mercredi 1 juillet 2015

Vers Compostelle

Vers Compostelle
Drôles de rencontres
Antoine Bertrandy
Transboreal, 2015, Collection Voyages en poche


Encore un récit de voyage à Compostelle? Comme je n'ai lu que celui de Rufin, je ne risquais pas l'overdose et de toute façon je fais totalement confiance à l'éditeur dans ses choix. Vous êtes prêts? Sacs bouclés? Bonnes chaussures? Bâton?

Antoine Bertrandy, à le lire, n'est pas un adepte de la randonnée et avant de partir parcourir le Camino Francés, de Saint-Jean-Pied-de Port à Compostelle, s'entraîne tout simplement à Paris. Un équipement correct, de bons conseils, et il quitte femme et enfant pour cinq semaines. Au fil des étapes il livre ses expériences, sans trop s’appesantir sur les paysages et les petits bobos, mais analysant honnêtement ses réactions et états d'esprit et surtout relatant les rencontres les plus frappantes, et il y en aura! Drôles de rencontres dixit l'intitulé, et c'est bien sous cet angle que le récit s'articule, vivant, agréable à lire, souvent amusant, parfois émouvant. Sur ce chemin il suffit de peu pour retrouver quelqu'un ou le perdre, en allant (volontairement ou non) plus ou moins vite, ou choisissant une autre auberge.

Déjà, en 1568...
Je vous invite à cheminer vous aussi et comme j'ai reçu deux exemplaires du livre, je vous l'envoie si vous êtes intéressés, il en vaut la peine et pas question de le laisser dormir sur une étagère!

Épilogue : "Il y a autant de pèlerinages que de pèlerins. J'ai emprunté le même chemin que beaucoup d'autres et je me suis arrêté dans des refuges où, chaque année, des milliers de marcheurs s'arrêtent aussi. Si chaque voyageur qui atteint Saint-jacques se mettait à écrire le récit de son voyage, il y en aurait plus de 200 000 par année. Pourtant aucune relation ne serait semblable à une autre. Certains privilégieraient probablement l'aspect spirituel ou religieux du voyage. D'autres mettraient l'accent sur l'aspect culturel et historique et sur l'importance patrimoniale que nous découvrons tout au long de notre progression. Mon voyage a été plus que tout autre chose, une chemin de rencontres.. Je me suis peu à peu ouvert aux autres et tous ces autres en se confiant à moi en retour m'ont ouvert à moi-même. Surtout, ils m'ont ouvert les yeux sur mes peurs et mes frilosités, m'ont mis à nu et m'ont fait accepter, sans le savoir, ma part de sordide, de laid, de sale, de mort. Ma part de tristesse, de colère et de haine.(...) L'essentiel est d'être parvenu à surmonter mes obstacles intérieurs jusqu'à atteindre le but ultime de ma marche, Santiago. Après quoi je peux revenir chez moi. Ni neuf, ni nouveau, mais plus fort. "

Pour info...
Les avis de Chinouk, saxaoul,

56 commentaires:

  1. Il m'intéresse ! j'en ai lu plusieurs, mais le sujet me captive toujours et ce sont en effet les rencontres qui rendent ces récits si personnels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu ça! Pile poil pour ton retour! Dernièrement Dominique a fait un billet sur le sujet du voyage à Compostelle (gare à la LAL), et je pense que c'est vraiment une lecture pour toi aussi...

      Supprimer
  2. il m'attend tout en haut de la Pal, tu me rassures, je vais l'attaquer d'ici peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait pour lire maintenant...

      Supprimer
    2. lu, et bien aimé également!

      Supprimer
    3. Bravo, c'est ce qu'il faut faire, ne pas le laisser traîner.

      Supprimer
  3. Contrairement à Aifelle, je suis un peu fatiguée de tous ces bouquins sur Compostelle. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il commence à y en avoir pas mal (Dominique a proposé récemment un billet avec du choix!). Mais chacun doit avoir ses particularités, et là ça va, je ne sature pas encore! ^_^

      Supprimer
  4. J'ai voyagé récemment par procuration à Shanghai... ce n'est pas la même route:). J'avais lu ce livre de Rufin et j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de récits sur Compostelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Rufin est le seul que je me souvienne avoir lu sur le sujet, donc un de plus, ça se fait bien!
      Oui, j'ai vu ton billet, ah Shangaï...

