lundi 19 mars 2018

Carnets du Nil blanc

Carnets du Nil blanc
John Hopkins
Quai Voltaire, 2012
Traduit par Jean Esch

Un instinct très sûr me conduit vers les récits de voyage pourtant bien dissimulés, quand ils sont quasiment devenus des classiques, parmi les romans de ma bibliothèque. Cette fois, je dois la bonne pioche à deux jeunes américains, John Hopkins et son ami Joe; ils viennent de dépasser la vingtaine, et après leurs études à Princeton, ne sont pas attirés par la vie bien droite semblant les attendre; après un voyage en Amérique du sud soi disant pour cultiver le café et se 'faire les dents', les voilà en route vers l'Impala Farm, Nanyuki, Kenya, Afrique orientale britannique (nous sommes en 1961).

Moyen de locomotion : une BMW blanche, baptisée Le Nil blanc. Avec possibilité de l'installer sur bateau ou train.

Après un emploi de 'lecteurs' en Italie, les voilà en route via la Tunisie (au moment des événements de Bizerte, et ils doivent à leur nationalité américaine d'avoir survécu), la Lybie, l'Egypte, le Soudan, l'Ouganda. Un périple pas vraiment de tout repos dans une Afrique qui les séduit et où, il faut l'avouer, ils échappent de justesse à différents périls. Pannes de moto, maladies, je ne vais pas tout raconter, et non plus la fin de l'aventure. John, le narrateur, et son ami Joe trouveront leur voie tout de même...

Bien écrit, sans complaisance, avec la fougue de la jeunesse (sans doute un journal un peu remanié ensuite?) et sans longueurs. Ah l'Impala Farm t sa vue sur le Mont Kenya...

Catégorie : j'aime les surprises!

Encore dans le challenge de Philippe
Ah ben non (voir commentaires). Tant pis, ma participation est déjà bien accomplie cette session-ci.

32 commentaires:

  1. Réponses
    1. Totalement. Le jour d'avant j'ignorais tout du livre et de l'auteur...

      Supprimer
  2. quelle bonne idée de trouver des livres un peu oubliés et de voyager par procuration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La littérature de voyage, c'est mon truc! J'en profite bien.

      Supprimer
  3. J'ai trop de tentations avec les sorties actuelles pour aller fouiller dans les rayons de la bibli. Il y a des jours où je le regrette ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes deux biblis viennent d'avoir de beaux arrivages (sans même parler de la rentrée de septembre 2017, soupirs) alors je cours partout! Mais j'arrive à caser de petites pépites heureusement.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. J'y vais au flair, mais aucun risque d'être spoilée par qui que ce soit^_^

      Supprimer
  5. Je suis en train de retourner à la bibli après une période moins assidue, du coup ce sont les livres de la PAL qui restent en souffrance, enfin plus ou moins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est écartelé entre la PAL et les emprunts, je sais!!! J'essaie de penser aux deux, mais...

      Supprimer
  6. Cela me tente bien, mais la PAL est bien pleine celui-ci attendra son tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La partie Tunisie Lybie Egypte est assez développée.

      Supprimer
  7. Encore une pépite cachée derrière les magnifiques couvertures de Quai Voltaire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, quelque part la tranche bleue a dû m'attirer... ^_^

      Supprimer
  8. Aïe ! c'est la première fois que j'ai un problème avec mon challenge. Il s'agit ici d'un "carnè", pas un "carné". Je dois donc malheureusement te refuser ce titre.Tu n'es pas la seule et ça m'embête...Ça sera sans doute pour la prochaine fois.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, c'est toi le chef, mais 'et' c'est 'et', non? Je sens que je ne prononce pas comme tout le monde. ^_^

      Supprimer
    2. La prononciation dépend des régions... Je prononce "carné" mais bien des personnes prononcent le "et" "è"... Bref ! En tout cas, tu as l'art de trouver des livres dont on entend parler nulle part, Keisha ! Bravo !

      Supprimer
    3. Grâce à ce carnet, je fais des découvertes dans ma prononciation! Trop tard pour en changer, bien sûr, à mon âge, mais je m'interroge... ^_^
      Pour les livres, pas de souci, ils me sautent dans les bras!

      Supprimer
  9. J'aime bien aussi les récits de voyage. Et quand ils sont publiés chez un bon éditeur tel que celui-ci, on peut s'attendre à un bon texte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, tu as tout compris! Il va falloir que je regarde juste le bleu à la médiathèque.

      Supprimer
  10. Moi aussi j'aime les surprises, surtout les bonnes (Goran : https://deslivresetdesfilms.com )

    RépondreSupprimer
  11. Oh làlà ça me fait bien rêver tout ça. Surtout en compagnie de deux beaux jeunes hommes ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes les voyages un peu mouvementés parfois, le danger, et l'attente, c'est pour toi! ^_^

      Supprimer
  12. voilà une chouette idée de lecture, tu as gagné j'en salive déjà

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus c'est court. Sans doute l'auteur a évolué ensuite (j'ai démarré un de ses romans ultérieurs) mais déjà c'est de bonne tenue.

      Supprimer
  13. Celui là je l'adopte ( surtout pour le mont Kenye)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'y arrive pas tout de suite, mais il y a de l'aventure!

      Supprimer
  14. Ah oui, on ne prononce pas "carné" ?? Je viens de vérifier et effectivement, l'alphabet phonétique correspond bien au "è", mais étonnamment, quand tu cliques pour écouter la prononciation, on entend quand même "é". Bref...^^ Encore une belle idée de récits de voyage. Il y en a plein finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vérifié, et en effet on a le symbole pour è. Bah, je ne vais pas changer ma prononciation maintenant, mais je m'interroge sur 'mais', 'maison' et autres 'lait'. J'aime être bousculée!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!