lundi 11 janvier 2010

Martin Dressler



http://www.livredepoche.com/photos-couvertures/LGFLIVREDEPOCHE/2007/9782253153092-G.JPGMartin Dressler
ou le roman d'un rêveur américain
Steven Millhauser

Livre de Poche, 2007
Prix Pulitzer 1997














"Jadis vécut un homme du nom de Martin Dressler, qui était fils de commerçant et, après des débuts modestes, s'éleva et connut une fortune comme il en existe dans les rêves. C'était vers la fin du XIXème siècle, lorsqu'en Amérique chacun était susceptible de croiser, au premier coin de rue venu, un citoyen apparemment banal dont le destin serait d'inventer un nouveau type de capsule ou de boîte de conserve, de lancer une chaîne de boutiques à prix unique (...). Martin Dressler aussi avait son rêve, et il finit par avoir la chance de faire ce que peu de gens osent seulement imaginer : il écouta le désir de son coeur. Mais..."

Dès le début les grandes lignes du roman sont connues. Martin Dressler va connaître une grande réussite, même s'il devra mettre de côté son rêve pendant de longues années. Travailleur acharné, il réussira sans problème dès le début dans toutes ses entreprises : boutiques, restaurants, hôtels...La chance lui sourira ausi continuellement et il saura bien s'entourer de collaborateurs efficaces.

Le côté "conte de fées" de ce "jadis vécut" et l'importance des rêves dans la vie de Martin Dressler permet de ne pas se polariser sur la facilité avec laquelle il réussit. Tout coule sans problèmes mais l'important n'est pas là. Martin, rappelle ce roman, c'est la réussite "à l'américaine" que peut connaître tout immigré ou fils d'immigré dès qu'il retrousse ses manches et a une idée à mettre en oeuvre. D'autant mieux s'il a une vision.

Sa vie privée demeure beaucoup dans le non-dit et l'évocation. Il fait connaissance de deux soeurs. Caroline est belle, blonde, languissante, maladive, peu diserte, mystérieuse et ne s'intéresse guère aux projets de Martin. Emmeline est brune, de physique ingrat, intelligente, dynamique, et intervient de façon pertinente dans ses projets, jusqu'à devenir une employée fidèle et pleine d'initiative. Toutes les lectrices de "La femme en blanc" de Wilkie Collins auront deviné laquelle Martin va épouser. Chargeant d'ailleurs l'autre soeur de la demande en mariage...

Mais les meilleurs passages de ce roman sont ceux où il décrit New York à l'aube du 20ème siècle, ses immeubles, ses boutiques, le métro aérien, l'ambiance du quotidien. Ville en mutation, en extension, qui voit s'édifier des immeubles de plus en plus hauts, de plus en plus ambitieux. Jusqu'au Grand Cosmo, rêvé par Martin, qui ne ressemble à rien de connu, à moins que certains hôtels à Las Vegas? -non, même pas! Le dernier chapitre présente cette création époustouflante et foisonnante.

Les avis de Cuné ("ça c'est de l'hôtel!"),
Lu dans le cadre du challenge 100 ans de littérature américainehttp://bouboubouquine.free.fr/wp-content/2009/10/challenge-100-ans-billet1.png


Commenter cet article

Mirontaine Il y a 3 ans

Il me tente beaucoup notamment pour la description de New-York.


Mirontaine Il y a 3 ans

C'est beau ce chat dans la neige!^_^.


Celsmoon Il y a 3 ans

New York, ton billet m'ont conquise !


dominique Il y a 3 ans

notre chat n'a plus le droit de sortir. il a fait un accident cardiaque.A trois ans et quelque, si ce n'est pas malheureux!

J'aime bien cet auteur dont j'ai lu plusieurs livres ( la vie d'Edwin Mulhouse, Nuit enchantée, un recueil de nouvelles...)
Mais je n'ai pas été tentée par Martin Dressler. le sujet m'ennuie! Ces gens qui sont devenus riches à force de ténacité et d'ambition, et qui sont très malheureux en fin de compte, c'est un truc
très américain mille fois raconté, à mille lieues de moi. Il est vrai que Milhauser a du talent et cela devrait me plaire tout de même...


Gio Il y a 3 ans

Une sorte de Rastignac à l'américaine donc?


Alex-Mot-a-Mots Il y a 3 ans

Un roman interessant sur les self-made-men.


kathel Il y a 3 ans

Rien qu'avec la couverture, me voici conquise... Mais j'ai tout de même lu ton billet pour me confirmer qu'il me faut le noter !


kathel Il y a 3 ans

Deuxième commentaire : je me suis rendu compte en le notant que je l'avais déjà lu il y a 5 ans et... pas trop aimé (deux petites étoiles)
Euh, ma mémoire n'est plus ce qu'elle était ! :-(


Constance Il y a 3 ans

J'ai peur que le côté manichéén du livre ne me lasse.


Restling Il y a 3 ans

Je trouve ton billet très intrigant, ça me donne envie de découvrir ce livre.


zarline Il y a 3 ans

Je note pour les descriptions de New York un peu moins pour l'histoire du self-made man à l'américaine. On verra bien!


sylire Il y a 3 ans

Je suis en train de le lire en ce moment même. J'aime bien mais comme tu le dis dans un com' ce n'est pas non plus le roman du siècle.
Il me manque aussi les photos pour mieux visualiser...


Restling Il y a 3 ans

Comment résister ? Hihihi oui je veux bien mais je peux prendre (un peu) mon temps ?


Bouh Il y a 3 ans

Rien que pour lire cette description de New York dont tu parles, je pourrais l'acheter ! Je ne le connaissais pas, merci pour la découverte


Mango Il y a 3 ans

Les livres racontant des histoires de réussite ,foudroyante ou pas, me plaisent toujours et me dynamisent! :)


A_girl_from_earth Il y a 3 ans

J'adore New York mais non non, objectif Russie pour l'instant!lol (pfiou celui-là quand j'aurai paséé le cap, j'aurai plus rien à dire!:))


Mango Il y a 3 ans

Je t'ai taguée! :)


Laids Livres Il y a 3 ans

Serais-ce le Chrisler Building en couverture ?

Depuis qu’il n’y a plus les tour jumelles, c’est le bâtiment le plus impressionnant de Manhattan.

Quand on est aux pieds de la tour, on se sent vraiment très petit.


Marie Il y a 3 ans

Je ne suis pas une grande fan du rêve américain... mais ce livre est tout de même tentant pour les descriptions de New-York !


Manu Il y a 3 ans

Ca t'étonne si je te dis que tu me tentes là !!! Comment résister à une couverture pareille ??? Et si en plus ça traite du développement de New-york, je note !


Manu Il y a 3 ans

Mince, sur amazon, la couverture n'est pas aussi belle (mais je vois que c'est une édition de 2002 !)


Edelwe Il y a 3 ans

Tu me donnes envie de le découvrir!


papillon Il y a 3 ans

Celui-ci me tente depuis un moment et je vais avoir du mal à résister très longtemps, ne serait-ce que pour New York...


keisha Il y a 3 ans


@ papillon
Je dois l'envoyer chez Restling (oui, demain sans faute, pffou! La poste n'a pas de bons horaires...) alors si cela t'intéresse pour après?



papillon Il y a 3 ans

Chouette : inscris moi sur la liste :-))


keisha Il y a 3 ans


@ papillon
Pas de problème!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.