mercredi 2 septembre 2015

La couleur de l'eau / Les eaux troubles du mojito

La couleur de l'eau
Thirst
Kerry Hudson
Philippe Rey, 2015
Traduit par Florence Lévy-Paoloni



Vigile dans un magasin de luxe londonien, Dave intercepte une voleuse de chaussures, puis la laisse partir. Ils se retrouvent, il la loge dans son logement miteux, juste pour dépannage (au départ...).
La narration passant du présent au passé, de Dave à Alena y compris dans le même chapitre, le lecteur apprend vite qu'Alena a quitté sa tristounette ville sibérienne avec un visa, espérant devenir étudiante ou trouver du travail à Londres, ville lumière à ses yeux. Vite elle s'est retrouvée dans une réseau de prostitution, son rôle étant plutôt d'attraper de nouvelles proies. Ayant fui, elle s'est retrouvée à la rue.
Entre Dave et Alena les rapports sont subtils, compagnie contre sécurité, au départ. Dave vient des cités pauvres, son rêve de voyages et d'ailleurs s'étant fracassé brusquement.

Je vais essayer de ne pas en dire plus, pour préserver la future lecture de ceux qui accrocheront bien à ce roman. Ce ne fut hélas pas mon cas, et j'en suis désolée. D'autant plus que je suis bien incapable de saisir pourquoi je me suis ennuyée. Peut-être parce que dès que je rentrais dans l'histoire, on passait à un autre temps ou un autre personnage? (mais j'ai l'habitude pourtant) Parce que c'est finalement assez lent? (mais j'en lis d'autres, des trucs prenant leur temps, alors, non). Parce qu'en fait il n'y a pas assez d'humour et trop de sérieux? Parce que je n'ai pas saisi les personnages? Il a fallu la toute fin pour connaître ce qui s'est passé avec Shelley. De plus j'ai trouvé Alena bien naïve et confiante de se lancer ainsi (et puis, qu'on la laisse partir, c'est crédible?). Sa façon de se conduire au début avec Dave était aussi inconsciente (elle stagne sur le canapé en petite culotte et T shirt, bien gentil, le Dave). Parce que je n'étais pas en mode 'histoire romantique'?

Ce roman n'est pas mal écrit du tout, les détails terribles sont plutôt sous-entendus, alors peut-être accrocherez-vous mieux aux personnages? Je propose de vous l'envoyer, autant qu'il soit lu!

Les avis bien plus positifs de blablablamia, antigone, glaz,

Mais que vient faire Les eaux troubles du mojito dans ce billet? Heu, c'est aussi une lecture en demi-teinte d'un livre de la rentrée littéraire...
Les eaux troubles du mojito
et autres belles raison d'habiter sur terre
Philippe Delerm
Seuil, 2015


Comme pour le précédent roman, je n'ai pas accroché, pourtant j'aurais tellement voulu aimer ces histoires douces, tranquilles, évanescentes, joliment écrites... Paris, la plage, la Provence, petits faits de la vie quotidienne. C'est bien vu, mais mon sensibilogramme est resté quasiment plat. Pas concernée, il faut croire.

Les avis de Antigone,

48 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé son premier roman. Le pitch de celui-ci me tente moins. Et la lecture de ton billet enfonce le clou! Je vais passer mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je donne mon ressenti, mais les autres ont aimé, tu sais!

      Supprimer
    2. Ah ! Oui et moi j'avais détesté le premier ! Marie-Claude le sait ! et ce que tu dis ne fait que confirmer que je ne tenterai pas de la repêcher ! Pour Delerm, rien que son nom .. enfin bref j'adore ton "sensibilogramme" ! Bon, deux lectures moyennes, j'espère que l'actuelle est bien plus plaisant !

      Supprimer
    3. Je n'ai pas lu le premier, qui ne me disait rien (mais a l'air plus amusant quand même). Delerm, oui, c'est un envoi non demandé.
      Ne t'inquiète pas, j'ai enchaîné les belles lectures récemment!

      Supprimer
  2. Je n'étais tentée ni par l'un ni par l'autre. Les billets que j'ai lus sur la couleur de l'eau m'avaient laissée de marbre, et je crois que Delerm aurait du s'arrêter à la première gorgée de bière, qui était chouette, et ce qui suit fait un peu "j'exploite le filon des petits bonheurs...". Voilà ne me remercie pas de ce commentaire qui montre toute l'étendue de mon mauvais fond ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les autres billets sont positifs, donc je ne casse pas le bouquin!
      Pour Delerm, je l'aime bien, mais trop c'est trop; en revanche son précédent roman était bien.
      J'aime bien tes commentaires!

      Supprimer
  3. Le premier, repéré à droite à gauche me tentait bien ; tu me refroidis un peu. Quant à Philippe Delerm, je vais l'écouter dans peu de temps, il vient dans ma librairie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup de sympathie a priori pour Delerm, j'ai lu avec plaisir plusieurs de ses romans et petites chroniques, mais là, c'est trop fin pour moi, on dirait.

      Supprimer
  4. Je trouve aussi que Delerm se répète un peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La gorgée de bière, et d'autres titres m'avaient bien plu! Là c'est plus évanescent.

      Supprimer
  5. bon je crois que je préfère aussi le punch, j'ai bien tenté ce Mojito là mais vraiment c'est creux creux creux et ça ne fait pas tourner la tête

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es plus cruelle que moi, mais c'est sûr que...

      Supprimer
  6. Delerm, j'ai bien aimé ses premiers, mais il tourne en rond, et franchement, il faudrait qu'il passe à autre chose, pour lui et pour nous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son dernier roman, paru il y a peu d'années, (Sur un fil?) était plutôt réussi.

      Supprimer
  7. Je me rappel avoir lu La couleur du lait, que j'avais bien aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement autre chose! ^_^ Une histoire terrible, je crois.

      Supprimer
  8. Tu fais dans les lectures thématiques ? L'eau trouble ou colorée ? Je n'avais mis ni l'un ni l'autre dans ma liste d'envies. Le dernier Delerm, je l'avais écouté du temps où je passais encore quelques temps dans ma voiture chaque jour, sans déplaisir. Quand à Kerry Hudson, j'ai l'impression que ce n'est pas ma tasse de thé (eau colorée cependant)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens juste de réaliser, grâce à toi, que ces deux lectures parlent d'eau dans leurs titres! Pour moi il s'agissait de lectures de rentrée littéraire assez décevantes, donc un seul billet suffisait...

      Supprimer
  9. J'ai aimé les derniers Delerm mais là, comme le dit Galéa, trop c'est trop. En faire des caisses sur le goût de la pastèque ou le guignolet..; faut pas pousser ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas des caisses, mais une page... ^_^ Les sujets abordés ne m'ont pas 'parlé', voilà!

      Supprimer
  10. comme je n'arrive pas à lire tout ce qu e e note comme indispensable dans vos blogs je vais laisser couler ces deux là au fond de l'eau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui, je suis très gentille, je n'ai pas accroché, je le dis. ^_^

      Supprimer
  11. Nous sommes deux à être passées à côté de ces deux livres.

    RépondreSupprimer
  12. Delerm je n'essaye même plus, il doit se répéter, j'ai l'impression...Quant au premier, pourquoi pas ? D'autres billets ont en effet été plus attirants ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien signalé les autres billets positifs (et pas trouvé de négatifs). Ce roman trouvera un public, il le mérite aussi quand même!

      Supprimer
  13. Du coup, je suis curieuse... ça a l'air bien... mais tu es déçue. Du coup, je verrai s'ils les ont à la biblio!

    RépondreSupprimer
  14. Tu le sais, j'ai beaucoup aimé le premier. Par contre, je te rejoins sur le second. Pas encore écrit mon billet, mais je sais déjà que ça ne sera pas très tendre... Je ne suis pas "delermienne"... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis en lien les trois billets trouvés, et tous positifs! Je m'interroge, mais tant pis, après tout c'est mon ressenti du moment, pourtant je lui ai laissé sa chance et ai lu toutes les pages.^_^
      Pour les Delerm, j'ai eu la paresse de faire un billet bien cohérent... J'attends le tien!

      Supprimer
  15. Pour une fois depuis longtemps, le Delerm me tentait ... Une envie de revenir à la jolie nostalgie de la première gorgée de bière, un truc comme cela. Vu ce que tu en dis, je passe et garde mes sous pour les tentations à venir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut emprunter en bibli, il a beaucoup écrit!

      Supprimer
  16. Bon, à premiere vue je ne suis pas le seul à avoir du mal à entrer dans cette rentrée littéraire. Déjà que je n'ai quasi rien noté, et en plus les premiers compte rendu un peu partout confirment ce manque de qualité voir l'impossibilité de susciter de la curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas aussi négative, mais reste quand même prudemment un peu en retrait, j'attends que tout ça se décante (et lis aussi des bouquins pas si récents)

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Pour une fois, je n'ai rien fait pour! ^_^

      Supprimer
  18. Oooh merci pour ces non-tentations PALesques !:-P C'est plus sereine que je poursuis mon tour des blogs.;-)

    RépondreSupprimer
  19. C'est vrai que j'ai lu quelques billets élogieux du premier roman dont tu parles. Parfois on passe à côté de livres que tout le monde encense... Quand ça m'arrive, très souvent je ne parle pas du roman sur mon blog (je n'ose pas...). Quant à Delerm, je n'ai plus envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite aussi à parler de romans que d'autres ont bien aimés et que j'ai lus sans enthousiasme du tout. J'aurais une liste! Je n'ose pas moi non plus, et puis la paresse, surtout .Mais là, bon, j'en ai parlé! ^_^

      Supprimer
  20. Comme tu le sais, j'ai beaucoup aimé la couleur de l'eau. Pour Delerm, je n'essayerai même pas. En fait, je trouve ses livres très creux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, beaucoup ont aimé, et figure toi que j'ai donné le livre à une blogueuse qui saura l'apprécier (je sais que ce roman a des qualités)
      Pour Delerm, j'ai feuilleté à la bibli la gorgée de bière, et je pense que c'était meilleur...

      Supprimer
  21. Pas terrible ce mojito je dois dire...! Je vais changer de bar !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^_^ Pour moi c'est encore pire, jamais bu de mojito! La plupart de ces petites chroniques ne m'évoquent pas grand chose. Or il semble que pour toucher, ce serait mieux.

      Supprimer
  22. Delerm m'a toujours énervée. Ses petites histoires sont bien légères; si c'était des rédactions je lui mettrais une bonne note, mais pour une publication en librairie, c'est un peu vain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au début il ne m'énervait pas, mais là je suis passée à côté, c'est tellement loin de mon environnement et/ou de mon vécu... Au Masque et la plume, les avis étaient franchement d'un côté ou de l'autre, pas de milieu.

      Supprimer
  23. Les lectures en demi-teinte c'est un peu usant surtout quand on les enchaîne, on se demande toujours si enfin le prochain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une PAL avec vieilleries british qui m'attend dans ces cas là...

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !