jeudi 14 novembre 2019

Un livre de martyrs américains

Un livre de martyrs américains
Joyce Carol Oates
Philippe Rey, 2019
Traduit par Claude Seban


Avec Joyce Carol Oates, j'ai des rapports ambigus, et je m'étais dit : 'on arrête!'. Mais c'est comme ces cacahuètes enrobées de chocolat, une fois dedans on se dit, encore une (page). Et puis après Une étincelle de vie, je voulais voir comment JCO parlait des attaques des cliniques d'avortement aux Etats Unis.
Voilà comment j'ai fini par me lancer dans ces 860 pages!

Page 9, ça démarre, 2 novembre 1999, à Muskegee Falls, Ohio, Luther Amos Dunphy abat deux personnes devant une clinique pratiquant des avortements : le docteur Gus Voorhees et son accompagnateur.
Retour en arrière (belle construction!) ensuite sur l'histoire de la famille Dunphy, qui a connu son lot de tragédies.
Une partie ensuite avec les Voorhees, qui, suite à des menaces sur la vie du père de famille, avaient dû vivre dans des endroits séparés, Gus ne voulant pas arrêter ses activités.
Après les faits, vient l'emprisonnement, le procès, les conséquences pour les deux familles, particulièrement Naomi Voorhees et Dawn Dunphy, qui finiront par se rencontrer.

Comme Jodi Picoult, Oates reste très mesurée, elle raconte, laisse ses personnages agir selon leurs convictions, et ne les rend pas antipathiques.

J'avoue cependant avoir trouvé cela un poil bien longuet parfois... Si vous vous intéressez aux injections létales ou à la boxe féminine, ça va, et c'est bien raconté. Mais on est finalement loin du débat sur l'avortement, Oates désirant sans doute examiner les conséquences d'un acte initial sur les personnages au long des années? Il m'a fallu aussi du temps pour ne plus être agacée par les mots entre parenthèses et ceux en italique. Mais les autres avis sont plutôt enthousiastes et apprécient mieux que moi le talent de JCO (désolée)

Des avis chez babelio, mimipinson, choup',

46 commentaires:

  1. J’aime bien cette écrivaine mais je ne lirai pas ce livre pour différentes raisons dont la moins noble est qu’il est trop gros pour moi ! Et comme vous-même signalez qu’il y a des longueurs…. L’affaire est entendue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne m'écoutez pas, c'est juste mon impression, les 850 pages se dévorent, aucune difficulté!

      Supprimer
  2. Comme j'ai été récemment déçue par un de ses romans (le petit paradis), pour l'instant j'en reste là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle écrit tellement (mais comment fait-elle?) qu'il y en a pour tous les goûts. Mais j'avoue que je ne pourrais pas toujours la lire.

      Supprimer
  3. La longueur du bouquin m'a fait reculé, et si en plus tu dis que l'auteure dilue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu’elle détaille et va dans des directions, intéressantes, certes, mais à la fin tu as plus de 800 pages.

      Supprimer
    2. Cela faisait longtemps que je n avais pas lu JC Oates étant un peu sceptique sur le nombre de ses publications. Mais ayant lu de trés bonnes critiques, je lis son dernier roman publié. Je suis loin d avoir fini ce pavé mais je trouve des similitudes qui me dérange avec étincelle de vie de Jodi Picoult. Limite plaggiat? Qui a copié ? Ou est ce une coïncidence?

      Supprimer
    3. J'ai aussi lu Une étincelle de vie. Jodi Picoult et JC Oates partent d'une attaque de clinique d'avortement, mais, à mon avis, Picoult reste sur le sujet de l'IVG, parfois un peu systématique avec toutes les facettes du problème et des cas, mais complet et centré sur le sujet. Alors que Oates va dans beaucoup de directions, et s'occupe plus de la société américaine en général. Bon, en gros, quoi.
      Les deux sont parus en France en 2019, mais quand ont-ils été écrits? Il est possible que deux auteurs s'intéressent au même fait de société en même temps.

      Supprimer
  4. Je reviens de chez Choupy qui semble avoir plus aimé ce roman que toi.
    Comme je l'ai dit chez elle, Oates m'effraie beaucoup, à tel point que je n'ai lu jusqu'ici que Les Chutes. Une chose est sûre, je ne m'y recollerai pas en choisissant ce titre-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le billet de choup est excellent, j'ai honte d'être un peu passée à côté, mais bah, c'est perso!
      Elle écrit parfois plus court.

      Supprimer
  5. Ah ben justement, la taille du bouquin par rapport au sujet me fait un peu peur, je l'avoue... A voir peut-être en bibliothèque ?

    RépondreSupprimer
  6. Elle écrit trop vite, à mon avis, donc ses romans sont très inégaux, mais comme elle aborde généralement des sujets qui m'intéressent, j'y reviens toujours... J'avais noté celui-ci, mais je n'avais pas vu qu'il était si gros ! Je vais peut-être le garder pour un "pavé de l'été"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, un sujet intéressant, voilà qui m'a attirée. Ensuite, les pages coulent bien. A toi de voir.

      Supprimer
  7. Joyce Carol Oates, j'en entend que du bien, mais je n’ai encore jamais essayé... J’avoue me méfier, j'ai peu de trouver une bavarde... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tente un de ses anciens titres (et plus court, alors)

      Supprimer
  8. Il me fait très envie, bien que comme toi, mes rapports avec cette auteure sont, disons changeants, de coups de cœur en déceptions..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A une époque j'en lisais beaucoup, puis les Mulvaney m'ont ennuyée... (si!) mais depuis un ou deux sont passés.

      Supprimer
  9. Je connais l'auteure, mais je ne l'ai jamais lue. J'ai un de ces livres dans ma PAL...
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'occasion de la connaître, alors. Bonne fin de semaine à toi aussi.

      Supprimer
  10. J'ai eu ma période, puis je me suis arrêtée. Puis j'ai lu son livre sur la mort de son mari que j'ai énormément aimé. Pour l'instant, je n'ai plus du tout envie de lire ses romans, même si c'est un écrivain assez fascinant quand même.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fascinante, voilà le mot.
      Et j'avoue que j'ai même réussi à m'ennuyer avec celui sur la mort de son mari (et donc abandonner)

      Supprimer
  11. Tu me fais hésiter, en tous les cas si je le lis ce ne sera pas en ce moment car j'aurai du mal à m'attaquer à un aussi gros pavé et en plus tu dis qu'elle dilue. Mais c'est un auteur que j'ai découvert depuis peu seulement avec un livre pour ado, alors je ne dis pas non ! Bonne journée à toi et merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que tout ce qu’elle raconte est intéressant, mais je préférerais plus de concision.

      Supprimer
  12. Une déception, cela arrive, mais j'aime le regard de JCO sur ses personnages et je me laisserai peut-être tenter. La longueur ne me fait pas peur, il y a des chefs-d'oeuvre qu'on n'a pas envie de refermer. Mais les longueurs, c'est autre chose, cela dessert finalement le propos, comme dans "L'arbre monde" lu dernièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu’elle s'est assez éloignée du sujet de l'avortement, même si ce qu’elle raconte est intéressant. Le mot martyr est sans doute plus approprié .

      Supprimer
  13. je ne parviens plus à la lire, elle publie trop trop trop
    celui m'intéressait pour le sujet mais j'ai trouvé qu'à force de vouloir être mesurée et objective elle fait la part belle aux ayatollahs anti IVG
    on dirait plus l'écrit d'un politicien de seconde zone qui veut ménager chèvre et chou et on rappelle ici et toujours que permettre l'IVG ne veut pas dire que c'est une chose souhaitable mais en la lisant je me suis dit que finalement si il faut le répéter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, ma bibli propose aussi un recueil de nouvelles.
      Tu l'as lu? Je ne me souviens pas. C'est vrai que le sujet 'avortement' est vite passé, pour s'intéresser aux deux familles 'américaines' et plein de faits intéressants mais que je n'attendais pas.

      Supprimer
  14. C'est une auteure que j'aime beaucoup mais on n'est pas obligée d'aimer tout ce qu'elle écrit ! Elle tellement prolixe! Cela ne m'étonne pas qu'elle soit en retenue par rapport à l'avortement.Je crois que son protestantisme l'empêche de prendre vraiment position.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait elle n'a pas trop présenté les arguments, comme dans Une étincelle de vie, et s'est lancée dans les conséquences pour les familles, donc une histoire américaine, quoi. On peut en apprendre sur cette société...

      Supprimer
  15. J'adore Oates, je note malgré tous tes bémols...( J'ai aussi lu le billet de Choup, je me demande où je vais me situer :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est d'aller voir, surtout que ça se lit de façon très aisée.

      Supprimer
  16. Mes rapports avec cette auteure ne sont pas ambigus puisqu'ils sont inexistants ! Jamais lue ! Et ce n'est pas avec ce pavé de plus de 800 pages que ça va changé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe! Surtout qu’elle écrit pas mal de pavés, mais pas que, tu devrais trouver!

      Supprimer
  17. Je ne suis pas fan, et malgré les bons avis que je vois passer, ce pavé-là je ne me lancerai pas dedans (ce ne sont pas les pavés qui manquent ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pavés, oui... Celui-ci se lit bien sinon j'aurais lâché.

      Supprimer
  18. Toujours pas lu cette auteure mais depuis le temps que je le dis, je vais peut-être me motiver à la découvrir en 2020. Plutôt avec un autre de ses livres ceci dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu veux, ce n'est pas le choix qui manque! ^_^

      Supprimer
  19. Je ne connais pas bien cette auteure, je n'en ai lu qu'un.J'ai commencé son autobiographie mais l'ai abandonnée. Elle écrit souvent des pavés, et cela ne m'incite pas à la lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il faut déjà être motivé par le sujet, et après, voir si ça passe...

      Supprimer
  20. Perso, j'ai été passionnée, tu le sais. Le seul moment qui m'a un peu lassée c'est la découverte de la boxe par Dawn...là j'ai trouvé ça long. Pour le reste, totalement captivée et admirative de son talent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle sait bien y faire, mais j'attendais en fait un autre thème!

      Supprimer
  21. Une éternité que je n'ai pas lu Oates mais je ne suis pas certaine de me précipiter sur ce pavé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui c'est pavé... Mais au départ les thème est intéressant.

      Supprimer
  22. Je ne l'ai jamais lue, donc je ne suis pas sûre de me lancer un jour avec celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle écrit beaucoup, et de moins gros parfois, donc tu as le choix.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!