lundi 28 octobre 2019

Le bonheur est dans le peu

Le bonheur est dans le peu
Ranger, trier, s'alléger, vivre autrement
Francine Jay
First Editions, 2016
Traduit par Frédérique Corre-Montagu




La Marie Kondo américaine? Ou plutôt, Miss Minimalist? Là j'ai un peu peur a priori, mais quand j'ai vu ce livre dans la boîte à livres de la bibli, je n'ai pas résisté au jeu de mots du titre. En anglais, The Joy of less, c'est moins fun, c'est sûr.

Qu'on se rassure, pas de boîtes de rangements, pas d'adieux déchirants à vos moindres possessions (ouf!) mais un poil de bon sens. L'auteur propose sa méthode Streamline, intraduisible bien sûr, et j'ai vite oublié à quoi correspondaient les S, T, etc. en français. Pour en savoir plus, là c'est expliqué http://www.seveilleretsepanouirdemaniereraisonnee.com/2016/09/biblio-le-bonheur-est-dans-le-peu-francine-jay-le-minimalisme-mis-a-l-honneur.html)(ne pas s'inquiéter de la citation-pissenlit, le livre n'en surabonde pas, ouf)

Mais comme depuis quelque temps, et sans Francine Jay, je me parle à moi-même, du genre 'as-tu vraiment besoin d'acheter ça?' ou 'vas-tu vraiment avoir besoin de ce truc qui est chez toi sans servir depuis 10 ans?' , ce livre a confirmé ma décision de ne pas me laisser envahir (heu, on me souffle dans l'oreillette que pour les livres ce n'est pas gagné) et de RANGER! J'ai (re) découvert que les surfaces planes ont horreur du vide et au cours de ma lecture j'ai commencé à leur redonner la respiration (mais ça revient). J'ai plein de projets pour nettoyer et Jeter/ Garder/ Donner, en tout cas continuer sur ma lancée (avant cette lecture). Je confirme que ça fait du bien!

L'auteur sait qu'on ne va pas y arriver d'un coup (les objets sont malins...) et surtout ne donne pas de conseils trop précis sur ce qu'on doit garder, à chacun de prendre une décision.

Alors, un livre qui fonctionne avec les déjà convaincus? Peut-être. Il se termine sur une chapitre 'mode de vie' bon pour la planète, qui confirme aussi, un poil bien optimiste mais mieux que rien (je continue à consommer agrumes, mangues et avocats)(mais fruits et légumes très locaux aussi)

Et bien sûr, ce livre va retourner dans la boîte à livres où je l'ai pris!

Des avis sur babelio

40 commentaires:

  1. Ranger, se débarrasser... ça fait un bien fou. Et on a besoin de peu, vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre peu est déjà le beaucoup de pas mal de monde (qui n'a pas le choix!)

      Supprimer
  2. Le genre de livre que je n'ai pas envie du tout de regarder. Je crois que je peux trouver les solutions toute seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, ce n'est pas mon genre de lecture habituel, il a juste confirmé ce que je pense depuis quelque temps, et m'a donné une envie renouvelée de dégager des trucs. Exact, on n'a pas besoin d'un livre pour cela. ^_^

      Supprimer
  3. Je suis comme Aifelle... En plus, je n'aime pas le bazar ni la surabondance alors j'essaie de me débarrasser des choses au fur et à mesure. Il faut dire que je n'ai ni garage ni grenier, ça évite d'entasser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, ce genre de livres ne m'attire pas d'ordinaire, heureusement il n'y a pas trop de trucs philosophico-extrême-orientaux, mais plutôt du bon sens.
      Actuellement je réussis à éviter la surabondance de livres (si!) mais comme j'ai une arrière cuisine et un garage... (le grenier est juste isolé et donc interdit). Une lutte quotidienne...

      Supprimer
  4. Une démarche que j'ai entreprise depuis quelques mois. Je jette de temps en temps, et je m’aperçois que j'achète moins. Et ça fait un bien fou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, ça fait du bien! A-t-on encore besoin d'un nouveau ceci ou d'un nouveau cela? D'où l'importance de connaître déjà le contenu de ses tiroirs (chez moi ce n'est pas gagné)

      Supprimer
  5. c'est tout à fait dans le ton du billet de Bonheur du jour : Ouste
    en général ça me prend une fois par an, je n'ai jamais trop accumulé ayant déménagé souvent sauf les livres mais même eux j'ai élagué et violemment même je vais aller voir le site

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Ouste, quel bon billet.
      Il faut s'y attaquer régulièrement, surtout si comme moi on a un garage et arrière cuisine servant de sas avant la déchetterie et de "peut-être je vais réfléchir"
      Je n'ai pas déménagé récemment, mais fait des travaux, hé bien le bazar revient (les araignées aussi).

      Supprimer
  6. Coucou,
    je devrais peut être le lire ... Enfin c'est pas gagner jeter m'est terriblement difficile ... ça peut toujours servir quoi :O) enfin lors de mon dernier déménagement pour la maison j'ai enfin fait du vide. Mais c'est toujours coûteux pour moi. Je ne suis pas par contre une acheteuse compulsive côté habits.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Les fameux 'ça peut'! Mes tiroirs sont encombrés de bricoles...
    Bon courage! Déménager est une bonne occasion, mais on ne peut le faire trop souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui et là je pense être dans ma maison pur un bon moment... Alors il faudra être attentive à faire un peu de vide de temps en temps. Bisous

      Supprimer
    2. Oui, être vigilant, sans trop se crisper non plus...

      Supprimer
  8. le rangement et moi ça fait deux! alors tant pis je reste comme je suis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, il existe toujours un coin bazar, quoiqu'on fasse. Comme disait le mari de ma tante 'faut qu'il y ait de la vie!'. Ceci étant, dégager un peu ce n'est pas mal (et permet de retrouver des objets 'perdus', non? ^_^

      Supprimer
  9. le livre ne me dit pas grand chose j'ai une telle pile que je renonce; derniers objets jetés : mes jupettes de tennis Lacoste du 40: d'abord je fais un bon 42 et cela fait plus de 10 ans que je n'ai pas eu une raquette en main

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo! Il faut être lucide (j'ai jeté des pantalons qui me serraient bien à la taille, faut pas rêver, ça ne s'arrangera pas)

      Supprimer
  10. Je suis justement en train de jeter, de jeter et de jeter encore : toute ma carrière passe dans les poubelles ! Je garde quand même certaines choses qui me sont chères, même si elles ne serviront sans doute plus.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je te comprends! J'ai gardé pendant des années mes cours de fac, sans jamais leur jeter un oeil! Il reste encore à dégager, crois-moi!
      Courage!

      Supprimer
  11. la nature a horreur du vide .. mais bon si mes placards sont pleins ils savent que deux à trois fois par an, ça me prend et je jette/donne/trie ... ça me fait du bien ! idem avec les livres, j'ai déjà un sac plein de livres lus mais je ne garde que les coups de coeur à présent.. mais en discutant avec des collègues, leurs maisons débordent ..donc ce genre de livres peut les aider ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais tu as déjà tout compris et tout mis en oeuvre! Une fois par an, je devrais bien (mais pour les surfaces planes ce devrait être une fois par semaine, tu sais, on pose un truc, et ensuite ses copains arrivent...)

      Supprimer
  12. De mon côté, je suis très peu acheteuse, sauf niveau bouquin et souvenirs de voyages. Et sinon, je donne beaucoup (je ne m'amuse pas à vendre sur le bon coin et à être emmerdée par les visites pour un truc à 20 balles. je donne, parce que l'on est riche de ce que l'on donne (citation de moi !) (aux assos animales qui font des braderies, au relay, à Emmaüs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ta citation, elle me va, pareil, je donne, j'ai la flemme d'aller aux bourses aux livres pour vendre mes trucs... La seule fois que j'ai tenté le bon coin pour vendre (un billet d’opéra), ça n'a pu se faire car ma réponse est passée dans les spams de la personne. J'ai donc DONNE mon billet à un jeune qui faisait la queue pour en acheter un!

