lundi 5 juillet 2010

Ma vie balagan



http://ecx.images-amazon.com/images/I/41%2BmaD36VOL._SL500_AA300_.jpgMa vie balagan
Marceline Loridan-Ivens
Robert Laffont, 2008
 
 
 
"Je suis donc assise sur mon petit banc à essayer de démêler mon collier. C'est balagan. Balagan, en hébreu, cela veut dire le bordel, la cata. Le collier lui-même est balagan, fait de bric et de broc de faux brillants tout mélangés, bizarres. (...) Balagan. Ma vie elle-même est balagan."
 
Balagan? "L'ordre dans le désordre", aussi. La façon choisie par Marceline Loridan-Ivens pour évoquer sa vie : née en 1928, déportée en Pologne (le pays d'origine de sa famille, d'ailleurs), quelques années après son retour des camps elle se lance dans la vie effrénée de Saint Germain des prés, adhère au PC, le quitte, aide le FLN, combat pour le droit à l'avortement, rencontre le cinéaste Loris Ivens et travaille avec lui au Vietnam, en Chine,...
 
Une femme engagée, insoumise, marquée à toujours par sa vie en camp de concentration. "En parler, c'est comme y retourner. Même si j'y suis toujours. Mais à qui puis-je le dire?". L'auteur évoque de façon poignante l'incapacité de partager avec sa famille lors de son retour en 1945, et donc son silence.
Un témoignage de plus sur les camps?  Faites le calcul : dans vingt ou trente ans il n'y aura plus de témoin vivant , seuls resteront des témoignages écrits ou filmés. Le temps presse, cette mémoire vivante ne doit pas se perdre.
 
Quelle vie! Au Vietnam, sur le 17ème parallèle, voici comment agir face aux bombes:
" Si tu les vois longues, tu ne cours pas de danger. Si tu les vois rondes, il faut te sauver à toute vitesse. C'est qu'elles te tombent dessus."
 
Évoquant Simone Veil, (rencontrée en camp):
"Notre amitié singulière prouve que deux êtres peuvent s'aimer au-delà de choix de vie différents et de divergences politiques profondes - même si, ces ces dernières années, je me suis curieusement rapprochée de ses opinions. Serais-je enfin en train d'entrer dans le rang? Quel malheur!"
En conclusion, après lecture de ce récit, je dirais bien que non, elle n'est toujours pas rentrée dans le rang!
 
Merci à Aifelle pour le prêt.
Les avis de mango, Antigone, Annie, Anna Blume, Enna,

Commenter cet article

Aifelle Il y a 3 ans


Il n'y aura plus de témoins vivants bien avant 20 ou 30 ans. Vois l'âge de ceux qui parlent actuellement. Hors sujet, où vas-tu en avion ?



L'Ogresse Il y a 3 ans


La femme m'interesse mais j'avoue que s'il n'y avait pas eu les camps (encore ! - desolee j'ai vraiment trop lu de livres sur le sujet) je me serais bien laissee tentee...



Pickwick Il y a 3 ans


Voilà un parcours impressionnant comme j'aime en découvrir. Et la phrase finale de ton billet me donne meme envie de me jeter dessus ! Noté bien sûr !



clara Il y a 3 ans


J'aime les témoignages de femmes ...Je ne peux que le noter !



clara Il y a 3 ans


On est sur la même longeur d'ondes! J'ai envie également de lire celui de Simone Veil...



Dominique Il y a 3 ans


J'aime bien le côté contestataire du personnage tel que tu le présente



Manu Il y a 3 ans


Toujours pas tentée par les bios et les témoignages, à quelques exceptions près.



Océane Il y a 3 ans


Quelle vie ! Une destinée, j'aime les destins, ceux qu'on se choisit, comme elle !



mango Il y a 3 ans


Je n'ai eu qu'à me féliciter d'avoir lu ce livre malgré mes réticences au début, juste après l'inoubliable lecture de Primo Levi! J'ai aimé ce livre,je crois, parce que la personnalité de la
femme  elle -même me séduit! Sa vie a été bien remplie!



mango Il y a 3 ans


Oui, c'est vrai, moi aussi. Je me suis fait la même réflexion!



Marie Il y a 3 ans


Ce livre ne peut que me plaire ! J'adore le portrait que tu fais de cette dame.






Geoffrey Il y a 3 ans


Curieux de le lire !



Restling Il y a 3 ans


Ohlala non, sans vouloir faire l'autruche, je n'ai pas du tout envie de lire ce genre de choses en ce moment !



Nanne Il y a 3 ans


J'ai tellement lu d'avis positifs sur ce témoignage et entendu cette femme parler à "L'humeur vagabonde" sur France Inter que j'ai décidé de lire cet ouvrage à la rentrée ... Pour ne pas oublier
que les survivants finiront aussi par partir !



keisha Il y a 3 ans


@ Nanne


Tu as totalement raison! Marque le pour ne pas oublier de le lire!


Et j'espère que FI ne va pas pas faire un ménage total à la rentrée...



Marie Il y a 2 ans


Ton billet m'avait donné envie de découvrir ce récit. Effectivement, c'est une lecture indispensable. J'ai adoré le portrait de cette femme ! J'aime aussi beaucoup la manière dont elle
parle de Simone Veil ! C'est une lecture qui donne la pêche malgré les épisodes douloureux que Marceline Loridan raconte. Elle a une énergie hors du commun, et cela se communique au
lecteur... surtout pour une lectrice féministe un peu primaire comme moi !  









keisha Il y a 2 ans


@ Marie


Elle a eu pas mal de combats, d'aventures et de tragédies! De quoi remplir plusieurs vies...


Simone Veil est une des mes chouchoutes!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !