lundi 27 mai 2019

Le goût de la viande

Le goût de la viande
Gildas Guyot
Editions in8



Donner trop de détails sur le contenu de ce premier roman, ou bien se contenter d'un résumé assez bateau peut avoir comme conséquence d'en écarter injustement quelques lecteurs potentiels. J'ai choisi la seconde option, qui est d'ailleurs plutôt celle de la quatrième de couverture;

Comme bien des jeunes gens de sa génération, Hyacinthe Kergourlé se retrouve dans les tranchées de Verdun, dont il revient manchot (ça c'est pour la conséquence physique). Il retrouve sa famille bretonne, se marie, les années passent. Mais il est toujours hanté par ce qu'il a vécu.

Mais quelle claque ce roman! Que j'ai bien failli abandonner après quelques dizaines de pages... Ce qui m'a accrochée sans discussion, c'est l'écriture, soignée, précise, souvent caustique, maniant à l'occasion la formule efficace. Humour (si!), catégorie : noir. Dérangeant aussi.

Dans les remerciements
"Merci surtout pour ne t'être jamais fait surprendre en train de me regarder du coin de l'oeil d'un air inquiet lorsque ton tour fut venu de me relire."

"Merci à (des 2ditions In8) pour votre ouverture d'esprit et pour votre estomac, à toute épreuve."

Amie lectrice, ami lecteur, je te souhaite de même et bonne lecture. Mais je vous aurai prévenus! Si vous passez les 40 premières pages, même si vous êtes bien secoués, alors vous ferez une découverte.

Les avis de Yv, enthousiaste et qui en dit plus mais pas trop,

38 commentaires:

  1. Je sens qu'il n'est pas pour moi ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^ Disons que ... c'est particulier, mais quel feu!

      Supprimer
  2. Je pense être trop "petite nature" pour ce livre... ce qui, compte tenu de tout ce que j'ai déjà l'intention de lire, n'est pas très grave...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai préféré prévenir, mais hélas, cela n'arrange pas les affaires du roman!^_^

      Supprimer
  3. rien ne me fait peur en la matière sauf la violence gratuite, manifestement ce n'est pas le cas, je vais l'engranger sur ma liste et c'est bien de ressortir un livre qui manifestement est passé inaperçu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta confiance! Mis à part certains trucs un peu ... difficiles à digérer ^_^, l'histoire demeure classique quand même.

      Supprimer
  4. ne t'inquiète pas trop Keisha ce livre finira bien par trouver ses lecteurs , sans moi aussi sans doute mais je suis en ce moment trop découragée pour aller vers des lectures qui secouent. Je le suis assez par le résultat du RN aux élections ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre fait partie de 6 en liste pour le prix Roblès, réponse en juin.
      Tu sais, par chez moi le RN fait largement plus de 30% dans certains villages...

      Supprimer
  5. Après la lecture de ton article et celle du billet d'Yv, je passerai outre l'effet recul provoqué par le titre. Tout ce qui touche à la guerre de 14-18 m'intéresse, car cela me rappelle mon grand-père, engagé à dix-sept ans, qui n'en parlait presque jamais. Un homme silencieux et certainement profondément marqué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mon grand père non plus n'en parlait pas, j'ai retrouvé récemment son livret militaire, avec faits tout à son honneur.
      Hyacinthe du roman ne s'en est jamais remis (mais ça reste un roman, ouf)

      Supprimer
  6. Deux avis enthousiastes et tentateurs.

    RépondreSupprimer
  7. Ouf, j'ai cru que j'en avais trop dit...

    RépondreSupprimer
  8. Le titre interpelle déjà et vu ce que tu en dis, c'est à double effet ( uppercut), je sors d'un essai passé inaperçu mais très fort, je le note pour plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas enchaîner les lectures trop fortes, mais note pour plus tard.

      Supprimer
  9. Le titre ne m'attire pas du tout !

    RépondreSupprimer
  10. Ah oui je l'avais remarqué chez Yv celui-ci ! Mais on ne le trouve pas à la bibli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bibliothécaire m'en a parlé, elle l'a commandé, et je l'ai trouvé dans l'autre bibliothèque. Mais il faut dire que le prix Roblès se déroule dans mon coin, ça aide.

      Supprimer
  11. Le titre ne m'attire pas du tout mais ce que tu ne dis pas m'interpelle à quelque part et le sujet aussi...A voir

    RépondreSupprimer
  12. de retour pour passer mon tour ! Jérôme ne l'a pas lu ? bien son genre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement raison, c'est complètement dans le créneau de Jérôme, et là, ça risque de le calmer! ^_^

      Supprimer
  13. J'ai lu un avis au sujet de ce livre et je ne sais pas si ça pourrait me plaire. en tout cas, c'est un peu hors du commun.
    Bon après-midi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'écriture est remarquable, mais sans difficulté. ce sont certaines scènes qui sont un poil délicates...^_^

      Supprimer
  14. le titre me refroidit un peu mais j'ai envie de tenter quand même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas trop focalisé sur le titre, puisqu'on m'a conseillé ce livre.

      Supprimer
  15. Je tenterai le coup en oubliant de me décourager au début. Vous éveillez ma curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tâchez de l'emprunter d'abord, car on ne sait jamais...

      Supprimer
  16. j'ai abandonné Frères d'âme (me souviens plus du nom de l'auteur) sur le thème de la PGM, mais je note celui-ci..parce que tu es allée au-delà de ces 40 premières pages. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Diop je crois). En fait on sort de la PGM au bout de 50-60 pages. A toi de voir, mais c'est spécial je te le dis.

      Supprimer
  17. Intrigant, c'est clair.:) Peut-être un jour, par curiosité.

    RépondreSupprimer
  18. 40 pages pour commencer à être conquis, c'est long tout de même ! Bon à voir, s'il croise ma route par hasard ou presque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais scotchée dès la première page, mais certains détails me faisaient douter, c'est tout. ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!