lundi 7 octobre 2019

Le coeur de l'Angleterre

Le coeur de l'Angleterre
Middle England
Jonathan Coe
Gallimard, 2019


Après un repas avec son père Colin dans une jardinerie aux multiples ramifications, Benjamin déclare
"J'aime bien cet endroit. C'est toujours une aventure, on en sait jamais ce qu'on va trouver. Parfois c'est sympa, parfois c'est désagréable, et le plus souvent c'est ce qu'il y a de plus bizarre. Mais voilà, c'est l'Angleterre. Elle nous colle aux semelles."

De 2010 à 2018, de Londres à Birmingham, en passant par Marseille et une croisière dans la Baltique, j'ai retrouvé avec plaisir certains des personnages de Bienvenue au club et Le cercle fermé. Qu'on se rassure, les avoir lus n'est pas indispensable pour suivre, et j'ai juste développé une furieuse envie de les relire...

Ces années pré-Brexit sont donc vues par le prisme de la famille Trotter et ses amis, Jonathan Coe usant comme d'habitude d'une ironie bristish bienvenue. Les craintes de certains vis à vis des 'minorités' m'ont rappelé ce qui peut exister de notre côté du Channel. Ainsi que la langue de bois de quelques politiques (ah, Nigel, j'ai aimé son pétage de plombs final). Certains événements, ignorés ou oubliés, sont juste évoqués, mais parfois je voyais un peu les 'coutures' du vêtement. Ceci étant, j'ai dévoré avec un immense plaisir parfois jubilatoire les plus de 500 pages du roman et quitté avec regret les personnages principaux, c'est un signe, non?

62 commentaires:

  1. je l'ai lu sur les conseils de mon libraire, je n'ai jamais accroché aux livres de Coe et celui finalement malgré le sujet ne fait pas exception, je l'ai trouvé un peu trop construit pour plaire un peu comme le livre de Karine Tuil, je trouve que surfer sur la vague du Brexit c'est un rien facile non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais rien lui reprocher, je parle de coutures parfois visibles, mais de plaisir de lecture; ce n'est pas mon roman préféré de lui... et quand même au dessus de certains romans d'autres auteurs...
      Disons aussi que le Brexit ne me passionne plus, j'ai l'impression de ne plus rien y comprendre.

      Supprimer
  2. Je l'ai réservé à la médiathèque ( peut-être l'aurai-je avant Noël ^-^ ), j'en suis curieuse, pour le sujet j'avoue ( après notre séjour londonien estival ) et pour découvrir l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha tu ne connais pas? Tu manques, vraiment. J'espère que tu mettras la main sur le roman assez tôt...

      Supprimer
  3. L'intervention récente de l'auteur à La grande librairie m'a vraiment donné envie de le lire. Et je vais avoir la chance de l'écouter "en vrai", puisqu'il figure parmi les invités du salon dédié au livre de poche qui se déroule ce week-end près de chez moi (Chic, chic, chic !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic en effet. J'ai entendu une interview à la radio, très intéressant.

      Supprimer
  4. L'auteur renoue avec les grands romans qui ont fait son succès ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on veut, les thèmes 'histoire récente de l'Angleterre', mais j’aime bien tous ses romans en fait.

      Supprimer
  5. On m'a dit que ce n'était pas son meilleur... Je ne l'ai jamais lu et je ne sais pas si je commencerai par celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, les avis sont variables, le mieux est de se faire sa propre opinion. Testament à l'anglaise est plus au vitriol , si tu veux démarrer par là.

      Supprimer
  6. Ah, sacré Nigel ! Une vraie c**ille molle qui lance une bombe et qui refuse de l'assumer au moment voulu.
    Je lirai peut-être ce roman-là, même si je n'ai pas toujours été très chanceux avec Coe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des gens comme Nigel n'existent pas en vrai, quand même? ^_^(ah si?)

      Supprimer
  7. je croyais que tu faisais une pause j'adore tes pauses car tu lis un peu moins vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j'ai la flemme de faire des billets ou alors je regroupe les lectures dans un seul billet.
      Cependant je suppose que je lis moins?
      Un poil en pause par rapport à l'habitude, c'est sûr.

      Supprimer
  8. Cette fois-ci je me suis un peu ennuyée, j'ai trouvé que les personnages tournaient en rond. j'ai préféré les pages consacrées à Sophie, qui représente la descendance du Rotter's club ; c'est déjà un autre monde que le sien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens de ton billet, en effet. Exact, Benjamin est enlisé dans ses souvenirs. Avec Sophie, ça bouge plus!

      Supprimer
  9. Encore un auteur que je n'ai jamais lu. Pourtant, lui, je le connais...de nom.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais, tous les auteurs dont je ne connais que le nom... ^_^

      Supprimer
  10. Je le lirai quand j'aurai du temps à y consacrer. Je suis fan de l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Je l'ai noté pour le lire mais à mon avis en médiathèque il va être pris d'assaut !! Merci pour ton enthousiasme il y a tellement de choses à lire comme pour toutes les rentrées littéraires, que finalement on pioche parfois un peu au hasard ! bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement je l'ai eu assez vite, à mon grand étonnement (et je l'ai vite rendu, faut être correct)
      Je l'avais repéré tout de suite dans la RL.

      Supprimer
  12. J'ai prévu de le lire parce que je me demande ce que c'est le Brexit du point de vue anglais, mais j'attends qu'il soit disponible à la bibliothèque et il est très demandé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas la première à signaler qu'il va falloir être patient.
      Sinon, je sens que Coe n'est pas tellement pour le Brexit... Mais le point de vue anglais est intéressant.

      Supprimer
  13. Je le lirai, mais je ne pense pas l'acheter en tout cas, les bibliothèques l'auront, c'est certain ! (les deux romans avec les mêmes personnages ne sont pas mes préférés de Jonathan)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, pas la peine de l'acheter, il faut juste patienter. Perso, j'ai aimé ces deux précédents romans, mais avec Testament à l'anglaise, la série était plus virulente!

      Supprimer
  14. Il sera l'une de mes prochaines lectures et j'ai hâte de lire la suite de "Bienvenue au Club" et du "Cercle fermé".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas aimer. J'avais lu les deux autres il y a si longtemps...

      Supprimer
  15. J'ai essayé, il y a longtemps de lire "Bienvenue au club" et je crois n'avoir pas dépassé les premières cinquante pages... depuis je n'ai plus tenté cet écrivain. Mais plus je lis d'avis positifs sur ce bouquin, plus je me dis qu'il faudrait que je retente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, j'ignore si tu vas aimer? Essaie plutôt un de ses romans sur un autre sujet, il en existe d'excellents.

      Supprimer
  16. Comme plusieurs ci-dessus, je n'ai jamais lu l'auteur. Le thème du brexit me tente, des fois que j'y comprendrais enfin quelque chose .. mais tu dis que ce n'est pas son meilleur. C'est quoi le meilleur pour toi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais bien aimé Testament à l'anglaise, La vie très privée de M. Sim, bref, tous, finalement. Fais toi ton idée, tu verras, il est au dessus du lot généralement.

      Supprimer
  17. j'ai beaucoup aimé "Testament à l'anglaise" donc j'ai mis une option sur celui-ci par contre je n'ai pas lu "Bienvenue au club" et "cercle fermé" je pense qu'il vaut probablement mieux commencer par ces deux-là?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que ce soit nécessaire, mais si tu as du temps, ce serait une idée.

      Supprimer
  18. Ah, Coe ! Depuis le temps que je me dis qu'il faut que je revienne à lui ! Peut-être avec ce roman, tiens. Mais je n'ai pas lu Bienvenue au club. C'est gênant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas vraiment gênant, en fait (je vois ta PAL, déjà)

      Supprimer
  19. J'adore Coe, je le lirai forcément mais j'ai déjà des livres de cet auteur dans ma PAL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha alors disons qu'il te reste bien des joies de lecture.

      Supprimer
  20. Pour avoir lu seulement Testament à l'anglaise, je crois que j'aimerais bien renouer avec Jonathan Coe par celui-là. Mais que veux-tu dire par "voir les coutures du vêtement" ? Serait-ce que l'auteur use de ficelles un peu grosses ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas cela, juste que l'on sent que le sujet c'est le Brexit, et on sent cela chez les personnages, vivants et intéressants par ailleurs. Tu savais qu'il y avait des divorces causés par le Brexit?

      Supprimer
  21. Bonsoir Keisha, comme tus le sais, j'ai beaucoup aimé ce roman et j'ai eu le grand plaisir d'assister à une présentation de ce roman par Coe lui-même dans une bibliothèque à Paris. J'ai noté qu'il aimait beaucoup le cinéma de Billy Wilder en général et La garçonnière en particulier. C'est la deuxième fois que j'assiste à une rencontre avec lui Il nous a dit qu'il était en train d'écrire un nouveau roman. Et il a eu l'idée du Coeur de l'Angleterre en partant en vacances à l'ïle de Ré avec sa famille. Il a deux filles et il est bien entendu contre le Brexit. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour toutes ces précisions (je connais cette Garçonnière). Je sais qu'il est francophile et pas vraiment pour le Brexit. ^_^ On attend donc son prochain roman!

      Supprimer
  22. Je l'ai offert à mon fils, fan de Coe, sans l'avoir lu... Maintenant, il ne me reste plus qu'à lui demander de me le prêter ou à le trouver à la bibli, mais une chose est sûre je le lirai !

    RépondreSupprimer
  23. J'ai découvert Coe avec Bienvenue au club et j'avais enchaîné avec Le cercle fermé (ou est-ce l'inverse ?) alors j'ai forcément très envie de lire celui-ci ! Mais mon programme de fin d'année est un peu trop chargé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en doute! Mais celui-ci se case facilement et se lit vite aussi. Tu connais l'auteur.

      Supprimer
  24. Jamais lu cet auteur... Faudrait que je m'y mette un jour... Mais pas avec " plus de 500 pages", mais si "l'ironie british" que tu évoques ouvre l'appétit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu il doit bien en avoir écrit un de moins de 500 pages, je pense...

      Supprimer
  25. J'avais tenté deux lectures de Coe, What a carve up! et La maison du sommeil, les deux abandonnés...mais je vias peut-être insister avec celui-ci, qui sait? ;) (j'aime peut-e^tre me faire du mal!)

    RépondreSupprimer
  26. Je crois que je vais me laisser tenter par celui-là

    RépondreSupprimer
  27. Décidément tu est une fan de l'auteur ! Moi ça dépend des titres.

    RépondreSupprimer
  28. J'ai adoré retrouvé Benjamin et les autres, même si il y a moins de vitriol que dans Testament à l'anglaise. De toute façon, c'est Coe, je lis !

    RépondreSupprimer
  29. Suis tellement fan... pourvu qu'il écrive encore longtemps :-)

    RépondreSupprimer
  30. Un nouveau Coe, c'est un presque un "must" :)

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!