lundi 28 décembre 2020

Sous le ciel des hommes


 Sous le ciel des hommes

Diane Meur

Sabine Wespieser, 2020

Mais où se trouve ce grand-duché d'Eponne? Sa neutralité pluri-séculaire, ses banques, sa tranquillité apparente, son lac, ses fortunes, ses clochers à bulbe... Au centre de l'Europe, nous apprend-on. Soit. En tout cas à frontière commune avec des pays à migrants refusés.

Parmi ceux-là, Semira, qui vivote avec des ménages, en particulier chez Bernard et Sophie. Cette dernière, victime du fameux plafond de verre dans son entreprise, a cependant les dents longues. Un fils, Flavio. Un amant depuis deux ans, Jérôme.

Dans les rues, distribuant des prospectus ou des repas, Ghoûn et Hussein, l'un sans papiers, se débattant avec les incohérences du BIR (chargé des migrants), l'autre accueilli chez Jean-Marc Féron. Ce dernier est un journaliste connu et espère écrire un livre sur son expérience d’accueil. Sonia devra l'aider.

Puis un groupe écrivant un pamphlet dénonçant les maux de la société actuelle. Parmi eux, Jérôme, Sonia, etc.

Cela paraît touffu et compliqué, mais pas du tout! Il faut se laisser porter, et découvrir les liens entre tous les protagonistes. Entre la vie de certains et leurs écrits, aussi. Par exemple comment Sonia éclaire les problèmes familiaux de Jean-Marc.

C'est pour moi une belle découverte, ne pas savoir où cela menait fut un des points forts de ma lecture, ainsi que l'écriture de Diane Meur (le premier chapitre ne déparerait pas Le rivage des Syrtes comme ambiance), et j'ai bien l'intention de continuer à la découvrir.

Des avis : babelio,

52 commentaires:

  1. Je ne connais pas du tout. Cela me tente (entre autres)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé "Les vivants et les ombres" d'elle et je suis toute prête à découvrir celui que tu présentes aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pensé au Rivage des Syrtes dès les premières lignes de votre article... et vous y faites référence. Donc, à voir !
    Bon bout d'an !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste pour donner une idée de sa belle écriture, et de sa force descriptive, mais on va ensuite vers une histoire bien ancrée dans le réel. Fort intéressant.
      Bon bout d'an me semble méridional, mais je comprends. ^_^

      Supprimer
  4. J'aime cette romancière et je note ce titre-ci à coup sûr.
    (En regardant ta bannière, je me dis qu'elle aurait fait une excellente illustration pour l'essai de Sontag ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'avais jamais lue, mais j'ai déjà emprunté un autre titre, et comme elle est belge, youpee pour le mois belge!
      Ma bannière est une photo perso recadrée (voyage en Iran) et à l'époque je n'avais pas vu les deux femmes derrière, et il y a un côté Vivian Maier (en toute modestie -mais le noir et blanc, c'est plus beau))

      Supprimer
  5. encore une tentation, c'est à la fois agréable (il y a encore des livres que j'ai très envie de lire) et frustrant (je ne pourrai jamais tous les lire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé non, alors il faut choisir, et bien choisir, et savoir lâcher une lecture si ça n'accroche pas. Maintenant j'ai appris à le faire, ça dégage du temps.

      Supprimer
  6. La référence au Rivages de Syrtes fait très envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste le premier chapitre m'y a fait penser, le côté en dehors de tout, mais connu quand même. Et bien écrit.

      Supprimer
  7. Le rivage des Syrthes ? Ah oui, quand même....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier chapitre est dans cette note là. Mais c'est un roman bien ancré dans le présent.

      Supprimer
  8. J'allais écrire comme Alex ! Ah! oui, quand même ! Seulement un premier chapitre mais qui doit forcer l'intérêt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, j'étais accrochée, alors qu'au départ c'est l'histoire du journaliste qui m'attirait, mais il y a bien d'autres choses dans ce roman.

      Supprimer
  9. Un livre qui faisait partie de ceux que j'avais noté dans la catégorie "éventuellement" mais l'occasion ne s'est pas encore présentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi une découverte de l'auteur, avec le côté si agréable de chez S Wespieser.

      Supprimer
  10. Diane Meur est une autrice belge qui manque à mon "palmarès" si je puis me permettre. Il faudrait que je lui fasse place en avril prochain, peut-être ?

    RépondreSupprimer
  11. Allez, encore une auteure à ton actif.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  12. Ça a l'air intéressant, comme tant d'autres, c'est là le problème.^^

    RépondreSupprimer
  13. Réponses
    1. C'est assez inattendu comme déroulement, mais c'est bien!

      Supprimer
  14. J'aime bien la maison d'édition, ce que tu en dis m'intéresse et je ne connais pas le fameux Rivage pour la comparaison... Donc tant mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Actuellement je redécouvre le confort de lecture de cette maison (et de bons textes aussi)

      Supprimer
  15. J'ai un gros pavé d'elle que l'on m'a offert il y une dizaine d'années et dont je repousse sans cesse la lecture. Tu confirmes que c'est une autrice à découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des pavés, oui, mais ça se lit bien, grâce à l'auteur, bien sûr, mais aussi la typographie choisie par l'éditrice (enfin, c'est mon ressenti)

      Supprimer
  16. Pas trop tentée pour l'instant. Mais il faut dire que je n'arrive qu'à lire du romanesque pour l'instant. Ah si j'ai lu tout de même les deux derniers tomes des royaumes du Nord et j'ai vraiment adoré même si le dernier tome n'était pas facile à lire pour moi vu les circonstances ( ils pénètrent dans le monde des morts et c'est terrible ) Très cher Keisha je te souhaite de passer de belles fêtes de fin d'année et je te remercie encore de tous tes passages chaleureux et tes messages de réconfort. Merci 💕💕 je t'embrasse très fort et j'espère trouver l'envie et le courage de reprendre mon blog en janvier, on verra bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très touchée de ton message chaleureux! Bien sûr qu'on préfère des lectures qui correspondent à nos goûts ou nos envies.
      Bonnes fêtes à toi en dépit des circonstances, et, oui, parle nous de tes lectures.

      Supprimer
  17. Je l'ai lu récemment, et je ne peux pas dire qu'il m'ait vraiment enthousiasmée. Je ne sais même pas si j'en ferai un billet. Je dois dire que je ne sais trop qu'en dire, si ce n'est que je suis quasiment sûre que c'est une lecture qui s'effacera très vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture étrange, assez hybride, mais maîtrisée. L'auteure mérite d'être connue.
      Pour les billets, pas grave, si tu savais les livres dont je ne parle pas... ^_^

      Supprimer
  18. Bonjour Keisha, merci pour le conseil d'une romancière éclectique. D'elle, j'ai beaucoup aimé La carte des Mendelssohn (oui, la famille du musicien). Passionnant. Et elle écrit très bien. bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah figure toi que je l'ai emprunté, il est sur les étagères!
      Bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  19. Il y a quelques années (10 peut-être ?!!!) j'avais lu "des vivants et des ombres" de Diane Meur. J'en garde un excellent souvenir, même si hors de ma zone de confort. Donc pourquoi pas ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois qu'un livre un peu gros et différent peut se lire agréablement.

      Supprimer
  20. je n'ai lu qu'un roman de l'auteure avec plaisir mais sans passion véritable

    Belles fêtes de fin d'année à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belles fêtes à toi aussi.
      Je pense revenir à l'auteur (le mois belge a besoin de moi ^_^)

      Supprimer
  21. ça semble bien intéressant tout ça ! A ajouter au nombre de livres notés ici cette année ! :)
    Ce serait une auteure à découvrir, je ne la connais pas encore, et chez S. Wespieser, c'est un gage de qualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Curieusement je suis tombée sur des livres de S Wespieser ces temps-ci. Fort agréable.

      Supprimer
  22. Inconnue pour moi mais pourquoi pas?! Tu sais donner envie :)

    RépondreSupprimer
  23. J'ai vu passer ce roman, mais il y a tant à lire que... je ne l'ai pas noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui! Note déjà l'auteur, ce sera une bonne idée.

      Supprimer
  24. Un livre sur lequel j'avais lu de très bons commentaires, ta chronique me le confirme. J'avais beaucoup apprécié "Des vivants et des ombres" de la même auteure. Patrice - Et si on bouquinait

    RépondreSupprimer
  25. Je te souhaite une très bonne année Keisha, qu'elle soit plus douce que celle de 2020, je te la souhaite heureuse, belle, et sereine. Je t'embrasse et je te remercie encore une fois de ton soutien sans faille et de ta fidélité, tu as toujours été là, merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma toute belle, merci à toi, hélas l'empathie n'est que de loin...
      A toi aussi belle année, en vivant chaque instant sans se mettre la cervelle au court bouillon.

      Supprimer
  26. Bonjour Keisha, je reviens vers toi et ce billet pour te souhaiter une très belle année 2021. Qu'elle te préserve ainsi que tes proches. Je te souhaite une année pleine de belles lectures, émouvantes, passionnantes, vivantes. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et à toi aussi!Je te souhaite plein de belles choses. Santé (et ça signifie encore plus), lectures, voyages, amitiés...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!