mercredi 25 avril 2018

Un avenir / Mon couronnement

Comme souvent les deux mêmes blogueuses sont à l'origine de cette découverte d'une auteur. Deux en bibli? Allez hop, d'autant plus que c'est court, chacun une centaine de pages.

Mon couronnement
Véronique Bizot
Actes sud, 2010

Un vieil homme, scientifique à la retraite, se voit rattrapé par la célébrité suite à une découverte un peu par hasard, en tout cas bien oubliée. Invité à une cérémonie en son honneur, il accepte bien malgré lui, aidé par son fils et sa femme de ménage.

"Des photos de moi sont effectivement parues dans quelques journaux, que je n'ai pas vues, mais en conséquence de quoi le téléphone a sonné plusieurs fois, avec, au bout, d’anciennes connaissances de travail de travail qui paraissaient très surprises d'avoir appris que je suis encore vivant. Inutile de dire que je partage leur surprise."

"Passé quatre-vingt ans, la rue paraît différente lorsqu'on a quelqu'un avec soi, les gens qui viennent en face ne se précipitent pas sur vous comme s'ils comptaient vous éliminer de la surface de la terre, ils ralentissent puis s'écartent, et parfois même vous accordent un regard." [dans les petites villes aussi? je doute quand même]

Un avenir
Véronique Bizot
Actes sud, 2011

Paul reçoit une lettre de son frère, habitant la vieille maison familiale à trois cents kilomètres de chez lui. Ledit frère l'a quittée, mais il n'est plus sûr d'avoir bien purgé un des robinets. Paul n'hésite pas, il file en plein hiver vérifier cela, et le voilà campant dans une vaste demeure glaciale et isolée, les chutes de neige le bloquant là.

"Tout sentiment d'allégresse est chez moi aussi fugitif qu'un appel d'air entre deux trains qui se croisent à grande vitesse."

Pourquoi je n'ai pas du tout lâché ces lectures et vous les recommande : c'est court écrit dans un style un poil 'marabout de ficelle', où les informations vous attrapent en pleine phrase, où les souvenirs reviennent avec fluidité, et avec un décalage amusé pour la grande joie du lecteur, qui ignore où il arrivera, mais s'en moque bien.Au final, des chroniques de vies pas forcément gaies, pas forcément réussies, mais un charme indéniable.

32 commentaires:

  1. J'aime cette auteure toujours surprenante. J'ai "l'avenir" dans ma PAL. Je l'avais mis de côté après une lecture publique par l'auteure elle-même, je voulais avoir le temps d'oublier un peu l'histoire avant de reprendre une lecture papier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est quelque chose de particulier, j'aime beaucoup!

      Supprimer
  2. Rien à noter aujourd'hui, j'ai lu les deux, avec une petite préférence pour le deuxième, mais surtout j'aime l'écriture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, n'est-ce pas? Rien d'autre à la bibli, tant pis.
      Comment choisir entre les deux? ^_^

      Supprimer
  3. Je n'ai lu de cet auteur que "Un avenir" et en allant relire mon billet de l'époque (j'ai appris il y a peu qu'il était toujours en ligne -mais utilisé par un tiers comme clics à pub- alors que l'hébergement est résilié depuis des années), je partage tout à fait ton impression générale et j'aurais tout aussi bien pu écrire ton paragraphe de conclusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En allant sur ce billet, je tombe chez In Cold blog, dont je reconnais le ton et la façon de présenter les billets. C'est quoi ce binx? Un univers parallèle?

      Supprimer
  4. Tu lis trop vite pour moi, Keisha ! Je n'ai jamais lu cette auteure... et je n'aime pas les textes courts (il y a plein de façons d'être stupide !), mais ce que tu en dis me plaît bien, surtout sur le premier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un texte court peut se lire ne même temps qu'un pavé ou un document bien dense... Tout en étant fort réussi!

      Supprimer
  5. là je passe la littérature française d'aujourd'hui euh ce n'est pas ma tasse de thé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me connais, ce n'est pas mon truc non plus (surtout l'autofiction) mais là c'est différent.

      Supprimer
  6. j'ai du mal avec les récits courts, enfin si c'est pratique car je peux les lire d'une traite mais souvent ils sont oubliés aussi vite que lus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est sûr, c'est vite lu, mais parfois c'est ce qu'il nous faut (pendant ou entre les pavés)

      Supprimer
  7. C'est beau chez toi ! Tu as refais la déco depuis mon départ en vacances. D'où vient cette magnifique photo ?
    Quant aux deux livres, ton avis tout en demi-teinte, m'attire peu ! Il faut dire que j'ai tellement de livres en retard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Photo prise en Iran!
      Oh je pensais avoir fait passer mon intérêt pour cette auteur.

      Supprimer
  8. Tu restes bien énigmatique, dis donc... Je vais voir si l'un de ces titres se trouvent à la médiathèque. Tu m'intrigues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les livres courts, on ne peut tout raconter. ^_^ A tester en bibli, voilà.

      Supprimer
  9. Ce que tu en dis me fait craindre le pire pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais pas du tout, tu peux tenter sans risque!

      Supprimer
  10. Je ne sais pas trop quoi penser de ces récits...
    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est différent d'autres lectures, mais ça vaut le coup d'essayer.

      Supprimer
  11. j'ai beaucoup aimé "mon couronnement" beaucoup moins un avenir que d'ailleurs j'ai oublié, je remarque que les livres que j'ai moins aimé je les oublie plus facilement! c'est bien ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi on peut en préférer un, mais l'essentiel est que l'auteur soit vraiment bien.
      Hum, je me souviens parfois aussi de ceux que je n'ai pas aimés... ^_^

      Supprimer
  12. Une écriture en marabout de ficelle, tu m'intrigues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La phrase démarre normalement, se poursuit avec une info, puis une autre, le tout de façon très fluide, ah tu as de quoi t’étonner au fur et à mesure, mais où va-t-on? Et c'est maîtrisé, t'inquiète.

      Supprimer
  13. J'aime bien les extraits, et l'idée d'une narration "marabout de ficelle" me plaît bien aussi, tiens. Je note l'auteure. Elle semble sortir du lot côté français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idéal pour les transports en commun (bon, quand y'en a) avec risque de rater sa station.

      Supprimer
  14. Tiens, j'ai toujours hésité à lire cette auteure, je pensais à des chroniques du quotidien un poil névrosés .... Visiblement, je me trompais !

    RépondreSupprimer
  15. C'est vrai qu'à un moment je voulais lire Un avenir pour découvrir l'auteur et j'ai complètement oublié pfff.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublie pas (en plus ce n'est pas un pavé, je l'ai dévoré!)

      Supprimer
  16. Pourquoi ça m'a l'air mou et lent ? Je ne sais pas. peut-être le prénom, Véronique : oui ça n'a aucun sens mais je cherche une excuse pour justifier ce que je sais déjà: je ne lirai pas :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois il faut écouter son instinct - ou pas. Véronique correspond à un prénom beaucoup donné dans sa génération, je suppose (années 60?)(bingo, née en 58)
      Je la trouve douée et originale.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!