vendredi 7 septembre 2012

Petit traité sur l'immensité du monde

Petit traité sur l'immensité du monde
Sylvain Tesson
Editions de Equateurs, 2005





Voulant découvrir Dans les forêts de Sibérie, j'ai opté pour Petit traité sur l'immensité du monde. C'est comme ça. Quand on choisit ses lectures, comme quand on vagabonde, on ne prend pas toujours le chemin prévu.

Sylvain Tesson voyage. A pied principalement, à cheval, à bicyclette. Rarement autrement que by fair means.

Qu'est ce qui le pousse?
"C'est pour contempler le monde, boire à sa coupe et m'en gorger que je le sillonne."

Géographe de formation, "la géographie, la plus belle des disciplines", il explique pourquoi la géomorphologie devint pourtant sa discipline préférée.

Comme en Ouzbékistan, la déception est possible:
"L'une des vertus du bon wanderer est de ne rien attendre du chemin qu'il emprunte. A chaque pas il cueille les émotions, il se gorge de nouveautés, mais il n'essaie pas de trouver des correspondances entre ce qu'il découvre et ce qu'il espérait trouver. (...) Le monde qu'on a sous les yeux sera toujours moins beau qu'une photo sépia ou que sa description dans une chronique ancienne.(...) Mieux vaut dans ce cas s'interdire, au moment de prendre la route, d'emporter avec soi ce que l'on sait déjà de l'endroit où on va. Un esprit vierge est la meilleure longue-vue pour balayer les horizons."

Découvrant au fil de ses voyages l'oppression de la femme par l'homme, "le wanderer que je suis redeviendra humaniste lorsque cessera la suprématie du mâle", il a appris à rester seul et vivre plus densément.

Bivouacs, hamacs dans les arbres, mais aussi escalades nocturnes et nuits dans les cathédrales, voilà ce qu'il évoque, avant de terminer par la rencontre d'habitants de cabanes au bord du Baïkal, qui sans doute font pressentir son séjour de six mois dans cette même région. La boucle est bouclée!

"Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir."

Victor, occupant d'une cabane, ne possède que trois choses : "une hache pour n'avoir pas froid, un fusil pour n'avoir pas faim et une Bible pour n'avoir pas peur."

Une lecture hautement recommandable, une bouffée de liberté. Le début m'a donné l'impression que l'auteur a la bougeotte, mais ensuite j'ai été fascinée par ses expériences... L'écriture est belle, ce qui ne gâte rien!

 Les avis de WODKA, bookophiles, et sur babelio

Interview rapide ici

Bientôt sur cet écran, fort logiquement : Dans les forêts de Sibérie!

80 commentaires:

  1. J'avais bien aimé son récit de l'an dernier (pourtant j'étais pleine de préjugés, "fils de", son père me hérisse au plus haut point etc...) Mais comme tu dis, il sait écrire et j'avoue avoir été emporté avec lui en Sibérie. Je lirais certainement celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est un fils de ? (je vérifie, mais finalement, Philippe Tesson, ça ne me dit pas grand chose de plus ^_^)
      Depuis, j'ai lu son histoire en Sibérie, ça m'a bien plu. Les deux livres sont assez complémentaires, et je les ai lus dans le bon ordre (mais tu peux faire l'inverse!)

      Supprimer
  2. Il me plairait bien plus celui là, et j'ai hâte de lire ton billet sur "dans les forêts de Sibérie" qui me tentait beaucoup aussi, mais maintenant je vais l'attendre en poche :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon goût, les deux sont à lire (oui, ça n'arrange pas tes affaires, ça...)

      Supprimer
  3. Un livre à offrir à Wens, géographe de formation lui aussi. Et qui a pas mal la bougeotte vu qu'il a poussé jusqu'à DZ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mis à part sa passion pour le cinéma et sa grande culture cinéma, j'ignorais tout de lui!Bougeotte, je l'ignore, en tout cas ils sillonnent la France!

      Supprimer
  4. Ah bon, c'est le fils de quelqu'un ? oui je sais c'est bête dit comme çà. Philippe Tesson c'est pas un journaliste plutôt imbu de sa personne ? mais revenons à nos moutons, j'ai l'intention de lire aussi "dans les forêts de Sibérie", je verrai bien si j'ai envie de poursuivre avec l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ce Dans les forêts de Sibérie ensuite, c'est le même auteur mais pas la même démarche, puisqu'il ne bouge pas, cette fois! Billet à venir bientôt.
      (moi non plus je ne connaissais pas le père!)

      Supprimer
  5. Comme Aifelle, j'avais prévu de lire Dans les forêts de Sibérie... Comme je ne tombe jamais dessus à la bibli, ce n'est pas encore fait, mais un jour,qui sait... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tombée dessus récemment, et hop, lecture pendant la canicule... A moins 30 degrés, ça rafraîchissait...Billet plus tard.
      Mais celui d'aujourd'hui est bien aussi, tu sais! ^_^

      Supprimer
  6. Alors sylvains Tesson, j'adore ses aventures, mais alors par contre, je ne supporte pas de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois on a l'impression qu'il a toujours raison, etc... mais franchement il raconte des choses intéressantes et de jolie façon, je lui pardonne.

      Supprimer
  7. Je n'ai pas lu ton commentaire (sauf : hautement recommandable !) pour la simple et bonne raison que j'ai ce petit livre sous le coude et que sa lecture est prévue pour dans pas très longtemps.
    Je viendrai donc en rediscuter avec toi un peu plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette! Et j'espère que comme moi tu continueras avec Dans les forêts de Sibérie, il n'y a pas de redondance!

      Supprimer
  8. Je ne sais plus ce que font ses parents mais effectivement, il vient d'une famille aisée. Il a fait je ne sais plus quel lycée chic avec Alexandre Poussin et on sent bien à travers ses textes qu'il a reçu une certaine éducation et surtout possède une grande culture. En tous cas, ses récits sont toujours très intéressants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'occupe pas trop des ascendants connus ou pas, il doit vivre de ses livres, ou avoir une petite aisance pour se lancer ainsi (même si on marche et vit frugalement); en tout cas j'apprécie ses écrits, toujours intéressants, et ses façons de voir. Évidemment, tout le monde ne peut l'imiter, forcément.

      Supprimer
  9. Hum... voilà qui doit donner envie de faire son sac ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et des fourmis dans les jambes... Mais il n'est pas nécessaire d'aller loin, pour dormir dans un hamac!

      Supprimer
  10. Depuis le temps que je lorgne ces livres. Je suis sure que je vais me régaler. Et pourquoi pas continuer avec la Sibérie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce a été mon parcours, et finalement j'en suis ravie.

      Supprimer
  11. J'ai beaucoup aimé les forêts de Sibérie mais j'avoue que je ne me suis pas intéressé aux autres ouvrages de Sylvain Tesson. En voila au moins un à noter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre ci ne fera pas doublon avec l'autre, tu peux y aller!

      Supprimer
  12. Moi qui ne suis pas (du tout !) sportive, je veux bien me laisser entraîner à la marche par Sylvain Tesson ! Billet programmé sur ses nouvelles "Une vie à coucher dehors" pour lundi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirais bien d'autres titres de lui, tranquillement, je verrai ce qu'il y a à la bibli.
      Je verrai ton avis!

      Supprimer
  13. Et un Français de plus, youhou ! Mais il parle voyages et monde aussi.:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, à regarder les français présentés sur ce blog, il n'y a que 5 romans (ou nouvelles), le reste, c'est de la non fiction, surtout côté voyages, d'ailleurs... Mais je fais un effort quand même pour contrer la vague anglo-saxonne...

      Supprimer
    2. Oui, tout n'est pas bon non plus dans la vague anglo-saxonne, plus prolifique d'ailleurs que la française. Et puis il y a la littérature des autres pays.

      Supprimer
    3. A quel pays en particulier penses-tu? ^_^ Quoique, finalement, on lit peu de littérature japonaise...
      C'est pourquoi le challenge voisins voisines était pas mal du tout!Mais je fais quand même des efforts pour diversifier, remarque, deux romans grecs!

      Supprimer
    4. A tous les pays en réalité, d'où le choix du titre de mon blog.;) (en dehors des genres, où le seul qui me rebute vraiment c'est quand même la poésie). Ouep, franchement la littérature grecque vaut le détour je trouve ! Il y a des pépites par là. Je continuerai sur 2013 c'est sût !

      Supprimer
    5. C'est sûr que le titre de ton blog n'est pas mensonger... Bien rangé, en plus, on trouve plein de pays!
      Depuis que je lis du Métailié, j'ai diversifié en littérature latino américaine, Tolstoï (oui, je sais) permet d'aller à l'est, et la littérature grecque n'est pas à bouder. Il existe d'ailleurs sur les blogs un défi hellène, mais je passe! Tiens, Gwen a aimé La femme de Loth (je lui ai passé) et actuellement il est entre les mains de son mari d'origine grecque...Le gros problème demeure non le manque d'envie, mais le temps.
      Pour la poésie, je te suis... Vraiment j'ai du mal! Même si des blogs que j'aime bien en présentent joliment.

      Supprimer
    6. Oui moi c'est vraiment découvrir d'autres cultures à travers les littératures du monde qui m'intéresse. Et je m'accroche aux Français car il y a vraiment du bon là-dedans, et j'aime pouvoir les recommander à mes amis à l'étranger s'ils sont traduits. Cela dit, les romanciers français que je n'aime pas sont ceux qui sont très tendance en général, là c'est une littérature qui ne me parle pas trop, qui fait un peu trop salons et émissions TV...

      Supprimer
    7. Les romans français contemporains trop nombrilistes ne m'attirent guère. Ou ceux du genre sujet verbe complément (il y a aussi des américains comme ça...). Cependant quelques titres de ladite rentrée me diraient bien, histoire au moins de tester. Mais tu as raison, ce ne sont pas les mieux mis en avant par les média (surtout la TV; la radio fait parfois mieux le travail)
      Ne nous plaignons pas, je viens juste de calculer le nombre de livres qu'on peut lire dans une vie, eh bien ça ne fait pas grand chose à côté de ce qui existe (sans parler du futur), donc autant ne pas stresser, il y aura toujours un bouquin disponible qui nous plait.Vivent les médiathèques!

      Supprimer
  14. J'ai tellement aimé son dernier livre que je me sens bien disposée envers celui-ci aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, alors, j'en ai lu deux, et je les ai trouvés non redondants.

      Supprimer
  15. Il me tente beaucoup ! J'adore tout ce qui concerne la géologie ! Bon, j'ai déjà le Thubron à lire et promenons-nous dans les bois... avant d'acheter celui-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli programme, en effet! Que j'ai déjà lus...
      Pense au biblis, si tu veux laisser refroidir ta carte bleue!

      Supprimer
  16. Arghh, la tentatrice est de retour !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les tentatrices prennent-elles vraiment des vacances? ^_^

      Supprimer
  17. j'ai beaucoup aimé ce livre (pas de billet) et c'est ce qui m'a fait lire " Dans les forêts de Sibérie, et là déception , mais on aura l'occasion d'en reparler
    Dans celui là j'ai tout aimé et partage tout à fait ton point de vue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Dans les forêts, on verra lors de mon billet, mais finalement malgré mes craintes j'ai plutôt aimé.
      Tu me donneras les raisons de ta déception.

      Supprimer
  18. Tout comme Chinouk, je trouve bien sûr intéressantes ses expériences mais je ne supporte pas le personnage égocentrique et trop sûr de lui. En fait c'est depuis le film tourné sur "Dans les forêts de Sibérie" où il y a tromperie semble-t-il puisqu'il est censé être seul 6 mois et visiblement est filmé...

    J'apprends également par ton billet qu'il est le fils de Philippe Tesson que je trouve tout aussi insupportable...

    Mais je me suis acheté "La marche dans le ciel" et vais essayer de me réconcilier avec lui ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas mon billet, mais en commentaire, que l'on parle de Philippe Tesson, car j'ignorais tout cela! (et même pour Philippe Tesson, ma foi, je n'en connais guère sur lui, et encore, c'est en lisant l'article wikipedia)
      Égocentrique et sûr de lui, je n'en disconviens pas, et donc un peu agaçant!Mais en passant par dessus, existent des découvertes et des réflexions intéressantes.
      Le film : évidemment je ne l'ai pas vu. D'ailleurs, il ne vit pas plus en ermite total que Thoreau (lui était près de Concord) car il reçoit des visites de ses voisins et va leur en rendre. Moi qui croyais à un isolement à 100% ! Mais l'expérience est intéressante à lire.

      Supprimer
  19. J'ai été déçu par les forêts de Sibérie, je ne suis pas sûr de retenter la lecture de S. Tesson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les forêts, il est casanier (ou presque), dans ce livre ci, il a la bougeotte! C'est différent.

      Supprimer
  20. Alors ça y est, tu es maintenant en Sibérie ? N'oublies pas de nous rapporter du beurre de yack.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beurk a priori...
      Mais j'y suis allée, autour de et sur une partie du Baïkal...En juillet...

      Supprimer
  21. Je lis tous ses livres et, vraiment, j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela ne m'étonne pas, ce gars là sait observer et saisir les petits bonheurs...

      Supprimer
  22. celui-ci est dejà sur ma table de nuit ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment dire, cela ne m'étonne pas du tout! ^_^

      Supprimer
  23. J'ai réservé "Dans les forêts de Sibérie" à la bib', vivement qu'il arrive !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours demandé, celui-là, on dirait. Tu verras, c'est différent.

      Supprimer
  24. Un livre que je vais noter, il me donnera envie de voyager !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il donne envie de sortir de chez soi!

      Supprimer
  25. Un humanisme, une belle manière de voyager!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet homme est toujours intéressant à lire, malgré parfois son ton un peu trop sûr de lui. Il incite à réfléchir, ce n'est pas si mal!

      Supprimer
  26. Je n'ai toujours pas lu cet auteur et quelque chose d'imprescriptible me retient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tant à lire... Mais tu peux en emprunter un en bibli, et voir ce que cela donne.

      Supprimer
  27. Peut-être à lire un jour, je me tâte. Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il dit. On verra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, on n'est pas d'accord avec tout, et parfois il pontifie. Mais il reste quand même des pistes, et il écrit bien.

      Supprimer
  28. J'ai adoré "L'axe du loup" et détesté "On a roulé sur la terre", avec Alexandre Poussin dont je disais à l'époque: "le côté catholique primaire des auteurs qui font de la jonglerie et jouent de la flûte a tout pour me hérisser."

    Je n'ai donc plus continué à le lire.

    Quant aux auteurs de récit de voyage francophones, bien peu arrivent à me séduire. Ils se prennent tant au sérieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu ces deux titres! En revanche j'ai lu depuis Dans les forêts de Sibérie. Je reconnais des défauts, mais ma foi ses expériences font rêver.
      Se prennent au sérieux? Je te fais confiance, tu as l'air de parler d'expérience. Je n'aime pas trop quand ils veulent donner des leçons et prennent pour des ploucs ceux qui n'osent - ou ne peuvent - quitter leur petit coin. Je préfère alors David Le Breton et ses bouquins sur la marche, on a l'impression que c'est vraiment pour tout le monde, il suffit de sortir de chez soi, même dans sa ville.

      Supprimer
  29. Un livre pour moi, sans aucun doute. mais j'ai déjà un titre de l'auteur dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, j'attends, alors. Cet auteur n'écrit pas des pavés!^_^

      Supprimer
  30. Celui-ci je le note. Ça me semble une lecture tout à fait intéressante. Voyager à niveau d'homme, sans les flaflas des voyages organisé... J'aime! Le titre est d'autant plus magnifique qu'il est évocateur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plein de pistes tentantes dans ce livre, pas toujours réalisables par le commun des mortels, forcément. Mais il fait rêver...

      Supprimer
  31. Je pense que j'aimerais le lire si j'avais l'occasion de voyager justement .. La frustration risque de me quêter à la lecture, surtout si c'est bien écrit. Peut-être plus tard ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours un peu frustrant, ce genre de lecture. Mais se balader avec l’œil curieux, même près de chez soi, peut donner lieu à de jolies découvertes.

      Supprimer
  32. Je ne suis pas plus convaincue que ça cette fois. C'est une bonne idée que tu aies mis des extraits, ça donne une meilleure idée du style et du ton : je ne sais pas dire exactement ce qui me bloque dans ceux-ci, mais ils ne me donnent pas vraiment envie d'aller plus loin. Une autre fois peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave! Uns livre court, de toute façon, au cas où tu voudrais essayer.

      Supprimer
  33. Je viens de commencer le livre. Je l'emporte avec moi chaque matin pour le lire dans le métro car il est tout léger. Mais à mon grand désespoir il y a plein de mots à chaque page que je ne connaît pas (je ne vais quand même pas emporter aussi Le Robert ? ça va faire forcement plus lourd). Et puis le premier chapitre m'a semblé hautement philosophique, pas toujours évident à suivre. Mais j'y prend goût. Je pense que je vais élargir mon vocabulaire et que je relirait ce petit livre certainement plus d'une fois. A suivre donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souviens pas du vocabulaire, sans doute ai-je poursuivi ma lecture, me contentant de comprendre à l'aide du contexte...
      Je vois que tu es vaillante et considère le bon côté positif de l'affaire!^_^

      Supprimer
  34. Malheureusement, je n'arrive pas à dépasser la personnalité de l'auteur qui m'insupporte. De fait, il est rayé de mes plaquettes. J'ai néanmoins un de ses livres dans ma PAL (depuis un bout, d'ailleurs) mais pour ce que j'en sais - c'est moi qui l'ai acheté, oui, oui ;) - ça parle plutôt de linguistique. Un truc qui compare le français et le russe (me souviens plus du titre et pas le courage de regarder dans ma pile-montagne :S).
    Bref, quitte à lire des récits de voyage, je préfère me tourner vers d'autres personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'admets qu'il peut être assez imbuvable parfois... Manque d'humilité et un côté donneur de leçons. Mais bon, il y a de l'intéressant quand même, non, dans ce qu'il raconte, et dans ses voyages?
      Ceci étant, ne te fais pas de mal, il existe en effet d'autres écrivains voyageurs... ^_^

      Supprimer
    2. Je peux difficilement répondre à ta question, ayant planté sur place son bouquin sur la Sibérie au bout de quelques dizaines de pages : j'avais envie de le baffer constamment ! ;)
      (à la place, j'ai lu "Transsibérien :D)

      Supprimer
    3. Transibérien... ^_^ Un grand souvenir, qui t'a donné un grand billet! Les oreilles de Fernandez en tintent encore...
      Finalement, ce qui me manque, c'est peut être d'avoir vu l'auteur avant, par exemple dans un magazine ou une émission télé. Alors j'arrive à "oublier" les passages où il est donneur de leçons? Car c'est que je n'en connaissais rien, du Tesson, et donc ma foi je n'avais pas d'a priori...
      (je continue sur l'autre commentaire, tiens...)

      Supprimer
  35. Totale allergie à S Tesson, à sa perfection, à toutes ses qualités, et en plus il est grimpeur, féministe, écrivain?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pauvre est habillé pour l'hiver, avec Flo et toi!^_^ Je ne serais pas si cruelle car ses côtés agaçants ont quand même des contreparties. Sa plume est agréable, il sait partager ses passions. D'accord, parfois on le sent trop parfait, il est souvent péremptoire et nous si petits à côté, si englués dans le quotidien. J'ai lu depuis son aventure en Sibérie, il s'humanise un peu.

      Supprimer
    2. En même temps, comme ça, il pourra retourner en Sibérie vêtu gratis ;p
      Par contre, tu me fais peur avec ta dernière phrase parce que si la Sibérie c'était moins pire que le livre présenté dans ce billet, je n'ose imaginer la nature profonde du personnage :o
      C'est d'ailleurs très étonnant parce que, selon moi, le voyage tel que pratiqué par notre zèbre ne peut qu'apporter humilité.

      Supprimer
    3. Tu te sens moins seule? ^_^Ce type a de sérieux détracteurs, il doit vraiment être un fat fini dans la vraie vie...
      Bon, en Sibérie tu as dû voir qu'il boit pas mal, qu'il n'est pas si isolé, mais bon, à part certaines descriptions, j'ai lu ça sans déplaisir. Allez, un scoop : en Sibérie pour 6 mois, il avait laissé une copine derrière, laquelle courant mai lui a signifié que c'était fini entre eux, et là, le gars, quand même, il l'a pris en pleine pêche! Le seul inattendu dans le bouquin, d'ailleurs.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !