mardi 7 avril 2020

Habiter en oiseau

Habiter en oiseau
Vinciane Despret
Mondes sauvages
Actes sud, 2019


Intro qu'on peut sauter:
Or donc le 13 mars, subodorant la fermeture des médiathèques pour un temps long, je me précipite dans celle où j'avais des réservations arrivées, et sur le présentoir des nouveautés, que vois-je? Deux livres d'une collection inconnue, Mondes sauvages pour une nouvelle alliance, chez Actes sud. Bêtement je n'en ai emprunté qu'un... Mais mon enthousiasme à cette découverte m'a conduite à noter les autres écrits de l'auteur, et aussi de la collection, dans mes bibliothèques. Lors de leur réouverture, ce sera festival!!!
Donc : coup de coeur

Cerise sur le gâteau, l'auteur est belge, ce qui me permet de participer au mois belge (blog Anne), à l'insu de mon plein gré, au départ.
Bon, le livre, maintenant.
J'espère pour vous qu'il vous arrive d'entendre -et d'écouter- les oiseaux. Cela fait longtemps qu'ornithologues amateurs ou professionnels se posent la question : 'mais pourquoi chantent-ils?' et cherchent à y répondre.
Vinciane Despret, s'intéresse donc à l'histoire des fonctions possibles des territoires, pas en suivant une chronologie, dit-elle, mais 'comme une histoire d'idées, d'intuitions, d'ouvertures, car les territoires et les oiseaux font penser, et c'est cela qui m'intéresse.' Controverses, idées abandonnées qui reviennent, peu importe, elle ne va pas forcément trancher. Les ornithologues font beaucoup paraître de leur société et de leurs personnalités.
Alors, compétitions? Bagarres? Recherche d'une femelle? Besoin de nourriture? Ou besoin de voisinage? Que penser des recherches en laboratoire? A une époque on pouvait tuer les oiseaux pour 'évaluer ce qui se passerait si l'oiseau n'était pas là'.
Tout cela se termine par une magnifique description des chants d'oiseaux parfois différents et leurs choeurs interspécifiques (étudiés bien sûr par des bio-acousticiens).
Ensuite, à chacun d'écouter, après tout.

L'auteur, philosophe et psychologue, enseigne à l'université de Liège. On se dit 'houla ça va être imbuvable, illisible et plein de mots compliqués'. Hé bien non. Même  si elle convoque Serres et Deleuze en passant, le tout demeure d'une extrême fluidité et d'une vivacité réjouissantes. Elle n'hésite pas à laisser transparaître ses opinions, discute, s'interroge, et donne une furieuse envie d'aller écouter les oiseaux...

48 commentaires:

  1. Coup de coeur, c'est du sérieux ! J'ai croisé cette collection ( aux très jolies couvertures ), je regarde de plus près dès que possible ( le titre autour duquel j'ai tourné, c'est " manière d'être vivant " ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'espère que tu en parleras, alors!!! Si c'est aussi bien et accessible...

      Supprimer
  2. Comme tous les citadins, les oiseaux je les entends surtout depuis le confinement et nettement moins qu'il y a trente ans .. Je ne sais pas si ma bibli aura cette collection, mais je vérifierai dès que .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, dès que... Maintenant j'écoute (encore plus) les oiseaux, confinement ou pas ils sont bien présents, mon coin est quasi campagnard.

      Supprimer
  3. Evidemment tu me tentes beaucoup ! Je n'ai plus qu'à aller consulter le catalogue de ma bibliothèque de la ville, parce que dans ma campagne je ne crois pas le trouver dans cette de mon village. En tous les cas je le note ! belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, j'ai trois biblis dans trois villes, donc trois 'tas' pour ne pas dépasser les dates. J'aime ces découvertes!
      Bonne journée dans ton petit village entouré de verdure.

      Supprimer
  4. J'ai repéré cette collection avec un entretien télé autour du livre Manières d'être vivant de Baptiste Morizot. Les couvertures m'ont bien plu, et bref, ton avis en rajoute une couche ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux commentaires parlant de Manières d'être vivant, là il faut que j'y aille voir de plus près (oui, après... ^_^)
      N'hésite pas à découvrir cette collection.

      Supprimer
  5. Ah ça doit être bien ! J'ai vu les livres mis en avant à l'occasion de leur sortie, mais celui-ci doit être bien intéressant. Ici les oiseaux, ce sont les gabians, les pigeons, les moineaux, les perruches et quelques rouge-queue et verdiers essentiellement. Les hirondelles ne sont pas encore arrivées mais je les attends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette bibli a des achats intéressants, je le reconnais. J'avoue ne pas connaître tous les oiseaux du coin, je sais seulement que le coucou est arrivé!!!

      Supprimer
  6. Oh, je note !!!!! C'est un de mes bonheurs, le cuicui des oiseaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce moment ils ont moins de concurrence, profitons-en.

      Supprimer
  7. en ce moment on les entend beaucoup les oiseaux, tellement que j'en viens à regretter les bruits lointain de la départementale qui passe pas très loin de mon lieu de confinement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça? Voyons... ^_^
      Là où j'habite, on les entend bien, confinement ou pas d'ailleurs.

      Supprimer
  8. Que c'est agréable le chant des oiseaux ! même si je suis en appartement on a des fenêtres qui donnent sur de nombreux jardins et quel plaisir de les entendre toute la journée :)
    En ce qui concerne le livre dont tu parles, il a l'air très intéressant et j'ai envie de le découvrir.
    Merci pour la découverte !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a ainsi un peu de vie 'sauvage' sans trop sortir de chez soi. Le livre ne le dit pas ainsi, mais moi je pense qu'ils chantent aussi parce qu'ils sont heureux!!!
      J'espère que tu pourras le lire.

      Supprimer
  9. Bon, je vais être honnête, je ne lirai peut-être pas ce livre mais voilà une collection et un sujet bien intéressants ! Sur ces thèmes, je préfère regarder un documentaire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, un documentaire c'est voir et entendre en même temps! ^_^ Mais là il y a plein de réflexions aussi. Bon, c'est complémentaire, si tu veux.

      Supprimer
  10. tiens des mots pour le oiseaux cela complétera les photos! leds gros oiseaux, je commence à les connaître mais pas les petits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai plein le matin qui s'égosillent, mais sans agressivité, en écoute, finalement.

      Supprimer
  11. J'aime les oiseaux depuis tout petit, mais j'ai beaucoup de mal à les reconnaitre à partir de leurs chants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, il va falloir que je regarde des sites, comme LPO par exemple.

      Supprimer
  12. Ah moi la fermeture imminente des bib' m'a plutôt incitée à rendre mes livres.:) Enfin, au départ c'était surtout qu'on nous avait mis en télétravail une semaine avant le confinement.
    Sinon, j'adore les oiseaux (enfin, pas en animal de compagnie car je trouve qu'il n'y a presque autant de complicité qu'avec les poissons rouges mais dans la nature), je les trouve assez fascinants et j'écoute souvent leurs chants. Ce livre pourrait bien me plaire, tiens ! Belle trouvaille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les biblis ont allongé les délais jusqu'à... sans pénalités, pour l'instant, et bloqué les boîtes de retour. Actuellement j'ai attaqué la vraie PAL... De quoi tenir, tu t'en doutes.
      Mes loulous aiment aussi beaucoup les oiseaux ^_^ mais ce n'est pas du tout réciproque.
      Bien sûr que des oiseaux c'est mieux dans la nature!!!

      Supprimer
  13. Tu dois les entendre davantage les oiseaux en ce moment. Je trouve tout ce qui concerne le monde animalier passionnant. Je note cette référence..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas spécialement, en fait, car j'ai la chance d'habiter un coin calme avec plein d'arbres pas loin. Et des poteaux et fils électriques bien situés aussi.
      Ce livre devrait te passionner, j'ai beaucoup aimé son angle de vue.

      Supprimer
  14. je ne connaissais pas mais tu m'intrigues alors je note :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas non plus, mais le voir m'a suffi pour l'emprunter!

      Supprimer
  15. Des oiseaux que l'on entend beaucoup ce printemps, confinement oblige.

    RépondreSupprimer
  16. Ca me manque de ne pas pouvoir aller fureter dans les médiathèques.... Bon, je viens fureter par ici ! Merci pour cette référence que je note sur liste Médiathèque.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les listes sont sans fin! ^_^
      Le seul bon côté de la fermeture des médiathèques est que ça oblige à se plonger dans ceux de la maison mis de côté car moins nouveaux, souvent.

      Supprimer
  17. Je vais essayer de me le procurer, par ce beau printemps, c'est très inspirant. Nous passons du temps le soir à écouter un merle qui chante de manière très particulière dans le parc, devant notre balcon, alors que les chauves-souris sont déjà de sortie.
    Je connaissais Vinciane Despret par "Au bonheur des morts" (que je n'ai pas lu jusqu'ici).
    https://www.uliege.be/cms/c_10804524/fr/vinciane-despret-et-jacques-dubois-couronnes-par-l-academie-royale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que ce livre vous plaira énormément!
      Le matin j'ai la chance d'entendre les oiseaux, juste avant le lever du jour, et je vais dans la cour essayer de les voir... Ils se répondent, il y en a plusieurs sortes. Le coucou, lui, attend la fin de la journée.

      Supprimer
  18. J'aime bien cette collection, j'en ai chroniqué un opus sur mon blog et rencontré son directeur de collection pour Etonnants voyageurs : très intéressant. Le livre dont tu parles devrait être fourni avec un CD...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu connais! Exact, un CD ou des liens, ce serait parfait.
      Mais j'ai trouvé ça (un exemple)
      http://www.les-amis-des-animaux.be/Centre_de_documentation/conseil/oiseaux.html

      Supprimer
  19. Coucou, (comme l'oiseau !)
    ah oui je n'étais pas venue te lire mais oui ce livre répond au mien "Le Cottage des oiseaux"
    https://imagimots.blogspot.com/2020/04/le-cottage-aux-oiseaux-de-eva-meijer.html
    Les oiseaux m'ont toujours intrigués et je suis curieuse de leurs vies et de leurs langages. Le seul hic mon chat Nougat qui les aime beaucoup mais pas pour la même raison.
    Heureusement que tu avais fait des réserves avant le confinement ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le trouveras!
      Pour les mêmes raisons que chez toi, je ne laisse pas à manger aux oiseaux, mais parfois je trouve un corps à terre, le gros matou est malin!!!
      Bises!

      Supprimer
  20. Ça fait un petit moment que j’ai repéré Vinciane Despret à travers des interviews (de ton plutôt féministe mais elle évoque aussi son attrait pour l’éthologie). Très envie de la lire maintenant !
    En parlant d’oiseaux, Pascal Quignard en parle aussi beaucoup dans ses livres, notamment de leur chant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je vois qu’elle est connue (avec raison!). Mais je sais où la retrouver, quand les biblis seront ouvertes.
      Quignard, ah bon, pourquoi pas...

      Supprimer
  21. Ah ça, ça me tente super ! J'adore les ziozios et me demande toujours ce qu'ils se racontent, où ils vont et viennent... Et puis en ce moment, où que l'on soit, on les entends bien partout ! Ah oui, merdum, ma bib est aussi fermée ! Bon, on verra après !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra après!
      En attendant, profite de leurs chants, ils sont à fond!

      Supprimer
  22. Oh, comme il me tente,celui-là! Je connais peu les oiseaux mais j'aime les écouter et j'aimerais beaucoup en apprendre plus sur eux.
    Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre passionnant, qui n'offre pas toutes les réponses, mais donne envie d'écouter les oiseaux encore plus!

      Supprimer
  23. Noté ! Nous ne nous lassons pas de regarder le manège des oiseaux derrière chez nous, la bagarre des pies et des corneilles pour s'attribuer le grand sycomore, leur prudence pour s'abreuver à la coupe d'eau déposée pour les oiseaux par ces jours sans pluie, l'envol des mésanges qui viennent se poser sur les arbustes de la terrasse...
    Récemment, l'émission de la RTBF "Le jardin extraordinaire" a proposé un patchwork de vidéos et d'images d'oiseaux prises par les photographes confinés qui ont placé des affûts dans leur propre jardin : de belles découvertes tout près de chez nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui. Il me manque de savoir les reconnaître visuellement et par leur chant. Je ne parle pas des 'faciles'.
      Tiens, au fait, les hirondelles (ou martinets?) sont de retour.

      Supprimer
  24. Ah mais justement, je ne fais que ça en ce moment : écouter les oiseaux et m'interroger sur la raison et le sens de leurs chants. Ce livre est fait pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'auras peut-être pas une réponse ferme et précise, mais des pistes, et perso je préfère penser qu'ils chantent aussi par plaisir!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!