      Supprimer
  13. Ah oui, le titre français sonne nettement mieux que le titre anglais. Aaah tout ce dont je pourrais (et devrais me débarrasser), même à mon bureau, j'accumule. J'évite pourtant ce genre de livres, le chantier est trop grand, ça me désespère d'avance !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne lis pas d'ordinaire ce genre d'ouvrages (développement personnel et autres) mais là, bon, ça a confirmé mes désirs de dégagisme à la maison.

      Supprimer
  14. Ah oui, les surfaces planes ont horreur du vide, ça s'est vraiment clair ;0) Acheté le Marie Condo mais les passages sur les livres m'ont vraiment glacée ;0) Comment ça jeter des livres, j'en serais bien incapable ;0) Il y a une éternité que je me promets à moi même de faire un tri dans ma maison mais c'est pas encore fait. Quand à réfléchir avant chaque achat je le fais de plus en plus (enfin sauf pour les livres ;0) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette Marie ne m'attire pas trop, F Jay est plus sensée, pour les livres tu peux en garder ou en donner, tu es libre de trier. D'ailleurs depuis quelque temps je le fais (sans cette lecture d'ailleurs!)
      Exact, les livres, c'est notre point faible...

      Supprimer
  15. Il y a des livres qui tombent à point ! J'ai fait le grand vide il y a huit ans lorsque nous avons quitté notre maison pour un appartement plus petit. Comme je ne suis guère acheteuse, pas de grande bataille en vue donc, préférant donner au fur et à mesure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déménager pour du plus petit, c'est mon objectif, mais pas tout de suite! Cependant ma maison a un intérieur assez aéré (enfin j'essaie)
      Tu as raison, au fur et à mesure, c'est l'idée (moins fatigant)

      Supprimer
  16. Cela fait plus d'un an que je n'arrête pas de jeter! Mon mari gardait absolument tout, vieilles factures, feuilles de paie datant d'au moins quarante ans, objets brisés irréparables, tonnes de fournitures, c'est de la folie de se débarrasser de tout ce bazar! Alors, oui, je comprends les préceptes du livre dont tu parles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe oui je te comprends! Il n'était pas trop possible de trier avant! Bon courage. Je suppose que tu peux déjà en donner une partie (ou revendre?). Pour les fiches et factures, là c'est la destruction!
      Je pense déjà avec soupirs au moment où il faudra trier chez ma mère (on a commencé ensemble)

      Supprimer
  17. Venant de déménager, j'ai fait un gros gros tri dernièrement mais pfiou, maintenant que je déballe ma bibliothèque, je me dis parfois qu'il serait bien de m'attaquer aussi aux livres... Sauf que là, c'est beaucoup beaucoup plus compliqué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui les livres, c'est compliqué, j'an ai encore à trier/donner/jeter...Ils se planquent dans le garage et l'arrière cuisine.
      Ou alors déménager, tu as vu, ça calme!

      Supprimer
  18. C’est typiquement le genre de livres qui... ne m’intéressent absolument pas (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  19. j'y pense beaucoup en ce moment aussi même si lire sur le sujet, bof bof. J'ai découvert le vrac et je trouve ça logique et naturel. De là à ne plus rien d'acheter de neuf, je n'y suis pas encore, hélas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends qu'une boutique de vrac s'ouvre pas trop loin!
      Rien de neuf? Difficile pour certains articles, sous vêtements, chaussures... Il suffit de ne pas en avoir trop.^_^

      Supprimer
  20. Ça a l'air intéressant ! J'ai lu le livre de Marie Kondo et j'ai détesté. ^^ Mais là, comme tu le dis, le jeu de mots du titre est irrésistible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela s'est bien passé, surtout qu'elle utilise du bon sens et laisse vraiment de la liberté à chacun!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!