lundi 5 novembre 2018

Les bracassées

Les bracassées
Marie-Sabine Roger
La brune au Rouergue, 2018


Quand j'ai aperçu ce roman dans la liste des nouveautés de la bibli, j'ai noté, ne voulant pas me priver d'une occasion de se faire du bien, l'auteur étant coutumière de ce genre d'histoires sympathiques où tout finit bien (de plus lors de la lecture je sortais de nouvelles de Balzac, j'avais donc besoin de moins de causticité et de noirceur)

Harmonie est une jeune femme affligée de 'crises', lançant ses bras dans tous les sens, tapant, hululant, poussant des sortes d'aboiements... et jurant! Pas facile dans la vie de tous les jours. Son amoureux Freddie la couverait bien trop. Ses amis? Elvire, pas gâtée non plus, Tonton, sculptrice vendeuse de poisson, et Monsieur Poussin, le plus que centenaire photographe doué.

Fleur, elle, est une septuagénaire un peu beaucoup naïve, obèse, comme son chien Mylord qu’elle adule, angoissée, phobique sociale, bourrée de médicaments tels Noctisom, Zenocalm, Sérénix, Placidon aux noms évocateurs, et consultant régulièrement son bien-aimé Docteur Borodine.

Comment ces deux héroïnes là vont-elles se rencontrer? Comment va se former ce groupe des Bracassé(e)s? C'est ce qu'il faut découvrir dans ce livre tendre et non dénué d'humour, où Marie-Sabine Roger a encore une fois tapé dans le mille.

Bracassé(e)?
"Ce mot tourne et tourne dans ma tête il commence à changer mon regard je cherche mes congénères non mes compatriotes ceux qui vivent aussi en terre étrangère Jamais vraiment mêlés à la vie qui les cerne. Gouttes d'huile dans le verre d'eau. Petits cailloux gênants dans le plat de lentilles. Petits cailloux salvateurs qui m'ont parfois aidée à trouver mon chemin."

J'ai aussi beaucoup aimé les variations sur ce qu'évoque aux personnages le terme Bracassés, selon l'orthographe...
"Tonton a décidé que c'était un outil, et que ça s'écrivait e-t. Elle nous a donné comme exemple la phrase. 'File-moi le bracasset qui est sous la clé de seize.' Monsieur Poussin a pensé à une danse ancienne.."
"J'ai inventé des Bracassés pur beurre, une spécialité gourmande agrémentée de fruits confits, et le verbe transitif Se bracasser (je me bracasse, elle se bracasse, nous nous sommes bracassés, que tu te bracassasses) qui signifie 'se tracasser pour des critiques blessantes qui n'en valent pas la peine '. "

Les avis de cunéipage,

40 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas lue depuis longtemps M.S. Roger. J'aimais bien aussi sa veine plus méchante, genre "les encombrants".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Les encombrants, belle surprise! Mais là, tu devrais aimer aussi!

      Supprimer
  2. Ce n'est pas mon préféré qui reste Vivement l'avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement l'avenir c'est bien aussi! Plein de bras cassés aussi d'ailleurs. ^_^

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais lu cette auteure, mais j'en ai entendu beaucoup parler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a son univers, et j’avoue me faire avoir à chaque fois...

      Supprimer
  4. Il est déjà dans ma PAL et j'ai hâte de le lire. Un MS Roger c'est toujours du plaisir en perspective.

    RépondreSupprimer
  5. Une auteure que j'aime retrouver, alors je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on aime la lire tranquillement, heureusement qu'elle continue...

      Supprimer
  6. je ne suis pas fan de cette auteure mais c'est vrai qu’elle sait raconter des histoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais faire la part des choses, mais j'apprécie ce qu'elle écrit.

      Supprimer
  7. j'aime bien le titre et la couverture le sert très bien

    RépondreSupprimer
  8. Je tourne autour de cet auteur depuis la sortie de son premier roman sans réussir à me décider. L'adaptation ciné de son roman précédent et le titre de celui-ci auraient plutôt tendance à refroidir de plus en plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais les mêmes préventions, reconnais que je la lis en m'attendant à retrouver la même ambiance, mais ... à chaque fois je marche!

      Supprimer
  9. Comme ces derniers temps je n'ai pas eu beaucoup le temps de lire je préfère me concentrer sur ma pile ! Mais ton article m'a bien intéressée !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup cet auteur mais je ne connaissais pas du tout ce titre, alors je le note. J'ai beaucoup aimé ses romans jeunesse et "Vivement l'avenir"...Merci pour ta chronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est son dernier et je n'allais pas m'en priver! ^_^

      Supprimer
  11. Ca à l'air bien rigolo. Je connais pas du tout l'auteur mais si elle sait bien raconter les histoires ça vaut le coup de retenir son nom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est dans une bulle de gens un peu maltraités par la vie, pas des grands et puissants, et elle sait les rendre intéressants.

      Supprimer
  12. Jamais lu Marie-Sabine Roger, je ne sais pas si son univers me conviendrait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment hard-boiled. Mais peut-être Les encombrants te plairait-il?

      Supprimer
  13. j'aime bien cette auteure, mais celui-ci ne me tentait pas vraiment, je changerai peut-être d'avis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je l'ai lu sans hésiter, sur le nom de l'auteur!

      Supprimer
  14. j'hésitais… beaucoup après lecture de ton billet!

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Keisha, si c'est aussi bien que "Trente-six chandelles" qui date de 2014. je le note. Elle a une écriture que j'apprécie. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  16. Hmm j'ai fait l'expérience d'un roman de cette auteure, c'était effectivement bien sympathique, je vois donc ce que tu veux dire pour le côté valeur sûre dans ces histoires qui font du bien (mais pas non plus le feel-good avec ses gros sabots). Pour l'instant je ne suis pas revenue vers elle mais un jour quand ma PAL aura bien diminué, peut-être.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas on n'a pas d'histoire d'amour guimauve... Et puis c'est plutôt amusant, étonnant, non?

      Supprimer
  17. J'aime cette auteure, assurément elle sait très bien voir le monde et les gens.
    Et puis La brune au Rouergue en général c'est du bon.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu peux y aller de confiance. Bises à toi aussi.

      Supprimer
  18. Celui-là, je ne l'ai pas lu mais j'aime beaucoup cette auteure.
    Daphné

    RépondreSupprimer
  19. J'avais adoré son premier et du coup celui ci est noté sur ma lal, le problème c'est que je note beaucoup sur ma lal ^0^ j'aime ses histoires et son style, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors n'hésite pas, j'ai fait pareil d'ailleurs. Tant pis pour la LAL.^_^

      Supprimer
  20. Il me semble que ce roman fait partie des nouveautés de la rl de ma bib. Donc pourquoi pas, effectivement, un livre de cette auteure ne fait jamais de mal !

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!