vendredi 7 août 2020

BD en vrac!

A la demande générale d'une blogueuse, je vais faire un effort pour parler de toutes mes lectures, y compris les chouettes BD sur lesquelles je tombe.


Mondo disco
Nicolas Wild
La boîte à bulles, 2019

Dirais-je que Nicolas Wild est un dessinateur reporter? Le voilà qui promène son lecteur aux quatre coins de la planète.
A Beyrouth en 2012. Au Népal en 2013, où ont dû se réfugier des Bhoutanais d'origine népalaise (hé oui, même le Bhoutan a des pratiques pas sympa)
En France en 2014 c'est l'armée qui l’accueille pour des reportages dans trois bases. La com, quoi, il n'a pas accès à tout! Mais son humour reste actif et accepté de ses hôtes, on peut le supposer. Et puis, cette histoire d'avion détourné! Où j'apprends qu'en cas d'attentat-suicide, l'ordre d'abattre un avion civil vient du premier ministre en personne. Et pourquoi en 1991 lors de la guerre du golfe, la France n'a pas fait décoller ses mirages F1 (Saddam Hussein en possédait, d'où risque d'erreur des américains). Et un berger dont les moutons (croqués à la Shaun) broutent les prairies autour des sites...
Istambul 2014, Ukraine 2016, Phnom Penh 2016 puis les Alpes et le Maroc terminent ce mini tour du monde.

Franchement j'ai aimé le regard de Nicolas Wild, son humour parfois décalé, son empathie, sa vision et ses remerciements.
"La BD sur Tchernobyl était une commande de la chaîne de Télévision Arte. je remercie facétieusement Philippe Brachet qu m'a proposé cet étrange périple et grâce à qui je brille la nuit."


Autre genre, plutôt Comics.
Joyride
Collectif

Glénat,



Douze épisodes réunis en un volume, pour une histoire complète. Cela commence avec une histoire d'ado rebelle, Uma, entraînant son ami Dewydd, et Catrin, dans une cavale intergalactique. Uma égocentrique et à baffer au départ (faut croire que le YA en Comics ne m'accroche pas trop), prend de l'épaisseur, ainsi que les deux autres protagonistes.
Beaucoup d'imagination, des aventures renouvelées, du rythme (même si j'aurais préféré qu'on passe moins vite, parfois), de l'humour (genre Saga pour les fans) et une fin (trop rapide) à la fois attendue et culottée.


Je suis tombée sur le tome 3 de A nos amours (les deux premiers n'ont pas été chroniqués, mais bon, le principe est le même)

A nos amours
Tome 3
J.P. Nishi

Ed Kana
(image fnac)

L'auteur est japonais, époux de Karen, une française, ils vivent au Japon avec leur fils, Nao.
L'idée est de présenter les différences culturelles entre France et Japon, au travers d'expériences vécues. Vraiment sympa, commencer par le tome 1 et Enjoy!
Dans ce tome on retourne au salon de Paris, on porte un masque quand on pense avoir la grippe, et une surprise à la fin!
(on peut aussi découvrir la série à paris A nous deux, Paris      Paris, toujours )


Noire
La vie méconnue de Claudette Colvin
d'après Tania de Montaigne

Emilie Plateau

Dargaud, 2019

Montgomery, Alabama, 2 mars 1955. Claudette Colvin a 15ans, rentre de l'école par le bus, et refuse de changer de place pour laisser un blanc s'asseoir. Cela vous rappelle quelque chose? Oui, Rosa Parks. Mais c'est juste avant. D'ailleurs on va voir comment ça s'est passé. Procès, boycott, etc.
Comment Claudette, jeune, célibataire, enceinte, a été oubliée. Comment les hommes (noirs) ont pris le contrôle de l'affaire.
A lire, bien sûr.

26 commentaires:

  1. Je suis plutôt dans un creux de vague en ce moment côté BD. Il faut dire aussi que j'accède nettement moins facilement à mes biblis, à cause du covid et des congés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh une bonne BD le reste, mêem des mois après.
      J'ai aussi une bibli fermée pour congés, les deux autres se débrouillant pour faire tourner les vacances du personnel... Heureusement les dates de retour sont éloignées!

      Supprimer
  2. Merci pour la découverte de ces BD : je note "Noire : la vie méconnue de Claudette Colvin" et "Joyride".
    Je te souhaite une belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnes lectures, alors! Il existe tant de belles BD!

      Supprimer
  3. Pas grand-chose qui m'inspire dans ta sélection, à part sans doute la BD sur Claudette Colvin mais je crois même que je préfèrerais plutôt lire le livre de T. de Montaigne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, le livre doit être plus détaillé.

      Supprimer
  4. Merci pour la découverte de toutes ces BD. Claudette Colvin ! Elle a existé ? Incroyable ! Pourquoi ne parle-t-on que de Rosa Parks ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui! Et je crois qu'elle vit encore (née en 1939).
      Cette BD, et sans doute encore plus le livre, te permettront de savoir pourquoi on en parlait si peu.

      Supprimer
  5. Je ne lisais jamais de BD (hormis les Astérix de mon enfance et quelques Brétécher pendant les années lycée), et je m'y suis mise un peu cette année (avec notamment le fabuleux roman graphique "Moi ce que j'aime c'est les monstres", qui n'est pas vraiment une BD d'ailleurs..). J'appelle ça mes lectures "repos", parce que j' n'écris pas de billet à leur sujet, et que je peux les lire sur plusieurs mois.. bref, je note "Noire", je suis très intéressée, mais tu parles d'un "livre" dans les commentaires précédents, il y a un roman à son sujet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Noire de Tania de Montaigne, paru chez Grasset en 2015, ça doit se trouver, je pense; En tout cas j'avais déjà entendu parler de C Colvin.
      Les romans graphiques, il en existe de fort bons. Et même d'incontournables.

      Supprimer
    2. Super, merci, je note aussi le roman..

      Supprimer
    3. Roman qui doit être plus détaillé, je suppose. Mais le support visuel de la BD est très bien.

      Supprimer
  6. J'ai lu à propos de Claudette Colvin dans Little Rock 1957, je crois. Cette BD pourrait m'intéresser, mais là, je ne suis même pas encore inscrite dans une bibliothèque, alors les BD... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsst, une inscription en bibli, c'est à faire en premier (enfin, presque ^_^), mais tu as tes cartons de livres, donc ça va.

      Supprimer
  7. Oh, je n'ai rien lu de tout ça. Noire et Joyride me tentent bien.

    RépondreSupprimer
  8. Mondo disco semble être du genre de BD dont je raffole et me délecte ! Je ne connaissais pas, j'espère le trouver à la bib' !

    RépondreSupprimer
  9. Ahaha, j'ai cru reconnaître la blogueuse en question !^^ Bon évidemment, il ne faut pas se forcer mais je trouve ça dommage de ne pas partager ses découvertes surtout quand elles peuvent en intéresser certains (j'adore l'humour de Nicolas Wild, je vais vérifier si ma bib' a cette BD ! Et je note Joyride !). Et si elles ne valent pas le détour, autant le faire savoir.;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nooooooooon??? Oh je ne me force pas, puisque toutes m'ont plu. Ce n'est pas mon premier de Wild (Ainsi se tut Zarathoustra).
      Allez, on continue, la bibli a reçu du frais!

      Supprimer
  10. j'avais emprunté 10 BD et comme toi l'été les temps d'emprunt sont allongés. J'en ai lu 4 et je m'attaque au cinquième. Je lis en même temps, j'aime bien alterner. J'aime bien tes choix éclectiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'alterne quand j'en ai envie. Les BD se glissent aussi mal dans un sac. ^_^
      Éclectique, mais au départ attirée par ces lectures, même différentes. Là j'en ai emprunté 5 encore.

      Supprimer
  11. Rosa Parks était une militante politique. Peut-être que Claudette Colvin ne l'était pas assez ? En tout cas, cette perspective historique donne un côté très instrumentalisé de l'événement avec Rosa Parks (sache que je n'ai rien lu, c'est mon imagination qui déborde et mon bon sens qui peut me laisser entrevoir des trucs pas possibles). De toute façon il n'est pas rare malheureusement que les grandes avancées soient usurpées aux vrais défricheurs et défricheurs (les sciences offrent des pelles d'exemples à ce niveau-là et de façon regrettable). Sinon, j'aime bien ta sélection, éclectique et accessible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur wikipedia on a des pistes expliquant pourquoi elle a été éclipsée.Il semble aussi qu'on voulait quelqu'un de 'nickel' comme Rosa Parks pour la cause. Mais les hommes (noirs, oui, aussi) tenaient bien les rênes du mouvement.
      En sciences, oui, les femmes faisaient le job et les hommes avaient les honneurs, on a des exemples à la pelle.

      Supprimer
  12. Noire me tente bien... j'ai lu moins de BD ces dernières semaines et je le regrette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rapide à lire (mais on peut lire celui dont il est tiré, après tout)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!