mardi 14 décembre 2010

Les brumes du passé



http://ecx.images-amazon.com/images/I/41K8EJEFTQL._SL500_AA300_.jpgLes brumes du passé
Leonardo Padura
Métailié, 2006
 
 
 
 
 
 
Lecture commune avec Ys
 
 
 
 
 
Cela fait des années que Mario Conde a quitté la police, et il vit en achetant puis revendant les livres anciens trouvés dans les bibliothèques des Cubains obligés de s'en séparer à cause de la Crise. Un jour il découvre par hasard "LA" bibliothèque qu'il n'aurait osé imaginer dans ses rêves les plus fous, celle des Montes de Oca, où des trésors demeurent intouchés depuis plus de quarante ans! Mario Conde n'est pas qu'un commerçant, c'est un bibliophile depuis longtemps, et contre son intérêt il refuse à mettre sur le marché certains livres trop précieux.
 
Il faut lire les passages extraordinaires ou Mario Conde parle du bibliothécaire de son lycée, de sa découverte des oeuvres classiques, parfois en "extase émotionnelle". Son exploration des milliers de volumes chez les Montes  Oca suscite chez lui un  sentiment quasi religieux, un peu comme un archéologue découvrant les statues en terre cuite de Xian ou un paléontologue pénétrant à Lascaux. C'est tout un panorama des splendeurs parues à Cuba depuis des siècles, qui fascine aussi le lecteur!
 
Parmi les trésors qu'il estime vendables, il en garde un pour l'offrir, un fabuleux livre de cuisine désormais introuvable. Grâce à ce recueil, et à l'argent gagné, il peut offrir à son équipe de fidèles amis un repas inoubliable cuisiné par la mère d'entre eux. Pour avoir une idée de l'ambiance, se remémorer Le festin de Babette. Cela leur permettra peut être de "supporter avec plus de courage et de rage les prochaines quarante années de blocus impérialiste et de carnet de rationnement..."
 
Cuba, justement. Au fil des pages, insensiblement, c'est toute l'histoire de quelques décennies qui est évoquée. Pas forcément politique d'ailleurs. Rien que depuis son départ de la police, "les vols avec violence sont monnaie courante, on nage dans la drogue, les agressions sont une vraie plaie, la corruption c'est comme la mauvais herbe, on n'en vient jamais à bout même en l'arrachant... et ne parlons pas de proxénétisme et de la pornographie."
 
Mario Conde a trouvé entre les pages du livre de recettes une photo d'une chanteuse de bolero datant des années cinquante, et il se sent poussé à en savoir plus sur elle.
"-Tu la recherches pourquoi?
- Je ne sais pas, admit le Conde. Du moins, je ne sais pas encore. Mais je veux la retrouver. Comme ça, je découvrirai peut-être pourquoi je voulais la chercher."
 
Cette quête le mènera (et nous à sa suite) dans des quartiers de la Havane, dangereux ou plus chics mais décrépits..., et cette affaire permettra d'en éclaircir une autre bien actuelle, où Mario Conde reprendra du service officieusement...
 
Quant à la construction de ce magnifique roman, elle est impeccable, en particulier l'insertion de lettres amenant le lecteur à se creuser un peu la tête au départ, puis lui offrant l'occasion d'en savoir à chaque fois juste un tout petit peu plus que Conde, mais pas trop pour maintenir le suspense, jusqu'à la révélation finale d'une tragique histoire...
 
La longueur du billet devrait déjà alerter sur la richesse de ce roman à tonalité mélancolique et tout le bien que j'en pense. Je terminerai en évoquant les boléros.
 
"Le boléro, c'est du sentiment, du pur sentiment avec beaucoup d'effets dramatiques. Il parle toujours des tragédies de l'âme et il le fait dans un langage qui va de la poésie à la réalité."
 
Ne pas rater l'interview de l'auteur lors du festival America de 2010, où il parle de son personnage récurrent Mario Conde , de lui même, de son pays...
 

 
 
 
Les avis de La ruelle bleue, le vent sombre, dasola, chez BOB

Commenter cet article

Dominique Il y a 2 ans


c'est mon préféré dans la série des Mario Condé et j'ai été très enthousiaste dans mon billet


Un roman qui a pour cadre une bibliothèque et des livres c'est déjà forcément un bon livre


Et cette balade vers le passé est vraiment très réussie



Hélène Il y a 2 ans


Ma soeur est une inconditionnelle de Padura, elle a essayé de me convertir à plusieurs reprises sans aucun succès. Est-ce normal docteur ? Allez, un jour je réessaierai, par fidélité sororale et
bloguesque...



Ys Il y a 2 ans


Eh bien, après cet essai concluant, je propose que nous continuions avec les Latinos Américains, j'en ai tout un programme...



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Vos deux avis sur ce roman se rencontrent.



clara Il y a 2 ans


Je le note mais pour plus tard !



Irrégulière Il y a 2 ans


Noté, ça a l'air bien intéressant !



Choupynette Il y a 2 ans


on trouve décidément des petits diamants chez Métailié!



mango Il y a 2 ans


J'enregistre tous ces nouveaux auteurs dont tu parles et dont tu dis du bien!Il faut juste trouver le temps pour les lire!



Gwenaelle Il y a 2 ans


J'ai une tendresse particulière pour le Conde... peut-être parce que dans l'un des tomes il tombe amoureux d'une saxophoniste! ;-)



Yv Il y a 2 ans


beau souvenir de lecture : personnages et contexte géopolitique formidables



Choupynette Il y a 2 ans


et d'ailleurs ton livre voyageur est un métailié, je viens d'y penser! je l'ai presque fini... un petit bonheur -un peu rude parfois, mais tellement bien écrit.



keisha Il y a 2 ans


@ Choupynette


Métailié est une mine d'or! Actuellement je lis un autre roman de Rosa Montero, et je vois que mon livre voyageur te plait aussi, ainsi qu'aux lectrices précédentes!



Gwenaelle Il y a 2 ans


J'en ai joué. J'en écoute beaucoup. Pour le moment, il dort à côté de mon bureau sagement, dans son étui noir. Je l'en sortirai un jour, c'est certain...



keisha Il y a 2 ans


@ Gwenaelle


Je l'espère! Savoir jouer d'un instrument me paraît une telle chance!



KathelM Il y a 2 ans


J'adore les polars de Leonardo Padura, et je n'ai pas lu celui-ci... Livres, bonne cuisine et musique, que demander de plus ? (si, si qu'il sorte en poche, et ça ne saurait tarder !)



keisha Il y a 2 ans


@ KathelM


Avec cet auteur (découvert par hasard) j'ai l'impression d'arriver après tout le monde! Mais je vais me rattraper! A voir si les précédents sont en poche?



maggie Il y a 2 ans


J'ai regardé la vidéo et j'ai aimé le billet : j'ai bien envie de découvrir cette série policière !



keisha Il y a 2 ans


@ maggie


Bon, il y a une enquête, mais ce n'est pas l'essentiel, il y a tout un ensemble captivant, une ambiance totalement fascinante...



Aifelle Il y a 2 ans


Je viens de chez Ys et je suis déjà pleinement convaincue. Je note bien sûr, et les livres de Cubains restés sur l'île sont précieux à tout point de vue.



keisha Il y a 2 ans


@ Aifelle


Là, tu as une qualité certaine, et la video est vraiment intéressante. Je pense continuer à lire cet auteur.



dominique Il y a 2 ans


j'avais beaucoup aimé ce roman aussi. Le contexte historique est bien rendu en plus de cette remarquable bibliothèque. D'autres titres nous attendent " Adios Hemingway" ou encore "l'Automne à
Cuba..."



keisha Il y a 2 ans


@ dominique


Oh que oui, j'ai repéré un titre à la bibli, ensuite, on verra!



Ellcrys Il y a 2 ans


Voilà un roman qui semble passionnant, pour la lectrice boulimique que je suis !



keisha Il y a 2 ans


@ Ellcrys


Passionnant, et des thèmes très ...alléchants...



Manu Il y a 2 ans


Pas sympa de faire des LC secrètes vous deux Celui-ci est dans ma PAL !



keisha Il y a 2 ans


@ Manu


Gloups! En fait, la genèse de cette LC, c'est qu'Ys lit pas mal de litérature latino américaine depuis quelque temps, parmi d'autres choses je lui ai dit par mail que je lisais Padura, elle m'a
proposé une LC, et voilà, c'est tout, cela s'est fait très vite. Même pas le temps d'en parler sur les blogs. Et je réalise que ma PAL n'est pas visible sur mon blog (sur mes étagères non plus,
d'ailleurs)


Manu, il te reste à nous pardonner, et à le lire, tu verras, c'est vraiment chouette! J'ignorais le nom de l'auteur avant même de voir ce roman à la bibli...






Marie Il y a 2 ans


Ca devient une habitude inquiétante ! J'alourdis mes listes et même mes piles à lire presque chaque fois que je lis tes billets ! Voilà, un titre de plus qui me fait envie !!! 







keisha Il y a 2 ans


@ Marie


Tu peux noter celui ci, mais pour le suivant (jeudi) je ne pense pas te tenter (ouf!)



dasola Il y a 2 ans


Bonsoir Keisha, je suis contente que tu ais aimé ce roman où l'on entend la musique cubaine en fond sonore. C'est une merveille. Grand roman à lire (voir mon billet du 7/01/10). Bonne soirée.



keisha Il y a 2 ans


@ dasola


Une merveille, c'est le mot. Je t'ajoute en lien (mes recherches google n'ont pas l'air complètes...)


Encore un roman en commun!


Bon week end.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.