vendredi 23 mars 2018

Défense de Prosper Brouillon

Défense de Prosper Brouillon
Eric Chevillard
Notabilia, 2017



Attention, vient de sortir Les Gondoliers, le dernier roman de Prosper Brouillon, auteur à succès et méprisé par certains intellectuels de Saint Germain des prés (et de Creuse).
Mais que racontent ces Gondoliers? (tiens, oui, il ne s'y trouve pas de gondoliers). Eric Chevillard, qui avoue ne pas connaître Prosper Brouillon, nous dit tout et se lance dans une défense échevelée du roman et de son écriture. Racontant l'histoire, citant et décortiquant des passages, avec un vrai-faux sérieux qui laisse baba.

Sauf que ce faisant il cite de vrais morceaux de vrais romans parus ces dernières années, ayant connu un joli succès, écrit par des auteurs connus, et, comment dire? Ces extraits sont d'un ridicule difficile à supporter. (Bien évidemment Prosper Brouillon n'existe pas...)

J'ai tapé au hasard un extrait, voilà ce que je trouve.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/02/16/la-litterature-a-la-hussarde_1643995_3260.html

ou
Ils étaient "des hommes et des femmes qui avaient reçu du courrier dans leur boîte aux lettres, qui avaient eu des problèmes pour trouver une place de parking. (...) Je ne pensais qu'à une chose : ils avaient eu mon âge. Et un jour, j'aurais leur âge".
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/08/25/litterature-pavillonnaire_1563321_3260.html#tQGv7Yi30UZ4z7z7.99

Citation d'un auteur (très sympathique) mais que je n'ai pas réussi à lire d'ailleurs.

Un dernier pour la route
http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/09/08/sursauts-de-l-ame_1569279_3260.html

En conclusion : Eric Chevillard reprend donc ses articles du Monde pour les exemples, c'est son droit, et le fait est qu'il n'a rien inventé, juste sélectionné, et ça fait mal. Je me suis beaucoup amusée, ahurie par certains extraits.

Les avis de motspourmots, papillon,

Merci à Philippe et sa vigilance, oui c'est dans le challenge!
 challenge de Philippe

38 commentaires:

  1. Je me souviens du billet de Papillon. Je sais que vous êtes fan de l'auteur. Je ne l'ai pas encore lu, j'espère le faire un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chevillard a du talent, pas grand chose ne l'arrête, et c'est jouissif. On ne lit plus certaine prose ensuite de la même façon. Fais nous confiance... ^_^

      Supprimer
  2. j'ai éclaté de rire au passage que tu cites, mais je ne comprends pas très bien ce roman. Eric Chevillard invente, un romancier et un roman dans lequel il cite des passages de romans qui existent?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est cela (j'ai repris mon billet avant de la faire paraître, c'était déjà bien obscur)
      Des romans et des auteurs bien existants, que Chevillard a déjà pris sous ses projecteurs dans Le monde des livres.

      Supprimer
  3. Je suis étonnée que tu ne l'aies pas encore lu. Je ne connais que peu Eric Chevillard, (j'ai lu un Autofictif) mais je suis tentée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si, j'ai lu quelques romans et quelques Autofictifs, donc ce dernier, il me le fallait!

      Supprimer
  4. je passe ma Pal fait déjà un malaise avec risque d'écroulement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très mince, cet opus. Note dans un coin.

      Supprimer
  5. Il faut dire que les extraits cités sont affligeants ! Il faut absolument que je lise du Éric Chevillard, ses sarcasmes me plaisent :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah l'homme est talentueux et mieux vaut ne pas être pris dans ses radars! ^_^

      Supprimer
  6. J'aimais beaucoup le lire dans le monde des livres. Il possède une ironie mordante qui me plait énormément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai appris qu'il avait cessé, mais on peut lui faire confiance, il va continuer autrement...

      Supprimer
  7. Et on jouit doublement de se moquer en ricanant sous la couette... c'est vraiment trop bon :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit bonbon acidulé. On ne peut plus lire certains romans de la même façon...

      Supprimer
  8. Je comprends ton enthousiasme, mais je crois que ce truc n’est pas fait pour moi… (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouhouhou! Tu as tort, cela te plairait!

      Supprimer
  9. Mon Dieu que ça a l'air truculent et assaisonné ! Comme tout ce que j'ai lu de Chevillard jusqu'ici, d'ailleurs ! Il est vraiment à part dans le paysage littéraire actuel, je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es fan de Chevillard, pas de souci, celui-ci est dans la même bonne veine.

      Supprimer
  10. Je n'avais pas bien compris, mais ta réponse à Luocine m'a éclairé.
    Voilà un titre qui convient pour mon challenge ! Je note le lien.
    Bon weekend à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups je n'avais pas vu pour le challenge, comme quoi! J'ajoute, j'ajoute!

      Supprimer
  11. Aaah voilà un Eric Chevillard qu'il me plairait bien de lire !! J'ai eu ma période Chevillard il y a de ça (ouhla 15 ans), et puis je voulais y revenir plus tard mais ses derniers ne m'inspiraient jamais vraiment. Là je pense que c'est l'occasion d'y revenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là tu devrais bien t'amuser (surtout si tu cherches qui se cachent derrière les citations), et en plus c'est court (donc la PAL s'en sort)

      Supprimer
  12. Pfff. Je l'ai acheté à sa sortie mais toujours pas lu et tu m'as grillée (oui, j'ai des problèmes importants dans la vie). Je me réjouis de le lire... prochainement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je l'ai demandé à la bibli, donc j'étais obligée de le lire dans les délais.
      Bonne lecture, amuse-toi bien.

      Supprimer
  13. Pfff, dire qu'il est dans ma Pal et que j'ai une vague impression de débordement.

    RépondreSupprimer
  14. Si je comprends bien, c'est un roman qui dézingue sec. Et ça, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce livre là, comme souvent ailleurs, Chevillard ne se refuse rien.

      Supprimer
  15. L'article sur la littérature pavillonnaire me rappelle le moment où je tentais (vainement ...) de comprendre l'engouement autour du roman de Foenkinos " les souvenirs" que je tentais (vainement aussi) de lire. De chevillard, je ne saurais que recommander L'oeuvre posthume de Thomas Pillaster, plus ancien, mais très drôle. Je note ce titre évidemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Athalie, si ce titre est à la bibli (et là-bas ils sont fans!), il tombera dans mon sac.
      Quant à DF, j'ai démarré un de ses romans (jamais dispo à la bibli, quel succès) et flop total...Mais pour l'avoir rencontré en salon, l'homme est très sympathique.

      Supprimer
  16. Eric Chevillard est souvent mordant et érudit, drôle et agaçant, c'est tout cela qui fait que lorsqu'on l'a lu une fois, on a envie d'y retourner

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Keisha, c'est un genre de "pastiche". Je pense que cela pourrait me plaire. Ca a l'air amusant. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi que ça devrait te plaire (si tu connais Chevillard, tu ne seras pas étonnée)

      Supprimer
  18. Très envie de lire ça, je sens que je passerais un succulent moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, de plus c'est court et joliment illustré!

      Supprimer
  19. Chevillard mon bébé d'Amour que j'aime ! Pardon pour l'emphase mais ce mec est une tuerie ! Je me suis offert à Noël son Autofictif Ultraconfidentiel (avec sa dédicace hiiiiiiii) j'ai rien à dire que c'est génial, c'est tout, faut lire Chevillard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas, c'est moi qui en ai demandé l'achat à la bibli ^_^, et les autofictifs j'en lis, je fais durer le plaisir, quoi. Hiiiiii comme tu dis.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!