mercredi 12 septembre 2018

Moi, Edgar, chat acariâtre

Moi, Edgar, chat acariâtre
Frédéric Pouhier et Susie Jouffa
Illustré par Rita Berman
First éditions, 2016

361e jour de captivité
Se réveiller, regretter, se recoucher

Vous avez un chat? (plusieurs?). Vous aimeriez en avoir? Ce livre est pour vous. Vous y retrouverez le portrait de votre propre boule de poils. Sous la forme d'un journal de captivité. Edgar est râleur, de mauvaise foi, pas modeste, gaffeur, déteste le vétérinaire, la douche et les autres chats, mais dans sa tête c'est lui le meilleur, le boss, et les Humains n'ont qu'à le servir. Bref, un vrai chat.

L'Humain qui comme moi, lisant sur le canapé par une belle journée de canicule, aura apprécié de voir arrivé la louloute, 3 kg à 38 degrés, se lover contre lui, compatira. Non, je ne l'ai pas virée, j'ai juste râlé gentiment (et seulement obtenu l'augmentation du volume sonore des ronrons).

Edgar est un concentré de chat qui fera craquer les amoureux des félins. OK, ce n'est pas du Kant, mais c'est bien vu et plein d'humour.

"244e jour de captivité
Les chiens ont un propriétaire, les chats ont un staff. Je ne suis pas du genre à me plaindre, mais mon staff n'est pas d'une très grande efficacité. Vous n'imaginez pas le nombre de fois où je dois quémander avant d'être enfin servi!
La maison n'est pas prête d'obtenir une étoile au guide Michelin. Le room service est inexistant, je dois me déplacer jusqu'à ma gamelle pour manger des boîtes de conserve sans goût. Le personnel n'est pas présent en journée pour satisfaire mes moindres désirs et la literie laisse à désirer. Il n'y a que l'absence de piscine qui ne me pose pas de problème."

28 commentaires:

  1. Pas de chat chez moi... :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  2. Un chat de mauvais poil, j'ai ça en stock à la maison. Jamais un câlin, jamais un ronron, juste bonne à se frotter dans tes jambes quand l'estomac crie famine. Heureusement que je ne suis pas rancunier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi ça en magasin... Heureusement un deuxième est arrivé, le pot de colle, le ronron systématique, sinon je restais sur l'idée d'un chat caractériel.
      Faut les prendre comme ils sont!

      Supprimer
  3. Je le ferai lire au mien, qu'il voit qu'il y a plus malheureux que lui. Il râle seulement quand il pleut et qu'il ne peut pas batifoler comme bon lui semble, comme ce soir, pourtant chat 100% breton !
    (Tes deux matous ont fini par s'entendre ? J'ai souvenir que les débuts de cohabitation ont été difficiles.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mienne n'aime pas la pluie, j'ai beau lui expliquer que je n'y peux rien...
      Non, pas d'entente, au mieux ignorance, au pire crachements et poursuite... Pas grave, ils ne se voient guère en fait.

      Supprimer
  4. J'ai du mal à apprécier lorsqu'elle vient se coller à moi sur le canapé alors qu'il fait très chaud. Je manque un peu de patience...C'est moi l'acariâtre dans ces moments-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a aussi le chic pour s'installer sur le marque page quand je lis...

      Supprimer
  5. Ah oui, le fameux Edgar, je me souviens de ce livre chez toi.^^ Avant je ne résistais pas à la moindre mention de chat sur un livre mais il y en a tant maintenant que je me suis calmée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y a là une niche chez les éditeurs, on dirait. A nous de faire le tri.

      Supprimer
  6. Ah oui, le roi des matous cet Edgard on dirait... Pour apporter ma petite contribution, le mien fait 7kg (de muscles) alors je le sens passer, sur le ventre ou dans sa position préférée, sur mon bras gauche (celui qui tient le livre) quand je lis dans mon fauteuil... Je ne suis que son coussin après tout ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on le sait, on habite chez lui... ^_^ Des bêtes fascinantes, ces chats.

      Supprimer
  7. Je note. Est-ce aussi savoureux que Simon the cat ? J'ai trois chats chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce livre il y a surtout du texte, avec une illustration, mais ce n'est pas une BD. Simon's cat, à mon souvenir, est plutôt du dessin, mais j'avoue que je préfère les petits films (et mon deuxième chat aurait pu tourner pour la bande son)

      Supprimer
  8. Très très bien vu, l'extrait ! On dirait Pelote, la chatte de ma petite fille qui râle de n'avoir que du thon à chaque repas! C'est monotone à la fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, forcément les auteurs connaissent les chats et cohabitent avec! ^_^

      Supprimer
  9. Il m'a l'air bien ronchon ce chat ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, c'est l'idée (mais peut-on en vouloir longtemps à un chat?)

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Tu reconnaîtras parfaitement ce genre d'animaux... ^_^

      Supprimer
  11. Bonjour Keisha, moi qui n'ai pas de chat, c'est le genre de livre qui devrait me plaire. L'extrait que tu donnes me fait bien rire. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute que c'est drôle aussi si on n'a pas de chat (enfin j'espère)

      Supprimer
  12. La lecture de ton billet m'a donné le sourire alors j'imagine celle de ce livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux était de choisir un passage, mais c'est un ensemble, je me suis bien amusée.

      Supprimer
  13. On dirait le journal de Garfiels 😂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce n'est pas une vraie BD, il y a pas mal de texte et juste un dessin à côté.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!