mercredi 2 novembre 2016

Désorientale

Désorientale
Négar Djavadi
Liana Levi, 2016




Dans une salle d'attente d'un hôpital parisien, Kimia attend, c'est logique. Elle arrive au bout du parcours de la combattante en vue d'une insémination artificielle. C'est là que les souvenirs affluent, en désordre. Née en Iran, Kimia a fui le pays avec sa mère et ses soeurs, pour rejoindre Darius Sadr, le père et époux déjà exilé à Paris. S'opposer au Shah puis à Khomeiny, c'est tomber de Charybde en Scylla.

Elle évoque ses oncles, ses grands parents, jusqu'à l'ancêtre aux multiples épouses dans le nord du pays. Les grands événements historiques en Iran au 20ème siècle, et puis leurs répercussions dans la vie d'une famille aisée. Puis l'exil, l'EVENEMENT annoncé dès le début mais dévoilé vers la fin.

On pourrait penser à un n-ième roman sur le même sujet, mais l'auteur sait embarquer le lecteur par sa prose vivante proche parfois du conte quand elle évoque le passé plus lointain, par sa maîtrise de la narration passant d'une époque à l'autre et l'évocation d'une famille fourmillante et de son mode de vie.

Kimia est un personnage pouvant paraître assez froid, mais sa lucidité et un certain humour  font qu'on ne lâche pas cette histoire, même si, et c'est mon cas, l'on connaît déjà ces événements survenus en Iran.

Quelques courtes notes explicatives, mais pas pénibles à lire, par exemple
"Pour faire une analogie vous permettant de visualiser d'emblée l'ambiance générale, je dirais que Mehr ressemblait à une sorte de Wisteria Lane de Desperate Housewiwes, les meurtres en moins, mais, dans la dernière saison, la Révolution en plus."

"Voilà le drame de l'exil. Les choses comme les êtres existent, mais il faut faire semblant de vivre comme s'ils étaient morts.*
*Pardonne-moi, lecteur, si tu as l'impression d'avoir déjà lu cette phrase, mais je ne peux pas m'empêcher de l'écrire."

Les avis de mimi, gambadou, culturelle,

38 commentaires:

  1. Pourquoi pas, même si j'ai déjà lu ce genre de récit. Ce sont chaque fois des expériences différentes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai lu pas mal, et là ce fut quand même sans ennui, tellement c'est bien raconté et découpé.

      Supprimer
  2. Tout comme Aifelle, je suis tout de même curieuse, malgré pas mal de lectures sur ce thème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement j'ai lu pas mal, et là je n'ai pas été 'fatiguée'...

      Supprimer
  3. Déjà dans la Pal. Je ne lis pas ton billet donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, je ne raconte vraiment pas tout! ^_^

      Supprimer
  4. J'hésite à le lire. Disons que je n'en fais pas une priorité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, dès qu'il y a Iran dans l'affaire, je tente!

      Supprimer
  5. Je ne sais pas bien pourquoi, je n'ai pas été franchement séduite. Je crois que je lui ai trouvé quelques longueurs, malgré son intérêt et, surtout, je crois l'avoir lu à un moment de très faible disponibilité d'esprit (réemménagement). C'est dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dommage. C'est sûr que les pensées de la narratrice vagabondent (j'ai découvert la liste des personnages seulement à la fin, ça peut aider)

      Supprimer
  6. Tentant mais sans en faire une priorité non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le cas de bien des romans, hélas, il faut choisir.

      Supprimer
  7. Il me faisait très envie mais ton billet me refroidit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, qu'ai-je dit de négatif? N'hésite pas à le découvrir, de plus je n'ai pas tout dit de l'histoire.

      Supprimer
  8. J'ai entendu la romancière en parler sur France Inter et c'était très intéressant. Comme on vient de me l'offrir, je vais le lire bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On t'a fait un joli cadeau! Bonne lecture.

      Supprimer
  9. J'aime ce sujet et pour moi on n'en parle jamais assez et si cette écrivaine a du talent pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve ton avis très tentant. J'avais très envie de lire ce livre à sa sortie, je trouvais, et trouve toujours, son titre superbe, et puis je l'ai oublié ! Merci de le rappeler à ma mémoire défaillante ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié d'insister, oui le titre est vraiment parfait, orientale, désorientée...

      Supprimer
  11. beaucoup aimé ce roman même si le côté fouillis de la narration m'a parfois gêné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La narratrice avait prévenu que ce serait un peu dans tous les sens (mais c'est bien géré). Cependant, oui, cela peut gêner.

      Supprimer
  12. Je suis dedans et je rame , je rame...c'est brouillon à un point!....bref le charme n'opère pas sur moi :- /

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brouillon volontairement, je pense (et il y a une liste des personnages en fin de livre!)(ou alors c'est que je connaissais déjà un peu quelques détails?)

      Supprimer
  13. Réponses
    1. A ce point? ^_^ Bon, ne te fais pas de mal non plus.

      Supprimer
  14. Je le lirai puisqu'il fait partie de la sélection des 68 premières fois. On verra bien si le fouillis m'empêche d'apprécier ou non.

    RépondreSupprimer
  15. Figure-toi que ça fait 3 semaines que je l'ai réservé sur la bibliothèque numérique de Paris, et apparemment la liste d'attente est longue car je viens de vérifier, je ne peux toujours pas l'emprunter. Bon, j'ai d'autres casseroles sur le feu, je peux patienter.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici chacune de mes biblis là... (bon, on est moins nombreux qu'à Paris!) Tu l'auras un jour...

      Supprimer
  16. Je lis à droite à gauche des avis positifs sur ce roman, alors pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le vois à la bibli, n'hésite pas.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!