lundi 3 juin 2013

Petite philosophie du voyage épisode 3

Cette fois merci à Minou, Chinouk, et l'éditeur himself, je possède trois titres de plus! Mais grâce à leur format poche moins de 100 pages mes étagères ne ploieront pas.

Le temps du voyage
Petite causerie sur la nonchalance et les vertus de l'étape
Patrick Manoukian
Transboréal, 2011


 "Je préfère l'étape au parcours et j'aime laisser mes étapes se construire autour de rencontres inattendues que le temps favorise. Mes petites astuces pour y parvenir sont simples : si vous le pouvez, ne laissez pas l'échéance du voyage déterminer vos étapes et ne préparez l'étape suivante que si le désir de quitter la précédente s'impose doucement à vous. Prenez l'habitude de vous asseoir à côté des gens plutôt qu'en face d'eux, faites vôtres certaines de leurs préférences et défendez-les avec eux, apprenez quelques gestes quotidiens à partager en toute complicité, choisissez de vivre des rencontres plutôt que de voir des choses... La nonchalance fera le reste, qui n'est ni un désintérêt, ni une paresse, mais la démarche élégante et naturelle d'un voyageur qui se sait un étranger qui passe."

L'auteur résume bien en fin de livre sa propre philosophie du voyage, avec le sofa comme allégorie de la nonchalance et des vertus de l'étape. Au travers d'exemples bien choisis, il raconte son parcours car il n'a pas toujours privilégié l'importance du temps sur la vitesse. Ses réflexions sont à découvrir en détail, à méditer voire à appliquer (j'aime bien l'idée de s’asseoir à côté de, que l'on peut mettre en pratique quotidiennement). Mon seul bémol, quelques redondances.

Les avis de ChinoukMinou,


Les vertiges de la forêt
Petite déclaration d'amour aux mousses, aux fougères et aux arbres
Rémi Caritey
Transboréal, 2011

"Regarder un arbre, c'est contempler la création du monde."
"Les Chinois expriment l'idée du repos en dessinant l'idéogramme "homme" accolé à celui d'"arbre", et non de "maison" ou de "toit".

A récolter les cônes de sapin ou autres dans les hauteurs de forêts, Rémi Caritey est tout à fait l'homme de la situation pour nous parler de la forêt. Ses pas l'ont aussi conduit au Sénégal et en Côte d'Ivoire.
Dans ce court (trop court?) volume parfois lyrique, un peu scientifique sans lourdeur, il évoque sa passion pour les arbres. L'intérêt ne faiblit pas tellement c'est touffu!
Un bon titre incontournable de cette collection, qui donne envie d'aller s'oxygéner et méditer.

Les avis de Minou, Chinouk,Flo,

Surprise surprise, pour terminer : juste avant de rencontrer David Lefevre au salon du livre de Châteauroux, je reçois l'un des derniers nés de la collection,  écrit justement par ce même David Lefevre. Bien sûr je l'ai lu rapidement, et nous en avons parlé. J'ai aussi acheté ses deux bouquins sur la Patagonie et sa vie là-bas en cabane...

La vie en cabane
Petit discours sur la frugalité et le retour à l'essentiel
David Lefevre
Transboréal, 2013


Dès les premières pages j'ai réalisé avec satisfaction que cela ne ferait pas doublon avec les deux gros livres plus axés sur la Patagonie, l'esprit de la collection étant plutôt celui d'essais sur un thème donné.  Avant la Patagonie, le chemin de l'auteur a rencontré diverses "cabanes" dans des coins variés du monde. Yourtes, tentes, tipis, ..., elles sont censées ne laisser aucun dommage ou aucune cicatrice sur la terre, étant écologiques au sens contemporain du terme. Pour l’écrivain, ce fut un espace de paix et de concentration. Mais gare aux dangers de l'isolement, il ne s'agit pas de vivre toujours en ermite. Ce peut n'être qu'une étape.

La cabane pointe son nez là où on ne l'imaginait plus, à Notre-Dame-des-Landes (après le Larzac). Mais gare, chez nous il existe des lois, on ne s'installe pas n'importe où en cabane, la société demande domicile fixe et inscription au cadastre, certains sont priés de s'installer ailleurs que sur les rives de la Loire (exemple récent).
Même si cela ne se termine pas toujours par une "mise en cabane"...

Tiens, dernières nouvelles ici  , coïncidence!

Pas mal de jours après ma lecture, je voulais la résumer en gros, même rapidement. Un bon petit volume de cette collection...

Voilà, il me reste à lire les deux gros livres de l'auteur (un jour, un jour...) et à remercier l'éditeur pour son envoi inattendu mais fort bienvenu!

26 commentaires:

  1. J'ai reçu le même volume inattendu que toi, mais n'ai pas encore eu le temps de le lire : ton avis me rassure avant que je ne m'y mette, surtout quand je vois que nous nous rejoignons tout à fait sur Le temps du voyage (et ses redondances notamment).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu sans attendre, car quand on sait qu'on va voir l'auteur, ça stimule. Une chouette collection, sur laquelle D. Lefevre a apporté quelques éclairages d'ailleurs.
      A part ça, ses gros livres attendent encore!

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout, ...le premier me tente beaucoup (je suis un peu phobique des voyages), le titre et le sous-titre sont très poétiques. Beau lundi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite collection fort bien faite et variée, qui recèle de jolies pépites, c'est suivant les goûts, aussi.

      Supprimer
  3. Le deuxième me tenterait beaucoup, j'ai moi aussi une passion pour les arbres (d'ailleurs la photo de couverture est magnifique).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un des bons éléments de la collection, à mon avis!

      Supprimer
  4. Depuis le temps que je vois Daniel Lefebvre sur les blogs, il faut absolument que je trouve le moyen de le lire (je ne parle pas de sous, mais de temps ..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu les deux achetés, donc rien ne presse, mais un jour si tu veux les lire...

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Cela peut s'arranger, je pense! Le tout petit, celui que je présente, permet de se faire une bonne idée.

      Supprimer
  6. Je n'avais pas entendu parler de ces jeunes qui vivent dans les bois pas très loin de chez moi, en fin de compte. Ils sont discrets, tant mieux pour eux.
    IL y a quelques années, un "homme des bois" vivait dans un tipi près de Vielsalm, en Ardenne belge.

    L'île de Chiloé où vit David Lefevre me dit quelque chose, impossible de retrouver où j'ai lu quelque chose à son sujet. Tant pis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a peu un couple vivant dans une cabane (assez confortable, au bout de 20 ans!) au bord de la Loire près de chez moi a dû la quitter, raison de santé, pour un appartement en ville. D'autres vivant sur un bateau n'ont pu continuer. Bref, ce sont des histoires actuelles. La cabane fait toujours rêver... Même si parfois ce n'est pas totalement un choix.

      Supprimer
  7. Ah voilà c'est chez Dominique (à sauts et à gambades) que j'avais entendu parler de Lefevre et Chiloé: voir
    http://asautsetagambades.hautetfort.com/search/chiloé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr Dominique est là, pas étonnant! Je l'avais vu chez Chinouk aussi.

      Supprimer
  8. Bon ben voila, pareil que moi, on a le même avis sur les 2 premiers ouvrages : le premier trop long, le second trop cour :). Le 3 eme, je suis en train de le lire mais j'adore déjà, comme les 2 autres ouvrage de l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le deuxième pourrait donner un ouvrage plus épais et tout aussi intéressant.
      Le troisième fait partie de la petite collection, et ne reprend pas les deux gros, chic alors.

      Supprimer
  9. Des livres sur les voyages juste avant les vacances, c'est une bonne idée ça!
    Passe une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, ce thème là, j'en veux bien toute l'année! ^_^
      Bonne semaine (et le soleil est de retour!)

      Supprimer
  10. J'aime la philosophie du voyage que défend ton premier auteur, il parle de voyages, pas de randonnées ? (ou pas seulement...)
    Mais cela me rassure de programmer un peu les étapes ;-) (surtout à 5 si on ne veut pas finir par dormir à la belle étoile ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parle plutôt de voyages. Une certaine philosophie. Si tu ne connais pas encore cette chouette collection, sache que j'en ai lu pas mal, avec plaisir.
      A cinq mieux vaut sans doute un peu plus de prévision quand même! L'auteur devait voyager en solitaire...

      Supprimer
  11. Je crois que le 1er m'attire davantage. La nonchalance, je connais et je pratique tous les jours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a toujours quelque chose à tirer pour soi dans ces petits livres là. La nonchalance, tout un art...

      Supprimer
  12. Petite philosophie du voyage m'attire particulièrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toute une collection, forte de plusieurs dizaines de titres maintenant, je les présente par paquets, tu peux voir colonne de droite à Petite philosophie du voyage pour d'autres titres.

      Supprimer
  13. Elle a l'air vraiment très très sympa cette collection, plutôt originale. Il faudra que j'y regarde de plus près un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque volume (mini mini tient dans le sac) se lit en une bonne heure, plein de sujets sont disponibles, même un sur le métro, tiens!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !