vendredi 6 avril 2018

Tant bien que mal

Tant bien que mal
Arnaud Dudek
Alma éditeur, 2018

D'Arnaud Dudek, j'ai lu Une plage au pôle nord, beaucoup aimé, avec projet de découvrir Rester sage, le seul présent à la bibli. Alors avec Tant bien que mal, j'ai accepté de sortir de ma zone de confort (à savoir, en gros, pavés classiques, anglo-saxons, voyages, nature et bestioles)

Un petit garçon rentre de l'école, il a sept ans, sur le chemin un inconnu en Ford Mondeo s'arrête, lui demande de l'aider à retrouver son chat. Le gamin accepte, le conducteur l'amène en forêt.
"Je suis en partie mort ce soir-là."

Sujet très très délicat, non? Traité sans pathos, avec retenue. C'est principalement au lecteur d'attacher les fils, de comprendre, de déduire. La chronologie ensuite est éclatée, on a le narrateur juste après l'agression, adolescent, adulte, étudiant, mais tout est bien clair. Les conséquences sont finement analysées.
Un jour, il a la trentaine, donc plus de vingt ans après, il reconnait son agresseur. Que va-t-il faire?

Le roman (moins de 100 pages) est très court, je ne vais donc pas donner trop de détails, à vous de lire.

Merci à l'éditeur.

52 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui, forcément, vu le sujet, mais c'est traité avec pudeur et retenue.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Un sujet casse *** mais parfaitement maîtrisé.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Ha bon? ^_^ Allez, j’attends vos avis.

      Supprimer
  4. Avec ce genre de thème je trouve que la brièveté s'impose. Noté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis complètement d'accord! Pour moi c'est plus puissant ainsi.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Ecoute, c'est traité sans détailler ce qui est vraiment arrivé, et même ensuite on devine suffisamment; c'est très fort.

      Supprimer
  6. Jean-Philippe Blondel en a parlé sur Facebook hier. Je ne suis quand même pas certaine d'avoir envie de le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j'ai choisi de faire confiance à l'auteur, car ce n'est pas mon sujet de prédilection. Mais c'est superbement traité.

      Supprimer
  7. Que va-t-il faire ? Un sujet traité sans trop de pathos, tu me fais hésiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déteste le pathos... L'auteur n'en fait pas trop, il laisse son lecteur connaître l'essentiel.

      Supprimer
  8. sujet sensible s'il en est, pour avoir parfois côtoyer des personnes abusées dans l'enfance il est certain que cela les suit inexorablement et la résilience est difficile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette semaine à la télévision justement une jeune femme présentait un livre sur ce qui lui est arrivé, un viol quand elle était gamine. Adelaïde bon, La petite fille sur la banquise, Grasset.

      Supprimer
  9. Oh là ! livre que je dois lire si j'ai le courage, on aimerait tant que nos enfants soient à jamais protégés de cela. Cela me bouleverse à chaque fois. Malgré moi je lis les informations concernant ces enfants et cela me rend malade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais confiance à l'auteur, c'est prenant mais il n'insiste pas lourdement.
      Hélas rien que mon quotidien local n'en finit pas de rendre compte de procès et d'enfants abusés...

      Supprimer
  10. Le sujet est délicat, oui, mais j'ai très envie de me laisser tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, j'ai accepté mais ne le regrette pas.

      Supprimer
  11. Tu lis beaucoup ! Mais là, c'est court !
    Bon weekend à toi.

    RépondreSupprimer
  12. Me voilà curieuse ! Tu dis juste ce qu'il faut.:-)

    RépondreSupprimer
  13. Sujet difficile, contrebalancé par un billet très tentant. Noté, comme le Pôle Nord ;)

    RépondreSupprimer
  14. Oh je passe mon tour... même si le sujet semble abordé avec pudeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A toi de voir, peut-être changeras-tu d'avis?

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Bien sûr. Mais tout est dit en peu de pages.

      Supprimer
  16. Pour avoir vu les conséquences de tels actes, je sais à quel point elles sont terribles, et durables. Heureusement certains enfants arrivent à les dépasser mais après quelles épreuves !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire les journaux locaux, cela arrive près de chez soi, hélas. Mais on n'est pas toujours au courant. Et cela arrive au sein des familles aussi.

      Supprimer
  17. tu m'intrigues parce que tu en dis trop peu :) Histoire de vengeance ou de pardon?

    RépondreSupprimer
  18. Réponses
    1. Sur un tel sujet, mieux vaut être court, c'est déjà dur!

      Supprimer
  19. On est très loin d'une plage au Pôle nord, là ! je compte bien lire Restez sage et le titre que tu présentes aujourd'hui, me fais aussi envie, non pour le sujet, mais son traitement par cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand un auteur vous plait, à la limite, on le lit quel que soit le sujet.

      Supprimer
  20. Vingt ans plus tard... ça peut être intéressant comme point de vue. Pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a aussi des aperçus de ces vingt ans là.

      Supprimer
  21. c'est fou comme je peux le croiser sur la blogosphère ces derniers jours! de quoi m'intriguer fortement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'attendais pas non plus à ce qu'il soit si lu! Mais c'est court et l'auteur, on l'aime bien.

      Supprimer
  22. Je viens de le voir à nouveau, ce matin, chez Cuné qui est aussi emballée que toi et Cathulu. Je n'ai encore jamais lu l'auteur et je sens que cette histoire pourrait être l'occasion idéale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai lu que deux, disons, différents, et chaque fois j'aime.

      Supprimer
  23. Oh là là, ce genre d'histoire me fait mal... Pas sûre de vouloir découvrir l'auteur par ce livre-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, note son nom, tu verras bien.

      Supprimer
  24. Belle réussite que ce court roman, qui pour le coup est plus dans ma zone de confort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tous les avis sont unanimes!

      Supprimer
  25. Pas envie, à cause du thème parce que sinon, j'adore la plume de cet auteur. Des bises (c'est trop chouette de deviner ta trombine dans ton entête de blog)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thème traité sans lourdeur et détails... Je n'aurais sinon pas supporté. Fais confiance à l'auteur.
      (hé oui, t'as vu mon look iranien... ^_^)

      Supprimer
  26. Il est tentant même si le sujet est difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile, mais traité avec délicatesse et discrétion.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!