lundi 9 novembre 2020

Histoires de la nuit


 Histoires de la nuit

Laurent Mauvignier

Minuit, 2020

 Avis : babelio


Au fin fond du fin fond de la campagne, c'est le hameau de l’Écart des Trois filles seules, avec trois maisons, une à vendre, une où habite Christine, peintre sexagénaire ayant choisi cet isolement après une vie parisienne plus en paillettes, et la ferme de Patrice Berdogne, sa femme Marion, qui travaille à l'imprimerie d'une ville proche, et leur fille Ida, une dizaine d'années, scolarisée avec des petits voisins dans une école de campagne et profitant du car scolaire.

Bref, c'est tranquille, rural, on ne ferme pas la grille de la cour commune, Christine accueille Ida pour le goûter après l'école, elle et Marion ne s'apprécient pas plus que ça, mais sans en faire un fromage.

Au début, donc, rien à signaler, juste des lettres anonymes visant Christine, qui dépose plainte, mais quoi de plus? La vie de la ferme est dure, beaucoup de travail pour peu d'argent, Marion connaît un milieu de travail assez macho et n'accorde plus trop d'attention à son mari. Mais pour ses quarante ans, la fête se prépare, mari, fille, voisine, copines, tout pour espérer une soirée différente et festive.

Différente, elle le sera. Festive, pas du tout. Débarquent trois frères, en direct du passé, et ça vire au thriller!

Bon, on en est au tiers, cela suffit pour l'arrière plan. D'ailleurs l'intérêt du roman est dans son écriture, précise, lente, jouant avec les nerfs, sa plongée dans les têtes des personnages, le découpage et la construction implacables, la tension en crescendo, les détails distillés petit à petit, la compréhension qui s'installe.

Mauvignier a étudié les beaux Arts à Tours, et cela se sent dans les pages consacrées au travail pictural de Christine.

Ai-je aimé ou pas? Disons que se sentir dans une machine en cours d'essorage n'est pas toujours agréable, j'évite plutôt les lectures trop noires, et une plongée dans le rural ordinaire m'aurait suffi. Mais c'est fichtrement bien construit et analysé, quel que soit le personnage. 

Cependant, si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi les lettres anonymes? Détourner l'attention du lecteur le plus longtemps possible? On devine pourtant vite ce qui attire ces frères.

Des avis : Babelio, tombé des mains pour alex, pas terminé pour choup y'a de la joie,

48 commentaires:

  1. J'ai souvent du mal avec les auteurs de cette maison d'édition...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que certains me tombent des mains, et pour d'autres j'en lis tout!

      Supprimer
  2. J'ai assez envie de le lire et comme ma soeur a demandé que je lui offre à Noël je pourrai lui emprunter ensuite (mais vais-me rappeler qu'il faut réfléchir aux lettres anonymes ?) (c'est malheureusement un phénomène très courant).
    As-tu vu l'émission La grande librairie où il y a eu Mauvignier ? Je ne regarde jamais l'émission mais celle-ci était bien, avec une belle brochette d'auteurs à romans ruraux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A-hum, je n'ai pas la télé, OK je pourrais trouver un replay... mais je préfère lire en fait. Joncour et Lafon me tentent bien.
      Bonne idée de l'offrir à ta soeur! ^_^

      Supprimer
  3. On le voit tellement partout que pour le moment, je préfère m'abstenir et laisser passer la vague.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur les blogs que je suis (donc, un petit nombre quand même) je ne l'ai pas vu, sauf alex qui l'a terminé en avance rapide. On en parle, oui, mais comme je n'ai pas la télé... Le masque et la plume en a parlé, c'est vrai.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas à la télé que je le vois (hormis la Grande Librairie quand les invités me plaisent), mais à la radio qu'il est invité partout.

      Supprimer
    3. Depuis, choup m'a signalé son billet.
      Oui, à la radio, j'ai sûrement raté, après Carrère, c'est Mauvignier, alors? ^_^

      Supprimer
  4. J'ai tenté de lire cet auteur, avec Apprendre à finir, auquel j'ai été complètement hermétique (je crois ne l'avoir même pas terminé). Depuis, je le laisse passer, loin de moi..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'avais su que ce serait aussi dur pour les nerfs, je ne me serais peut-être pas lancée, mais une fois lu le tiers, j'étais trop ferrée...

      Supprimer
  5. "j'évite plutôt les lectures trop noires,", moi c’est le contraire, donc ça tombe bien :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux foncer, alors!!! Quelques phrases tournicotantes ne sauraient t'arrêter (moi non plus, d'ailleurs)

      Supprimer
  6. Très noir et plutôt long, je ne suis pas sûre que ce soit pour moi. D'ailleurs, j'avais commencé un Mauvignier (Autour du monde) et c'était déjà mon constat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en avais lu un, de mémoire une mère et son fils partant en Asie centrale, et pas de billet... Celui-ci n'a pas subi le même sort, c'est quand même un roman pas anodin.

      Supprimer
  7. Je sens beaucoup de réserves sur ce roman, la tienne et le peu d'envie dans les commentaires. Je vais donc laisser passer .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que ce n'était pas ma lecture avant de dormir... Mais ça s'est lu quand même!

      Supprimer
  8. j'ai lu des critiques quasi dithyrambiques ce n'est pas ton cas
    je ne me suis pas encore fait une idée car j'ai juste feuilleté mais l'envie de lire est de nouveau au placard alors attendons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un pavé, on hésite à se lancer juste pour voir. Perso, une fois au tiers, un tiers assez calme, je n'ai pu lâcher.

      Supprimer
  9. Je tourne autour celui-ci, les avis sont partagés, je suis tentée quand même ( à voir en biblio ). L'aspect pictural et thriller m'accrochent. J'avais bien aimé Autour du monde, mais c'est vrai que j'avais pris le temps pour le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En biblio, oui, c'est suffisant si on veut juste essayer. Je ne regrette pas ma lecture, c'est hors de mes sentiers c'est sûr, mais ça secoue.

      Supprimer
  10. Décidément, ce roman m'intrigue de plus en plus ! Les avis sont très tranchés. Et, quant à moi, j'ai lu deux livres de l'auteur : un que j'ai adoré et un que je n'ai pas du tout aimé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est d'essayer! ^_^ Au moins Mauvignier ne sort pas de l'autofiction toute platouille.

      Supprimer
  11. Pas très envie de le lire... Ce que j'ai lu de Mauvignier pour le moment ne m'a pas vraiment emballée. Mais ça ne matche pas forcément avec tous les auteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins, j'ai lu et terminé, mais pas de sitôt que j’expérimente à nouveau un truc si noir.

      Supprimer
  12. je ne sais pas si tu avais vu mon billet où j'expliquais l'avoir abandonné en pensant le reprendre un de ces jours. Je reste persuadée que son sujet est intéressant, qu'il y a beaucoup de pertinence dans son texte, mais franchement, son style et la lenteur à démarrer de l'intrigue (j'en étais d'après ma liseuse à 60% de l'ouvrage) m'ont découragée. On verra si je le reprends vraiment. L'envie n'est pas dévorante pour l'instant ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A 60% tu était déjà bien avancée, dis donc! Oui, j'ai retrouvé ton billet, et merci!
      Tu peux le reprendre, je pense que tu ne seras pas perdue, il y a peu de personnages en fait. Mais si tu préfères du mois dur et moins lent, je comprends!

      Supprimer
  13. Plongée dans une machine en cours d'essorage? Je vais passer alors...

    RépondreSupprimer
  14. Tout comme Luocine. Même si ça se laisse lire, ça grignote du temps sur d'autres lectures possibles.:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! Mais actuellement j'ai du temps pour lire ^_^ , et c'est bien fichu quand même.
      Ceci étant, j'avais des lectures en parallèle pour préserver le calme avant dodo.

      Supprimer
  15. Je n'ai encore rien lu de cet auteur, mais là tu me fais douter je n'ai pas trop envie de tomber dans une machine en cours d'essorage en ce moment :) Merci pour cette présentation

    RépondreSupprimer
  16. Bravo à toi d'être allée jusqu'au bout de ce long et gros roman. Je suis passée à côté de personnages intéressants, mais le rythme était beaucoup trop lent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, il épluche! Mais le tout est quand même pas mal du tout.

      Supprimer
  17. je ne savais qu'il avait étudié à Tours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A un moment un personnage parle de rue Nationale, de place avec hôtel de ville et tribunal, ça a fait tilt quand même et j'ai fouiné sur internet. Mais à part quelques pages, le roman se passe dans cette campagne profonde.

      Supprimer
  18. J'ai beaucoup aimé "continuer" du même auteur. mais ce roman, je le sens trop sombre pour moi et de toute façon, trop "pavesque". Donc non pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus de 600 pages, on oublie, je sais! Et sombre et plein de tension, oui.
      Continuer, oui.

      Supprimer
  19. J'ai beaucoup aimé l'écriture de cet auteur dans le seul roman que j'ai lu de lui. Je me suis promis que je le relirai... Quand ? Je ne sais pas. Avec ce titre-là ? Je ne sais pas non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien il te faut lire ces histoires de la nuit, l'écriture de l'auteur est bien là!

      Supprimer
  20. J'aime bien être essorée de temps en temps mais Mauvignier me fait peu d'effets. J'ai tenté quelques titres, empruntés, heureusement, car je n'en ai jamais fini aucun, je crois bien. Il y a une retenue dans son écriture, ou quelque chose de contraint, je ne sais pas ... mais ça m'ennuie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, non je n'ai pas du tout ressenti cela. Je t'assure qu'au début ça démarre gentil, moi d'ailleurs ça m'aurait suffi, mais après pas question de reprendre son souffle.

      Supprimer
  21. J'en ai entendu une critique extrêmement positive récemment dans "Le masque et la plume" et je l'avais donc glissé sur ma liste de livres à lire. Je lis ci-dessus des commentaires plus mitigés. A voir donc.
    En tout cas, je confirme que, sur le thème de la ruralité, le dernier livre de Joncour est un bon choix
    Patrice - Et si on bouquinait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici la ruralité de départ, qui me plaisait bien, est passée au second plan. Je vous conseille de tenter le coup, mais prudemment, avec un emprunt bibli.
      Pour le Joncour, une bibliothécaire en a dit du bien, donc, pareil, je pense tenter.
      Merci du passage, on se connaît par Goran je crois. ^_^

      Supprimer
  22. De lui je n'ai lu que des romans plus courts. Je me demande comment il s'en sort avec autant de pages... J'aime beaucoup son écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait on est complètement englouti dans les pages! Les 600 pages se lisent, et si on est essoufflé, c'est par l'histoire qui se révèle.Donc ce roman est sans doute pour toi aussi!

      Supprimer
  23. Je n'ai encore jamais lu Mauvignier et je doute que ce soit une bonne idée de commencer par celui là...! Une suggestion de titre ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu Continuer (pas de billet) qui est plus court et t’emmènera au Kirghizistan... A cheval. Une mère et son fils.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!