mardi 18 octobre 2011

Un si joli visage



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51bywLB1XWL._SL500_AA300_.jpgUn si joli visage
Lori Lansens
l'Archipel, 2011
 
 
 
 
Depuis toute gamine, ayant mal compris le mot du médecin, Mary se sait habitée par " l'obête". Après une période  de minceur, elle reprend sept kilos pour un bébé, neuf pour un autre, sept pour le décès de son père, etc... Jusqu'à une obésité morbide qui la conduit à peser 135 kg (et demi) au début de cette histoire. Elle travaille dans un drugstore de Leaford, petite ville canadienne où vivaient les jumelles du roman Les filles, et sinon mène une vie plutôt inerte entre lit et réfrigérateur.
Elle ne s'intéresse pas à grand chose, refuse d'utiliser sa carte bancaire et le téléphone portable offert par son mari et de partir pour la croisière qu'il a gagnée à un concours, ne lit pas les journaux, côté vie conjugale "son désir avait été englouti par le sentiment qu'elle avait de ne pas être désirable."
 
Sauf qu'à la veille de leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, Gooch, le mari, disparaît brusquement, lui laissant une somme confortable sur leur compte joint (tiens, elle a appris à utiliser la carte...). Et là, enfin, Mary bouge un peu et se lance à la recherche de Gooch jusqu'à Los Angeles. Où elle rencontrera des personnes qui l'aideront à sortir d'elle même, s'accepter et prendre sa vie en main sans compter sur quelqu'un d'autre ou s'y référer.
 
J'avais vraiment aimé Les filles où l'auteur avait abordé avec sensibilité et délicatesse un thème un peu casse-cou. Au tout début de "Un si joli visage" (le genre de phrase qui tue qui peuvent être dites...) l'autoapitoiement de Mary la rend un peu agaçante, mais Lori Lansens sait parfaitement nous intéresser à son personnage et surtout nous faire réaliser ce que c'est de peser un tel poids. Gestes impossibles, essoufflement, fatigue, ce n'est pas facile! Surtout que la faim est toujours là.
Les aventures de Mary (toujours aussi maladroite) à Los Angeles la rendent un peu plus sympathique.
 
C'est joliment écrit, souvent drôle finalement, le roman ne tourne pas forcément comme on l'aurait pensé, et malgré quelques bémols (le sort si soudain de Heather assez parachuté, la fin un peu brusque laissant pas mal de questions en suspens) ou invraisemblances (disparition de la faim?) ce roman se lit agréablement.
 
Les avis de Suzanne
 
Merci à l'éditeur et Valérie de LP conseils.
 
Note : Les filles vient de sortir en poche
http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/7/6/4/9782352872467.gif

Commenter cet article

Aifelle Il y a 1 an


Je vois à peu près quel genre de lecture est ce roman. Pourquoi pas, pendant les vacances, mais il faudrait peut-être commencer par "les filles" ?



Dominique Il y a 1 an


Et bien voilà une candidate pour la reversion de la taxe sur les sodas   



Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an


Il faut juste asvoir passer outre les invraissemblances.



Cynthia Il y a 1 an


Ton avis sonne "bien mais sans plus" donc je vais plutôt me tourner vers "Les filles" ;)





Bon, pas non plus incontournable donc. Et puis je n'ai pas l'impression de pouvoir vraiment m'identifier avec le personnage pour réellement apprécier ce récit.
Bouclier anti-pal ON.:)





Oui, c'est vrai, je vais passer? Tu ne parais pas outre mesure enthousiaste et puis.. j'ai déjà tellement noté des livres qui ont l'air superbe!



Manu Il y a 1 an


Je suis davantage attirée par Les filles.



Malika Il y a 1 an


La couverture du roman est pétillante et donne vraiment envie d'en savoir plus sur ce si joli visage !!!



Edelwe Il y a 1 an


Les filles me disait bien. Je pense que je commencerai par-là pour découvrir cet auteur!



Lilibook Il y a 1 an


Oui, ça peut être une lecture tout à fait sympathique. Et je ne connais pas l'auteur, ça permettrait de le découvrir.



Anis Il y a 1 an


Le rapport à la nourriture m'intéresse beaucoup car il est symptomatique de beaucoup de choses. Lorsque j'ai arrêté de fumer je me suis rendue compte de la complexité des mécanismes de
compensation et de frustration. Et j'ai lu un livre très intéressant sur le lien entre l'amour, le désir, l'érotisme et la nourriture.



Géraldine Il y a 1 an


mouais... pas trop envie. j'ai trop à lire pour me pencher sur ce qui ne me branche pas plus que ça !



Jackie Brown Il y a 1 an


Je note (pour l'an prochain sûrement !).



Jackie Brown Il y a 1 an


Au Canada ? C'est pas gagné alors !



Jackie Brown Il y a 1 an


Honte à moi de critiquer ainsi mon nouveau pays ! C'est moi qui avais mal cherché.



keisha Il y a 1 an


@ Jackie Brown


On ne va plus pouvoir se livrer à de l'anti américanisme primaire... Allez, je blague, on ne peut dire que je connais
ce pays, mais il me fascine, je lis plein de romans et j'y suis allée plusieurs fois en vacances. Un signe, non?



Jackie Brown Il y a 1 an


Ne te gêne pas pour moi. Parce que moi, je ne vais pas me gêner. J'en ai encore plus le droit maintenant (cf first amendment).



keisha Il y a 1 an


@ Jackie Brown


Plaisanterie évidemment! Maintenant que tu en reparles, je vais devoir bûcher ces amendements, tiens, même si je n'ai pas l'intention de changer de nationalité.



luocine Il y a 1 an

J'ai beaucoup aimé ce roman ,alors j'ai mis un lien vers votre site


Luocine
keisha Il y a 1 an


@ luocine


Chic alors, une lectrice de ce roman, dont on a hélas peu entendu parler.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !