vendredi 22 août 2014

Les indomptées

Les indomptées
Nathalie Bauer
Philippe Rey, 2014


Si je dis saga familiale, cela devrait suffire aux amateurs car découvrir soi-même les péripéties d'une histoire fait partie des plaisirs du genre. Tout du long, on passe sans heurts de l'année 1987 qui voit les sœurs Noélie et Julienne, et leur cousine Gabrielle accueillir dans leur domaine la jeune Zoé, aux premières décennies du 20ème siècle coupées en deux par la première guerre mondiale.

L'auteur s'est inspirée en partie de l'histoire de sa famille, insérant des photos anciennes dans le texte (ça j'aime beaucoup) et se focalise quasi entièrement sur les femmes, pas toutes indomptées d'ailleurs, la plupart se coulant "dans les sempiternels moules - le bon vouloir d'un homme, le mariage, l'enfantement, le soin d'une maison, les travaux d'aiguille, ou encore la dévotion, le patronage."

J'ai beaucoup aimé l'évocation de cette grande propriété pas loin de Rodez, presque hors du temps (au début), au point de commencer à décrocher à la fin quand l'une des héroïnes part à Paris... La grande Guerre a vraiment constitué un tournant pour les gens, et pas du tout le changement de siècle...

Fort heureusement l'auteur a évité l'écueil de bien des sagas, à savoir trop détailler les événements historiques: là, non, le lecteur est censé se débrouiller, et c'est bien ainsi. Et il n'y a pas de "secrets de famille lourds à porter", ouf!

Pour terminer, un petit passage, pour essayer de montrer pourquoi j'ai vraiment aimé l'écriture souple et belle de Nathalie Bauer, qui sert merveilleusement cette histoire.

"Au cours des quatre années qui suivirent les noces d'or de leurs grands-parents, les jeunes filles de la famille continuèrent de grimper sur les arbres du verger et de s'y déployer, comme des fleurs tardives précédant l'arrivée des fruits. Dès qu’elles se mariaient, en effet, la passion pour l'air, la hauteur et la nature qui avait favorisé leurs rêves prenait fin à leur insu, ou presque : tout simplement, il ne leur venait plus à l'esprit de gâcher leurs jupes contre l'écorce ni de contraindre leur corps à adopter des positions inconfortables, ni même de contempler le ciel à travers le feuillage ou les pans de cotonnade qu'elles y avaient suspendus. Elles descendaient un jour de l'arbre dont elles connaissaient le moindre creux, la moindre branche, et n'y remontaient plus; parfois, au cours des promenades qu'elles effectuaient au début de leur union en compagnie de leur époux, elles s'y adossaient le temps d'un baiser ou d'une étreinte, mais c'était comme par mégarde, en vertu d'une habitude qu'on ne s'explique plus, et pas un instant elles ne songeaient à gratifier d'un regard ou d'une caresse le rugueux compagnon de leur ancienne vie."

Merci à Anaïs H et à l'éditeur.

52 commentaires:

  1. Rodez est déjà fait pour m'attirer et je ne rechigne pas à lire une bonne petite saga ; noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est dans la région (que je ne connais pas vraiment). Cela peut être un plus pour toi (et la nature est belle)

      Supprimer
  2. Moi aussi j'aime bien les sagas, mais avec les secrets aussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée, pas d'incestes, de crimes, etc... ^_^

      Supprimer
  3. Ton avis, un bel extrait et une belle couverture... trois bons points qui me le font noter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La charte graphique de l'éditeur me les ferait tous lire! ^_^ Mais il faut être raisonnable!
      Une jolie surprise dans un genre que je lis moins actuellement.

      Supprimer
  4. Les photos anciennes dans ou hors texte, j'aime beaucoup. Les sagas familiales, je ne lis guère mais c'est peut-être une bonne raison, précisément....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ces photos, les gens bien rangés, qui posent, à l'époque se faire prendre en photo ce n'était pas rien. Un parfum d'hier...
      Les sagas, j'en ai lu, mas je suis moins attirée maintenant. Celle-ci est réussie à mon goût. Surtout grâce à l'écriture.

      Supprimer
  5. L'extrait rend l'ensemble tentant...

    RépondreSupprimer
  6. Une saga sans lourd secret de famille, c'est plus une saga... :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, le truc pesant qui empêche les personnages de respirer, les fausses annonces de l'auteur, etc... non! J'en peux plus... Surtout qu'en général, ledit secret n'a rien d'inattendu (on l'a déjà vu 100 fois) ou fait flop.
      Je préfère ici, pour l'atmosphère...

