lundi 31 août 2015

Scipion

Scipion
Escipion
Pablo Casacuberta
Métailié, 2015
Traduit par François Gaudry


Scipion, Hannibal, voilà qui rappelle les belles heures des guerres entre Romains et Carthaginois... Wolfgang Brener en prénommant son fils Anibal ne lui a sans doute pas fait un si beau cadeau que cela, mais quand on est historien, célèbre et célébré, on rêve que son fils suive ses traces, et si non, la déception est rude et le mépris voire la haine faciles. Oscillant entre 'le besoin d'être reconnu par mon père et le désir de m'opposer à lui', Anibal a fini par fuir l'université et actuellement, deux ans après le décès de son père, il vivote en semi alcoolique dans une pension de famille.

Parvenant -enfin- à entrer dans la villa vide de son père, il réussit à prendre possession de son héritage, à savoir trois boîtes dont le contenu va lui révéler un peu la personnalité de son père et surtout le conduire vers un tout autre testament.

C'est le début d'aventures à rebondissements, de retrouvailles avec le passé, de rencontres parfois inquiétantes où il ne sait plus quelle est la vérité et se doit de renouveler en permanence sa vision des êtres, le tout avec une autodérision sans failles où perce parfois l'émotion, le long de pages fascinantes (l'inondation, un grand moment!). Vraiment un excellent roman!

"Soudain ces images devinrent de plus en plus lancinantes, vives, insistantes. Je revis dix ou quinze scènes en une succession tellement rapide qu'elles paraissaient instantanées. (...)
Mais au dessus de toutes ces images, nombreuses et n'en formant qu'une en même temps, brillait, aussi lumineuse que le soleil qui inondait les eaux, celle du visage souriant de ma mère, tout près de moi, me regardant fixement dans les yeux, avec une expression sincère, souriante, ses doigts doux comme la peau d'un fruit me caressaient la joue, son autre main remontait mes cheveux sur mon front, la paume rosée, ouverte, fleurissait devant mon visage.

Les avis de Nadège, clara, jérôme,

38 commentaires:

  1. Oh! Ça donne vraiment envie. Il n'était pas passé sous ma loupe, celui-là. Je vais aller voir de plus près. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas récent (enfin, pas de la rentrée, mais quand même de l'année!) Il mérite absolument d'être lu!

      Supprimer
  2. C'est ton coup de cœur ? C'est plutôt intrigant cette histoire, je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'ai pas mis de logo, mais je le place dans "coups de coeur", pfff, une histoire, une écriture, tout ce que j'aime!

      Supprimer
  3. Malgré ton avis, je ne suis pas trop tentée. Le coup de l'héritage qui change la vie et entraîne dans des aventures ne me paraît pas très neuf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement il ne touche pas d'argent (sauf si...), juste des paperasses et des ennuis... Lis-le, ne serai-ce que pour l'écriture et la construction.
      (et je te rappelle qu'Héritage de Nicholas Shakespeare m'a plongée dans un ennui sidérant)

      Supprimer
  4. Tiens, tiens, tiens, un roman tentateur ... Une fois de plus ! Il est dans la rentrée littéraire, celui-ci ? Il a l'air pas mal écrit en plus, vu l'extrait que tu donnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je crois qu'il date du début de l'année (je ne donne pas les mois de sortie) mais il mérite amplement qu'on en (re)parle!

      Supprimer
  5. ce que tu en dis, et surtout sur son style m'attire beaucoup, j'espère le trouver en médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là que je l'ai trouvé, tout tranquille sur les étagères, un jour où je passais systématiquement les étagères au scanner... Bonne pioche!

      Supprimer
  6. c'est parti pour la rentrée littéraire : je note je note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, cet excellent roman date du début de l'année, mais sa qualité n'a pas bougé!

      Supprimer
  7. Excellent, je suis. Farfelu et érudit l'air de rien. Et le Scipion, c'est un personnage qui ne s'oublie pas !

    (http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2015/03/scipion-pablo-casacuberta.html)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai trouvé ton billet : voilà encore quelqu'un qui a aimé! Il faut le lire, intense plaisir!

      Supprimer
  8. Non seulement ton avis donne envie, mais en plus la couverture est splendide. Comment résister ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre qui disparaît dans l'eau, on tremble pour lui!

      Supprimer
  9. En voilà du mystère! et des noms accrocheurs. Cela fait bien envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'occasion d'avoir un auteur uruguayen ici!

      Supprimer
  10. Un Métailié dont j'ai déjà lu une critique emballée et qui figure dans ma liste à lire ! tu me confirmes donc mon impression !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans ma balade en bibli je ne l'aurais pas connu et franchement ç'aurait été dommage.

      Supprimer
  11. je ne l'avais pas noté celui-là, erreur réparée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On doit sûrement le trouver en bibli maintenant.

      Supprimer
  12. Je me souviens du billet de Jérôme. Deux avis aussi convergents, ça se note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'avais mis ce billet en mémoire, mais ensuite je l'ai oublié! ^_^

      Supprimer
  13. Oui, quel bon souvenir de lecture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Agréable, intelligent, malin, j'ai franchement beaucoup aimé!

      Supprimer
  14. Un coup de coeur donc! Evidemment, c'est tentant.. Pas pour maintenant mais je le note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il restera aussi bien, même plus tard!

      Supprimer
  15. Je ne l'avais pas du tout remarqué ce Métailié. Que c'est étrange!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le billet de Jérôme, à l'époque, ma'avait plu ... et j'ai oublié... Comme quoi les biblis sont là, heureusement!

      Supprimer
  16. Je suis archi tentée, je le note note note....L'histoire d'un fils névrosé et dépressif d'un historien de haute volée ? Je n'aime rien de plus que ça ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (mais tu me fais rire devant l'écran!) Bon, je suis ravie si j'ai trouvé un bonbon littéraire à te mettre sous la langue... ^_^

      Supprimer
  17. Quel enthousiasme ! J'espère qu'il croisera ma route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais comme moi, fouine dans ta bibli, on ne sait jamais...

      Supprimer
  18. Nous sommes ravis que ce livre vous ait plu. C'est un livre très important pour nous, tout d'abord parce que les traductions d'Uruguayens sont bien rares, ensuite parce que Pablo Casacuberta nous a tout simplement ébloui ! Bonne nouvelle, un nouveau roman de lui à venir en janvier ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon premier uruguayen, et pourtant grâce en bonne partie à Métailié les latino-américains sont disponibles plus facilement! Je me réjouis de la parution d'un nouveau roman (et peut-être serai-je plus réactive ^_^)

      Supprimer
  19. Aïe, excellent roman, Uruguay (je dois n'en avoir lu qu'un dans mes rayons), la tentation est forte ! Le début ne m'inspirait pas, mais après, KO le bouclier. Bon allez, je ne fais juste que noter de toute façon.:_P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uruguay, oui, mon premier! Je suis la première à être étonnée de tellement aimer (et l'auteur va avoir un autre bouquin en parution l'année prochaine, chouette)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!