      Supprimer
  5. Déjà repéré chez Saxaoul ! Je pense qu'il va rejoindre bientôt ma table de chevet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on est un petit groupe de fans de récits de voyage...

      Supprimer
  6. bon alors on se donne rendez vous où ?
    je l'ai noté bien entendu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de marche vers Compostelle pour moi, le chemin est quasiment trop fréquenté (Antoine Bertrandy préférait souvent la solitude, quant à Rufin, il a carrément pris un autre parcours...). Mais si j'osais, je ferais de la marche tout le long du canal près de chez moi (et il va loiiiiiiiin)

      Supprimer
  7. Oh je veux bien qu'il voyage jusqu'à moi après Aifelle :) J'en ai lu quelque uns sur le sujet et je suis curieuse de découvrir celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note, je note, si ce livre 'en trop' peut être entre de bonnes mains, ce sera mieux!

      Supprimer
  8. Le seul livre en ma possession en lien avec Compostelle est un roman érotique que je n'ai toujours pas lu prêté par ma voisine... Le titre dont tu parles ne me tente pas plus que cela mais la voisine en question projette de partir... Alors, je lui offrirai peut-être en lui rendant l'autre titre... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Ah cela peut lui plaire. Rien d'érotique dans mon bouquin, mais l'auteur n'est pas de marbre et sait observer ce qui l'entoure.^_^

      Supprimer
  9. J'espère que ce livre va rencontrer le succès car il le mérite vraiment ! Je ne suis pas surprise de voir qu'Aifelle est la première a commenter et qu'elle a envie de le lire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aifelle est toujours matinale! J'espère bien qu'elle va lire ce livre, c'est complètement son créneau.

      Supprimer
  10. je suis amusée par vos concordances de blogueuses, qui imaginera le tour de France à pied à travers les blogs, les personnalité de chacune et de chacun bien mis en valeur à travers leur recommandation de lectures , si cela tente quelqu'un je suis prête à accueilli quelqu'un arrivant à pied et prête aussi à recommander un livre!! Parce que Compostelle devient commun non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais c'est une idée géniale, ça! Le tour de France de blogueuse en blogueuse! Des régions sont plus riches que d'autres, tu sais, par chez moi c'est assez vide.
      Je note l'idée!
      Je guette aussi le bouquin d'Axel Kahn, il traverse la France en diagonale.

      Supprimer
  11. Pas trop ma tasse de thé mais ça reste une idée cadeau à garder dans un coin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces récits peuvent se lire à l'abri, en pantoufles, en sirotant une boisson...

      Supprimer
  12. Pas intéressé par ce récit mais je connais une personne qui a fait le chemin en trois fois (trois années de suite) dont une avec un âne comme compagnon de voyage. Elle m'a raconté ses rencontres, mais aussi le froid parfois, la pluie, la solidarité mais parfois aussi l'inverse.. un drôle de parcours ! Pas pour moi (trop de monde ! et j'ai besoin de très grands espaces)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais aussi quelqu'un dont c'est la tasse de thé, elle a montré ses photos, elle est ravie. Compostelle est très couru, oui, mais au moins tout est prévu sur la route. On peut faire plus original (voir commentaire de luocine plus haut) mais plus aventurier, forcément...

      Supprimer
  13. Il passe par chez moi, juste devant la maison. Je serai au portail pour t'offrir de l'eau si tu penses le faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En allant vers Neuvy Saint Sepulchre... Et en venant de ? Bourges? Mais je ne prévois pas de le faire... Il me trotte en tête de 'faire' le canal de Berry... Au moins c'est plat.

      Supprimer
  14. Même si il y a beaucoup d'ouvrage sur le sujet, celui-ci est un (voir le) meilleur que j'ai eu l’occasion de lire :) contente qu'il t'ai plus ! il va jusqu' a le le canal près de chez toi ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens que tu le disais dans ton billet!
      Ce canal de Berry, c'est 260 km, du sud du Loir et Cher à Montluçon, mais il y a deux branches à l'est. Certaines parties sont remblayées (merci les routes)

      Supprimer
    2. Bon ben prend ton sac à dos alors :) Quoi que 260 km à marcher le long d'un canal je ne le conseil pas franchement, du moins pas seule car c'est l'ennuie assuré ! j'ai testé 90 km en vélo le long de la vilaine et piouf ! pas assez de paysage varié pour moi.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas vraiment de sac à dos, ni de chaussures de marche (on est mal, là). Mais sur 4,5 km aller et pareil retour c'est mon parcours de footing, dont je ne me lasse pas... Je discute avec les gens qui promènent leur chien...

      Supprimer
    4. tu peux inventer un nouveau concept de rando sans chaussures ni sac à dos :) . Tiens ça me rappelle une chançon ;)

      Supprimer
    5. Non, cela ne me rappelle rien. ^_^
      Ceci étant, on ne peut guère se passer des chaussures, et je crois qu'il existe des randos avec portage, donc on porte le minimum dans la journée.

      Supprimer
  15. Malgré la quantité de livres sur le sujet je n'en ai lu aucun. Celui-ci pourrait être un bon début.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouvé agréable à lire, avec un ton personnel .

      Supprimer
  16. repéré chez Saxaoul, me voilà bien (re)tentée! Je viens juste de finir Immortelle randonnée de Rufin et c'est un sujet passionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être est-il mieux de ne pas enchaîner? J'ai eu un problème avec des biographies de Shakespeare, deux d'affilée, c'était trop!
      Mais là ça pourrait aller, après tout les angles ne sont pas les mêmes, le trajet non plus.

      Supprimer
  17. Un très beau voyage que celui vers Compostelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, mais un peu fréquenté on dirait!

      Supprimer
  18. Déjà noté chez Saxaoul, je le lirai certainement :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord, saxaoul et moi (et chinouk aussi)

      Supprimer
  19. Je suis assez attirée par tout ce qui tourne autour de Compostelle. Une marche que j'ai en projet (si si) depuis un moment. J'ai le Ruffin dans mes projets lecture, celui-ci pourrait aussi m'intéresser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rufin et celui-ci devraient te plaire!!! Mais tu m'épates, toi pèlerine !?

      Supprimer
  20. J'ai moi aussi une lecture qui tourne autour de Compostelle, celui d'Alix de Saint andré "en avant route", il faudrait que je me décide à le lire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que j'ai découvert ce livre ce matin à la bibli, mais j'attends un peu avant de lire sur le même thème (quoique à feuilleter il s'agit d'une approche différente, c'est ça qui est bien)

      Supprimer
  21. Ma première rencontre avec le chemin de Compostelle en littérature fut avec "Thérapie" de David Lodge. Ce n'est pas l'essentiel du livre mais j'en garde un excellent souvenir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je peux dire la même chose! Je me souviens bien qu'il y a un pèlerinage dans la dernière partie du livre. Excellent roman, à mon souvenir.

      Supprimer
  22. Cela fait plusieurs billets que je lis sur ce récit et à chaque fois, mon commentaire est le même : je veux le lire !
    Pour plusieurs raisons, déjà parce que j'aime ce genre de récit, qui m'en apprends toujours énormément et ensuite car j'envisage de faire Compostelle, un de ces jours.
    Merci pour ce billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe pas mal de récits sur Compostelle, et j'ai l'impression qu'ils sont tous différents; j'espère en lire d'autres.
      Aaaah oui n'hésite pas si vraiment ça te trotte dans la tête!

      Supprimer
  23. Je cherchais justement un récit de voyage à me mettre sous la dent pour les vacances. Il ne reste plus qu'à voir si une médiathèque du coin le propose au prêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très agréable à lire, et avec de la réflexion.

      Supprimer
  24. Moi, je te conseille chaleureusement la version Ruffin en livre audio, j'avais adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la version Rufin en version papier ... et j'ai aimé!

      Supprimer
  25. Je suis tombée chez vous en me promenant de blog en blog a partir de Glaz magazine :-)
    Je cherchais justement un bon livre sur le pèlerinage de Compostelle après avoir dévoré "le vestibule des causes perdues". Si votre exemplaire n'a toujours pas trouvé un foyer, je suis prête à l'adopter dans ma campagne de Seine et Marne :-)
    Didounette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaah Glaz!
      Le vestibule des causes perdues, il me semblait bien en avoir entendu parler. Il existe pas mal de livres sur ce pèlerinage, j'en découvre souvent.Celui d'Alix Saint-André, ceux de Bourlès, etc.
      Mon exemplaire est chez une blogueuse, ensuite il part chez une autre, ensuite... j'en parlerai, pourquoi pas en Seine et Marne? ^_^

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !