lundi 22 octobre 2012

La Survivance

La Survivance
Claudie Hunzinger
Grasset, 2012



Quarante ans plus tôt, Jenny et Sils ont acquis une vieille bâtisse dans les Vosges, n'y passant que quelques mois. Mais maintenant, à l'approche de la soixantaine, ils doivent fermer leur librairie, et se replient dans cette maison sans eau ni électricité, avec trou dans le toit, accompagnés de chien, volaille et âne. Sans oublier des caisses de livres...

"C'était la montagne, et c'était toujours autrement, un jour l'Ecosse, un jour la Transylvanie. Presque jamais les Vosges, ce qui nous plaisait assez, étant dans l'âme de grands voyageurs. Il arrivait ainsi qu'à l'horizon, de gros nuages jaune vif et jaune d'or, gris argent, ou roses, et même vermillon brillant, du cinabre d’après Sils, des nuages immenses, s'élèvent à toute allure jusqu'à nous surplomber de dix mille mètres, pareils à des sommets enneigés. On était transportés dans l'Himalaya, à la Grande Lamasserie. Et aussi, il arrivait, selon les apparitions nuageuses, qu'on se réveille dans une peinture de lettré chinois, au seuil de notre minuscule abri coiffé d'un pin sylvestre, la brume noyant le monde à nos pieds. Et aussi qu'on se retrouve dans le Montana pas loin de Jim Harrison. Il arrivait encore que se forme dans le ciel une sorte de champignon d'un gris maléfique, boursouflé, délirant, là-bas du côté de Fessenheim."
Jenny s'échine dans le jardin, Sils se passionne pour les pigments utilisés par Grünewald dans ses tableaux (en particulier son retable). Les deux lisent, discutent, bricolent. Prennent le temps mais le futur n'est pas assuré.
"En fait, nous étions façonnés de lectures et de rêves (et d'expériences plus poétiques que stratégiques), ce qui pouvait ne pas sembler malin alors que les temps nous demandaient de nous montrer dynamiques, électroniques, immédiats et vifs, hypermodernes, ne sachant même plus ce qu'était un roman."
Ils partagent cette forêt avec un troupeau de cerfs, que Jenny  observe avec respect, fascinée. D'où de nombreuses pages à la Sue Hubbell, vraiment pleines de beauté.

Art, nature, livres forment le quotidien de ce couple peu ordinaire, pour un livre assez inclassable, baigné d'une certaine tristesse, à cause notamment d'un futur esquissé sans trop de précision. Très beau. Dévoré, bien sûr.
Le retable d'Issenheim
Les avis de clara, cathulu,Dominique,
Video où l'auteur parle de son livre

56 commentaires:

  1. Repéré récemment chez Dominique je crois, tu en rajoutes une couche arrggghhh...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu seras une bonne cliente pour ce livre...

      Supprimer
  2. Je suis en train de le terminer. Mais comme souvent avec ces livres qui font référence à beaucoup de textes ou d'artistes que je suis souvent loin de connaître, j'ai l'impression de rester un peu en dehors du texte et je me sens parfois vraiment ignare... Cela dit, il y a de très beau passages qui donnent envie de faire un séjour à la survivance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté "nature" m'a plus accrochée que la peinture... Je ne connaissais pas non plus toutes les références, tant pis.

      Supprimer
  3. C'est ma prochaine lecture et je progresse à petites touches dans "Bambois" sorti en 1973, qui relatait l'expérience du couple dans une maison sans eau et sans électricité dans les Vosges ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bambois... n'est pas à la bibli, sinon j'aurais sans doute suivi le même parcours que toi.

      Supprimer
  4. Repéré aussi, oui, bien que Elles vivaient d'espoir ne m'ait pas emballé outre mesure... (pas de billet, d'ailleurs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas emprunté à la bibli, ça ne m'inspirait pas trop pour le moment. La survivance était plus dans mes thèmes favoris.

      Supprimer
  5. J'ai aimé, énormément et relu à cette occasion Bambois (pas de billet je n'arrive pas à suivre !)
    vrai qu'il y a une proximité certaine avec Sue Hubbell d'ailleurs il est classé sur le même rayon de ma bibli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sue Hubbell est citée dans le livre, ce qui est toujours un point positif pour moi. ^_^
      Bambois n'est pas à la bibli, sinon j'aurais fait comme Aifelle (commentaire plus haut). Mon côté "on va dans l'ordre"...

      Supprimer
  6. Découvert dans La Grande Librairie où l'auteure l'avait si bien présenté, il figure déjà en bonne place dans mes projets de lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon choix! L’auteur a l'air d'une personne vraiment intéressante.

      Supprimer
  7. Je suis bien tentée aussi par ce livre. Mais j'ai tant à lire que ce ne sera pas pour tout de suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre à savourer, mais il est assez court. Note le et lis le en son temps, c'est tout.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. N'est ce pas? Heureusement ma bibli l'a vite acquis.

      Supprimer
  9. Ça a tout pour me plaire ! hop c'est noté !

    RépondreSupprimer
  10. J'ai vu l'auteure également à LGL et elle m'avait intéressée, je l'ai noté mais je ne le lirais pas de suite... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément il faudrait bien que je regarde cette émission... Selon les invités, non?

      Supprimer
  11. Très envie de le lire aussi ! et j'avais bien aimé aussi son passage à la GRande librairie...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose qu'elle avait bien parlé de son livre, de son inspiration...

      Supprimer
  12. Clara et Cathulu m'avaient bien motivée et voilà que tu en remets une couche ! J'espère que ma bibliothèque va aussi se le procurer (mes étagères ne gèrent plus rien !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement les biblis devraient l'acquérir (mes étagères vont bientôt être en "double file"...)

      Supprimer
  13. Une vieille bâtisse... dans le massif central, je connais. Et certes la nature y est belle. Mais y vivre toute l'année!! Je préfère le faire en littérature!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que dans le livre il n'y a ni eau ni électricité... Et on sent le vécu!

      Supprimer
  14. Je l'ai lu également,c'est prévu j'en parle prochainement, et c'est une lecture agréable,une touche de "nature writing",légère,le rythme des saisons,un retour aux sources et le repos des neurones.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout bien dit. J'ai été sensible, bien sûr, au côté nature...

      Supprimer
  15. J'ai lu beaucoup de jolies choses sur ce roman, mais je n'arrive toujours pas à me décider...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pffff! Tu es trop citadin? Tu peux le lire confortablement installé, comme je l'ai fait.

      Supprimer
  16. Je ne connais pas cette auteure, et pourtant je suis une fan de LGL, mais sûrement une émission que j'ai ratée. En tout cas le livre me tente.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de LGL pour moi, mais les blogs, les magazines, ... et ma bibli!
      Bonne journée aussi!

      Supprimer
  17. Sirop; toi et tes tentations qui font que ma pal augmente. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce coup là je ne suis pas seule... ^_^

      Supprimer
  18. ou lala encore un qui va finir dans ma PAL !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout long à lire, et il le mérite!

      Supprimer
  19. Oh la la, toujours pas trouvé le temps de le lire !! Et pourtant il me tente terriblement, cette histoire de retraite dans la nature a tout pour me plaire (et en plus ça se passe près de chez moi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne résiste pas... Jolie région, on dirait (mais pas dans ces conditions spartiates?)

      Supprimer
  20. Je me sens isolée mais perso, il ne me tente pas ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, ça m'arrive souvent aussi ! Un roman particulier, qui ne peut tenter tout le monde, et heureusement!

      Supprimer
  21. Oh là là ! Ce titre aussi je le note !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te voilà de passage, la miss, pour ta peine autant noter un ou deux trucs, oui... ^_^

      Supprimer
  22. Le rétable d'Issenheim, quel tableau....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela a l'air fabuleux, en effet, je découvre uniquement en photo!

      Supprimer
  23. Réponses
    1. Je t'imagine parfaitement lire et aimer ce roman, tiens tiens!

      Supprimer
  24. C'est pas croyable, un livre qui me fait envie, écrit en français par une auteur(e) encore vivante !!! Il va sûrement neiger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, on dirait que tu es encore plus difficile que moi avec les "auteurs français contemporains"!

      Supprimer
  25. Je le commence ce soir ! Je l'ai commandé après avoir lu un billet chez Dominique.
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que cela vous plaira beaucoup! Lecture idéale en ce frisquet début d'automne...
      Bonne soirée!

      Supprimer
  26. Magnifique retable et livre tout à fait original qui donne envie de se laisser tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roman devrait te plaire. Quant au retable, si un jour je repasse en Alsace, je fais le détour!

      Supprimer
  27. Un roman dont les protagonistes sont en admiration devant le retable d'Issenheim ... Je peux les comprendre tant cette œuvre m'a époustouflée !
    Bonnes vacances et bon dimanche !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chanceuse! Ma recherche sur internet m'a laissée baba!
      Bises et bonne soirée.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !