mercredi 6 novembre 2013

L'assassinat du mort


L'assassinat du mort
Jean-Louis Marteil
La Louve Editions, 2013



Il aura fallu les rendez-vous de l'Histoire cuvée 2013 pour que je fasse connaissance avec Jean-Louis Marteil, son accent ensoleillé ainsi que son enthousiasme et bonne humeur communicatifs... Il ne m'étonne plus que ses romans n'engendrent absolument pas la mélancolie, et que je les lis avec un grand sourire intériorisé - parfois extériorisé! Brouillards et autres frimas pointant leur nez, c'est le moment de faire provision de peps!

Comme dans La chair de la Salamandre, nous sommes à Cahors, en l'an de grâce 1223. Cahors, ses rues sombres, le capitaine Mord-boeuf et le sergent Pasturat agents de la force publique, Guillaume de Cardaillac son évêque morfal toujours accompagné de molosses baveux... Ses tavernes plus ou moins bien fréquentées, telle celle de Tranche-tripe, au Mouton Embroché, où gosiers en pente se donnent rendez-vous, avec risque de bagarres homériques. Et pour terminer nos héros, Braïda et son époux Domenc, leurs serviteurs, y compris les gardes du corps Géraud et Pisse-dru. En gros les mêmes personnages que dans le précédent opus (enfin, les survivants, parce qu'il y avait eu du défunt, à l'époque).

Dans le cimetière des Augustins l'on retrouve le cadavre d'Enguerrand de Cessac, enterré depuis quinze jours, mais hors tombeau, avec un poignard dans le corps! Les rumeurs circulent, Braïda en particulier veut comprendre : elle aime comprendre et déteste ne pas comprendre. Nous allons suivre ses recherches, ainsi que les aventures des autres personnages, dans ce roman au rythme sans faille. Tout se bouscule jusqu'à une fin moins burlesque et plus émouvante.

Allez, je ne chipote pas mon plaisir et vous recommande chaudement la série, ainsi que la précédente, qui vit moines sur les routes...

Pour terminer, de jolis portraits de coupe-jarrets
"Celui-ci, qui était complètement idiot, n'était nullement responsable que l'on eût inventé l'écriture et le calcul. (...) Le troisième n'eut point été trop laid si une lame, passant par là, ne lui avait emporté une oreille. Il faut dire, à la décharge de la lame, que ses oreilles étaient assez écartés du crâne pour y donner prise(...). Depuis on l'appelait La Feuille."

J'adore aussi les notes de bas de page où interviennent auteur et éditeur...(mais c'est pas le même?Tsst!)

Le premier chapitre est offert!
Le site de l'éditeur, qui conduit vers des liens de blogs

Et en prime, offert!, le Dictionnaire indispensable et commenté des insultes, surnoms et autres expressions, à l'usage des lecteurs érudits de La chair de la Salamandre et de L'assassinat du mort. M'en servirai-je?

56 commentaires:

  1. Curieux titre ... Je suis passée à Cahors cet été et je lirais bien un polar qui s'y passe, on sent que la ville a un passé historique très riche. En plus, s'il fait sourire, ne nous en privons pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je me suis bien amusée! Sans doute retrouverais-tu des noms de rues (de la vieille ville). Et à l'époque le beau pont n'était pas construit.

      Supprimer
  2. Moi qui ne suis pas du tout polar historique je me laisserais bien tenté. L'époque et l'atmosphère pourraient me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La jeune Braida cherche à savoir le pourquoi du comment, ce n'est pas un polar à 100%, tu peux te lancer!

      Supprimer
  3. Je garde un bon souvenir du précédent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je garde un excellent souvenir des romans précédents de l'auteur...

      Supprimer
  4. Il serait peut-être temps que je lise à nouveau un polar historique: je les aime bien généralement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci nous plonge dans l'histoire, mais avec verve : un vrai bonheur!

      Supprimer
  5. Merci ! Et ç'a été un grand plaisir de faire votre connaissance... de visu... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, vous m'avez bien retrouvée... Merci pour le moment de lecture, qui a répondu à mes attentes. ^_^

      Supprimer
    2. Oui ! :-)))

      Et votre article est en ligne sur la page facebook de La Louve :
      https://www.facebook.com/pages/La-Louve-%C3%A9ditions/259512080859725

      Merci encore !

      Supprimer
    3. Déjà! Plus rapide encore que le lanceur de couteaux! ^_^
      Je signale que dans mon billet j'ai réactualisé tous les liens vers les anciennes lectures (mon ex blog est réduit à rien)

      Supprimer
  6. Tu sais que je ne connais pas du tout cette maison d'édition...mais un polar historique ça m'attire en général (bien que je sois très souvent déçue), mais vu ce que tu dis, celui-là a l'air vraiment bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écoute, si tu veux te distraire intelligemment, fonce! Cette maison est basée dans le sud, mais son voyage sur mes terres a permis un contact réel (et non virtuel). L'éditeur propose aussi des bouquins d'Histoire (j'en ai acheté un sur les Cathares...

      Supprimer
  7. je note sachant que j'apprécie les polars historiques et de plus j'adore le titre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un titre pareil, ça attire, forcément.J'ai passé un excellent et hélas court moment avec ce roman, mais une suite est annoncée...

      Supprimer
  8. ce n'est pas fréquent de trouver une série historique enlevée..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après les passages, tu peux juger que ça ne manque pas de sel! Je pense que tu aimerais!

      Supprimer
  9. Oh quelle chance tu es allée aux RDV de l'histoire, trop loin pour moi en période scolaire :-( mais je finirai bien par y aller un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je n'ai mis les pieds qu'au salon (croyant qu'un salon dédié aux livres historiques serait sans danger... Bilan, 5 bouquins ^_^). J'espère une autre fois assister à des conférences.

      Supprimer
  10. Bonne période, bon endroit, je le veux :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Direct! Je te donne tout à fait raison, j'ai une furieuse envie de retourner en visite là-bas...

      Supprimer
  11. Tiens ça me manquait un petit roman Moyenâgeux, cette année, j'ai battu le recors de lecture qui se déroule dans ce Moyen-âge pas si obscur que cela au final! Je note, et je connais bien Cahors, nul doute que cela me plaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai visité Cahors au siècle dernier, mais j'aime bien ce coin. A une époque je lisais plein de non fiction sur le Moyen âge ...

      Supprimer
  12. Un dictionnaire des insultes et surnoms médiévaux ? Voilà qui est original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit seulement des insultes et surnoms présents dans les deux romans évoqués, et pour la quasi-totalité inventés... Quant aux définitions, elles sont... comment dire ? Heu... décalées... :-)

      Supprimer
    2. @ Alex : l'auteur a répondu directement!

      Supprimer
    3. @ JL: La classe, l'auteur qui répond. Merci, car en effet je n'ai pas donné beaucoup de détails sur le petit fascicule (que j'ai lu bien sûr)

      Supprimer
  13. il faut que je regarde si ma bibli les a en rayon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait bien, pour passer un moment bien sympathique!

      Supprimer
  14. Rien qu'à la lecture du titre, j'en souris d'avance. :-)
    Je le sens bien truculent, celui-là.

    RépondreSupprimer
  15. J'avais noté déjà la série via salamandre il me semble, donc yes, je considère ma PAL sauve.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu t'en tires bien (note bien pour un jour où tu veux un page turner bien de chez nous, et un brin foufou)

      Supprimer
  16. Bonjour Keisha
    Déjà noté le premier, je note le second et maintenant y a plus qu'à ...
    À bientôt
    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut un plaisir de remettre en mémoire tous ces bouquins anti morosité!

      Supprimer
  17. Bonjour Keisha, je ne connais ni l'écrivain, ni l'éditeur mais le titre me titille. Je note, je note. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un auteur qui ne doit pas chipoter à table, je le sens!!! ^_^ Je lis ses romans depuis quelques années, et toujours avec plaisir.

      Supprimer
    2. Justement, je me demandais : à quelle heure on mange, sur ce blog ? :-)))

      Supprimer
    3. L'année prochaine, au salon, j'arrive avec mes petits fromages de chèvre locaux. Chiche!

      Supprimer
    4. Ce salon va devenir du grand n'importe quoi. Mais j'ai le même projet pour un autre salon, où les auteurs sont mal nourris, m'a-t-on appris...

      Supprimer
    5. Le stand de La Louve est bien connu, à Blois... On a une réputation à tenir ! J'ai même eu le projet d'y cuisiner un cassoulet, mais on n'a pas le droit de faire du feu... :-)

      Supprimer
    6. Dommage... Pourtant notre région sait vivre, point de vue culinaire! On a des vignes aussi.

      Supprimer
  18. Le dictionnaire des insultes propres aux deux récits me rappelle Dune de Frank Herbert. Saga qu'on ne pouvait bien comprendre sans un lexique fouillé de termes propres à cette science fiction. L'assimilation des termes faisait entrer dans le monde de Dune de façon assez prodigieuse, assez saisissant comme expérience.
    Je ne sais pas si je serais encore capable de me lancer dans ces fictions là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les insultes sont compréhensibles sans trop de mal, je précise.
      Pour Dune, ce roman stagne sur mes étagères depuis des décennies... Un jour...

      Supprimer
    2. De retour et de passage juste pour préciser, en effet, que le Dico est totalement décalé et n'a rien à voir avec une quelconque nécessité d'aider à la compréhension. Si l'on prend, par exemple, le surnom « Plate-couille », est-il bien utile d'en appeler au Larousse en 10 volumes ? ;-)

      Supprimer
    3. Pour la même raison je lis vos romans sans dictionnaire aucun, c'est tellement parlant ces expressions... ^_^ Un peu difficile à caser tous les jours, mais ça pourrait renouveler le stock d'injures fades ou trop usées...

      Supprimer
  19. Ca, ca me parait bien sympathique, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On apprend plein de choses sur l'ambiance de l'époque, et on s'amuse aussi!

      Supprimer
  20. Je note ! J'avais beaucoup aimé La chair de la salamandre, recommandé par Lili Galipette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ce livre est pour toi! Je suis fan de la série... (la précédente avec les moines était aussi très réussie)

      Supprimer
  21. le genre de dictionnaire qui permet de briller pendant les dîners chez les coinços
    j'ai depuis longtemps noté cette série je vais voir si elle est dans ma bibli

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le sérieux de la documentation médiévale et l'univers un peu barré quand même te plairaient! L'écriture est bien tenue, pas de relâchement, mais savoureuse.

      Supprimer
  22. Devant ton enthousiasme, je ne peux que noter!

    RépondreSupprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !