mercredi 14 mars 2012

Le lieutenant



http://www.editions-metailie.com/img/couv/couv-1069.jpgLe lieutenant
Kate Grenville
Métailié, 2012
 
 
 
 
Fin du 18ème siècle, Angleterre. Tout jeune, Daniel Rooke s'intéresse aux nombres, à l'astronomie, aux langues, mais a plus de mal avec la société des hommes où il se révèle assez discret et timide. Lieutenant sur un navire anglais, il participe à la guerre d'indépendance côté anglais (une défaite) puis embarque en direction de l'Australie pour étudier le retour d'une comète. Avec lui s'installent à Sydney Cove, près de Botany Bay, soldats et prisonniers anglais.
 
Les aborigènes  demeurent en retrait, sans gros désir de contacts, ignorant plutôt ces envahisseurs. Rooke lie connaissance avec un groupe, particulièrement une tout jeune fille, Tagaran. Celle-ci est remarquablement vive et peu à peu Rooke et elle apprennent à communiquer dans la langue de l'autre.
Mais Rooke demeure un soldat de sa gracieuse majesté, obligé d'obéir aux ordres...
 
En le terminant , j'ai pensé avec ravissement : "quel beau roman".


D'abord il est superbement écrit, dans une langue élégante et précise (traduction de Mireille Vignol), au grand pouvoir évocateur. Pas de longues descriptions, juste l'essentiel pour saisir l'environnement de Rooke et suivre ses sensations intimes, toujours exprimées avec une grande délicatesse.
 
Ce qui m'a évidemment passionnée, en plus de cet aperçu de la découverte de l'Australie et les premiers contacts avec ce monde nouveau et ses habitants, ce sont les passages où Rooke commence à apprendre la langue du peuple Cadigal*. Il faut savoir que le personnage de Rooke est largement inspiré de celui de William Daves, et que l'auteur a puisé dans les Carnets de Dawes, en extrayant le vocabulaire et les conversations en cadigal. Cet excellent travail d'utilisation de diverses autres sources donne une oeuvre de fiction passionnante qui parle aussi au coeur.
 
"Il est impossible d'acquérir une langue sans établir de relation avec ses locuteurs. Son amitié avec Tagaran ne se résumait pas à une liste d'objets, ou de mots pour ce qui se mange ou ne se mange pas, qui se jette ou en se jette pas. C'est la lente élaboration de la carte d'une relation.
Le nom des choses, si l'on voulait les comprendre, concernait tout autant les espaces entre les mots que les mots. Apprendre une langue n'était pas comme relier deux points à l'aide d'une ligne. C'était un saut à l'intérieur de l'autre."
 
*Je recommande L'instinct du langage de Steven Pincker, tiens tiens, le relire et en parler?
 
Merci à Valérie Guiter et l'éditeur!

Commenter cet article

Catherine Il y a 1 an

Ah, je ne lis pas pour l'instant ta note de lecture car je l'ai reçu et je vais le lire bientôt.
Aifelle Il y a 1 an

Tu me tues
Anis Il y a 1 an

Oui, c'est très tentant. J'aime beaucoup ce genre d'histoires aussi où l'un apprivoise le monde de l'autre.
Manu Il y a 1 an

Comment fais-tu ? Tu ne lis que des romans que je ne connais pas. Bon, non, je ne note pas, déjà trop à lire et puis je trouve la couverture moche na !


Aifelle : je plussoie !
Brize Il y a 1 an

Ah, j'ai bien tourné autour de ce roman, l'autre jour, mais j'ai hésité car je n'avais lu aucun avis à son sujet : voilà qui est chose faite !
Dominique Il y a 1 an

ouh il est noté celui là, et ta référence à Steven Pïncker est toute aussi tentante car ne n'ai lu que "comment fonctionne l'esprit" que j'ai trouvé remarquable même si un peu difficile d'accès
par moment
moustafette Il y a 1 an

J'avais aussi tourné autour de ce livre pour finalement en choisir un autre qui se passe à peu près au même endroit et à la même époque, ton avis me donne envie d'y retourner !
jerome Il y a 1 an

Contrairement à Manu j'aime bien la couverture. Et ce que tu en dis donne vrament envie d'y regarder de plus près.
Kathel Il y a 1 an

Je l'avais conseillé à Mr K l'autre jour, mais il a préféré Stoner de J. Williams... (que je lirai donc par la suite ! ) Quant à celui-ci, je vais le noter pour la bibli...
Gwenaëlle Il y a 1 an

Je suis venue te dire que je ne lirai pas ton billet... Non, non, rien à faire, je ne veux pas être encore tentée!
Choupynette Il y a 1 an

cela a l'air passionnant!!! c'est noté :))
clara Il y a 1 an

Mais tu es IMPOSSIBLE !

Mais c'est tout pour moi ça!! Arf!
Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an

Le récit d'une certaine conquête de l'Australie, non ?
Yv Il y a 1 an

Pas vu celui-ci. Ou alors totalement passé par dessus
unepauselivre Il y a 1 an

Il m'a l'air très passionnant surtout avec un commentaire comme celui-là
maggie Il y a 1 an

Ca ne m'étonne pas, l'histoire avait attiré mon regard. Ca ne parle pas aussi un peu du colonianisme ?
le Merydien Il y a 1 an

Ouh quelle m'agace, on lis les mêmes en même temps en ce moment, ( cook fournel..) mais j'ai la flemme magistrale d'ecrire mes commentaires sur mon blog. ( une quarantaine en attente quand même
la honte)


Pour en revenir à Grenville j'ai lu " le fleuve secret" son précédent ( et je l'ai même commenté celui là !) Cela parlait de colonie pénitenciaire et des rencontres avec les aborigenes et la
maniere dont ils perdirent le combat contre des hommes qui eux même avaient été maltraités par leur pays. Bien apprécié d'ou l'achat de celui ci et vlan tu en parles. I'm calimero.
wens Il y a 1 an

Me rendre chez les arborigènes d'Océanie...un voyage tentant.
le merydien Il y a 1 an

Il est tres bien le signe des soeurs de PIAZZA tout le monde doit le lire et après relire Pierre Benoit dont c'est l'année....
Anjie Il y a 1 an

je note, je note. je pense que cela pourrait me plaire !
Marie Il y a 1 an

Et une tentation supplémentaire...  
Marie Il y a 1 an

Pffffttt... et un titre tentant de plus... et en même temps, je ne peux pas tout lire, il va falloir que je trie un peu toutes ces tentations ! 
Edelwe Il y a 1 an

Très tentant! et la couverture est superbe!
Catherine Il y a 1 an

Je l'ai beaucoup aimé aussi, j'espère qu'il aura un énorme succès, ce serait mérité car c'est un très beau roman.
Catherine Il y a 1 an

J'ai vu ça, oui. Si j'ai connaissance d'un livre qui traite de linguistique, je t'en parlerai. Bonne semaine.
YUEYIN Il y a 1 an

Quel sujet, c'est passionant, je note je note...
Angélique Il y a 1 an

Super, merci pour ce billet, le livre a l'air tres bien, je le met sur la liste !! Si tu aimes la litterature australienne,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !