mercredi 9 septembre 2015

Popcorn Melody / Le joli mois de mai

Popcorn Melody
Emilie de Turkheim
Héloise d'Ormesson, 2015




D'abord, une photo de champ de maïs pour l'ambiance

Shellawick, 1 110 habitants, son Pierrier, son supermarché, tenu par Tom Elliott. Intitulé non pas bêtement Supermarché, mais Le bonheur, et proposant seulement ce que Tom Elliott a décidé de vendre. Mais l'attrait principal du magasin consiste en un fauteuil de barbier en cuir patiné légué par le père de Tom. Oui, on 'entrait dans Le Bonheur pour vider son sac et non pas pour le remplir.'

Une bonne histoire a besoin d'un bon méchant, le rôle est tenu par les Woolsen, liés à l'usine de pop-corn locale pas vraiment au top pour les conditions de travail. Ladite entreprise, Buffalo Rocks, décide un beau jour d'ouvrir un magnifique hypermarché en face de la boutique de  Tom.

Je suis au désespoir de ne pas pouvoir donner une idée exacte de ce chouette roman, que j'ai lu en ne me pressant pas trop, histoire de faire durer le plaisir. Faut-il parler de Matt, l'instituteur, de Dennis Mahoney, de la mère de Tom, d'Emily Dickinson?
"Ils n'ont pas besoin de moi, mais qui sait-
Je laisserai mon Coeur en vue-
Mon petit sourire pourrait bien être
Précisément ce qu'il leur faut-"

Yv me signale un avis des 8 plumes (Marie Florence)

Alors comme j'aime bien les histoires bien racontées, où les p'tits détails font sens au bout d'un moment, où l'on s'amuse et l'on est ému, les personnages décalés paumés mais terriblement sympathiques, j'ai pioché à la bibli le seul roman présent de l'auteur, espérant y trouver mon bonheur, et bingo!

Le joli mois de mai
Emilie de Turckeim
Héloïse d'Ormesson, 2010


Monsieur Louis possédait une propriété au milieu de nulle part, mais riche en gros gibier, où les chasseurs se plaisaient à se retrouver; mais Monsieur Louis est mort, et cinq héritiers potentiels se présentent. Ce sont Aimé et Martial, les habituels employés/serviteurs, qui accueillent les invités.

Amateurs d'humour noir, vous allez être gâtés! Démarrage tranquille, rural, caustique, montée en puissance, il y a d'abord un seul mort, puis la mécanique se met en route, les petits rouages s'enclenchent (faut être vigilant pour relier les fils, aussi) et à la fin une histoire épouvantable a été narrée. Joli travail!

"Les gens qui parlent exprès avec des mots compliqués c'est pour bien vous faire comprendre  que eux c'est eux et que vous c'est moins que ça." (il y en a plein de réflexions comme celle-ci, de cet Aimé pas si bête que le croit son entourage)

Pour ceux qui sont encore là, voici un compte-rendu rendu de la Forêt des livres du 30 août 2015, où j'ai rencontré l'auteur. Il faisait tellement chaud, mes neurones liquéfiés n'ont même pas émis l'idée de prendre une photo...
Alors voilà. Arrivée vers 10h30, déambulation au coin des bouquinistes (et un Gallmeister dans ma besace), retrouvailles avec Sabine du Petit carré jaune , puis avec Erwan Larher monté de son Poitou, délaissant provisoirement l'écriture de son nouveau roman et le chantier du Logis de musicien. Charcutailles, fromages de chèvre et Saint Nicolas de Bourgueil font leur apparition à point nommé, et on convainc Erwan, et deux personnes avec lui de se joindre à nous (Laetitia et sa fille arriveront au bon moment, mais après). Ces deux personnes sont Emilie de Turkheim et un gars très connu (mais comme je n'ai pas la télé je ne l'ai pas reconnu, haha)(je donnerai juste comme indice 'je viens manger avec vous').
Ensuite sieste à l'ombre.
Mais, dirait Aifelle, est-ce bien un salon du livre? Jusqu'ici, pas trop. Assez tard les auteurs viennent prendre leur place pour les séances de dédicace, la foule devient monstrueuse, je vérifie un détail avec François-Henri Désérable (auteur d'Evariste), craque pour le dernier roman d'Emilie de T (tentée par Erwan et les réminiscences d'un article lu récemment, aussi), et fuis vite le lieu. A l'année prochaine?

