jeudi 11 septembre 2008

Une anglaise à Paris



Une Anglaise à Paris
Chroniques
Nancy Mitford



Payot, 2008


La minceur de l'opuscule aurait dû m'alerter : j'allais rester sur ma faim ! Bien sûr il sagit de chroniques écrites par Nancy Mitford, à la fois anglaise et francophile, quand elle vivait à Paris, (1948-1966) puis à Versailles (1967-1973), et le style et l'esprit de l'auteur de A la poursuite de l'amour, L'amour dans un climat froid, Pas un mot à l'ambassadeur et Le cher ange sont bien présents. Ils ont été publiés à l'époque en Angleterre et commencent à être traduits. On peut donc supposer que d'autres suivront.
Elle y tient le journal d'une révolution (mai 68!) , où apparait entre autres Cohn - Bandit (sic) et où j'ai appris que "la vente des livres a triplé depuis le début de la grève" - peu de télévision.
En 1950 on trayait encore les chèvres sur les trottoirs parisiens. ("Mais comment pasteurisent-ils le lait , s'est exclamé un américain, l'air horrifié ).
Elle dit le plus grand bien de Week end à Zuydcoote, rappelant Evelyn Waugh, et qui "devrait remporter un grand succès auprès des lecteurs anglais".
C'est bourré d'anecdotes charmantes, et j'aurais bien lu plus d'articles comme celui sur "Le chic en Angleterre, en France et en Amérique". Où l'on apprend la différence entre la reine Victoria et l'impératrice Eugénie.
"D'un côté une beauté habillée à Paris, de l'autre la petite et grassouillette Victoria. Puis vint pour elles le moment de s'asseoir. D'un mouvement gracieux, l'impératrice tourna la tête pour repérer son siège, mais la reine Victoria se laissa tomber sans la moindre hésitation, prouvant ainsi de manière indubitable qu'elle était d'éducation et de sang royaux. Si le fauteuil n'avait pas été à sa place, c'eût été la fin du monde et elle le savait."

En attendant une parution de chroniques plus complète, je recommande chaudement la lecture des quatre romans cités plus haut et aussi de                                                                              ou
J'avoue n'avoir pas lu ces deux là mais ils ont l'air prometteurs ...

Commenter cet article

Manu Il y a 5 ans
Bon, je dois absolument lire "A la poursuite de l'amour" ! Je ne sais pas quand mais je dois le faire !
keisha Il y a 5 ans


Mais oui ! La  famille décrite est à la fois très british et originale ! En plus le livre est en poche et pas trop long...



Karine Il y a 5 ans
De cette auteure, j'ai "The pursuit of love" et "Love in cold climate" chez moi... un jour, un jour, je vais finir par les lire!!
keisha Il y a 5 ans


Et j'espère que cette lecture t'amusera bien !
Quant à moi, j'aimerais prendre le temps de les relire ...



didouchka Il y a 5 ans
ça fait longtemps que j'ai envie de lire "Pas un mot à l'ambassadeur" dont la quatrième de couverture m'a pas mal attirée! Je n'ai encore rien lu de Nancy Mitford, je rajoute aussi celui-là sur la liste! :)
keisha Il y a 5 ans


En fait je crois qu'il suit "A la poursuite de l'amour", mais je ne sais pas si c'est gênant de ne pas suivre un ordre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!