vendredi 22 décembre 2017

La ligne de front

La ligne de front
Un voyage en Afrique australe
Jean Rolin
Petite bibliothèque Payot/Voyageurs, 1992


En commentant Les passagers du Roissy Express, Athalie m'a signalé La clôture de Jean Rolin, présent dans ma bibliothèque; mais y figurait cette ligne de front, qu'il était trop tentant de découvrir juste avant mon propre voyage (presque) dans ces coins là...

A la fin de l'année 1987, sans que l'on sache trop comment ou pourquoi, Jean Rolin se trouve en Tanzanie, bien décidé à mettre les pieds dans les six "états de la ligne de front", à savoir Tanzanie, Mozambique, Zambie, Zimbabwe, Angola, Botswana, "rassemblés sous ce label afin d'affirmer leur commune volonté de lutter contre le régime sud africain". Où sévissait encore l'apartheid. Même si certains de ces pays n'était pas si stricts que cela quant à l'absence de contacts officiels avec le voisin du sud.

Son voyage se terminera doublement symboliquement le 1er janvier 1988 au cap de bonne Espérance. Entre les deux, Jean Rolin aura instruit son lecteur, il l'aura surtout amusé d'histoires bourrées d'autodérision et de nonchalance, parfois tragiques cependant, parcourues de personnages hauts en couleur. Le temps est passé, certains pays ont changé, vers le meilleur ou vers le pire, mais la lecture de cette ligne de front demeure délectable.

"A Upington, une petite ville sur laquelle mon choix s'est porté en raison de sa situation sur le fleuve Orange, et de l’attrayante réputation de nullité dont elle jouit en Afrique du sud même, vous êtes aussitôt dans le bain." Le seul taxi entre l'aéroport et la ville est un taxi for White. "le drame serait que le chauffeur de ce taxi à l'usage exclusif des Blancs fût sympathique. Or il ne l'est pas. Tout va bien."

Pas d'anecdotes de ce genre à Upington pour moi, juste une balade aux chutes d'Augrabies
Le fleuve Orange, plutôt à sec
Un avis chez lecture/écriture,

32 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu cet auteur, pourtant je sens que ses livres me conviendraient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il écrit des romans, et des récits un poil décalés. Je te conseille ses pérégrinations, ça devrait te plaire.

      Supprimer
  2. Un auteur dont j'apprécie l'humour. Titre noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un humour très british, excellent dans ces récits de voyage.

      Supprimer
  3. C'était l'ami de Kate Barry si je ne me trompe ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha bon? D'après wiki elle en a été proche.

      Supprimer
  4. le passage donne envie d'en lire un peu plus merci Keisha

    RépondreSupprimer
  5. Un voyage littéraire bien tentant ma foi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, on peut toujours voyager ainsi...

      Supprimer
  6. Tu ne seras pas étonnée si je te dis que je ne connais pas cet auteur et encore moins ce bouquin ! Bon, si c'est un peu décalé, ce n'est pas pour moi !
    Yess ! Je suis en vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une façon de voyager, pour moi. Un auteur dont on parle peu.

      Supprimer
  7. Ohlala, récit de voyage dans une des contrées que j'ai peu explorée en récit ou en live + l'humour second degré, ça me plaît bien. Je note. J'ai aussi le Nicolas Bouvier chez Payot à lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis Rolin a mis les pieds dans des coins que j'ai vus après (bon, pas tout, mais il y a eu de l'intersection)
      Je sors d'un récit de voyage, années 30, auteur anglais, Iran Afghanistan. Rêvons...

      Supprimer
  8. jamais lu cet auteur non plus, alors je note!
    De belles fêtes à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un auteur au ton assez particulier, sans doute ses récits de voyage sont-ils plus à mon goût?
      Belles fêtes à toi aussi!

      Supprimer
  9. Très joyeux noël Keisha, à toi et à toute ta famille et je te remercie pour tes commentaires adorables que tu as postés régulièrement chez moi, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2017 a été difficile pour toi, mais ton blog reste un joli coin de douceur lumineuse, alors c'est comme ça, je te laisse un petit message de temps en temps.

      Supprimer
  10. Je note, cela doit être bien pour s'évader, mais il me faut d'abord le temps de me poser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui les valises (ou les sacs). Je te recommande l'Afrique australe pour un prochain voyage! ^_^

      Supprimer
  11. tu ne pouvais que lire ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lu avant le départ, ce qui ne ma dérange pas!

      Supprimer
  12. Les chutes d'Augrabies, c'est très bien non ? Et avec un chauffeur sympa...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On avait juste le chauffeur habituel, Zimbabwéen d'ailleurs, et sympathique, et on s'y est ensuite rendu à pied.^_^ Les temps changent, heureusement.

      Supprimer
  13. Une lecture pour moi on dirait 🙂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime tellement ce genre de récit! N'hésite pas.

      Supprimer
  14. Bonjour Keisha, je connais mieux les livres de son frère Olivier, un autre grand voyageur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux sont fort fréquentables en lecture, en effet. Jean a un côté humour british au nième degré qui me plait beaucoup.

      Supprimer
  15. Depuis que j'ai lu le Poisson scorpion de bouvier, je commence à prendre goût au récit de voyage. Avec de l'humour en plus, je note :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis pas mal de récits de voyage, mais il me faut aussi le style!!! De Bouvier, j'ai lu récemment L'usage du monde.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!