lundi 20 mai 2019

Au Yémen avec Théodore Monod

Au Yémen avec Théodore Monod
Carnets d'expédition (1995)
José-Marie Bel
Ginkgo éditeur, 2019
(photo de couverture prise sur le site de l'espace reine de Saba)(une mine!)


Voici encore un envoi surprise de Ginkgo éditeur, qui connaît ma prédilection pour les récits de voyage et expéditions lointaines. De plus connaissant le nom de Théodore Monod sans l’avoir vraiment lu, c'était l'occasion de le suivre sur le terrain, avec son ami José-Marie Bel, spécialiste du Yémen. Ils ont profité d’une petite fenêtre à peu près tranquille pour se rendre là-bas, même si en mai c'est chaud et sec. Théodore Monod est un vieux monsieur (il est né en 1902), l'énergie et la curiosité intellectuelles sont bien là, mais crapahuter sous le soleil avec lui a donné des sueurs froides à son accompagnateur.

La mission était accompagnée de yéménites (sécurité?) et d'une équipe tournant un film documentaire (ce fut Le vieil homme et la fleur). Mais nos deux scientifiques étaient à la recherche d'encensiers et de myrrhiers, entre autres éléments de la flore locale.

Boswellia arbre à encens (ici à Oman)
Par Francesco Bandarin — Ce site est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO sous l'intitulé :Land of Frankincense., CC BY-SA 3.0-igo, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45805949
Oui, l'encens et la myrrhe, les rois mages, tout cela est millénaire mais risque de disparaître.

Une grande partie du livre reproduit les notes de terrain, avec leur spontanéité, agrémentées de croquis de l'auteur. Ajoutons une interview, des courriers, bref, c'est peut-être disparate, mais forme un ensemble cohérent s'expliquant d'une page à l'autre. J'ai appris à mieux connaître Théodore Monod et à rêver de ce magnifique pays (hélas fermé pour l'instant)

38 commentaires:

  1. Sacré bonhomme Théodore Monod ! J'ai lu quelque chose de lui, sans doute "chercheur d'absolu", mais je me souviens surtout d'émissions de radio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore même si j'ai lu un de ses livres? Lequel? En tout cas ça m'a donné envie d'y revenir.

      Supprimer
  2. Ah j'aimais beaucoup Monod. Humanisme, culture, humour, observation, rigueur morale... J'ai lu deux de ses livres d'ailleurs, il y a loooooongtemps. Quand je les relirai, je les chroniquerai sur le blog !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, donne -moi des idées. J'ai fort envie de renouer avec ce 'grand bonhomme'.

      Supprimer
    2. J'ai commencé par Méharées, et j'ai également lu L’Émeraude des Garamantes - déjà ces titres !!! On est déjà parti.

      Supprimer
    3. Je me demande si je n'ai pas lu Méharées (mais ça doit pouvoir se relire ^_^). L'émeraude des Garamantes, oui, c'est du titre, ça, on part tout de suite!

      Supprimer
  3. contrairement à toi j'ai lu à peu près tout T Monod avec un plaisir total mais je crains un peu les fonds de tiroirs des éditeurs, son oeuvre a été largement publiée alors ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai craint un peu, mais là il s'agit de carnets de quelqu'un qui connaît bien le Yémen et Monod, son regard est intéressant. Bref, je n'ai pas boudé mon plaisir, cela se lit bien.

      Supprimer
  4. J'ai lu plusieurs livres de Théodore Monod il y a fort longtemps, mais je ne connais pas celui-là...A voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne l'a pas écrit, mais il est fort présent.

      Supprimer
  5. Comme Nathalie j'ai aimé Méharée et l'Emeraude des Garamantes mais pas celui-ci. Je regretterai toujours d'avoir préféré Cuba au Yémen en 2003 alors qu'il était encore possible d'y aller en touriste. maintenant il faudra attendre très très longtemps..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas oui, toutes ces destinations qu'on a laissées à plus tard, et maintenant, ce n'est plus possible pour un temps bien long... Hélas surtout pour les populations...