      Supprimer
  7. alors ça y est la rentrée est lancée avant même les parutions, misère de misère où vais je trouver le temps ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça avant les parutions? Mais c'était hier! Rassure toi, je n'en présenterai pas beaucoup, et j'ai un Proust, pas vraiment 2014, le bougre, mais il est toujours top!
      J'aurai le dernier Padura, mais Padura, je ne peux pas éviter, franchement, je le voulais dès que j'ai vu une liste des parutions étrangères... ^_^

      Supprimer
    2. hier librairie, j'ai demandé trois livres vus sur les blogs et quoi ? aucun n'était paru .....j'attendrai patiemment la semaine prochaine

      Supprimer
    3. Les indomptées est paru le 21 je crois, mais les librairies n'ont pas tout, surtout que plein de livres sont parus ce jour là semble-t-il. Je veille à ne pas parler d'un livre avant parution, par correction à l'égard de l'éditeur, mais en fait chacun choisit.
      Après tout, on peut attendre. J'en déduis que le Nothomb n'est pas dans ta liste, on le voyait bien en librairie!

      Supprimer
  8. Je suis bonne cliente pour les sagas familiales moi ! Noté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps, oui, mais il me faut y aller doux... D'ailleurs je voudrais lire un truc intitulé Les émigrants, pas récent du tout, en moult tomes...

      Supprimer
  9. Eh ben là... tu m'as définitivement ferrée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une jolie lecture, l'écriture m'a comblée.

      Supprimer
  10. J'en ai trop lues des sagas de familles françaises... A moins qu'il ne croise ma route à la bibliothèque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui je pense qu'on a lu les mêmes, mais comme je n'en abuse pas, ça va. D'ailleurs l'auteur a su éviter les défauts de certaines sagas...

      Supprimer
  11. Je le note aussi, j'aime beaucoup les sagas.

    RépondreSupprimer
  12. Pas trop mon truc les sagas familiales et régionales...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus trop le mien, mais je me suis laissée charmer cette fois...

      Supprimer
  13. Juste le titre... extrêmement tentant! Merci du tuyau!

    RépondreSupprimer
  14. Faut voir, je ne suis pas grand amateur de saga familiale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, sauf si c'est dans l'ouest américain sauvage (et encore ^_^), mais là c'est bien passé.

      Supprimer
  15. je pense à travers ce que tu dis et tes réponses aux commentaires que peu importe le genre, ici "saga" mais quand un livre accroche , on s'en fiche un peu du genre!
    je note celui-là je suis comme toi, les lourds secrets de famille me pèsent beaucoup
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai surtout apprécié l'écriture, et le fait que le tout ne soit pas "pesant'" (je ne sais comment exprimer cela, disons pas de détails inutiles)

      Supprimer
  16. En effet, à la seule mention de "saga familiale", et mon attention est en alerte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais attention, pas de secret plombant, pas d'atmosphère lourdingue, pas de catastrophes toutes les dix pages, bref, ça fait du bien. ^_^

      Supprimer
  17. Hum tentant ce roman....


    Pssst, très mignonne la coquine au dessus ton avatar ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il devrait te plaire, un tour en France du siècle dernier...
      La coquine c'est ma louloute, pour une fois décidée à prendre la pose...

      Supprimer
  18. J'aime beaucoup les sagas familiales. Je me laisserai peut-être tentée!

    RépondreSupprimer
  19. Tiens, la couverture me fait penser à un ou deux autres livres que j'ai vu par ici, où il était question d'histoires de famille aussi, si je ne me trompe. Bon, je ne dis pas non, mais dans le flot de mes LAL et PAL, je risque de l'oublier celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis peut de ces histoires (OK, sauf si elles se déroulent outre Atlantique! ^_^) mais de temps en temps, si c'est bien écrit, je me laisse aller. Là au moins le cadre historique m'est connu.

      Supprimer
  20. La plume est très belle, merci pour cet extrait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me fallait en choisir un qui fasse un tout, tu comprends.

      Supprimer
  21. Il me tente mais je dois faire de sérieux choix cette année ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus la rentrée (pas la littéraire, l'autre ^_^) approche...

      Supprimer
  22. Je l'ai refermé au bout de quelques pages. Parfois, on ne sait pas vraiment pourquoi, on ne parvient pas à entrer dans un roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fallait insister un peu, je crois. Au début on n'est pas trop dans l'histoire, après ça va.

      Supprimer
  23. Bel extrait qui ravive mes souvenirs du verger de mes grands-parents, où nous aimions tant grimper dans les arbres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi pour ce genre de passages que j'ai aimé ce roman.
      Grimper dans les arbres fruitiers? Récemment j'ai "escaladé" un talus en utilisant des branches, pour récupérer des fruits...

      Supprimer
    2. Pas forcément pour les fruits, non, pour le plaisir de se jucher le plus haut possible, de regarder les alentours, de sentir le balancement, d'imaginer...

      Supprimer
    3. Tu es en phase avec les personnages... ^_^ Je n'ai pas trop ce type de souvenirs...

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !