mardi 17 mai 2011

Là-haut, tout est calme



http://ecx.images-amazon.com/images/I/41zpV2p4CmL._SL500_AA300_.jpgDe nombreuses chroniques sur les blogs, fort positives et tentatrices, pour  Là-haut, tout est calme, de Gerbrand Bakker (folio 2011), que In Cold Blog a gentiment mis à ma disposition.
 
Lecture aisée, mais déconcertante. Comme ça m'embêtait, j'ai tanné ICB qui a tout aussi gentiment et en détail répondu à mes questions de façon en gros satisfaisante (cet homme est une crème)(ça se dit, au fait?)(en tout cas il est patient).
 
Je ne dévoilerai pas le contenu de nos échanges qui portaient sur les personnages du roman, ce serait trop déflorer l'intrigue. [Présenter un livre sur un blog est parfois frustrant si on s'interdit de trop en dire (règle auto édictée d'ailleurs) et il manque parfois les discussions qui auraient leur place en lecture commune sur un forum, par exemple.]
 
Intrigue bien connue dans ses grands lignes : Helmer a dû abandonner ses études et reprendre la ferme familiale où travaillaient ses parents, à la suite du décès accidentel de Henk, son frère jumeau. Le "second choix", quoi.
Trente ans après, enfin, ça bouge! Sans qu'on sache trop pourquoi. Il installe son père à l'étage pour attendre la mort, change la déco, les meubles et la literie. Riet, l'ancienne fiancée de son frère, refait surface et désire lui poser une question. Ses pensées se tournent plus fréquemment vers le Danemark et l'ancien valet de la ferme.
 
Cet Helmer taiseux, terré dans sa coquille, semble avoir toute sa vie obéi aux autres, refusé le bonheur et évité, par peur(?) de se découvrir. Ni heureux ni malheureux, il est là, dans sa ferme avec moutons et vaches. Gestes quotidiens. "Des jours exactement semblables". "Rien n'est aussi rassurant, rien n'est aussi protecteur qu'une étable remplie de vaches respirant paisiblement, par un soir d'hiver. Jour après jour, été, automne, hiver, printemps."
 
J'hésitais à parler de ce roman qui n'a de toute façon guère besoin de publicité et me laisse l'impression agaçante d'être un peu passée à côté. Du malaise à certains passages, des coïncidences. Mais l'histoire me trotte dans la tête, ce qui est positif, non?
 
Je choisirai donc un bel exemple tout simple où Helmer, enfin, prend les choses en main.
" Le soleil me rappelle la mer qui, à vol d'oiseau, doit être à quelque trente-cinq kilomètres à l'ouest. (...) Je n'ai encore jamais vu le soleil s'enfoncer dans la mer alors que j'aurais pu le voir de près."
Dernière page :
" Cela va plus vite que je ne le pensais. C'est moins le soleil sombrant derrière l'horizon que l'eau de la mer engloutissant la boule orange."
http://photos2.fotosearch.com/bthumb/TGR/TGR303/trs052ca0254.jpg
En lecture commune avec Lystig
Challenge Voisins voisines

 

Commenter cet article

Choco Il y a 2 ans


Etonnant ton ressenti mais en même temps compréhensible. Si j'ai apprécié ce roman, j'ai tout de même constaté qu'il ne ressemblait en rien à ce que j'avais pu imaginer et je m'attendais à une
tout autre direction.



Griotte Il y a 2 ans


J'ai beaucoup aimé ce roman, le courage de cet homme qui "re"-vit.



Yv Il y a 2 ans


C'est marrant, j'aurais parié pour une totale adhésion de ta part, comme quoi...



Malika Il y a 2 ans


Comme beaucoup j'ai adoré ce roman, mais je comprend qu'il puisse déconcerter car tout y est lent et calme, les ressentis sont faits de non-dits et le personnage peut paraître trop passif
...pourtant je trouve son parcours très touchant, ses relations familiales interessantes et fortes et l'atmosphère très bien dépeinte.



Gwenaelle Il y a 2 ans


Forcément à force d'en entendre parler, on se fait une idée et quand on a enfin le livre entre les mains, on peut être surpris, voire déçu... C'est une histoire étrange mais dont la magie lente a
opéré sur moi... Si elle te trotte dans la tête, c'est que tu n'es pas passée à côté mais tu n'en a pas retiré le plaisir que tu imaginais...



Aifelle Il y a 2 ans


Je ne voudrais pas faire ma prétentieuse , mais je me demande si ce roman là peut être complètement compris par un
non-jumeau. Je ne peux pas préciser davantage, c'est tout mon ressenti de "double" qui me fait dire çà. Et puis le père les a bien massacrés ses garçons, chacun à leur manière. J'ai aimé le
rythme et j'ai aimé que tout ne soit pas expliqué. Mais comme je le disais à Lystig, je comprends que l'on soit agacé ou sur la touche.



Kathel Il y a 2 ans


Pour moi, c'est un très bon souvenir de lecture, qui ne ressemblait pas vraiment à ce que je m'attendais à lire (mais j'en savais très peu)... J'ai bien aimé aussi que certains côtés restent
incertains, bien que j'aie une interprétation assez précise de la fin, notamment.



Dominique Il y a 2 ans


J'ai énormément aimé ce livre, et pourtant je n'ai pas l'excuse d'Aifelle, je n'ai aucun double à ce que je sache


j'ai beaucoup aimé au contraire les non dits, les choses tues qui prennent une place énorme et aussi cette atmosphère de brume et d'eau qui trouble encore un peu plus.. je sais que c'est un livre
que je relirai



Manu Il y a 2 ans


Pas tentée et cette fois, je n'essayerai même pas de le lire !



Choupynette Il y a 2 ans


mouais. Suffisamment à lire dans la pal. Je ne suis pas particulièrement attirée par ce récit.



Lystig Il y a 2 ans


alors, tu visualises aussi la carte du Danemark ?






Anna Il y a 2 ans

Je l'ai lu l'an dernier. Je n'en ai pas parlé sur mon blog et je ne me souviens plus très bien de l'histoire.


Le Merydien Il y a 2 ans


Enfin un livre que tu ne donnes pas envie de lire, au nom de ma PAL ,merci !



Tulisquoi Il y a 2 ans


Ah mais je crois que In Cold Blog tient beaucoup à Helmer :) Il était venu aussi le défendre sur mon blog quand je l'accusais de trop se laisser porter par les autres...



Lystig Il y a 2 ans


moi aussi, je m'en souviens de la carte du Danemark (et je me suis régalée à prononcer à haute voix les noms de ville !)


du fin fond de ma campagne, je file aller travailler dans la grande ville !


@+





Un excellent roman pour moi aussi, un rythme original et beaucoup de finesse.



clara Il y a 2 ans


J'ai aimé cette pseudo tranquillité, ces questions, ce personnage "tourmenté" mais qui ne dit rien...



In Cold Blog Il y a 2 ans


Je ne vais pas redévelopper ici tous les arguments que je t'ai assénés par mail


Aifelle pense qu'il faut avoir vécu la gémellité popur apprécier pleinement ce livre. En ce qui me concerne, n'ayant pas de jumeau déclaré et ayant beaucoup aimé ce roman, je pense qu'il parle à
ceux qui d'une façon ou d'une autre ont peiné à s'imposer à leur famille, à la société...


@ Tulisquoi : et je viens de nouveau d'aller plaider la cause d'Helmer chez Lystig



Marie Il y a 2 ans


Ah... Tu es passée à côté de l'histoire, j'ai bien envie de ne pas m'y arrêter du tout !






Folfaerie Il y a 2 ans


Hum, je me tâte depuis quelques temps, malgré le billet élogieux de ICB, mais là, tu me convaincs définitivement que ce roman n'est point pour moi :-)



Violette Il y a 2 ans


j'aime beaucoup les avis qui prennent d'autres directions :)))



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Pourquoi pas, après tout, si c'est un roman qui trotte dans la tête même après l'avoir fini.



Lystig Il y a 2 ans






Fransoaz Il y a 2 ans


J'ai terminé -et aimé- ce livre il y a peu... Issue de la France rurale profonde (hum, hum! -je n'ai pas l'habitude des smileys), j'ai reconnu un voisin, un vieux cousin, une lointaine
connaissance dans le personnage d'Helmer.Des faits, gestes , paroles surprenants dans nos vies "modernes" et "efficaces".



L'Ogresse Il y a 2 ans


Que des billets positifs sur ce roman et la, tu m'intrigues encore plus !



keisha Il y a 2 ans


@ L'Ogresse


Lystig et moi sommes plus mesurées, mais ma foi, c'est un beau roman quand même, lis-le, tu te feras ton opinion... Et puis, la vie rurale, tu as connu?



L'Ogresse Il y a 2 ans


Eh oui ! 19 ans de ma vie !



keisha Il y a 2 ans


@ L'Ogresse


Sans regrets je l'espère! En tout cas plus tard tu en seras contente, de ces racines... Même si la grande ville a des avantages certains!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!