jeudi 5 décembre 2019

La panthère des neiges

La panthère des neiges
Sylvain Tesson
Gallimard, 2019



En 2018, Sylvain Tesson accompagne Vincent Munier, photographe animalier, dans des zones arides et glacées du Tibet, avec comme objectif : voir la fabuleuse panthère des neiges, quasi disparue! Il a eu plus de chance que Peter Matthiesen au Népal en 1973, puisque lui, Tesson, l'a vue à diverses reprises, mais pour cela il lui  a fallu découvrir les vertus de l'affût et de la patience.

A vous de découvrir ce récit qui vous entraînera loin bien loin. Mis à part la panthère, on trouve des loups (une conversation complètement azimutée de Munier avec un loup!), des yacks, des sortes de chèvres, des chirous (antilopes) et une famille s’occupant de son troupeau!

"Les yacks viennent des époques immémoriales: ce sont les totems de la vie sauvage, ils étaient sur les murs paléolithiques, ils n'ont pas varié, on dirait qu'ils s’ébrouent d'une caverne." (Munier) ('Il avait l'air aussi peu inquiet qu'une hôtesse d'Air France dans les turbulences')

En plus de détails sur la panthère (qui a un côté gros félin feignasse, quand même), et de considérations sur les chasseurs (pas nos copains), les chinois envahisseurs avec leur technologie (pareil), le Tao et autres, la vie sauvage en général, une ex de Tesson, j'ai appris que 'Tesson signifiait blaireau en vieux français' (un animal de nos contrées, méchamment chassé et tué).

Mon avis est assez mitigé, des pages sublimes, d'autres lassantes (non, ce ne sont pas celles des descriptions et de l'affût, ça j'aime) et le gros choc de la photo page 123, où les petits tibétains ont tout de suite vu la panthère (moi j'ai cherché)

Si vous voulez baver sur des photos de panthère des neiges, vous avez Tibet minéral animal (Munier) ou le dernier numéro de Terre sauvage, je dis ça je dis rien.

Des avis sur babelio (beaucoup de citations), les fanas de livres,

Un blaireau
Allez, je suis sympa, j'ai une vidéo scotchante (OK le commentaire audio y va un poil fort)(mais purée comment font-ils pour filmer des trucs pareils, j'en suis baba!) et surtout, dans les commentaires, quelqu'un parle de rencontres au cours de treks, à lire! Perso je n'oublie pas les fois où j'ai vu du 'sauvage'  à moins de 40 km de chez moi, l'inattendu, c'est le meilleur, n'en déplaise à Tesson (et puis on n'a pas à se rendre au bout du monde par moins 30 degrés).
Les avis de Athalie, et je découvre ce matin le billet tout récent de D'autres vies que la mienne.

58 commentaires:

  1. Je ne suis pas une grande fan de Tesson, je suis plus intéressée par Munier. Bref, il n'y a pas urgence ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je donne des pistes de lecture et une vidéo si, comme moi, on est surtout fasciné par la panthère des neiges...

      Supprimer
  2. tu penses bien que je l'ai lu mais je suis encore plus sévère que toi
    Sans doute parce que je garde le bonheur du livre de Mathieussent le Léopard des neiges, on ne se refait pas
    Tesson cherche le buzz et uniquement le buzz, comme Aifelle je préfère regarder les photos extraordinaires de Munier
    il y en a une que j'ai en fond d'écran de deux grues dansant sur la neige : magique !! ça vaut tout le bla bla de noel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que j'ai envie de lire le livre de Mathieussent... Tesson peut être agaçant, mais bon, la panthère des neiges, quand même, quel animal! Oui, j'ai signalé des photos.
      Les grues sont 'en vrai' par chez moi... Je ne m'en lasse pas.

      Supprimer
  3. je connais déjà l'oeuvre de Munier et je suis des comptes IG avec des vidéos et magnifiques photos des animaux .. donc je passe mais je pense que les deux vont bien ensemble

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu sais, je ne connaissais pas Munier, mais découvrir ses photos vaut le détour, si j'ai bien compris.

      Supprimer
  4. Ton avis en rejoint complètement un autre que j'ai lu récemment, mais je ne sais plus où. De toutes façons, je n'étais pas tentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, concentre toi sur la panthère des neiges, alors, l'animal le mérite!

      Supprimer
  5. C'est drôle, on aurait pu vraiment faire une lecture commune !! Je viens de regarder ta vidéo... commentaires un peu niais mais... quelle beauté !! Ces animaux sont fascinants !! merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles si je bave devant photos et vidéos... Mais aussi devant les oiseaux vivant au bord de la rivière, dans ma ville...

      Supprimer
  6. C'est marrant ça, j'ai rajouté ce livre il y a peu dans ma liste d'envie et au hasard juste que je cherchais ce genre d'histoire à lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela dépayse, et puis si on lit ça bien au chaud...

      Supprimer
  7. J'aime lire ce genre de récit, mais ma PAL n'en veut plus !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connais pas, mais c'est un livre qui m'intéresserait certainement.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (de retour? ^_^)Hé oui, n'hésite pas. Bonne fin de semaine

      Supprimer
  9. Aaah ces animaux des neiges, polaires, tout ça, sont magnifiques et ont quelque chose de majestueux et élégants, j'adore. Bon, je me contenterai des reportages, pas d'urgence pour le livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir les photos de loups blancs, rha!!! Mais faut attendre des heures sur la banquise.

      Supprimer
  10. L'extraordinaire n'est pas au bout du monde, il suffit d'ouvrir les yeux autour de (chez) soi, d'accord. Je n'ai encore jamais lu Tesson, dont j'apprends (wiki) qu'il est stégophile ! (j'apprends aussi le mot).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cherché stégophile, et confirme, oui, et ça lui a joué des tours...
      Heureusement le sauvage (ou moins) et le beau sont présents autour de chez soi!

      Supprimer
  11. J'ai souvent un avis mitigé sur les livres de Sylvain Tesson. Il est trop médiatique et pas si seul que ça dans ses expéditions au bout du monde finalement et tout ça coûte beaucoup aussi...Merci pour ton avis éclairé, je m'en vais de ce pas découvrir la vidéo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raisons pour lesquelles j'ai préféré ses Chemins noirs, bien calés en France (profonde).
      Mais si ça permet de parler de la panthère des neiges, on en lui en veut pas.

      Supprimer
  12. J'aurais peut être fait une exception pour cette panthère mais vu ton avis je ne la ferai même pas et irai voir le photographe.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai adoré (par contre je cherche toujours la panthère sur la photo)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu, moi je cherche ton billet, mais je vais répondre chez toi sur un autre sujet (mais nature quand même)

      Supprimer
  14. Et bien je vais découvrir... Munier !

    RépondreSupprimer
  15. Tu veux dire qu'une panthère est encore plus faignante qu'un chat d'appartement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, ça ce n'est pas possible... ^_^ Disons que le côté félin est puissant. la panthère chasse pour manger, sans toujours du succès. Mais si tout se passe bien (un yack mort se conserve bien là-bas avec ces températures) une fois le ventre plein elle se repose (et un bon bout de temps)

      Supprimer
  16. Ah mince, il y a des pages lassantes alors ? Un peu auto-centrées, peut-être ? Tesson a parfois ce défaut. N'empêche que le bouquin me tente bien quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, son ex, le tao et tout ça me lassent un peu, mais ce n'est pas l'essentiel du livre, heureusement.
      La panthère est très bien! ^_^

      Supprimer
  17. Tesson vagabonde dans ce titre, moins convaincant que certains autres, mais sa plume me fait toujours sourire, malgré la tristesse des constats. Et je n'ai toujours pas trouvé la panthère sur la photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai retrouvé ton billet (mis en lien) et répondu à ta question chez toi!

      Supprimer
  18. De Tesson, je n'ai lu que son livre sur le lac Baïkal, mais il m'a déçue. A part quelques moments intéressants, il y a pas mal de platitudes et ses orgies de vodka finissent par lasser. Alors je ne lirai pas celui-ci ! Mais j'ai regardé la vidéo. Merci ! Ce sont des animaux splendides. Tu as raison, pas besoin de partir très loin pour voir la faune sauvage.(Ce qui n'empêche pas que j'ai envie de partir loin!!). Dans mes montagnes de Lozère, j'ai vu un blaireau se promener en grommelant. On aurait dit un vieux bougon pas content; c'est beaucoup plus gros que ce que je le croyais. Une autre fois, une fouine. Je comprends pourquoi on dit qu'elle est curieuse. Elle s'est mise à l'abri sur un arbre puis elle m'a regardée pendant un bon bout de temps, et moi de même ! Quant aux biches et à leurs petits, là, on en voit trop ! Les arbres, hélas! et la voiture de mon frère en ont fait les frais ! Mais quels gracieux animaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille ses chemins noirs et Berezina.
      Oui, le blaireau c'est gros, j'en ai vu un un jour (écrasé) je croyais qu'il s'agissait d'un chien, mais le museau était trop pointu.
      Chevreuils et sangliers, on en voit, mais gare aux voitures, en effet (j'habite pas loin de la Sologne).

      Supprimer
  19. Ahahhahahahahha... je ne lis même pas ton billet, car je dois rédiger le mien, donc je ne veux subir aucune influence. Mais qu'est-ce que j'ai adoré !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argh, je l'attends, alors, ce billet (OK, quand il y a du félin...)

      Supprimer
  20. J'ai tellement aimé l'écriture de l'auteur que je n'ai pas eu comme toi de côté lassant (et moi aussi j'ai cherché sur la photo)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas l'écriture que je lui reproche, après tout j'en ai aimé sans discussion, de ses livres, mais je me passerais de certaines digressions, voilà. ^_^

      Supprimer
  21. Bonjour Keisha, pas tentée plus que cela et pourtant, les gros félins, j'aime bien. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  22. Je vais en rester à son voyage en Sibérie que j'avais beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il te faut lire Berezina, le côté brindzingue devrait te plaire.

      Supprimer
  23. J'aimais bien Tesson avant. Aujourd'hui, il m'énerve et me fascine à la fois. Ses digressions, ses réflexions pseudo-philosophiques, son côté intello, etc. J'ai un peu arrêté de le lire à cause de cela mais je sais que j'y reviendrai un jour ou l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu mets bien le doigt sur ce qui peut agacer. Mais il y a tellement de pages intéressantes dedans...

      Supprimer
  24. Ah oui, quel animal magnifique...ce mystère! Pas tentée par Tesson il me déplaît physiquement (incapable de dire quoi exactement, juste une drôle d'impression). Je note Munier que je ne connaissais pas du tout. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, tu retiens la panthère et Munier, c'est déjà bien!

      Supprimer
  25. je n'en ai pas fait une priorité et quand je vois la liste des billet en retard que j'accumule je me dis que le monde des blogs me joue des tours : non seulement j'accumule des retards dans mes lectures mais en ce moment surtout dans mes billets .... Damned!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la vie du blogueur! Heureusement que certains tiennent bien le coup!

      Supprimer
  26. Bon, j'ai lu ton billet ! Ca va ! Pour la fameuse photo, je l'ai regardé plusieurs fois en trouvant l'oiseau très beau. Ce n'est qu'une fois lu le passage avec les enfants et la photo qu'effectivement, j'ai vu la panthère en gros !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo! Exact, on ne voit que l'oiseau, mais après... on ne voit que la panthère!

      Supprimer
  27. Je n'accroche pas à Tesson mais j'adooooore les docu animalier surtout quand ce sont des félins. Je pense que je craquerai lorsqu'il sortira en poche. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces félins sont toujours craquants. Mais d'autres animaux aussi, non? ^_^

      Supprimer
  28. J'entends des choses si contrastées sur lui que je ne suis pas sure pour l'instant d'avoir envie de le lire... A voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce n'est pas mon préféré de l'auteur. Oui, Tesson attire des avis bien différents sur lui, et même de livre en livre!

      Supprimer
  29. Le récit est à mon sens un peu plat. La patience, l'immobilité peuvent être racontées et devenir miraculeuses quand l'attente est transcendée ensuite par la révélation. Ce n'est pas le cas ici, malheureusement. Je n'ai pas vibré, je n'ai pas trouvé de plaisir et parfois même je me suis ennuyée à le lire.
    Je ne comprends pas son Prix Renaudot en 2019 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croyais qu'un prix Renaudot est décerné à un roman. Mais ce n'est pas le meilleur de Tesson, et j'avoue des moments d'ennui, rachetés par des passages magnifiques (surtout quand il y a la panthère!)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!