jeudi 15 avril 2010

Les 3 erreurs de ma vie



http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/0/7/9782749116709.jpgLes trois erreurs de ma vie
Chetan Baghat
Le cherche midi, 2010
 
 
 
 
 
 
 
Vous, je ne sais pas, mais moi j'ai commis plus de trois erreurs dans ma vie. Aux conséquences moins graves que celles de Govind Patel, c'est d'accord.
 
MAIS je ne pourrai jamais assez remercier Amanda, qui m'a évité l'erreur de prendre connaissance de la quatrième de couverture et donc une lecture totalement gâchée; ç'aurait vraiment été dommage, car un des intérêts de ce roman réside quand même dans l'histoire.
 
Parfois on a envie de rencontrer les rédacteurs des quatrièmes de couverture, vous savez, ceux qui se trompent dans les lieux et les dates (mais c'est sans gravité, seulement un peu déstabilisant) , ceux qui sont tout contents de vous annoncer mine de rien LE truc sensationnel de la page 265 d'un roman qui en compte 323 (et là vous lisez lisez lisez, attendant Le truc qui ne vient toujours pas), ceux qui parlent de thriller (mais lecteur échaudé se méfie maintenant) et , hors catégorie, ceux qui vous racontent absolument toute l'histoire (sauf les deux dernières pages, mais ne chipotons pas, un oubli sans doute).
 
Dans ma vie de lectrice, ô combien longue, dense et jubilatoire, je n'avais connu cela qu'une fois, avec un roman de Pierre Benoît (ben oui). Et là, le retour de la quatrième de couv' qui tue...


J'ai même découvert récemment le concept de la couverture spoiler! Il s'agit de Rebecca, où l'on voit la demeure de Manderley telle qu'elle apparaît en dernière page du livre, et de La maison sur le rivage, qui met en scène un élément intervenant aux trois quarts du livre. La pauvre Daphne Du Maurier est bien mal aidée...

 
Bon, je me calme, je vous ai prévenus, et vous parle du roman.
 
Trois copains  vivant dans la petite ville d'Ahmenadab (petite au sens indien, quelques millions d'habitants quand même) s'associent pour ouvrir un magasin, le "Team India Cricket Shop". Proposant en même temps "Papeterie, entraînements de cricket et cours particuliers de maths".
Ishaan est dingue de cricket (mais vraiment dingue!!!), Govind est fou de mathématiques, Omi est le neveu d'un prêtre hindou et préfère tenir le magasin que devenir prêtre.
C'est Govind qui nous raconte les trois erreurs qu'il a commises et qui l'amèneront au suicide (on le sait page 1, donc je peux le dire). Au fil des pages il nous dévoile une belle amitié, des moments intenses, drôles, tragiques, vécus ensemble, montrant quelques réalités politiques, religieuses -et même sportives- de l'Inde actuelle.
 
Une lecture facile, qui détend, amuse, mais fait aussi réfléchir. Un appel à la tolérance.
 
Merci à Solène Perronno des éditions le cherche midi de m'avoir fait connaître un dingue de maths, c'est rare dans les romans...

Commenter cet article

clara Il y a 3 ans


Ah, il me semble génial, non?



Mango Il y a 3 ans


Pas mal du tout comme histoire apparemment!



amanda Il y a 3 ans


ce que tu dis des 4ème de couv est bien vrai :) Pour celui-ci Solène m'avait prévenue aussi, heureusement.


Maintenant je ne les lis quasiment plus du tout.



Aifelle Il y a 3 ans


Tu m'as bien fait rire avec les 4e de couverture, je fais de plus en plus comme Amanda, je ne lis que les premières lignes quand je ne connais pas du tout le sujet. Je note celui-ci, mais pas
dans les premiers (tous les livres ne peuvent pas en faire partie).



Solène Il y a 3 ans


J'ai fait remonter l'information à qui de droit. J'avoue que nous avons souvent le tort de faire nos quatrièmes trop détaillées, ce qui peut gâcher le plaisir comme ici. Merci pour le billet.



Pickwick Il y a 3 ans


Ah, ça fait du bien de te lire, merci pour ce coup de colère bien nécessaire. Et le Baghat a l'air vraiment tentant... mais je dois être raisonnable, je commence une cure
m'amaigrissement palesque. Bouh.






gwenaelle Il y a 3 ans


Dilemme : ne pas le lire et faire, moi aussi, maigrir ma PAL avant l'été ou le lire et bronzer avec un peu d'avance sous le soleil indien? Keisha, tu me tentes...



Océane Il y a 3 ans


J'adore les histoires avec des dingues de math, et c'est même pas une blague !! J'ai toujours eu des soucuis avec l'application, mais tout ce qui tourne autour me passionne !



A_girl_from_earth Il y a 3 ans


Faut-il que je re-freine ma fréquentation des blogs? J'ai l'impression que ma LAL augmente très vite!!!



Manu Il y a 3 ans


Mon malheur, c'est que je ne sais pas m'empêcher de les lire Par contre, je ne lis plus les préfaces ! J'ai enfin
compris.


Ce roman est tentant, mais je l'ajouterai sur la PAL quand il sera en poche (et oui, j'en suis là, prévoir l'approvissionnement de ma PAL des années à l'avance )



sybilline Il y a 3 ans


Du coup, tu en dis très peu, juste de quoi nous mettre l'eau à la bouche ...



Lilibook Il y a 3 ans


ça m'a l'air sympa. C'est vrai ce que tu dis pour les 4ème de couv ;-)



Choco Il y a 3 ans


L'ambiance indienne m'attire mais je ne suis pas encore convaincu pour celui là.



Géraldine Il y a 3 ans


Si je n'avais commis que trois erreurs dans ma vie, j'en serais ravie... Excellent ton speech sur les spoils !



Marie Il y a 3 ans


Ton billet me donne bien envie de lire ce livre...


Je comprends que tu aies une dent contre certains rédacteurs de quatrièmes de couv. En même temps, je compatis pour la difficulté de leur métier. Ils doivent convaincre les lecteurs crédules qui
se jettent systématiquement sur la quatrième de couv (Heu... c'est mon portrait tout craché ça ! ). Du coup, la tentation
doit être grande d'exagérer, de dévoiler... 






Restling Il y a 3 ans


Ah les 4èmes de couverture ! Toute une histoire, comme les résumés de film sur les magazines UGC, que tu lis juste avant d'entrer dans la salle de cinéma et qui te racontent la fin... Du coup, je ne lis jamais les 4èmes de couverture avant de commencer un livre... (et je ne lis plus les synopsis avant d'aller
au cinéma).



La librivore Il y a 3 ans


A la fois, parfois j'aimerais parler d'un livre que j'ai lu avec d'autres qui l'ont lu également pour confronter les opinions, les analyses. On ne peut en fait jamais le faire sinon on
dévoilerait toute l'histoire. Mais c'est dommage aussi. Parfois je trouve que de ce fait les critiques ne sont pas très approfondies et restent dans la superficialité.



Liretirelire Il y a 3 ans


+ 1 pour les 4e de couverture ! combien de fois j'attends bêtement un évènement décrit dans la 4e de couv jusqu'au dernier tiers du roman ! malheureusement j'arrive rarement à me retenir de lire
cette satanée 4e de couv'... ;-)



Leiloona Il y a 3 ans


Me voici prévenue si je le lis. ;)



CecileSBlog Il y a 3 ans


Le fait qu'il aime les maths est quelque chose d'important ? Ça fait deux fois que je lis le billet et je n'ai toujours pas compris (c'est souvent chez moi d'ailleurs).



Theoma Il y a 3 ans


La couverture spoiler : j'ai récemment vécu ça avec Genesis. Bizarre sensation.



Constance Il y a 3 ans


Il a l'air très bien je le note.


Je vois que tu milites aussi pour la disparition des 4° de couverture !! Malgré toutes mes bonnes résolutions je n'arrive pas à m'empêcher de les lire ... et de râler après.



Edelwe Il y a 3 ans


Mais qui fait les 4ème de couverture? C'est vraiment curieux de tout dévoiler aux lecteurs...Une des bizarreries du monde de l'édition! En tout cas ce livre est tentant!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!