lundi 10 février 2014

Du sang sur Abbey Road

Du sang sur Abbey Road
A Song From Dead Lips
William Shaw
Les escales noires, 2014
Traduit par Paul Benita


Cette fois encore, un polar qui fait voyager, pas en Laponie hivernale, pas dans les steppes de l'Asie Centrale, mais dans le temps, chez nos voisins anglais (" Un thé?"). 1968, en pleine Beatlesmania, autour d'Abbey Road se pressent les fans.
Justement, n'en fait-elle pas partie, la toute jeune fille retrouvée étranglée sous un matelas, dans une ruelle toute proche? L'enquête va donner du fil à retordre au sergent Cathal "Paddy" Breen et sa co-équipière Helen.

Cette histoire policière, bien menée et haletante spécialement dans les 100 dernières pages, est l'occasion délectable d'une balade fort agréable et amusante dans le Londres de ces années là, où rien ne manque à la reconstitution. Disques vinyles, tourne disques, machines à écrire, hippies, cheveux longs, expériences vestimentaires colorées...Racisme, drogue, guerre du Biafra en toile de fond. Machisme. Cigarettes omniprésentes...

J'ai aimé les petits détails récurrents croquant les personnages sans appuyer, par exemple Helen et son appétit incroyable, Breen se lançant sans réfléchir dans le sauvetage d'un chat perdu en haut d'un arbre....

Les dialogues sont pétants (faut suivre!), l'humour présent tout du long, un poil d'émotion sait se glisser. Je me suis surprise à ralentir ma lecture pour ne pas terminer trop vite (sauf les fameuses 100 dernières pages, évidemment), c'est un signe qui ne trompe pas. Une réussite!

Merci à Anaïs de son envoi!

Le billet de Valérie

64 commentaires:

  1. Un polar où l'on dévore les 100 dernières pages, je note !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis les autres pages, on s'y coule avec bonheur...

      Supprimer
  2. Et bien ! Quel article ! Je lis peu de polars mais tu donnes bien envie de croquer celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je l'aime, il m'a procuré un tel plaisir de découverte! (ces anglais sont forts)

      Supprimer
    2. Entièrement d'accord, les anglais sont très forts !

      Supprimer
    3. Je ne dirais pas "plus que les français", ça fait snob, mais quand même j'aime l'ambiance...

      Supprimer
  3. Ca donne envie de s'intéresser à ce bouquin ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tour dans les sixties, ça ne se refuse pas... ^_^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Il faut l'en sortir! J'espère que tu aimeras autant que moi!

      Supprimer
  5. Merci beaucoup. Vous etes tres gentil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. What a surprise!
      Great pleasure for me, reading this book. I hope to discover the others soon.

      Supprimer
  6. t'a pas l'impression de te sentir rajeunir avec ce livre ? les vinyles et les beatles hum toute ma jeunesse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, sais-tu que j'ai juste à côté de moi les albums "blanc" et "bleu", des vinyles bien sûr, avec des titres incontournabeuls... Toute ma jeunesse, oui. ^_^

      Supprimer
  7. oh là là ton blog est connu jusqu'en Grande Bretagne!
    quel chic
    tu me donnes envie , je ne note les polars que lorsque vous êtes sans aucune réserve
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff, dans la galaxie entière! ^_^
      Je pense tout simplement que c'est l'attachée de presse qui l'a prévenu...
      A part ça, tu peux y aller, c'est du bon! (pas de serial killer, pas de descriptions glauques...)

      Supprimer
  8. Noté. J'aime ce genre d'enquête et d'enquêteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne ambiance bien rendue, en effet!

      Supprimer
  9. Une réussite, je veux bien mais c'est un polar alors je vais y aller un petit peu à reculons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enlève l'enquête, et il reste encore plein plein de trucs emballants...

      Supprimer
  10. Toi et Val me donnez très, très, très envie de lire ce livre. Je sens que je vais le noter pour le mois anglais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très british en effet, dans l'humour aussi, très en effleurement.

      Supprimer
  11. Tiens, à priori je ne l'aurais pas lu mais là tu es convaincante ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je l'ai reçu, sans l'avoir demandé, je ne me suis pas jetée dessus. Mais une fois dedans.... super!

      Supprimer
  12. Je devrais aimer. As-tu lu Back up de Paul Colize ? C'est un peu le même contexte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas lu, mais je crains que ce ne soit pas à la bibli... Je lis peu de polars, tu sais...Ou alors avec une toile de fond intéressante.

      Supprimer
  13. Oh veinarde, tu as un message de l'auteur! Oui, c'est vraiment un début de trilogie très prometteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, avec les auteurs étrangers, on se dit "au moins ils ne viendront pas râler si on n'aime pas leur bébé", mais là ça prouve qu'on est cernés! ^_^ (ne restent plus que les auteurs décédés...) De toute façon, j'ai vraiment aimé!
      Je signe pour la suite!!!

      Supprimer
  14. Un thé sans sucre te sans lait pour moi, s'il te plait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi... Le thé anglais avec nuage de lait, je ne supporte pas... Et les sachets non plus...

      Supprimer
  15. whaouh, ça a l'air top! Déjà "Abbey Road" suffit à me faire saliver...

    RépondreSupprimer
  16. Ah tu as le chic pour dénicher des trucs épatants et pour donner envie, toi ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas toujours autant de chance dans mes lectures, mais assez souvent j'ai de quoi m'enthousiasmer!

      Supprimer
  17. Vendu! :-) Moi, j'aime le "cloud of milk". Et les scones, bien sûr! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, j'avais oublié les gâteaux qui vont avec! Miam!

      Supprimer
  18. Ok je prends. Pour répondre à l'auteur, je vais me remettre à l'anglais parce que l'autre jour j'ai essayé mais j'ai surtout fait a enormous faute des le deuxieme mot. En plus j'arrive pas à la corriger. Il est temps que je migre sous wordpress....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wordpress? Tu quoque? (j'ai fait latin aussi). Jamais réussi à apprivoiser la bête mais n'ai sans doute pas assez insisté (contrairement à blogspot où c'est plus intuitif) mais il semble que c'est quand même pas mal du tout, cette plateforme. Tu signales, si tu migres?

      Supprimer
  19. Elle a trop de chance Keisha avec le petit mot de l'auteur. Ca fait chaud au coeur non ? Et bien encore un bon polar, merci d'en avoir parlé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Auteur sans doute prévenu par l'attachée de presse, restons calmes...
      Ouaip, un chouette polar, mais pas q'un polar.

      Supprimer
  20. Aaah j'ai un problème avec les années 60, que ce soit en Angeterre, aux Etats-Unis, en France ou ailleurs. Enfin plus les années 50 mais ne chipotons pas. Bouclier anti-PAL on, mais c'est presque vendu.^^

    RépondreSupprimer
  21. Ha vile tentatrice, moi qui ne veux plus rien noter pendant 3 mois, rien que le mot Abbey Road me transporte dans une autre dimension ! Et puis un polar pas glauque bref il a tout pour me plaire ! Snif !
    Tu avoueras quand même qu'un mot de l'auteur, même prévenu par son attachée de presse it's the ice on the cake ! :D
    Pour WP, steuplaît migre, n'hésite pas, tu vas l'apprivoiser très vite, là je copie à chaque fois mes comms qui s'envolent une fois sur deux... bouh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble bien qu'Abbey Road soit évocateur pour pas mal de monde...
      Ou : the cherry on the cake? ^_^
      Il semble que blogspot soit assez casse pieds actuellement, en effet! je n'en souffre pas puisque j'y suis, mais ça dure un peu trop. Merci de votre patience. Pour WP, j'ai un blog déjà ouvert chez eux. Mais j'ai passé des heures à tout déménager d'OB à blogspot, alors j'ai envie de stabilité, actuellement. On verra, si ça continue...

      Supprimer
  22. Bonjour Keisha, j'ai bien repéré ce roman mais l'arrière-plan (années "swinging London") m'attire moyennement sans raison précise mais je ne suis pas très "Beatles". Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé l'histoire, l'humour, les détails finement observés, et le duo d'enquêteurs.

      Supprimer
  23. "bien menée" "haletante" "une réussite", tout est présent pour me plaire. Je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le roman ne se résume pas à "un polar", j'aime aussi!

      Supprimer
  24. Je note, je note !
    Incroyable le nombre de thrillers qui se déroulent à Londres, cette ville donnerait-elle des envies de crime ? (je plaisante bien sûr, il doit y en avoir tout autant sur Paris)
    L'ambiance de cette époque, et les Beatles sont un gros +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un gros +, oui!
      Mais il y a sûrement des crimes partout où il y a des êtres humains...

      Supprimer
  25. Il a l'air vraiment bien ce polar et puis l'humour, ça ne se refuse pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout en subtilité dans les dialogues...

      Supprimer
  26. Rien que pour me plonger dans cette époque musicale bénie, vinyles et cheveux longs, jeunes gens un peu fous et fleurs à la chemise, je m'y laisserai aller.
    La photo de l'album que vous présentez était l'objet de rumeurs selon lesquelles, Paul Mc C, si je me souviens bien, était mort (pieds nus et toutes sortes d'indices farfelus analysés par les fans).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute une époque... Avant la crise... Je procrastine pour l'achat d'une tête de lecture neuve, histoire d'écouter mes vieux vinyles (ah ces petits craquements..)
      Exact, pour la photo, elle a alimenté moult rumeurs. Pieds nus, numéros d'immatriculation des voitures, etc... A ce que j'en sais, Paul Mc C est toujours vivant.

      Supprimer
  27. Personnellement, j'ai un peu bloqué sur les dialogues (comme tu le dis il faut suivre et savoir surtout "qui parle") et l"intrigue m'a semblée peu originale mais autrement, je suis d'accord, c'est une lecture plaisante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, pas toujours facile, mais justement on a l'impression de conversations qui se poursuivent (comme dans la vraie vie), et j'ai surtout apprécié qu'en plus de la conversation sérieuse qui fait partie de l'histoire principale, l'enquête, etc, on ait les gros lourds derrière qui continuent leurs vannes idiotes ou machistes.
      Il semble que ce soit une trilogie, alors je signerais bien pour lire les autres.

      Supprimer
  28. Rien que pour le contexte, je le trouve vraiment tentant ce polar !

    RépondreSupprimer
  29. En bonne fan des Beatles, je l'achèterai bien rien que pour le titre ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic! Et il y aura deux volumes ensuite... J'espère retrouver les policiers!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !