mercredi 16 avril 2014

Un été avec Montaigne

Un été avec Montaigne
Antoine Compagnon
Equateurs Parallèles, 2013



Un été avec Montaigne, ce fut en 2012 sur France Inter, où Antoine Compagnon, à une heure de grande écoute, proposa une quarantaine de brefs passages des Essais et des explications et commentaires, devenus dans ce recueil des chapitres de trois pages environ. La majorité des passages proviennent du Livre III (le seul que j'aie lu)(le livre I en est au dixième chapitre, gardons espoir).
Bref, rien d'insurmontable pour le novice.

Pour un novice, justement, je conseille cette agréable balade dans l'univers de Montaigne, pas exhaustive évidemment, et demandant cependant quelque concentration. Chaque passage choisi des Essais (Livre de Poche, La pochothèque, 2001) est présenté sans fards (il eût été dommage de se priver de la langue de l'auteur), puis ensuite "traduit" pour faciliter les choses. Sans oublier un aperçu de la vie de l'auteur, et parfois une application personnelle.

Bien sûr je ne vais pas me plaindre que Montaigne soit ainsi rendu accessible, j'espère de tout cœur que ce petit volume sera lu, et surtout qu'il conduira à la découverte de l'oeuvre complète. Après ma lecture de Comment vivre? de Susan Bakewell, il s'est agi de "fiches révisions" plutôt que de découvertes proprement dites.

Une réflexion ô combien d'actualité:
"Quand un homme public ment une fois, il n'est plus jamais cru; il a choisi un expédient contre la durée; il a donc fait un mauvais calcul.
Selon Montaigne, la sincérité, la fidélité à sa parole, est une conduite bien plus payante. Si l'on n'est pas poussé à l'honnêteté par conviction morale, alors la raison pratique devrait y inciter."

Où j'apprends que negotium, le négoce, est la négation de l'otium, le loisir;

Au lecteur :"C'est ici un livre de bonne foi, lecteur. Il t'avertit dès l'entrée, que je ne m'y suis proposé aucune fin, que domestique et privée : je n'y ai eu nulle considération de ton service, ni de ma gloire : mes forces ne sont pas capables d'un tel dessein."(...) Si c'eût été pour rechercher les faveurs du monde, je me fusse paré de beautés empruntés. je veux qu'on m'y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans étude et artifice: car c'est moi que je peins."

"Ces deux commerces [l'amour et l'amitié] sont fortuits, et dépendants d'autrui : l'un est ennuyeux par sa rareté, l'autre se flétrit avec l'âge: ainsi ils n'eussent pas assez pourvu au besoin de ma vie. Celui des livres, qui est le troisième; est bien plus sûr et plus à nous. Il cède aux premiers, les autres avantage : mais il a pour sa part la constance et facilité de son service." (III, 3)

Le billet de claudialucia (forcément! ^_^) qui présente aussi par ailleurs le château de Montaigne.
Dominique en parle aussi (bien sûr!)
Lire et merveilles
encore chez BMR-MAM!

50 commentaires:

  1. Déjà repéré chez les deux blogueuses citées évidemment .. sortira-t'il en poche un jour ? (dommage que nos politiques ne lisent pas).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de dire qu'il coûte 12 euros pour environ 160 pages... On est entre le poche et le grand format.
      (j'ai aussi fortement pensé à certains politiques ^_^)(je rappelle que Montaigne a été maire de Bordeaux, et donnait forte satisfaction)

      Supprimer
  2. Carrément ignare à propos du sieur Montaigne, je pourrais être intéressée...

    RépondreSupprimer
  3. un petit livre qui est une bonne intro à Montaigne sans lourdeur ni difficultés excessives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! Une petite révision pour ceux qui ont déjà lu les Essais...

      Supprimer
  4. Cela fait un moment que ce petit ouvrage me fait de l'oeil : j'attendais que la médiathèque en fasse l'acquisition, mais je vais sans doute craquer avant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma bibli l'avait, mais comme l'auteur était à un salon, j'ai craqué!

      Supprimer
  5. Je l'avais pris à la bibliothèque mais j'ai fini par l'acheter car mon mari ne voulait pas le rendre ;-) Pour ma part j'en ai lu pas mal de passages et j'ai aussi été conquise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai préféré profiter d'une rencontre avec l'auteur pour l'acquérir!

      Supprimer
  6. Je le note pour cet été, je me vois bien le lire à la plage; classe!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La classe totale! Je crois qu'en 2013 c'était Proust, y aura-t-il un livre, je l'ignore.

      Supprimer
  7. J'adore la couverture :-) ce jaune soleil avec cette silhouette bien installée pour lire ... le must est ce petit oiseau qui semble lire par dessus l'épaule ;-)
    Je l'ai vu, j'ai failli l'acheter... puis je ne l'ai pas fait... j'ai été bête car il n'est pas dans les bibliothèques près de chez moi. Je finirai bien par le retrouver, pour un printemps, un été ou un automne... qu'importe la saison pourvu qu'on ait l'ivresse ;-)
    Je ne savais pas que le point de départ était une émission de radio. J'essaierai de me tenir au courant pour l'été à venir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre ne prendra pas une ride, même si tu le lis dans quelques mois...
      Oui, une émission de radio, et l'été dernier c'était Proust, j'en ai suivi une ou deux, c'était frustrant car trop court!!! ^_^

      Supprimer
  8. Relire Montaigne de cette façon, pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antoine Compagnon rend les choses accessibles, mais sans atténuer l'intérêt du texte de Montaigne.

      Supprimer
  9. J'aime énormément Compagnon, que je trouve lumineux (je ne comprends toujours pas comment l'Académie a pu lui préférer Darcos), j'aime énormément Montaigne, donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu d'autres écrits d'Antoine Compagnon, mais un type qui parle de Montaigne et Proust ne saurait être mauvais. ^_^
      Darcos à l'Académie F? Mais on ne m'a rien dit! Le Darcos ex ministre? Pffff...

      Supprimer
  10. Je ne connais que par extrait Montaigne et je le regrette ! Je l'avais repéré chez Dominique mais je n'ai toujours pas acheté ce petit livre !

    RépondreSupprimer

  11. Malheureusement à notre époque ceci n'est plus vrai : "Selon Montaigne, la sincérité, la fidélité à sa parole, est une conduite bien plus payante. Si l'on n'est pas poussé à l'honnêteté par conviction morale, alors la raison pratique devrait y inciter."
    Les politiques malhonnêtes, ô combien nombreux, ne sont jamais inquietés vraiment et se font souvent réélire!!

    merci pour le lien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet extrait m'a aussi bien parlé, en pensant au présent, hélas... Montaigne toujours bien actuel!

      Supprimer
  12. Oh là là, Montaigne remonte à mes années lycées il y a fort longtemps ... et du coup, ayant grandi, je me sens intéressée. Pourquoi pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe toujours une bonne période pour le lire à nouveau...

      Supprimer
  13. Ah quelle aventure ce livre l'été dernier dans mon ancienne boîte - au top des meilleures ventes des semaines, c'était beau à voir. Bien sûr, je m'en suis pris un exemplaire que je comptais lire tant que c'était l'été... et pis ben là, l'hiver est passé, le printemps est là... peut-être pour cet été, tiens.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu par petits passages (chapitres de 3 pages, ça va) au fil des attentes, des voyages en train, etc... Cela passe tout seul!
      Et je suis ravie du succès de ce livre, s'il fait de même pour Proust, je prends!

      Supprimer
  14. Je me demande si après le Suzan Blackwell, fort apprécié par beaucoup, celui-ci est encore indispensable.
    Pour ma part, je n'ai pas choisi la voie facile pour Montaigne avec le Macé-Scarron. J'ai en cours "Comment s'affirmer avec Nietzschze" (Balthazar Thomas), genre de livre est nettement plus didactique pour approcher de près un philosophe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mon billet, je parle de fiches révisions pour ce livre, quand on a lu l'excellent Susan Bakewell, donc je pense comme vous. Mais ce petit livre a le mérite d'exister pour les néophytes ou les craintifs.
      Je compte sur vous pour me tenter! Quoique Nietzsche m'attire beaucoup moins que Montaigne.

      Supprimer
  15. Les textes du professeur Compagnon respirent l'intelligence et savent remettre au goût du jour les pensées de ce cher Montaigne. On l'imaginait peut-être reclus dans sa bibliothèque périgourdine et l'on se trompait : Montaigne était un esprit engagé dans son temps, conseiller des puissants de l'époque, en prise avec les questions du moment dont beaucoup sont restées actuelles.
    Ce qui donne l'occasion à Antoine Compagnon, ses auditeurs de 2012 et maintenant ses lecteurs de 2013 ou 2014, de revisiter les thèmes indémodables : la lecture bien sûr, la découverte du Nouveau Monde, l'enseignement et la philosophie, la religion et ses guerres, la maladie, la médecine et la mort, le pouvoir, le voyage, l'amitié ou l'amour, et même la sexualité ou les femmes.
    Je doute donc je suis, telle aurait pu être la devise du cher Montaigne dont le scepticisme confinait au conservatisme (et en cela, il était bien différent des philosophes des Lumières à venir).
    Curieusement, Montaigne avait rédigé ses Essais en français, vieux français, chose inhabituelle à l'époque où l'on parlait latin à la maison (enfin, dans certaines maisons !). Il s’en excusait presque, ayant choisi la langue de ses lecteurs (et de ses lectrices, mais oui, il le dit !) tout en sachant cette langue vouée à ne pas durer :

    […] J’écris mon livre à peu d’hommes, et à peu d’années. Si c’eût été une matière de durée, il l’eût fallu commettre à un langage plus ferme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans votre commentaire je retrouve totalement l'esprit de ce petit livre d'Antoine compagnon (qui a sa place sur mes étagères, avec Les Essais, que je me dois de lire sérieusement!)
      Montaigne a eu une vie bien remplie, il a voyagé (jusqu'en Italie) , a été maire de Bordeaux, bref, ce n'est pas un philosophe reclus dans sa tour, en effet.
      Ajoutons que l'homme avait aussi de l'humour!

      Supprimer
  16. Il me tentait, mais c'est vrai que je préfèrerais relire les Essais, une telle intelligence transparait dans ces livres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus compliqué, mais ça en vaut la peine! Comme je comprends que tu as déjà lu Les Essais, ma foi, autant les relire sans passer par la case Un été avec Montaigne. Le bouquin de Susan Bakewell est très bien aussi.
      Un été avec Montaigne peut se proposer à un débutant ou un apeuré!

      Supprimer
  17. Bonjour,

    juste un petit mot pour vous signaler l'ouverture d'un tout nouveau site de fonds d'écran gratuits* et de bannières* pour blogs.

    Un grand choix de modèles et de formats.

    www.declarphotos.com

    Visitez aussi:
    www.declarimages.jimdo.com et www.declarwallpapers.jimdo.com

    Cordialement.

    *voir conditions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, d'accord, mais je n'accorde pas une importance primordiale au look de mon blog. Merci.

      Supprimer
  18. J'étais passé complètement à coté de ce titre qui me tente énormément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic! Je pense qu'il est encore temps de te rattraper...

      Supprimer
  19. Je ne sais pas si j'oserais un jour me lancer là-dedans mais j'ai l'impression qu'aujourd'hui, plus les politiciens mentent, plus on vote pour eux ! Que penserait Montaigne de la politique actuelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qu'il pensait de celle de son temps (sans prendre de gants) pourrait fort bien être transposée à notre époque. Tu sais qu'il a été maire d'une très grande ville française? Et avec succès.

      Supprimer
  20. J'ai bien aimé le côté aléatoire de la sélection de Compagnon. Comme s'il ouvrait les "Essais" au hasard. Une bonne manière de découvrir ou de redécouvrir Montaigne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un aléatoire tout de même sans redondances. A lire!

      Supprimer
  21. Voilà une idée intéressante, et un livre qui a l'air pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit escabeau pour aborder Montaigne? Format poche en plus.

      Supprimer
  22. Je les guettais ces émissions estivales de France Inter. Je suis tentée par la lecture qui vaudrait piqûre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai suivi que deux (avec Proust) bien trop courtes. J'attends le livre (s'il sort un jour)

      Supprimer
  23. Bon, tu le sais, ce livre est dans ma PAL depuis cet été. Mais comme mon rythme de lecture a bien baissé depuis et que j'ai besoin d'être engloutie dans un livre (ce qui est pourtant difficile)... Alors je pense que ce livre restera encore quelque temps dans ma PAL. Quant à ma venue cet été prochain, elle est pour l'instant très improbable. Et oui, j'ai un chat et du coup beaucoup moins envie de m'éloigner de chez moi. Et puis.... On l'a appris hier, ma soeur attend son 10ème gamin.... Alors je pense pas qu'aller "me reposer" chez elle soit une bonne idée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis témouine, tu l'as acheté en effet! Il te faudrait lire un chapitre (3 pages) par ci par là pour t'en tirer (40 chapitres) en tout cas c'est comme ça que j'ai fait...Sur pas mal de jours...
      Pour ta petite Aya, je comprends parfaitement, cela t'obligerait à l'abandonner un peu de temps. L'idéal est de trouver une voisine sympa qui referait le niveau de l'eau et des croquettes. Ma mère joue ce rôle jusqu'ici. Mais quand même le félin préfère sa maîtresse.
      Ta soeur ! ouaou! Je me demandais récemment si elle en était à 7 ou 9, bon j'ai ma réponse. En effet elle doit sûrement prendre quelques précautions et du repos.
      Chez moi pas de souci tu es welcome ...

      Supprimer
  24. Je crois que je passerai directement aux Essais. J'en avais lu et étudié des extraits en prépa... pourquoi ne pas renouer avec ce cher Montaigne prochainement ? Comptes-tu les lire directement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant lire Les essais directement, oui, si on est prêt et un peu au courant déjà. J'ai lu la troisième partie en 2003 (un livre de poche qu'on m'avait prêté) et depuis, quelques chapitres de la partie 1. Lire tout est un projet, oui... ^_^

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !