samedi 17 septembre 2011

La femme qui tremble / Plaidoyer pour Eros



http://ecx.images-amazon.com/images/I/41ckjFXvYlL._SL500_AA300_.jpgLa femme qui tremble
Une histoire de mes nerfs
Siri Hustvedt
Actes Sud, 2010
 
 
Comment se termine ce récit :
"En mai 2006, je me suis levée sous un ciel bleu sans nuages et j'ai commencé à parler de mon père, qui était mort depuis plus de deux ans. Dès que j'ai ouvert la bouche, je me suis mise à trembler violemment. J'ai tremblé ce jour là, et puis j'ai tremblé à nouveau d'autres fois. Je suis la femme qui tremble."
 
Avec son écriture fluide et précise, Siri Hustvedt se dévoile sans impudeur, avec franchise et clarté. Souffrant depuis des années de migraines, ayant sans doute eu au moins une crise d'épilepsie, elle a depuis longtemps été fascinée par les neuro-sciences, et lu d'innombrables ouvrages sur la psychanalyse, les maladies mentales, la neurologie, la philosophie... Elle anime un atelier d'écriture hebdomadaire pour des patients en clinique psychiatrique et est membre d'un groupe de discussion conscré à la neuropsychanlyse.
 
Continuant à chercher dans son passé et ses problèmes de santé pour connaître la cause de ses tremblements, qui n'affectent pas sa parole, et peuvent être jugulés par des médicaments pris préventivement, elle propose un essai sur l'évolution, les découvertes, les controverses, principalement en neurologie et psychanalyse. Mais ce n'est pas un pavé indigeste, Siri Hustvedt sait insérer beaucoup d'exemples et traduire le jargon en langage clair et parlant. Dissociation, souvenirs et leurs liens avec les lieux, la douleur, que de thèmes passionnants sont abordés.
 
Sans oublier la lecture:
"C'est par la lecture que nous nous approchons le plus de cette pénétration de l'esprit d'un autre. La lecture est l'arène mentale où des styles de pensée différents, tels le dur et le tendre, et les idées qu'ils engendrent deviennent le plus apparents. Nous avons accès au narrateur interne d'un inconnu. Lire, après tout, est une façon de vivre à l'intérieur des mots d'autrui. Sa voix devient, le temps de la lecture, mon narrateur ou ma narratrice. "
 
Quand elle lit, elle voit dans sa tête des images, les lieux, les personnages  (moi aussi et je croyais cela universel) mais elle a rencontré un homme qui, lui, ne voit que des mots.
 
Pas un roman, donc, mais un essai, passionnant.
 
Avis de Claire, et aussi sur babelio,
 
http://ecx.images-amazon.com/images/I/415zoILAhIL._SL500_AA300_.jpgPlaidoyer pour Eros
Essais
Actes Sud, 2009
 
 
Presque à la suite de La femme qui tremble, j'ai lu cette série d'essais écrits entre 1998 et 2004. Même si elle ne révèle certainement pas tout, elle se dévoile tout de même. Une enfance heureuse dans le Minnesota, des séjours en Norvège d'où sa famille est originaire, son adaptation à New York à la fin des années 70, son regard lucide sur cette ville qu'elle adore. Des réflexions sur lecture et écriture, amours, peurs, un bel essai sur le 11 septembre un an après (2002) , une plongée dans Gatsby le magnifique, Les Bostoniennes (James) et Un ami commun (Dickens).
 
Utilisant beaucoup le "je", elle a cependant l'art de créer en son lecteur des résonances personnelles, et c'est absolument brillant et passionnant.
 
"Tout lecteur écrit le livre qu'il lit,en suppléant ce qui ne s'y trouve pas, et cette invention créatrice devient le livre."
 
"Quand on lit, on voit. Les images ne sont pas fabriquées dans l'effort. Elles se contentent d'apparaître au fur et à mesure qu'on découvre le texte, et il est rare qu'on les mette en question. Les images évoquées suffisent à vous pousser en avant."
 
Les avis de toute la culture, mediapart, tournezlespages, monde à lire, despetitsriens,
 
 
Rubrique people pour alléger un peu : Siri Hustvedt est l'épouse depuis trente ans de Paul Auster (un de mes auteurs favoris), elle évoque dans Plaidoyer pour Eros leur rencontre qui a tout du coup de foudre.  "Notre écriture est (...) un élément intime de notre histoire d'amour et de notre mariage".
http://www.babelio.com/users/AVT2_Hustvedt_1019.jpeg
 

Commenter cet article

Aifelle Il y a 1 an


Je n'aurais pas eu forcément envie de lire ses essais, tu vas me faire changer d'avis, pour les deux



emmyne Il y a 1 an


Ah, " la femme qui tremble ", je tourne autour depuis un moment, je craignais de ne pouvoir suivre Siri Hustvedt sur le chemin des neurosciences. Je découvre " playdoyer pour Eros " avec ton
billet !



Asphodèle Il y a 1 an


Elle m'est sympathique cette dame mais son dernier roman m' ennuyée... Peut-être que sous forme d'essai, comme tu le dis c'est plus "digeste", mais bon la psychanalyse, j'en ai un peu soupé, donc
je vais attendre (je ne ferme pas la porte !) ;)



Malika Il y a 1 an


Cet essai traite d'un sujet passionnant ...mais son dernier roman ne m'ayant pas vraiment plu, je vais attendre pour lire autre chose de cet auteur !!



Papillon Il y a 1 an


J'aime beaucoup Siri Hustvedt mais là ça va pas être possible parce que je viens juste de renoncer à la psychanalyse et à Eros. Pas de bol



clara Il y a 1 an


Je n'ai lu que son dernier roman, il me reste à découvrir ses autres livres !



Manu Il y a 1 an


J'ai adoré Tout ce que j'aimais. Je ne suis pas très essais mais tu vas me faire changer d'avis



L'Irrégulière Il y a 1 an


C'est un auteur que j'ai découvert récemment et qui me plaît bien, je note ces titres pour plus tard !



Asphodèle Il y a 1 an


oïe moi je me suis ennuyée à mi-livre justement (Un été sans les hommes) !!! ;) Mais bon, ce n'était pas le bon moment non plus, je me suis forcée à le lire parce qu'il voyageait et que c'était
mon tour, j'en avais envie en mai, il est arrivé en août ! ;)



Kathel Il y a 1 an


Alors que je l'ai vue et entendue en conférence l'année dernière, je n'ai toujours rien lu de Siri Husvedt... mais je compte me soigner, j'ai "Un été sans les hommes" dans ma PAL.
Sinon, je croyais aussi que tout le monde voyait des images en lisant un livre ! J'aime beaucoup les descriptions assez précises pour permettre des images mentales détaillées.





Son univers ne m'attire vraiment pas malgré tout le bien qui en est dit, du moins comparé à d'autres envies lecture du moment. J'ai bien aimé les citations cela dit.





J'ai commencé "La femme qui tremble" en VO et puis j'ai du l'abandonner faute de temps, mais j'ai beaucoup apprécié ce que j'en ai lu.


Par contre, j'ai lu entièrement "Plaidoyer pour Eros" et là grosse déception, voire ennui. Ce n'est pas parce qu'on est un auteur respecté et respectable que tout ce qu'on a à dire est digne
d'intérêt. Beaucoup de bla-bla et, au final, peu de pensées très originales. De plus, beaucoup de références utilisées ne font pas partie de ma culture et j'avais donc l'impression de passer à
côté. J'avais nettement préféré son essai sur la peinture.



keisha Il y a 1 an


@ Voyelle et Consonne


Un essai sur la peinture? Oui, mais il n'est pas à la bibli, je lirai donc ses romans avant.


Quand elle parle d'oeuvres que je n'ai pas lues, c'est vrai qu'elle suscite moins mon intérêt, mais tout de même j'ai réellement aimé ma lecture, il y a des pages fortes, et j'ai relevé des
passages sympa sur les lecteurs. Son évocation de son enfance, de sa vie, ça me plait aussi, elle rend cela utilisable pour tous, serais-je devenue groupie?



Dominique Il y a 1 an


J'ai l'impression que Mme Paul Auster est en train d'écrabouiller son mari à plates coutures, lui ne sait pas se renouveler et elle explose littéralement partout


hi hi un juste retour des choses



keisha Il y a 1 an


@ Dominique


Il me semble avoir entendu cette opinion aussi au dernier Masque et la plume, hélas pris vers la fin, dommage! Vu aussi que sur Arte cet après midi que son nom apparaît.


Comme j'ai lu récemment La trilogie new yorkaise et compte lire Leviathan, mon espoir en PA est toujours vivace. Même si je suis contente que son épouse soit sous les projecteurs. Ceci étant,
c'est un couple qui m'a l'air bien solide et sympathique, depuis trente ans, un bon bail, donc.



Choupynette Il y a 1 an


j'avais beaucoup aimé Tout ce que j'aimais. Il faudra que je relise cette auteure.



keisha Il y a 1 an


@ Choupynette


Exactement ! Avant d'attaquer ses romans, j'ai lu ses essais, bah, une décision comme ça...





Voilà un couple très intéressant... Un auteur avec un auteur,çadoit être très constructif. Je n'ai, pour l'instant, lu que ses romans et pas un seul essai... Qui sait, s'ils sortent un jour en
poche pourquoi pas...



keisha Il y a 1 an


@ l'or des chambres


Tu as aussi le couple Nicole Krauss et Jonathan Foer, et sûrement d'autres!


Ma bibli possède encore trois de ses romans, je vais en profiter. Sinon, étant donné le succès de son dernier roman, Un été sans les hommes, peut être Actes Sud va-t'il penser à sortir ses livres
en poche? Rêvons...



Choupynette Il y a 1 an


as-tu vu cet aprèm sur F5 ou Arte, je ne sais plus, il y avait un reportage sur elle, sur sa vie? Je n'ai vu que la toute fin mais cela avait l'air intéressant.



keisha Il y a 1 an


@ Choupynette


Ah zut, je l'avais repéré, j'en ai même parlé à une de mes commentatrices en réponse, et puis... j'ai oublié!



Océane Il y a 1 an


Je n'ai lu que le second, mais quelle femme ! Il y a dans sa reflexion quelque chose d'universel, en tout cas qui me touche, et qui reste tellement présent dans son dernier roman aussi !



keisha Il y a 1 an


@ Océane


Voilà! Elle sait parler d'événements personnels (ou américains) de façon à ce qu'on y trouve de l'intérêt, elle élargit ses réflexions à tous (disons, à toutes?). J'espère lire ses autres romans.



nathalia Il y a 1 an


Un été chez les hommes était disponible et je l'ai emprunté, je sais que tu l'as apprécié! J'ai toujours un train de  retard, je le démarre dès que possible.



keisha Il y a 1 an


@ nathalia


Bah, l'essentiel est de lire ce qui plait quand on en a envie! Je lis des nouveautés, parfois même pas traduites, mais aussi des vieilleries...



Cachou Il y a 1 an

Mais-euh, Cachou, comment tu as pu ne pas encore les lire alors que tu les as acheté tous les deux cet été?


(ben c'est à cause des livres de la bibli empruntés en masse et des SP qui se sont rajoutés entre deux)(je me rattrape vite, promis)(enfin, vite, ça dépendra de ma prochaine visite à la bibli
^_^)
keisha Il y a 1 an


@ Cachou


Parfois la lectrice se parle à elle-même... Les livres achetés sont les petits malheureux qui passent après tout le
monde, c'est bien connu.


Tiens, j'ai emprunté Tout ce que j'aimais à la bibli, donc je risque de le lire!



Malice Il y a 1 an

Jusqu'à maintenant je ne suis pas trop fan de ses romans "Un été sans homme" j'ai vraiment détesté mais par contre les deux essais que tu présente sont passionnanst. Je les ai lu en partie j'aime
les consultés aussi de temps en temps, car ils me parlent, j'aime les retrouver comme retrouver une amie. Dans la même veine j'adore les essais de Nancy Huston. Mais en faire un billet n'est pas
aisé pour moi ;-)
keisha Il y a 1 an


@ Malice


J'avoue que j'ai laissé tomber la lecture d'un autre de ses romans (Tout ce que j'aimais, je crois), finalement j'accroche aussi mieux avec ses essais.


J'aime aussi Nancy Huston, elle vient d'ailleurs de faire paraître un essai, qui devrait susciter des avis divergents sur le contenu!



Flo Il y a 6 mois

Je passe enfin, comme promis. Dans son dernier recueil d'essais, SH évoque (de façon plus dispersée puisque les essais ont une unité moindre que ceux de "La femme qui tremble") tout ce dont tu
parles dans "La femme qui tremble".


Le second recueil que tu évoques ne me tente pas, à l'exception de sa vision du Fitzgerald. Certes, il se pourrait qu'elle et moi nous fâchions à cette occasion, mais j'ai beaucoup aimé son
analyse de "Tendre est la nuit" dans 'Living, Thinking, Looking' (elle n'y consacre pas un essai mais parle du roman de Fitzgerald dans un essai dédié aux psychiatres).


Ton article mon conforte dans l'idée que tu aimeras son dernier recueil. De mon côté, je pense que, quitte à replonger, ce sera pour son essai sur le rectangle.
keisha Il y a 6 mois


@ Flo


Malheureusement je n'ai pas lu ce Fitzgerald et suis passée à côté. Tant pis pour moi.


Bien sûr que son dernier essai me tente.


Quoi? Un essai sur le rectangle? Cette femmes est incroyable!



Flo Il y a 6 mois

Tu n'as pas lu 'The Great Gatsby' ?!  Mais qu'as-tu fait ces dernières années, Keisha ? Qu'est-ce qu'on va
faire de toi ?  Bon, je préfère encore les gens qui ne l'ont pas lu à ceux qui l'ont lu et écrivent n'importe
quoi à son sujet (je ne lis pas les billets relatifs à "Gatsby le magnifique" parce que j'ai remarqué qu'à chaque fois que je le faisais j'étais proche de l'attaque tellement les lecteurs passent
à côté de l'essence du livre et ne racontent, généralement, que des balivernes). Mais l'avis de SH m'intéresse parce que même si nous devions ne pas être d'accord, je sais qu'au moins elle
alignerait des arguments qui tiennent la route (voire même simplement des arguments et non juste des propos superficiels). Je pense lire cet essai en particulier à la biblio ;)





Pour le rectangle, ce n'est pas tant la figure géométrique qu'elle étudie (pour ce que j'en sais) mais un recueil d'essais sur la peinture (un de ses grands dadas, du moins l'art en général) donc
j'imagine que j'y retrouverai des propos tenus dans la partie "Looking" mais plus généraux, ce qui me va très bien.
keisha Il y a 6 mois


@ Flo


Eh non, pas lu Gatsby le magnifique, et je sens à te lire que je devrais... Si un jour j'en parle sur mon blog, il va
falloir que je fasse attention pour ne pas avoir ta visite aux urgences dans l'heure qui suit.


En attendant, je vais guetter SH à la bibli.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !