lundi 12 octobre 2020

Les Lettres d'Esther


 Les Lettres d'Esther

Cécile Pivot

Calmann Levy, 2020

L'auteur est la fille de qui vous savez, mais heureusement Les Lettres d'Esther est un ouvrage de fiction, qui ne cherche pas à régler un compte ou honorer un proche. Mon impression assez rapidement : bonne pioche!

Très liée avec son père avec qui elle entretenait une vraie correspondance avant sa mort, Esther est libraire à Lille, et lance l'idée d'un atelier d'écriture : il faudra écrire des lettres à au moins deux personnes inscrites, durant une période donnée. Elle-même participera, donnant des conseils, et recevra un exemplaire de chaque courrier.

Un couple, Nicolas et Juliette, est dans la tourmente à cause de la dépression post-partum de Juliette (on en apprend beaucoup!), Samuel est un tout jeune homme qui a lâché ses études, après le décès de son frère julien lui et ses parents ont du mal à communiquer, Jeanne, la soixantaine, mène dans son coin de campagne un combat contre le mal-être animal et l'enlaidissement des villages, Jean est un homme d'affaires très aisé, toujours en déplacement aux quatre coins du monde.

Au fil des échanges épistolaires, parfois agités, mais toujours urbains, se dessinent les personnalités, les évolutions, jusqu'à une très jolie fin. C'est un roman vraiment agréable à lire, les personnages (même Jean) sont attachants, humains, et j'avoue que j'aurais bien cheminé encore un peu avec eux.

Les avis de LewerenzEve, Didi,

52 commentaires:

  1. Pourquoi pas à l'occasion, mais j'avoue me méfier, à priori, des fils et des filles de ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, d'ailleurs je démarre par ça! Mais quand même, bonne surprise et tu pourrais tenter l'aventure.

      Supprimer
  2. Celui-ci est dans ma liste de mes envies ! ta chronique me donne davantage envie de le découvrir :)
    Je te souhaite une belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, bonne journée aussi.
      Oui, j'espère que tu le trouveras aisément.

      Supprimer
  3. Comme Aifelle, je me méfie des "filles de" qui trouveront toujours un éditeur, quelle que soit la qualité de leur travail. Je ne le mettrai donc pas dans mes priorités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, mais je n'ai pas ce problème, j'essaie, et, comme je le signale, on n'a pas de thème familial rebattu! Car là je n'essaie même pas.
      Mais c'est vrai qu'un éditeur est sans doute plus à l'écoute... Après, si le livre est valable, ça finit par se savoir.

      Supprimer
  4. elle est invitée dans ma librairie dans quelques semaines chic

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic, oui. Si comme moi tu aimes les romans épistolaires...

      Supprimer
  5. Un livre trop court ? Au moins, il n'y a pas de longueurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'on s'attache aux personnages, pour cheminer avec eux.

      Supprimer
  6. Deuxième billet tentant sur ce roman (ouf, un roman !) qui sans cela, n'aurait pas passé outre mes premiers a priori ! Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois les a priori... ^_^ (oui, ouf un roman)
      Tente avec ta bibli, tu verras bien.

      Supprimer
  7. Je n'avais pas été convaincue par son 1er roman, du coup je ne me suis pas précipitée sur celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert que ce n'est pas son premier roman. Ici la forme épistolaire m'a bien plu.

      Supprimer
  8. Ayant retrouvé le plaisir de la correspondance, que j'avais abandonnée pendant des années, je jetterais volontiers un coup d'œil à ce roman si je le rencontre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman fait la part belle aux avantages et bénéfices de la correspondance.

      Supprimer
  9. Il vient de rejoindre notre PAL. Ton billet confirme tous les avis positifs que j'avais lus jusqu'à ce jour. Oui, bonne pioche :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je n'avais guère d'avis, ce fut une belle surprise!

      Supprimer
  10. Je n'en ai pas entendu parler, mais ce que tu en dis me plait. Je retiens...
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Moi je n'ai pas trop de souci avec les filles de, ce serait plutôt le genre épistolaire qui me ferait hésiter. Ça dépend des thèmes abordés et des échanges bien sûr mais quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est extrêmement bien fait (il existe des passages hors lettres, aussi)

      Supprimer
  12. je l'ai bien aimé, c'était une bonne surprise alors que j'y allais un peu à reculons...
    C'est bien fait et on s'attache à tous les personnages, même ceux qu'on a envie de "baffer"au début (Jean par exemple)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah jean, oui, mais, comme les autres d'ailleurs, il évolue. Jusqu'à un final, pour tous, qui fait du bien au cœur.Oui, bien fait, j'ai remarqué qu'on ne s'embrouille pas, en fait on suit des 'couples' de correspondants, même si ce n'est pas complètement dans l'ordre chronologique (j'ai vérifié! ^_^)(sinon on aurait eu plus de mal)

      Supprimer
  13. Au hasard de mes promenades a la médiatique s il est posé en évidence sur les rayons. Mais la pile a lire est bien haute en ce moment@

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme cela que je l'ai emprunté : il était là!

      Supprimer
  14. Même si c’est agréable à lire, les fils et filles de, je passe... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais elle n'est pas responsable (prendre un pseudo?), OK elle assume; mais au moins elle fait oeuvre personnelle et imaginative.

      Supprimer
    2. Moi aussi je fais œuvre personnel et imaginative, mais sans être fils de personne de connu... Elle n’est pas responsable, c’est certain et à sa place j'en profiterais aussi. Elle a mille fois raison, mais sans moi... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

      Supprimer
    3. OKOK! ^_^ Dans ce cas, prendre un pseudo, et envoyer le manuscrit par la poste.

      Supprimer
  15. L'histoire semble douce et je le note. J'aime bien les romans épistolaires.
    Syl.

    RépondreSupprimer
  16. Je l'ai noté après avoir lu la critique de Eve mais c'est compliqué pour moi en ce moment de me rendre à la médiathèque du coup je remet à plus tard certaines lectures...Merci de ton ressenti car à-priori je ne l'aurais pas emprunté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu le notes dans un coin, il sera aussi bon même après quelques mois.

      Supprimer
  17. J'aime bien les romans épistolaires, alors pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
  18. Je ne connaissais pas l'existence de ce roman, donc fille de... mais sans grand tapage ou alors, je suis sourde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, j'ai juste vu le livre à la bibli, sinon, tout reste discret, enfin, ici en tout cas.

      Supprimer
  19. Coucou,
    je l'ai bien apprécié celui ci et je n'ai pas été ni guidé ni gêné de cette fille de !
    Bisous
    https://imagimots.blogspot.com/2020/09/les-lettres-desther-cecile-pivot.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je vais aller voir! Trouver les liens est parfois compliqué.

      Supprimer
    2. Merci de m'avoir rajouté chez toi. Bisous

      Supprimer
    3. De rien. J'ai trouvé si peu de liens, en fait. Et on est d'accord, c'est à découvrir.

      Supprimer
  20. Un roman épistolaire ? Je vais en parler cette après-midi à la médiathèque où je vais récupérer La chambre des dupes...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait beaucoup vous plaire, ce roman de C Pivot. Et bonne lecture du C Pascal!

      Supprimer
  21. J'avais déjà repéré ce titre sur d'autres blogs. Il doit être en effet agréable de passer un moment avec ces personnages divers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pour ma part pas trop vu, mais peu importe, l'essentiel est que ce roman poursuive son chemin!

      Supprimer
  22. Bon pas trop tentée mais je vois que tu as bien aimé alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu voudras une jolie lecture (tiens, et une lettre par ci par là à tes dames? ^_^)

      Supprimer
  23. «Un nom difficile à porter», comme on dit, pour une écrivaine. J'ai toujours affectionné les romans épistolaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a plein d'exemples d'enfants aussi talentueux que leurs parents, par ailleurs. Là elle se révèle originale. Et puis j'aime aussi les romans épistolaires.

      Supprimer
  24. J'ai cédé à d'autres envies de la rentrée littéraire, pas toujours de très bonnes pioches, d'ailleurs ... Tant pis pour moi, celui-ci me faisait envie aussi. Et fille de ... en littérature, ce n'est pas très étonnant. Et au moins, visiblement, elle ne fait pas dans la facilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté épistolaire m'a attiré, plus que le nom. Mais oui, elle demeure discrète, et écrit ce qu’elle veut, sans (ouf!) histoires de famille.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!