vendredi 15 mai 2015

Les arpenteurs

Les arpenteurs
The Ploughmen
Kim Zupan
Gallmeister, 2015
Traduit par Laura Derajinski

Pourquoi cette lecture? 1) Gallmeister (et ça faisait longtemps, non?) 2 ) Cela se passe au Montana.
Bien, voyons voir cela.

C'est la nuit, dans la prison du comté de Copper, que discutent deux hommes à la fois différents et semblables.
D'un côté de la grille, le jeune adjoint, Valentine Millimaki, dont le mariage se délite, luttant contre l'insomnie et plongé dans le brouillard du manque de sommeil. Parfois le jour, accompagné du chien Tom, il part à la recherche de personnes disparues dans la région, les retrouvant bien souvent trop tard... J'ai aimé la délicatesse de Val à l'égard de ces victimes.
De l'autre côté, John Gload, et ne pas se fier à ses airs de papy! C'est un tueur, un vrai, sans trop d'états d'âme, et un rusé! Il s'est pris d'affection, semble-t-il, pour Val et lui dévoile des parties de son passé, au cours des nuits où lui aussi dort fort peu.
Le titre original fait d'ailleurs référence à cette ressemblance entre eux, dommage que le titre français soit obscur (à mon avis).

Deux êtres que tout oppose à priori, même si une certaine sensibilité à leur environnement les habite (descriptions -courtes- et belles), ainsi qu'un côté taiseux. Bien des silences, des non dits dans ce roman où le lecteur se doit de demeurer vigilant et de remplir les blancs. Au final, un roman noir et rude qu'on ne lâche pas, une amitié parfois dérangeante et fascinante.

"Gload observa la rivière à travers un bosquet de saules sans feuilles, l'eau écumait dans le vent. Les mouettes qu'il détestait tant semblaient flotter sur le tissu crêpe du ciel printanier comme des origamis punaisés là-haut."
"Sous le regard du chien immobile, il retira sa propre moufle, tendit le bras et toucha le poignet de la femme. Comme il les touchait toujours tous. Ce qui restait d'eux, se disait-il, n'était pas ce qu'ils avaient été."

Des avis chez babelio, et clara,

60 commentaires:

  1. Il est en commande... Je l'attends avec impatience et, après la lecture de ton billet, j'ai encore plus hâte de m'y plonger!

    RépondreSupprimer
  2. Gallmeister ça faisait longtemps oui .. je l'ai repéré en librairie, mais je ne les lirai pas tous c'est certain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai deux dans la PAL, j'attends quoi? Exact, on ne peut les lire tous, je crois avoir dégagé tout ce qui est 'nature', alors je trie un peu si c'est trop noir. Le dernier Pete Fromm me dirait bien... Il y a aussi des textes de Stegner!

      Supprimer
  3. Celui-là me tente. Pour l'état du Montana, j'avais plus que le choix de romans, tu t'en doutes, et j'ai plutôt choisi les Indiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne t'empêche de lire ces Arpenteurs, mais les Indiens c'est bien aussi...

      Supprimer
  4. Il est sur ma liste depuis un moment... mais quelque chose me retient, j'hésite à le lire sans savoir pourquoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha. Sachez qu'il est relativement court. Un bon cru, comme je disais, original, mais en fait je préfère les non fictions et les grands espaces... ^_^

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Oups, je n'ai pas trop cherché les avis, en fait. Mais bien sûr que tu aimes! ^_^ J'ajoute le lien, et tu dis bien qu'il n'y a pas trop de 'nature pure et dure'...

      Supprimer
  6. Encore un Gallmeister incontournable, quoi.

    RépondreSupprimer
  7. Je le lirai ! En ce moment je suis plongée dans le dernier livre de Ron Rash, il n'est pas publié chez Gallmeister mais il pourrait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ron Rash fait partie de mes 'je dois tout lire!' donc je te comprends. Il pourrait, oui, mais il faut en laisser aux autres, non?

      Supprimer
  8. En tout cas, une chose est sûre : leurs couv sont très belles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, et il y a le rappel en deuxième de couverture, en plus grand. Très soigné.

      Supprimer
  9. Comme je pense que le week-end prochain, ces éditions seront présentes à Saint Malo, au festival du livre, comme d'habitude, j'irai y faire un tour ... M'étonnerait pas que ce titre tombe dans mon panier. Montana, noir, sans trop de nature, ça me va !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton 'sans trop de nature'. Hé oui. De toute façon, ceux avec un max de nature inside, je les ai presque tous lus...

      Supprimer
    2. En relisant ton avis, ça me fait des échos ... Car bien évidemment, ce titre est tombé dans mon cabas à Saint Malo ! Les descriptions sont superbes, effectivement, avec un côté même inattendu, j'ai trouvé, des adjectifs qui sonnent, un côté un peu tordu. c'est drôlement bien traduit (sauf le titre ...)

      Supprimer
    3. On est d'accord pour le titre, qui sonne bien en français mais a moins à voir avec le texte que l'original?
      Il y a quand même un peu de descriptions de nature, mais juste en passant (pour le plaisir)

      Supprimer
  10. J'ai commencé une liste, pas encore fixe, à la manière de Sandrine, mais pour le Montana, il y a aussi Pete Fromm (son dernier, Lucy in the sky). Ce qui n'empêche que je lirai ce roman à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me contente de marquer colonne de droite les états américains, et j'en ai un paquet! Pete Fromm, oui, Lucy in the sky, oui. Tu sais quoi, le même jour en même temps quasiment, Pete Fromm est reçu par une librairie, et O Gallmeister est reçu dans une bibliothèque, bien sûr les deux endroits sont près de chez moi mais pas proches l'un de l'autre. je dois choisir!!!

      Supprimer
    2. Parfaits, tes tags dans la colonne de droite ! J'ai pu ainsi changer deux ou trois titres qui ne me disaient qu'à moitié. Je ne sais pas encore si je vais me lancer dans ce challenge, mais ce sera tout personnel et à ma vitesse, rien de contraignant...
      Alors, Pete Fromm ou Olivier Gallmeister ?

      Supprimer
    3. Si cela t'a aidée! Facile de s'y repérer et d'aller voir directement de quoi ça parle dans les billets. En fait je fais ce challenge sans le savoir. ^_^
      Sans doute O Gallmeister, ne serait-ce que parce qu'en plus il y a une expo photo et un de ses traducteurs avec lui (et, hum, je risque de craquer pour des bouquins, en rencontre en librairie ^_^)(bref, on verra)

      Supprimer
  11. j'ai aimé ces deux personnages mais ensuite je me suis un peu ennuyée j'ai trouvé qu'il ne se passait plus grand chose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il ne se passe pas vraiment de choses, des gens disparaissent, on connaît mieux le passé, la femme de Val vit sa vie, mais il y a assez de notes 'nature' pour que j'accroche.

      Supprimer
  12. Réponses
    1. Tu sais, j'ai un Gallmeister dans ma PAL depuis près d'un an, un truc pur et dur sur les ours, en plus!!! Alors je te comprends bien.

      Supprimer
  13. C'est en effet une amitié peu banale ! Cet été, promis, je vais me balader en Amérique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Amérique, c'est grand (et c'est pour ça qu'on aime). Dans quel coin?

      Supprimer
  14. une de mes prochaines lectures (avant le 15 juin) bisous,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant le 15 juin? Pourquoi? Quoi qu'il en soit, bonne lecture!

      Supprimer
    2. parce que j'ai reçu ce roman par un partenariat Libfly-Gallmeister (La voie des indés) et j'ai le bouquin depuis un peu longtemps donc j'ai promis la chronique le 15 juin!!!

      Supprimer
    3. OK, tiens ta promesse!
      J'ignorais qu'il y avait encore La voie des indés récemment.

      Supprimer
  15. Avant même de te lire, quand j'ai vu la couverture et donc l'édition, je me suis dit : tiens, il y avait longtemps! Ensuite, ton commentaire m'a amusée! Mais je reconnais, Gallmeister, c'est du solide, de la qualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'ai épuisé quasiment toutes les parutions nature, évidemment j'ai ralenti le rythme (mais il en reste, il en reste! ^_^)

      Supprimer
  16. en reservation à la mediatheque :)

    RépondreSupprimer
  17. Tiens, oui, ça faisait longtemps, Gallmeister, le Montana, tout ça tout ça !^^ Bon, mpi ça fait encore plus longtemps mais je n'ai pas pour projet d'y faire un tour avant encore un moment (en pleine furie mois anglais d'au moins 3 mois là ! Mais j'avais annoncé en début d'année que ce serait plus anglais cette année^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens juste de terminer un récit se déroulant dans le Dakota du sud, avec nature (assez) sauvage... Yep!
      Mais j'adore aussi les ambiances british, je te suis sur un (long) mois anglais!

      Supprimer
  18. Bonjour, j'ai bien envie de le noter. Curieuse de voir cette relation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut parfois lire entre les lignes, mais l'histoire est intéressante.

      Supprimer
  19. Longtemps que je n'ai pas lu un Gallmeister :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, à force ça manque, non? ^_^

      Supprimer
  20. Moi aussi, ça fait longtemps que je n'ai pas lu un Gallmeister. Mais j'aime bien les trouver chez toi. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profitez que c'est un roman assez classique, noir quand même, et pas un de ces trucs nature inside que j'affectionne un peu trop... ^_^

      Supprimer
  21. Mais, mais, il est pour moi celui-là ! Mon dernier Gallmeister a été un coup de coeur (l'enfer de Church Street), vu ton avis, aucune raison d'hésiter ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai repéré quelques nouveautés Gallmeister, mais il faut que je mette la main dessus... Et comme j'en ai deux dans la PAL, mieux vaut ne pas en acheter encore!

      Supprimer
  22. A noter, même si j'ai quasi lu mon quota de livres nature (genre deux...) mais à noter quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pff, il y a nettement plus nature, tu sais, il s'agit d'une fiction. Attends que je sorte mes ours polaires de la PAL! ^_^

      Supprimer
  23. oh oui, ça pourrait me plaire.

    RépondreSupprimer
  24. Non moi par contre, je ne le sens pas trop pour moi celui-là ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas très réjouissant, autant te l'avouer quand même... Je t'autorise à passer, exceptionnellement. ^_^

      Supprimer
  25. Une lecture exigeante, mais tu as dû prendre un bon bol d'air.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement (quoique les nuits dans la prison, c'est assez étouffant).

      Supprimer
  26. Je n'osais pas lire ton billet de peur d'en apprendre trop alors je l'ai lu en diagonale .. je l'ai reçu pour mon anniversaire mais j'ai encore deux autres livres à lire avant de pouvoir me jeter dessus !
    Hâte de le lire, ayant vécu au Montana, amoureuse du nature writing et de Gallmeister.. je pense que je vais aimer ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est forcément ton style de lecture! Mais ne t'inquiète pas, je n'ai pas pour habitude de trop en dire.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !