lundi 8 juillet 2013

Liberté dans la montagne

Liberté dans la montagne
Marc Graciano
Editions Corti, 2013

coup de coeur
J'étais prévenue, ce livre est particulier, mais comme Dominique et claudialucia, suis tombée sous son charme. Le plus délicat étant d'en parler, après que les deux blogueuses citées l'ont fait avec talent (voir leurs billets, liens ci-dessous)

Si on regarde l'histoire : deux personnages jamais nommés, le vieux et la petite, suivent le long d'une rivière, remontant vers le nord, vers sa source. Pourquoi? D'où viennent-ils? Qu'ont-ils vécu? Peu sera dévoilé. Au fil de leur marche ils rencontrent des villages, une ville, des campements, des êtres malfaisants ou accueillants.

Pas de nom de lieux, ni d'époque, mais celle suggérée est médiévale, où la justice peut être rapide et les gibets vite installés, où l'on s'affronte en tournois, où l'on porte braies et chausses, où l'on sait reconnaître les plantes comestibles.

A bien regarder, nombreuses sont les recettes de cuisine au fil des pages, des mets oubliés, mais paraissant souvent savoureux. Une époque où l'on pouvait survivre en quasi autarcie. Mais où la violence et le danger rodent. Une époque de croyances, et aussi de connaissances (l'écorce de saule et ses bienfaits, par exemple)

La relation entre le vieux et la petite est pétrie d'amour et douceur, le vieux protégeant la petite, et lui enseignant les secrets de la nature qui les environne, lui inculquant une certaine sagesse.

Mais ce qui frappe c'est l'écriture. Des répétitions multiples, quasi lancinantes, finissant par créer une ambiance envoutante. Un vocabulaire précis, inusité, voire disparu et inconnu de nos jours, ajoutant à l'impression de plonger dans un monde lointain. Des phrases parfois hachées, des reprises pour ajouter au sens. Pour terminer en feu d'artifice avec les cinq dernières pages et le fascinant déroulement d'événements potentiels.
La toue cabanée du "géant"?
"Les rescapés d'un groupe primitif et réfugiés dans ce marais. Deux apôtres égarés partageant leur agape. Les membres isolés d'une tribu nomade prenant leur maigre repas lors d'une halte éphémère. Lors d'une halte temporaire. Deux formes que l'énergie aurait momentanément prises en ce lieu de l'espace. Deux apparitions fugaces. D'éphémères apparitions dans ce repli de l'espace.Deux instables concrétions d'énergie. Deux fugaces avatars d'énergie apparus dans la vapeur du marais comme la discrète. Comme la dérisoire et presque invisible fumée s'échappant de la saulaie et le vieux dit à la petite le nom de la plante qu'il avait récoltée et qu'ils consommaient et il lui en nomma les différents usages et il lui en décrivit les vertus. Il lui enseigna comment la reconnaître et, prenant une tige... etc..."

Les billets de Dominique (la première tentatrice) et de claudialucia (merciii!!!)
Le site de l'éditeur, avec un résumé, les deux premières pages et un article de presse.

44 commentaires:

  1. La marche, la cuisine, la nature : autant d'ingrédients qui ne sont pas pour moi, ça fait beaucoup pour un même livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ça fait beaucoup. ^_^ Tu pourrais craquer juste pour l'écriture, et l'ambiance moyenâgeuse, mais je ne vois guère autre chose.

      Supprimer
  2. Eh bien si après un tel article on ne se précipite pas chez son libraire, c'est qu'on ne sait pas lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^ Les deux blogueuses citées sont des terribles!

      Supprimer
  3. arghhhhhhhhhhhhhh on dit "médiéval", "moyenâgeux", c'est péjoratif !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut alors! Loin de moi l'idée de dire du mal de ce bouquin! Merci pour ton œil de lynx. (tu devrais faire relectrice dans l'édition, ils raseraient les murs, là-bas ^_^)

      Supprimer
  4. je ne peux pas résister là... Tous les ingrédients pour aller à la rencontre de ce divin recuil. Merci Keisha, je note, je note, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celles qui m'ont tentée sont des personnes de bon conseil!

      Supprimer
  5. ohhhh, mais j'ai tant à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pffff! Tu crois que ce genre d'argument tient!

      Supprimer
  6. Il a l'air très mystérieux et particulier ce qui aurait tendance à m'attirer plutôt... Mais le monde médiéval n'est pas ce qui me plait le plus... Dommage, c'est ce qui me freinera un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus ambiance médiévale, mais comme rien n'est indiqué... Ce n'est pas le plus important, tu sais. Imagine un monde ailleurs, un autre temps...

      Supprimer
  7. Jamais entendu parler. Ce que tu en dis est très intrigant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dominique et claudialucia sont de rudes tentatrices, je leur fais confiance...

      Supprimer
  8. un livre qui m'a littéralement fasciné et envoûté, j'ai l'impression qu'il fait le même effet à tout le monde, quelle belle réussite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Curieux, non? ^_^ Et pourtant je n'y serais pas allée spontanément, sans vos deux avis.

      Supprimer
  9. Repéré aux mêmes sources que toi, le tour de ce livre viendra !

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que le style répétitif et syncopé de l'auteur (vu ce que tu nous as mis^^) doit faire beaucoup pour "l'envoûtement" collectif dont vous avez été victimes !!!!^^ Vous voulez un marabout ??? Tentatrice de choc !!! Ma PAL est en train d'aboyer, je sors !!!^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envoûtement collectif! Oui, on peut y songer, c'est inquiétant. j'en suis sortie vivante, mais les dernières pages sont vraiment exceptionnelles!
      Donne un os à ronger à ta PAL.

      Supprimer
    2. Warf warf !!! Elle ne veut rien savoir figure-toi !!!!^^

      Supprimer
    3. Profite d'un moment d'inattention...
      Ceci étant, c'est un livre qu'il faut aborder sans stress, sans souci.

      Supprimer
  11. Un style et une époque inattendus, un livre peu ordinaire à tester si je le trouve en bibliothèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! Mieux vaut tester sans risque financier. Mais je pense que ça peut bien se relire.

      Supprimer
  12. Ton billet semble calé au style du livre. J'adore quand il y a des recettes de cuisine. Je vais finir par t'appeler Ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mais oui, à l'insu de mon plein gré. Cela arrive pour les livres forts!
      Les recettes de cuisine sont-elles réalisables? Des ingrédients (légumes, herbes) assez rares de nos jours, et puis... faut tuer la bestiole, en général...

      Supprimer
  13. Je l'ai laissé de coté au bout de 100 pages, j'étais captivée autant que toi par l'écriture et l'ambiance envoûtante, mais ce n'était vraiment pas le moment, je n'avais pas la tête à ce genre de lecture (ni aux autres d'ailleurs). Je le reprendrai quand j'irai mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ce serait dommage de le lire dans le stress. Tu le reprendras, fais confiance aux lectrices !

      Supprimer
  14. J'ai effectivement déjà lu des billets sur ce livre qui est sur ma liste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai vu que deux billets, mais des lectrices auxquelles je fais une confiance presque aveugle, donc... Bonne lecture!

      Supprimer
  15. Je n'ai pas autant accroché que vous toutes, j'ai été dérangée par ce rythme lancinant, c'est un roman qui se mérite..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu le méritais aussi, ma belle! Quand même, c'est vraiment un drôle de roman, non? Sans les blogueuses, jamais je ne m'y serais lancée...

      Supprimer
  16. Bien envie pour la langue, mais où est le rapport avec le titre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Liberté, oui, mais la montagne? Disons qu'en remontant ce fleuve l'altitude augmente et les deux se dirigent vers une zone montagneuse.

      Supprimer
  17. Les coups de coeur avec ce beau chat se succèdent :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais me calmer, ça paraît suspect, à force...

      Supprimer
  18. Une fois plongée dedans, je n'ai pu en découdre.
    Pour moi ce n'est pas un livre, qui se mérite, il faut juste avoir envie d'embarquer pour le voyage, la destination importe peu, je n'avais pas envie que l'histoire s'arrete, et quand le voyage s'est termine, j'ai bien saisi pourquoi ...
    Mon libraire me l'a conseillé, et ton avis reflète totalement l'esprit du roman. Bravo

    Je lis Quattrocento de Stephen Greenblatt, je n'en finis plus de lire sur le Moyen-age, enfin là c'est la Renaissance pas de joute, enfin quelques joutes verbales quand meme ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Un drôle de livre, je l'avoue, qui vous happe, de fil en aiguille je m'attachais de plus en plus, et évidemment je l'ai quitté à regret... J'aurais bien voulu en savoir plus...
      Tu as un chic libraire, dis donc!
      Quant à Quattrocento, j'ai demandé que ma bibli l'achète... (encore là, les blogs m'ont tentée). Si elle refuse, j'aviserai.

      Supprimer
  19. Le "vieux" et la petite, avec cette transmission du savoir, cela m'évoque un peu l'Orient où une grande place est donnée à la "sagesse" due à l'âge...
    Le style parait très riche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un style original, prenant, et parfois des mots inconnus (de moi) ou peu usités. J'aime bien!
      Le lieu n'est pas nommé, mais visiblement la France quand même. Sagesse de l'âge, on trouve cela aussi dans d'autres coins, tels l'Afrique (mais ça doit changer?), en tout cas en France ça m'a l'air évanoui...

      Supprimer
  20. Wouahwouahwouah pour un peu je serais tentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est possible, mais je le sens moins. Pourtant, zéro limaces.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !