lundi 16 avril 2012

La Havane année zéro



http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/3/1/6/9782864248613.gifLa Havane année zéro
Karla Suarez
(Ellos mienten)
Métailié, 2012
 
 
"Incroyable, non? Le téléphone aurait été inventé dans cette ville où il ne fonctionnait presque jamais!"


Mais qui détient le document où Antonio Meucci, présumé inventeur du téléphone -avant Graham Bell - aurait dessiné des schémas de son invention? Une chose est quasi certaine, il se trouve à la Havane, car dans la famille de Margarita depuis des générations. Les personnages de ce curieux roman sont à sa recherche, chacun pensant que l'un des autres l'a en sa possession. Julia, professeur de mathématiques, est le dénominateur commun de tous, et va de surprises en surprises. Angel l'amoureux de Julia est l'ex-mari de Margarita, Leonardo son ex-amant, en tout cas il écrit un roman sur Meucci, Euclides, ex-professeur et ex-amant de Julia, recherche plutôt gloire et argent grâce au document.Une chose est sûre pour le lecteur : tout le monde ment!
 
C'est Julia qui mène l'enquête, et son sens de la logique est mis à rude épreuve, malgré son recours aux postulats l'aidant à réfléchir.
"Je ne trouvais pas d'explication rationnelle et j'en étais mortifiée, parce que je sais que tout a une logique, même si on l'ignore. Il existe toujours une théorie, même pour expliquer l'imprévisible".
 
A travers elle et ses amis se dessine un portrait du Cuba d'après la chute du mur, en grosse crise économique, où l'argent est rare, les logements encore plus, le régime végétarien forcé, et les petits trafics florissants.
 
Une fois le roman refermé, j'ai fait quelques recherches pour en avoir le coeur net et découvert que, comme le futur (et hypothétique?) lecteur du roman de Leonardo, "cet espace de fiction où il était confortablement installé commencerait à bringuebaler", à savoir que Karla Suarez a établi son roman sur des faits, qu'Antonio Meucci a réellement vécu, et que Leonardo avait bien raison, sa vie est un véritable roman.
 
Verdict : j'ai beaucoup aimé!
 
Un article sur Antonio Meucci (wikipedia)
 
Merci à valérie Guiter et à l'éditeur. Bonne pioche, encore. Bonne traduction de François Gaudry.

Commenter cet article

Lystig Il y a 1 an

un roman original (bon, je ne suis pas fan de littérature hispanique, même si j'ai eu un ou deux bonnes surprises !)
Aifelle Il y a 1 an

A première vue, le sujet ne me branche pas tellement. Je passe
Aifelle Il y a 1 an

Il y a de çà oui sûrement .. je n'aurais pas autant de livres qui m'attendent (et des bons, je me répète) je serais plus encline à faire des tentatives dans des domaines moins connus.
Jeanmi Il y a 1 an

Il y a une petite dizaine d'année je suis allé à Cuba. Dans mon hôtel de La Havanne étaient présent un couple d'allemand. A leurs habits et lunettes ils étaient visiblement de l'ancienne
allemagne de l'est. Je sis allé vers eux pour échanger, ils venaient respirer le dernier parfum de socialisme scientifique. Lui ancien colonel, elle ancienne avocate, tous deux remisés dans les
combles de l'histoire, j'ai eu un gros de tendresse pour ceux dont le monde s'est effondré avec le mur, même si j'étais de ceux qui ont donnés des coup de pioche dans ce mur de la honte...
Mango Il y a 1 an

Elle me semble bien compliquée cette histoire. Je me suis entortillée dans tous ces ex maris ou amants et n'ai pas bien compris de quoi il s'agissait exactement. C'est un roman policier?
Dominique Il y a 1 an

je viens de me torturer les méninges plusieurs minutes pour me rappeler où j'avais vu ce nom de Meucci et puis miracle euréka   c'est dans le Parrain, ouf je me sens soulagée ça
m'énervait énormément
jerome Il y a 1 an

Viola une référence qui m'intéreese beaucoup (une de plus !). La littérature cubaine est d'une grande richesse. Je me souviens notamment du vénéneux Pedro Juan Guttierrez, un auteur à ne pas
mettre entre toutes les mains !
Ys Il y a 1 an

j'ai justement jeté un oeil ce matin aux parutions Métailié d'avril et ce livre a attiré mon attention. Je suis dans Padura, encore, qui a tout mon intérêt et mon admiration, mais il faut bien
dire qu'on n'y sent pas vraiment la crise, ni même vraiment la misère, sauf quelques rares allusions...
Dominique Il y a 1 an

Il ne s'agit pas d'un homonyme, dans le Parrain III au début du film un mafieu offre au parrain une médaille pour commémorer l'invention du téléphone par ce fameux Meucci et c'est ce que m'a
rappelé ton billet
keisha Il y a 1 an


@ Dominique


Aaaah, j'aurais mieux fait d'avouer tout de suite n'avoir jamais vu un film de cette "série"... Tu as alors raison, bravo à ta mémoire, il s'agit bien du même Meucci! Nos maffieux le
considéreraient alors comme l'inventeur, façon d'honorer un "compatriote"?




Je ne me serais certainement pas pencher sur ce roman mais la façon dont tu en parles ne me laisse pas du tout indifférente !!
keisha Il y a 1 an


@ Anne et ses passions


La littérature latino-américiane est vraiment intéressante, je la découvre. On peut dire aussi que les romans traduits doivent être choisis parmi les meilleurs.




Mais c'est que ça me plairait carrément! En plus ça fait des années que je voulais lire Karla Suarez, mais bon, toujours la même histoire, PAL/LAL et surtout quel titre? Celui-là me semble
parfait pour la découverte de l'auteur!
keisha Il y a 1 an


@ A girl from earth


Ah parce que tu connais l'auteur? Tu me bluffes largement, là! Mais elle a du talent et ce titre semble parfait, je sais qu'un matheux dans un roman, ça ne te dérange pas.  Bon, si tu le veux, tu sais où il est...



nathalia Il y a 1 an

Celui ci, je l'ai repéré également, et là pour le moment je fais un peu le ménage dans ma Pal, même si j'ai récemment craqué pour un titre de Galmeister, que je lis à petite vitesse!
keisha Il y a 1 an


@ nathalia


Ma propre PAL s'est aussi enrichie d'un Gallmeister, celui sur les grizzlis (en totem). C'est celui là le tien?



le merydien Il y a 1 an

Le Peacock si je ne m'abuse. J'espere que ce n'est pas comme le rick Bass vu qu'ils étaient ensemble.


Sinon, il me plait beaucoup celui ci sur Cuba.
keisha Il y a 1 an


@ le Merydien


Oui, Doug Peacock! A priori c'est plus détaillé que dans le récit de Bass, je le réserve pour les vacances (avril)


Cet auteur cubain est à découvrir! Bref, je ne connaissais pas du tout.



clara Il y a 1 an

Hihi, tu devrais renommer ton blog "j'aime  Gallmeister et Métailié" :)!
keisha Il y a 1 an


@ clara


Hum...Métailié a l'air de sélectionner le très bon, pour ses traductions, cela me va bien!


Quant à Gallmeister, il va falloir que je mette les choses au point : incroyable, mais je ne leur demande pas de SP! J'achète avec mes p'tits sous ou emprunte (juste un cadeau de Books and the
city et après le challenge et mes billets nombreux, sinon rien) Mais je l'aime, évidemment.


Des SP au cherche midi aussi (Exécution! est vraiment TB, au fait) et c'est tout je crois.



Isa Il y a 1 an

Rien que le fait que ça se passe à la Havane me fait allonger ma LAL d'une ligne !
keisha Il y a 1 an


@ Isa


Tu lis Padura aussi je l'espère?


Sinon, oui, je découvre Suarez avec bonheur!



Manu Il y a 1 an

Encore un roman qui a l'air pas mal. Mais pour le moment, je suis en mode "J'attaque ma PAL"
keisha Il y a 1 an


@ Manu


Pas mal du tout, je confirme!


Ma propre PAL est en mode "grossesse"... Des achats, hum...



Anis Il y a 1 an

J'aime vraiment beaucoup cet auteur, Tropiques des silences m'avait vraiment embarquée dans son univers.
keisha Il y a 1 an


@ Anis


Tu es l'une des rares à connaître l'auteur, on dirait. J'ai bien envie de continuer ma découverte!



anjie Il y a 1 an

en fait, je ne devrais pas passer chez toi !
keisha Il y a 1 an


@ anjie


Allons bon! Tu n'es pas la seule à te plaindre, tu sais...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !