vendredi 2 mai 2014

Sarah Thornhill

Sarah Thornhill
Kate Grenville
Métailié, 2014
Traduit par Mireille Vignol



Australie, début 19ème siècle. Sarah est la fille d'un banni anglais installé maintenant en Nouvelle Galles du Sud.
"Mais les temps avaient changé. Ceux qui étaient arrivés sur le tard, qui étaient venus libres, avaient tracé des limites bien définies. Entre bannis et venus en hommes libres, entre blancs et noirs."
La fort jeune Sarah tombe amoureuse de Jack, métis d'un anglais et d'une "naturelle". Leur union ne pourra se faire, pour des raisons liées au passé qu'elle ne découvrira que tardivement. Elle ne pourra non plus guère aider sa nièce venue de Nouvelle Zélande et dont le sort sera réellement tragique (et crédible).
Mais ce roman n'est pas qu' histoires d'amour racontées sans mièvrerie, c'est aussi une efficace et forte évocation de l'Australie de cette époque, de la vie des diverses populations. L'écriture est belle, les descriptions des paysages quoique courtes sont parlantes. J'ai été sensible au charme qui se dégage du roman.

J'avais déjà beaucoup aimé Le lieutenant, du même auteur.

46 commentaires:

  1. Je ne sais pas trop .. pour l'Australie peut-être ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup pour l'Australie, et puis l'héroïne narratrice est très attachante.

      Supprimer
  2. Tu me donnes envie d'aller faire un petit tour en Australie.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse toi faire... Dans le passé...

      Supprimer
  3. j'ai lu un roman sur un sujet très proche mais impossible de me rappeler le titre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être un des précédents romans de l'auteur?

      Supprimer
  4. Bonjour Keisha,
    je connais l'auteur, j'avais lu son roman "Le lieutenant" et j'en garde un agréable souvenir : http://imagimots.blogspot.fr/2012/04/le-lieutenant-de-kate-grenville.html
    Une australienne qui connait bien son pays et son histoire.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais eu le coup de coeur pour Le lieutenant, en effet!

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Si tu le vois... Très dépaysant, de bons thèmes!

      Supprimer
  6. Je ne connais pas cette auteure. Et une évocation de l'Australie du XIXème, pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une façon aisée de connaître l'histoire du pays.

      Supprimer
  7. Je ne connais pas non plus, et tu me fais envie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui ci ou ses précédents romans doivent se trouver aisément, je pense.

      Supprimer
  8. Je note évidemment ! Les deux m'intéressent ! Est-ce que tu as lu nos voisins du dessous de bryson ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien évidemment, j'ai lu quasiment tout de ce cher Bryson! ^_^

      Supprimer
  9. C'est vraiment le genre de roman que j'adore. Il me le faut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Embarque pour l'Australie, alors...

      Supprimer
  10. J'avais été moyen convaincue par Le Lieutenant, du coup ça me tente moyen malgré le sujet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souvenais plus de ton avis définitif sur ce Lieutenant, qui m'avait beaucoup plu (pas loin du coup de coeur, je crois). Bon, je t'autorises à passer (mais celui de lundi prochain est absolument pour toi!)

      Supprimer
  11. Je suis en train de le lire : pour l'instant j'adore, je ne peux pas le lâcher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'attache vraiment aux personnages, non?

      Supprimer
  12. L'histoire du papa de Sarah ne m'avait pas convaincue, alors je passerai celui-ci. Mais c'est vrai que le style de Kate Grenville vaut la peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le papa de Sarah? Je viens de voir le résumé de Le fleuve secret, que je n'ai pas lu, et découvre que Kate Grenville a repris la même famille (et heureusement que je n'en savais rien, finalement). D'ailleurs cette histoire tragique qui intervient ici aussi ne pas pas tant convaincue non plus, à y réfléchir. Mais dans ce roman on se concentre sur Sarah, et c'est bien.

      Supprimer
  13. Je redécouvre ton blog et dès le premier article lu, paf une envie de lecture ! Un roman sur l'Australie du 19e siècle, ça donne envie et ton billet encore plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec une héroïne attachante, qui plus est!

      Supprimer
    2. Je confirme, elle est très attachante !

      Supprimer
    3. Je subodore que tu l'a lu! ^_^

      Supprimer
    4. J'ai même trouvé ton billet!

      Supprimer
    5. J'ai vu ça ! Merci de ton commentaire ;-).

      Supprimer
    6. Tu es dans ma "liste" même si actuellement j'ai peu de temps pour me promener sur les blogs.

      Supprimer
  14. J'avais lu et commenté le fleuve secret et depuis le lieutenant m'attend sur une étagere. J'avais beaucoup aimé. Mais où va t'on si les auteurs écrivent plus vite que je n'ai le temps de lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis le Lieutenant, j'ai beaucoup beaucoup aimé!
      Ah oui mon bon monsieur, ces écrivains sont terribles (ou alors ne lis que les morts, tu peux y arriver!)

      Supprimer
  15. Alors, bon, "le lieutenant", c'est noté, s'il est en poche, je pars pour l'Australie, moi aussi. Tu connais "la rescapée" de Fiona Kidman ? c'est une auteure néo zélandaise, mais ce livre là se passe en Australie, à peu près à la même époque, et avec une héroïne attachante aussi, pas un coup de coeur, mais un bon bouquin. Et puis, il y a aussi "Les affligés" de Chris Womersley ( australien) qui m'avait enchantée ... Ce modeste étalage de mes pauvres connaissances en littérature australienne, pour me "venger" de venir chez toi et noter encore deux titres ... Je suis comme le Méridien, et même les écrivains morts, je n'arrive pas à les suivre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu La rescapée (chez Wespieser), mais pas trop trop de souvenirs, peut être qu'après Grenville je comprendrais mieux certains détails). Les affligés, non, pas lu, c'est plus récent (et à la bibli).
      Pour alourdir ton paquet, en polar, tu as la série de l'inspecteur Bony (en 10/18)

      Supprimer
  16. J'aime bien, l'histoire me plaît et celle de l'Australie aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une façon agréable de s'instruire sur l'histoire du pays, finalement.

      Supprimer
  17. Je le note, deux ou trois billets encourageants pour ce roman, ça ne se refuse pas ! (et puis j'ai lu : pas de mièvrerie !) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur écrit bien, c'est certain. Moi non plus je n'aime pas le trop sucré...

      Supprimer
  18. Déçue ! Par le style, par les incohérences, par le pathos... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'avais envie d'une histoire dépaysante et un poil romantique, cela correspondait à mon humeur (depuis j'ai appris que le secret du père était dans un livre précédent, cela a refroidi mon enthousiasme)

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !