jeudi 6 juin 2019

La grande tueuse / La grande grippe

La grande tueuse
Comment la grippe espagnole a changé le monde
Pale rider, 2017
Laura Spinney
Albin Michel, 2018


Il faut dire que cette épidémie de grippe dite espagnole (en fait elle ne venait pas d'Espagne) est tombée au mauvais moment pour laisser des traces prégnantes dans les mémoires. En 1918-1920, c'était la fin de la première guerre mondiale, meurtrière on le sait, mais moins, au niveau mondial, que cette terrible tueuse. En fait on ignore précisément combien sont morts.Entre 50 et 100 millions quand même!

Laura Spinney a su parcourir faire le monde à son lecteur pour évoquer cette pandémie, abordant à chaque chapitre un thème, par exemple, A la poursuite du patient zéro, Gare à la basse-cour! ou Les bons samaritains. Ce n'en est que plus passionnant. A l'époque on ignorait l'existence des virus, sans parler d'avoir un vaccin, et on continuait à se presser en foule, bref le virus H1N1 responsable a pu se propager sans gros problèmes. Pourquoi H et N? On l'apprend dans ce livre. Sachez d'ailleurs qu'on a retrouvé la souche sur des corps, après des décennies, et qu'elles sont dans un endroit à très haute sécurité.

Ne craignez pas de lire cette étude, agréable à lire non par le sujet sans doute mais par l'écriture, et qui m'a beaucoup appris.

Effet centenaire après vraiment des décennies d'oubli plus ou moins volontaire? Voici une second livre sur le même thème, les deux présentés à la médiathèque. En plus d'une séance de révision, ça me plaisait d'examiner comment les auteurs ont traité le sujet.

La grande grippe
1918 La pire épidémie du siècle
Freddy Vinet
Vendémiaire, 2018

Sans jouer au jeu des 7 différences, sachez que Laura Spinney est une journaliste scientifique anglaise, alors que Freddy Viney est professeur et a cofondé le master en gestion des catastrophes et des risques naturels.

Forcément les deux s'appuient sur la même documentation, mais en tant que français Freddy Vinet s'intéresse beaucoup aux documents français, qu'ils concernent les civils, à l'arrière, ou les soldats, sur le terrain en France. Il va plus vite à aborder le sujet du patient zéro, objet d'un gros chapitre chez sa consoeur. La situation mondiale est bien sûr étudiée, y compris dans les pays neutres, histoire de ne pas être brouillé par la guerre en cours. Son ouvrage est plus dense (200 pages d'égal intérêt) et j'ai apprécié les tableaux et graphiques en annexe, j'avoue que ça me parle plus.
Par exemple la surmortalité en Norvège, où apparaît clairement celle des tranches 15 à 40 ans (contrairement aux grippes annuelles dont on avait et a l'habitude).
Ou celle par quartiers à Paris, touchant particulièrement les beaux quartiers, mais quand on affine, les décès sont surtout ceux des employés de maison (logés dans les chambres sans chauffage, sous les toits)...

En conclusion : les redites ne m'ont pas gênée, et je me suis passionnée par ces deux ouvrages!


chez Titine et Lou

32 commentaires:

  1. Bonjour Keisha, je note l'ouvrage par le Français à lire en priorité. Et en effet, la grippe espagnole a a priori fait plus de victimes que la 1ère guerre mondiale. Toutes les familles ont été touchées par au moinz un décès. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Globalement, oui, elle a fait plus de victimes que la guerre... Mais j'avoue n'en avoir jamais eu de témoignage direct, et maintenant les contemporains sont partis!

      Supprimer
  2. Je note ces deux ouvrages car c'est un sujet qui m'intéresse énormément. Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quasiment enchaîné ces lectures, et ça m'a passionnée! N'hésitez pas.

      Supprimer
  3. Ma grand mère a bien failli ne pas y survivre .. Elle a bien marqué les esprits cette pandémie-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait que j'en parle autour de moi, personne n'en a rien raconté dans ma famille!

      Supprimer
  4. je note aussi, dans ma famille il y eu plusieurs décès de cette grippe puis plus tard par la polio et la diphtérie, tu comprends que je sois favorable aux vaccinations !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément... Chez moi, silence radio! Sans doute les villages trop isolés? La guerre, forcément, c'est dans les mémoires.
      Oui, quel progrès, ces vaccinations, et on oublie, hélas.

      Supprimer
  5. Tu as vue les choses en grand, comme dans ces deux titres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet m'intéresse, et c'était bien présenté.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. On pense que oui, on parle d'endroits proches d'exploitations de ce genre.

      Supprimer
  7. Pas trop attiré par le sujet...
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est moyennement glamour, mais j'aime bien en savoir plus.

      Supprimer
  8. C'est vrai qu'elle a été meurtrière, cette grippe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les moindres recoins de la planète, sauf l'Antarctique...

      Supprimer
  9. très isolé ton village dis donc! et la tuberculose ? non plus! bref c'est le paradis sur terre avec quelques livres fort intéressants sur des sujets qui ne tuent que les voisins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Tu plaisantes, mets ça sur le compte de mon ignorance et du peu d'informations par les témoins de l'époque (déjà, la guerre, on en parlait peu).
      Il aurait été étonnant que mon village, même isolé, n'y ait pas eu droit.

      Supprimer
  10. Oui. J'avais le commentaire farceur hier soir, je retiens ces deux livres car je sais à qui les offrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha, Luocine est en fait une farceuse? Reviens quand tu veux! ^_^
      Je confirme, ce sont de bons livres (à lire ou à offrir)

      Supprimer
  11. intéressant en effet! Et effrayant pour cette épidémie

    RépondreSupprimer
  12. cela reste un sacre sujet...oui que ce fut effroyable...aucune partie du monde ne fut epargnee.....effrayant.....

    RépondreSupprimer
  13. Ah là tu m'épates. Des livres sur la grippe espagnole maintenant.;-) Bon, j'avoue que sur ce genre de thèmes, je suis plus docu télé. Il y a tant à lire (vieille rengaine).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tentations du présentoir de la bibli de S. (même si je doute qu'il y ait eu beaucoup d'emprunteurs ^_^)

      Supprimer
  14. Oh le thème des maladies, épidémies et autres joyeusetés me plaît beaucoup; je note !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là ce n'est pas gore du tout! Mais ça peut faire froid dans le dos parfois.

      Supprimer
  15. On trouve tous les sujets chez toi! j'ai beaucoup entendu parler de cette épidémie, mais superficiellement : un bon documentaire serait le bienvenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine le documentaire, ce serait passionnant! (j'ai juste vu une vidéo)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!