40 commentaires:

  1. J'ai "Popcorn Melody" dans ma liste d'incontournables de la rentrée... Et ce que tu en dis m'encourage davantage à ne pas trop lésiner!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu as d'excellentes idées! Je confirme, c'est du bonheur.

      Supprimer
  2. Donc je ne me suis pas trompée ... ce qui t'intéresse à la Forêt des Livres c'est la première partie, ripailles et compagnie !! J'ai lu le "joli mois de mai" et j'en garde un bon souvenir. Je lirai volontiers un autre titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A-hum! Le cadre est bucolique, les ombrages protègent du soleil... Une belle occasion de retrouvailles entre blogueurs (et auteurs, s'ils le veulent). Je te rappelle qu'on est quasiment en terre rabelaisienne!
      J'ai l'impression de découvrir l'auteur après tout le monde! ^_^

      Supprimer
  3. Je n'arrive pas à deviner "l'homme connu". Il est cuisinier sûrement (ou pas en fait ^^) J'ai déjà croisé les romans de l'auteure mais je ne me suis jamais vraiment arrêté dessus : erreur à réparer alors ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas cuisinier, voici https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_de_Maximy
      Bien évidemment je n'i jamais regardé son émission, mais il semble qu'il a une vie bien remplie et intéressante.
      Pour Emilie de T., Je suis ravie de ma 'découverte'!

      Supprimer
  4. Son dernier me tentait bien, je n'ai jamais rien lu d'elle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon cas, mais Erwan L. (et le midwest...) ont fait pencher la balance...

      Supprimer
  5. J'ai un a priori négatif sur Emilie de Turkeim, mais visiblement, j'ai bien tort ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la cataloguais a priori dans un tout autre registre... J'avais tort! C'est complètement ce que j'aime.

      Supprimer
  6. jamais lu cette gente dame, je me garde ça pour un moment de disette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense qu'elle serait parfaite, des courts romans qu'on ne lâche pas, des histoires, de l'humour... Belle découverte pour moi! (mieux vaut tard que jamais)

      Supprimer
  7. Déjà noté l'auteure mais je ne l'ai pas encore découverte, ça me plairait bien je pense. Merci pour ce beau moment de partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à découvrir! Cette jeune femme en est à son huitième roman, je suis bluffée!

      Supprimer
  8. Ma copine Marie Florence en a joliment parlé sur Les huit plumes, et je suis tenté, avec toi en plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ajoute le lien, c'est un roman de la rentrée, mais on en parle (trop) peu jusqu'ici. Je sens que parmi mes visiteurs il y aurait des lecteurs qui adoreraient! Fonce.

      Supprimer
  9. je ne crois pas avoir rien lu d'elle, pourquoi pas:!

    RépondreSupprimer
  10. Et paf encore un nouvel auteur à noter !! Tsss... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bientôt un nouvel auteur belge... ^_^

      Supprimer
  11. Un joli mois de mai qui me tente maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, une histoire bien ficelée qui pourrait te plaire...

      Supprimer
  12. Je crois que je confondais avec une humoriste, j'ai même failli ne pas lire ton article, et bien, j'aurais eu bien tort. Courts, légers, amusants, attendrissants, si j'ai bien compris, c'est exactement ce que je recherche en ce moment. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais gare, parfois terribles! Cependant cela se dévore.
      Je vois avec qui tu confonds, sont-elles de la même famille? Voyons voyons...D'après wikipedia, elles sont cousines (Emilie est née en 1980)

      Supprimer
  13. Oui le nom est célèbre.. le deuxième me tente plus ! Je le note (enfin je verrai si je croise son chemin en bibli) ! Bon je file au soleil !! il fait trop beau pour rester chez soi (27 à l'ombre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ici aussi il fait un temps superbe depuis quelques jours!
      Va voir ta bibli, oui.

      Supprimer
  14. J'ai tout lu. Noté le nom de l'auteure, et comme le dit Aifelle, ton goût prononcé pour les ripailles en bonne compagnie! ;-) La liste des invités de la Forêt des livres était assez parisiano-centrée, non? C'est ça qui t'a fait fuir? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Forêt des livres est une excellente occasion de rencontrer les lecteurs/blogueurs, de pique niquer et rencontrer les auteurs avec lesquels on peut rigoler un peu (eux sont quand même au boulot, rappelons-le). Je n'ai rien contre les gens qui viennent de Paris, mais bon, dans le lot, en dépit d'un indéniable capital sympathie, il y a pas mal de people issu des sphères télévision/chanson, donc ils attirent les foules, et ça fatigue (ajoute une température supérieure à 30 degrés, et l'attente au soleil). D'ailleurs les copines sont reparties par le même bus que nous.
      Mais! Faut y aller, franchement c'est à connaître. C'est là que j'ai fait connaissance d'Erwan L. , rencontré A Compagnon, etc. Chacun peut trouver chaussure à son pied.

      Supprimer
  15. Un peu décevant, ce rendez-vous de la forêt du livre alors? tu me donnes quand-même envie d'y aller à chaque fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dirais pas décevant (voir ma réponse juste au dessus à Gwen), mais il faut bien maîtriser les horaires et les rencontres. Si tous les auteurs étaient tentants, on n'y arriverait pas! Et puis demeure la possibilité de la découverte d'un ou deux auteurs, c'est en général le cas pour moi.

      Supprimer
  16. Si en plus, c'est terrible, alors c'est vraiment pour moi ! Dommage, je suis passée en librairie hier, et vu le tas que j'ai ramené, j'en ai pour un moment ... Mais bon, je me connais, je suis capable d'y retourner illico !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Terrible surtout pour le deuxième, bref je veux dire qu'on n'est pas dans le tout rose, en dépit de l'humour.
      Ha ha, dis nous tout sur ce tas (dans ton blog par exemple)

      Supprimer
  17. J'allais passer pour l'auteure (je ne parcours plus jamais les blogs sans mon bouclier) parce que des romans sympas, il y en a tant, et que bon, voilà, et puis un petit détail dans ton billet m'a quand même accrochée (le dernier paragraphe avant le 2è livre) - pffrt !
    Bon, sinon, Forêt des livres, compte-rendu express mais ça me donne bien envie pour l'année prochaine quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff, j'aurais pu enchaîner avec un troisième roman si j'en avais eu un! C'est bon signe, non? Je pense que cet auteur est complètement dans ton créneau (et puis, 200 pages, ça ne compte pas pour nous... ^_^)
      Je n'ai pas encore la date, vraisemblablement le 28 août 2016, mais avant il y a celui de Châteauroux, très sympa aussi!

      Supprimer
  18. Elle fait partie de ceux que je souhaite découvrir !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étrange que les blogs n'en parlent pas plus, car quel talent!

      Supprimer
  19. Vu plusieurs fois sur de nombreux blogs... mais malgré tout j'hésite encore, j'essaierai en poche !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En poche ou en bibli! Mais pour une fois qu'on a des auteurs français qui imaginent des histoires et savent les raconter, on ne va pas se priver!

      Supprimer
  20. Je n'avais pas accroché avec Une sainte, mais ton billet me donne envie de retenter l'expérience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir ce roman sur Babelio (pour avoir une idée) en effet ça a l'air particulier. Retente l'expérience, mais plutôt en fouinant en bibli, cela sera sans risque pour ton porte-monnaie! ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!