samedi 22 novembre 2008

Mariage arrangé



Mariage arrangé
Chitra Banerjee Divakaruni



Nouvelles traduites de l'anglais par Marie-Odile Probst




Editions Philippe Picquier, 2001






Je sens que les éditions Philippe Picquier, découvertes récemment avec La vie d'un gastronome chinois  vont me faire craquer et augmenter gravement la longueur de ma LAL ... Un grand merci à Sybilline qui m'a convaincue de sortir ce livre des étagères de la médiathèque et un coup de pub à Naina qui chronique d'autre titres de cet auteur, que je compte bien lire encore.

Ces onze nouvelles présentent des femmes vivant en Inde ou en Californie comme l'auteur. Elles sont presque toutes mariées, à la suite d'un "mariage arrangé" justement, et sont confrontées au divorce, au veuvage, à la violence, à l'abandon, à une belle famille ou des amis envahissants, à la gestion difficile d'un adolescent.
Mais ces femmes finalement savent prendre en main leur destin ou parvenir à une vie plus paisible.

Je crains que les lignes précédentes, pourtant non mensongères, ne rendent pas justice à ce beau livre. Il nous fait pénétrer dans un monde de couleurs, de sons, de saveurs... qui donne envie de se précipiter au restaurant indien le plus proche !

"Nous restons assises ainsi, deux femmes prises dans le cercle répétitif d'ombre et de mémoire, à contempler les derniers rayons soyeux et fragiles du soleil qui se déverse au-dessus de l'horizon comme le pallu d'un sari safran." C'est la dernière phrase de L'Histoire de la servante, où éclate le mieux le talent de conteuse de Chitra Banerjee Dikavaruni.

Un mariage arrangé parmi d'autres : "C'était un bon parti. Son futur mari était ingénieur pour les ventilateurs Ralli, vivait dans un grand appartement de fonction à Khiddirpore, un quartier de Calcutta assez décent, et possédait son propre scooter - le tout ensemble, s'accordait à dire tout le monde, constituait une belle réussite pour un jeune homme qui n'avait pas encore trente ans. De plus, il n'était pas laid."

Une très belle lecture.

Commenter cet article

sybilline Il y a 4 ans
Ravie que ce livre t'ai plu ! C'est un juste retour des choses après les excellents livres que tu m'as fait connaître ;))
sylire Il y a 4 ans
Ce que tu en dis me fait penser à "compartiment pour dames" d'Anita Nair, également aux éditions Piquier. Une très belle lecture aussi.
Cachou Il y a 4 ans
J'ai déjà lu (et vu des films) sur le sujet et je trouve qu'il est très porteur. Il est toujours intéressant d'être confronté à nos habitudes "occidentales" vues par d'autres ainsi que de se retrouver nous-même face à d'autres habitudes que les nôtres (le mariage arrangée, qui me laisse perplexe et qui pourtant est si coutumier là-bas par exemple - j'aimerais bien avoir le point de vue d'un homme indien sur ces mariages...).
As-tu jamais essayé des films bollywoodiens? Il y a les joyeux bien sûr, mais d'autres beaucoup plus sociaux. Sans parler du nombre florissant de récits sur la confrontation entre les traditions indiennes et le monde occidental, comme dans "Bricklane" (je ne suis plus sure du titre) ou le très beau "The Namesake"?
Pfff, tout ce blabla à cause d'un livre sur le sujet! Je me surpasse parfois ^_^
Naina Il y a 4 ans
Merci pour le coup de pub :))

Je lis beaucoup de livres des éditions Picquier. C'est une bonne maison d'édition.

Pour "The Namesake", le titre français est "Un nom pour un autre". Avant d'être un film de Mira Nair, c'est un roman de Jhumpa Lahiri : http://notesdelecture.canalblog.com/archives/2007/09/26/6338377.html
Suzanne Il y a 4 ans
Ah il est dans ma pile à lire et j'y arrive, j'y arrive. belle journée.
Armande Il y a 4 ans
Ouh la vilaine, tu ne connaissais pas les éditions Picquier.Moi, je suis gravement accro depuis des années. Leurs stands sont toujours très beaux aux festivals littéraires. Je te recommande aussi chaudement Anita Nair qui est une merveilleuse conteuse, qui décrit avec subtilité l'âme des femmes indiennes.
Manu Il y a 4 ans
Je l'avais déjà repéré chez Sybilline aussi ! Et j'ai dans ma PAL "Compartiments pour dames" de Anita Nair (qui était d'ailleurs dans mon challenge non réussi hum hum) dont parlent Sylire et Armande. Je vais commencer par celui-là. Mais je note ce titre aussi (ahlala si mon chat pouvait me donner une de ses neuf vies !)
Manu Il y a 4 ans
C'est peut-être parce qu'ils ont neuf vies qu'ils peuvent se permettre de dormir autant :-D
keisha Il y a 4 ans


D'un autre côté, ils n'ont pas grand chose à faire à part dormir, manger, se nettoyer, jouer et se faire obéir de leur soi disant maitre / maitresse. Une vie de
pacha !



Naina94 Il y a 4 ans
@ Keisha : Oui, je lis des romans (mais pas seulement) venant de tout l'Orient, du Proche à l'Extrême. Deux pays dominent : l'Inde et le Japon.

La littérature asiatique (surtout Chine et Japon) a été bien présente dans les rayons des librairies dans les années 90. Puis, il y a eut moins de publications. Et elle revient en force depuis deux-trois ans. La présence de l'Inde au Salon du livre de Paris 2007 a fait, à mes yeux, considérablement augmenté la publication de livres sur ce pays (et aussi les voisins). Ces observations sont purement personnelles, peut-être que je me trompe.
keisha Il y a 4 ans


Sans doute ne vais-je pas assez dans les librairies (trop de tentations), mais c'est vrai que les bibliothèques présentent maintenant plus d'auteurs du Japon,
Afghanistan, Iran, Israel, etc... Je me souviens aussi avoir lu "Un mari (ou garçon) convenable" de V. Seth à la fin des années 90.


En effet chez toi il n'y a pas que des romans, je viens d'y voir mon chouchou Taniguchi. Je reviendrai !


Merci pour tes explications.



Dominique Il y a 4 ans
A mon sens, un mariage est toujours plus ou moins de convenance, y compris en France, et de nos jours. Le mariage reste une institution! Mariage et amour ça ne va pas ensemble. Je suis d'accord avec Brassens " J'ai l'honneur de ne pas te demander ta main , ne gravons pas nos noms en bas d'un parchemin"
keisha Il y a 4 ans


Je crois que 50% des enfants premiers nés le sont hors mariage de nos jours. La France suit la voie des pays scandinaves.


Plus ou moins consciemmment un couple pour se former respecte souvent certaines similitudes de milieu, métier, fortune. Mais je connais aussi pas mal de couples
"mixtes" par la nationalité et/ou la "couleur" qui fonctionnent bien car basés aussi sur d'autres similitudes.


Dans le livre, la destinée de ces mariages arrangés - qui prennent place dans des milieux urbains assez aisés et éduqués quand même -  n'est pas toujours
catastrophique ! Au départ les familles sont d'accord et ont beaucoup de points communs, ce n'est pas si mal. Ensuite l'auteur évoque tous les cas de figure : divorce, veuvage, entente cordiale,
adultère, femme battue aussi... Ce qui arrive dans des mariages non arrangés aussi. C'est un livre intéressant car il va au delà du contexte
indien.



Florinette Il y a 4 ans
J'ai tellement aimé "La maîtresse des épices", que je te conseille en passant, que celui-ci, je compte bien le lire !! ;-)
keisha Il y a 4 ans


Oh oui, je sens que tous ces titres que l'on me conseille vont enrichir mes listes ! "La maîtresse des épices" a aussi donné un film, j'ai vérifié.


Ce Mariage arrangé devrait te plaire !



Dominique Il y a 4 ans
Eh bien j'avais cru comprendre qu'il s'agissait essentiellement de mariages dans des classes défavorisées! je me suis trompée je t'ai mal lue. En tout cas le sujet m'intéresse beaucoup j'ai noté les références.
keisha Il y a 4 ans


Je viens de vérifier, j'avais omis de dire clairement que la plupart des héroïnes de ces nouvelles ont fait des études en Inde ou en Californie. Mais justement les
mariages sont encore arrangés...



sybilline Il y a 4 ans
Après lecture des commentaires, me voici avec, en supplément, l'envie de lire Anita Nair et à peu près le tout de la collection Picquier!!!
J'espère que vous vous sentez toutes coupables!
keisha Il y a 4 ans


C'est le retour du boomerang on dirait ! C'est vrai que maintenant on a encore plus envie de lire ces femmes auteurs (Nair, Divakaruni).


Quant à la collection Picquier, j'ai vu sur les blogs et les tables en librairie de superbes couvertures ; ce n'est pas un argument bien littéraire, mais bon
...



emjy Il y a 4 ans
Un des plus beaux recueils de nouvelles que j'ai pu lire, pour ma part ! Contente qu'il t'ait plû à toi aussi :)
keisha Il y a 4 ans


Les bons livres sont faciles à aimer ! Maintenant il va falloir éviter quelque temps les rayons littérature indienne dans les librairies à cause des tentations ...
(je suis capable d'en acheter une grande pile!)



Nanne Il y a 4 ans
Les éditions Picquier sont redoutables, Keisha ... surtout si tu apprécie la littérature asiatique. Tu ne pourras bientôt plus t'en passer ;-D
keisha Il y a 4 ans


Surtout que l'on m'a donné plein d'idées avec les auteurs indiens. Je vois aussi des auteurs du sud est asiatique... Et que les couvertures donnent envie ! J'en ai
un dans la liste du challenge ABC 2009 d'ailleurs.



Cathe Il y a 4 ans
J'avais aussi lu ce livre à l'occasion du Salon du livre sur l'Inde et comme toi j'avais été enthousiasmée. Toutes ces histoires sont différentes mais on voit que les femmes indiennes essaient de prendre leur destin en main.
keisha Il y a 4 ans


Tout à fait d'accord avec ton commentaire. Pas de faux Happy end, mais quand même une note d'espoir à chaque fois.





What a cool post thanks for sharing



keisha Il y a 3 ans


@ Mariage Ile Maurice


L'Ile Maurice? J'arrive...





Yes your are welcome.



keisha Il y a 3 ans


@ Mariage Ile Maurice


Manque juste le fiancé...





@Keisha


Hey good idea, me too marque juste une Fiancée. lol



keisha Il y a 3 ans


@ Weddings Mauritius


LOL indeed! Please keep concentrate on your job!



Liyah Il y a 3 ans


Il m'interesse beaucoup ce livre ! Je le note de suite dans ma LAL !



keisha Il y a 3 ans


@ Liyah


Un joli recueil de nouvelles, à mi chemin entre Inde et californie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!