jeudi 21 juillet 2016

Le grand n'importe quoi

Le grand n'importe quoi
J.M. Erre
Buchet Chastel, 2016



Avec un titre pareil, ceux qui connaissent J.M. Erre se disent : "enfin il avoue!". Car ses romans précédents ont déjà un joyeux  côté foutraque -parfaitement maîtrisé cependant- et ce nouvel opus ne dépare pas l'ensemble. Avec comme à l'ordinaire du fond sérieux, cette fois la science fiction, domaine cher à son coeur, on le sent. Kafka et Beckett en référence, ça calme les récalcitrants.

Faut-il vraiment raconter l'histoire? Allez, il y a de la soucoupe volante, des extra-terrestres, des culturistes, deux auteurs de science fiction, deux piliers de bar. Unité de lieu : un village perdu. Unité de temps? Heu, oui, un peu trop quand même (je n'en dirai pas plus)
Les amateurs se réjouiront de la présence du nombre quarante-deux, de toute façon les clins d’œil aux oeuvres de SF sont nombreux.
Comme d'habitude, l'auteur manie l'humour (jamais méchant) et un poil brindzingue, et sait embarquer le lecteur complice.

"Le réconfort est proche, pensa Arthur avec cette adorable naïveté qu'on trouve chez les personnages qui ignorent qu'ils reste encore plus de deux cents pages à leur histoire."
"Le patron lança sur Arthur son torchon bactériologique, puis prit en même temps une bouteille et un air menaçant. face au danger du zeugma, Arthur ne put que s'incliner."
"Il fallait faire quelque chose, sauf qu ni Arthur ni Lucas n'étaient des personnages de films américains qui déjouent les invasions de l'espace tous les trois jours, une Budweiser dans une main et l'autre dans l'épaisse tignasse rouquine de leur petit garçon à la voix de doublage insupportable;"

Et si vous voulez en savoir plus, un petit bilan à mi chemin, merci l'auteur:
"Après avoir déambulé dans un village perdu en costume d'homme-araignée parce qu'il avait vomi sur sa fiancée, il avait rencontré des extraterrestres qui avaient enlevé Alain Delon, il avait failli se faire exorciser par une vieille folle avant de s'habiller en prêtre pour prendre en stop sur son vélo la maire du village aux mains baladeuses. Pour couronner le tout il était poursuivi par des culturistes costumés et courait le risque à tout moment de se prendre un coup de fusil."

Les avis de mes imaginaires, cathulu, clara, le bibliophare,

30 commentaires:

  1. Oui, oui, je sais que c'est une auteur qu'il faut lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prévois le, pour un bon moment de lecture détente!

      Supprimer
  2. Il était quand même temps qu'Alain Delon joue dans un film de SF !!

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Terminé le 24 mai d'après Goodreads, mais j'ai eu des billets parus avant, et puis le mois anglais, etc.

      Supprimer
  4. Il va falloir que je le découvre, par contre celui-ci me tente moyennement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le choix, surtout les anciens doivent se trouver, et n'ont pas vieilli!

      Supprimer
  5. euh je cale là, c'est un peu trop bizarre pour moi, mais tu as vu je reste soft je ne dis pas que c'est "n'importe quoi"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais pu, l'auteur lui-même ne craint rien!!! ^_^

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé moi aussi ! Totalement loufoque, peut être un peu plus que les précédents :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, peut-être encore plus (si, c'est possible! ^_^)

      Supprimer
  7. je ne voulais pas forcément le lire mais, vu l'actualité archi déprimante, je crois que je vais changer d'avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses romans sont absolument parfaits pour une détente des neurones, on s'amuse follement sans arrière pensée, ça fait du bien.

      Supprimer
  8. Pas encore lu la fin du monde a du retard, mais je vais évidemment lire celui-là aussi, surtout que je suis en pleine SF donc j'espère que j'en apprécierai la parodie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On apprécie d'autant mieux qu'on a déjà lu un peu de SF (mais ça ne demande pas d'être un spécialiste non plus!)

      Supprimer
  9. Bonsoir Keisha, j'ai beaucoup aimé ce roman que j'ai préféré au précédent : la fin du monde a du retard. C'est presque une suite. JM Erre a beaucoup d'imagination qui laisse rêveur. Bonne fin de soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça pour l'imagination, ça fait plaisir! Pas d'autofiction chez lui (enfin, on l'espère!) ^_^

      Supprimer
  10. Je vais tenter Le mystère Sherlock, j'espère que je ne trouverai pas ça trop barré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaque fois, en plus de doucement barré, il s'attaque à un sujet plus sérieux et documenté. Là tu auras Sherlock Holmes!

      Supprimer
  11. Je crains d'être la seule à manifester de l'allergie pour cette écriture. J'ai lu dix pages et abandonné! pas pu entrer dedans...même pas trouvé cela drôle! trop de sophistication pour moi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te crois, c'est plutôt barré, soit on plonge bien, soit on reste au bord.

      Supprimer
  12. J'étais convaincue que tu l'avais déjà lu il y a un moment ! Bon celui-là, il me le faut, je suis une JM Erre fan, comme tu sais.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après Goodreads, je l'ai terminé le 24 mai après avoir sauté dessus dès que je l'ai vu à la bibli! Bien évidemment celui-ci est parfaitement dans ta zone de lecture. ^_^

      Supprimer
  13. pas encore lu cet auteur mais je dirai comme d'autres commentaires qu' un "petit moment de détente" en ce moment ça ne peut faire que du bien.

    RépondreSupprimer
  14. C'est peut-être un peu trop loufoque pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis ses romans en toute connaissance de cause!

      Supprimer
  15. toujours pas lu mais qu'est ce que j'ai pu acheter des livres de JM Erre pour les offrir à mes potes (qui m'ont tous remerciée pour l'instant de rigolade) ! Je m'y mets à la rentrée 2016, promis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi alors, tu les offres et ne les lis pas!!!^_^

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !