ai été happée dès le départ mais après je me demandais ce qu'il se passait et je ne voyais pas la réponse arrivée et je me suis ennuyée pareil. Après, j'ai relu la dernière phrase de la quatrième de couverture et je me suis dit que le rédacteur de cette quatrième s'était senti obligé de nous donner une clef pour comprendre parce qu'il avait aussi dû penser que c'était pas bien clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens qu'on possède le même esprit cartésien (^_^), à lire ton commentaire je retrouve mes impressions (oui, ça partait très bien!)
      Je me suis amusée à lister les pistes en fonction du titre donné selon les langues...

      Supprimer
  12. Oui alors clairement il n'est pas trop pour moi, surtout en ce moment où j'ai besoin de choses bien claires vu mon esprit embrumé ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Moi, j'attends le coup de coeur de demain, ça me suffira !

    RépondreSupprimer
  14. Je m'ennuie facilement, du coup je ne note pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux essayer, ce n'est pas long (la curiosité m'a perdue, quoi)

      Supprimer
  15. J'ai vraiment trop peur de m'ennuyer, et comme je ne lis pas tant que ça je passe sans regret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est vite dedans, il y a une tension, on veut savoir. Après, ben, on n'en sait guère plus.

      Supprimer
  16. Mince, je l'avais repéré moi aussi, mais ça a l'air plus tarabiscoté que ce que je pensais. Et c'est court pour s'ennuyer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion (bibli?) tente le coup!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!