      Supprimer
  6. Voilà une jolie façon de voyager !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. Tu donnes envie de le découvrir. Je suis sûre que l'aspect carnet de voyage "spontanée" me plairait. JE note car je compte bien me lancer un jour dans les récits de voyage... J'en ai déjà de Bouvier qui m'attendent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas ce carnet m'a bien plu, et ensuite tu as d'autres écrits, courriers, bref c'est agréable à découvrir. Plus pas mal de photos et croquis.

      Supprimer
  8. Pour les amateurs de voyages, ce doit être un beau livre. Je suis trop peu aventurier-voyageur (en réalité et en pages) pour applaudir à ces carnets du savant biologiste et m'y lancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réalise que j'ai été un peu floue, en fait ce sont les carnets de José-Marie Bel, mais ce n'est pas grave, finalement.

      Supprimer
    2. Je peste un peu lorsque je m'aperçois qu'on lit mes articles très en diagonale et je fais la même chose chez les autres ! Nulle part il n'est écrit que ce sont des carnets de Monod (pour l'éditeur, c'est vendeur de mettre ce nom dans le titre...).

      Supprimer
    3. A relire mon billet, ce n'est pas très clair, il en est donc de ma fauter... L'éditeur, oui, a pensé bien faire. De toute façon il y a Monod dans l'affaire! Mais Bel est aussi quelqu'un de pointu et d'intéressant.

      Supprimer
  9. Ça a l'air bien ! j'ai un parc que l'on nomme "parc Théodore Monod" juste à côté de chez moi au Mans mais, je ne sais pas du tout pourquoi : je n'ai trouvé aucune informations https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_Th%C3%A9odore_Monod

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cherché et pas trouvé non plus... Un hommage au naturaliste décédé fin 2000 ?

      Supprimer
  10. je me souviens de son passage à "apostrophe", je n'étais pa strop d'accord avec lui . Je ne l'ai pas lu mais je sais que c'est un manque , je lirai les livres dont tu parles ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monod a pas mal écrit, ici ce sont les carnets d'un accompagnateur qui s'y connaît en plantes!

      Supprimer
  11. Bonsoir Keisha, je trouve malheureux que des bandes d'abrutis empêchent que l'on découvre les merveilles archéologiques dans des pays comme le Yémen sans parler des populations qui vivent dans la terreur. Un pays que j'aurais aimé découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas la liste des pays inaccessibles va s'allongeant... Le tourisme bien compris pourrait apporter des ressources à ces pays. Mais n'oublions pas que les premiers à souffrir sont les habitants.
      Mon frère et sa famille y ont passé un an dans les années 90.

      Supprimer
  12. Il me semble avoir lu et aimé des Carnets de Théodore Monod dans lesquels il y avait aussi des dessins de lui, mais pas moyen de retrouver le titre exact ni l'édition, je l'avais emprunté dans une bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que Monod (actif fort longtemps!) ait beaucoup écrit. Cette fois c'est son accompagnateur qui prend des notes, et dessine.

      Supprimer
  13. oh c'est le genre de lecture qu'il me faudrait là maintenant tout de suite!

    RépondreSupprimer
  14. Un récit de voyage au Yémen chez Ginkgo, oui, je pourrais bien m'y aventurer un jour, un jour...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais un jour... Tu vois, Ginkgo est à son meilleur dans la non fiction!

      Supprimer
  15. Voilà qui est très tentant, et puis c'est ma façon préféré de voyager ; dans les livres ^0^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout ai Yémen, c'est plus tranquille ainsi.^_^

      Supprimer
  16. J'aime Théodore Monod ! Et suis donc ravie de découvrir un livre sur lui que je n'ai pas encore lu. Merci Keisha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un livre parfois émouvant, finalement, et qui donne envie de lire Th Monod!

      Supprimer
  17. Je le commande car j'aime Théodore Monod et celui-ci, je ne l'ai pas lu.
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas l'auteur, mais il est bien présent, et son âge avancé. Vraiment intéressant.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!