mercredi 9 novembre 2016

Les cosmonautes ne font que passer

Les cosmonautes ne font que passer
Eliza Gueorguieva
Verticales, 2016



Sans les blogs, jamais je n'aurais accordé de vraie attention à ce roman, et je les en remercie! L'auteur est originaire de Bulgarie, née à Sofia en 1982, elle vit à Paris depuis quinze ans.

Un grand père 'vrai communiste', des parents peu favorables au régime du camarade Todor Jivkov, Constantza meilleure copine d'école (mais pas toujours), Joki un bâtard sympathique, voilà l'entourage de la jeune narratrice, dont le premier rêve est de devenir comme Iouri Gagarine. Rêve brisé, pour diverses raisons.
Chute du mur de Berlin, départ de Jivkov. Mais les lendemains ne sont pas forcément souriants et le quotidien deviendrait presque pire, à moins que les yeux de la désormais adolescente ne soient plus ouverts. Bandes mafieuses, pénuries, départ de Constantza, chômage du père. La narratrice fait sa fixette désormais sur Kurt Cobain. Elle a grandi, le placard difficilement accessible est devenu facilement accessible.

Voilà un livre qu'on ne lâche pas, au ton décontracté et malicieux, dévoilant sans appuyer les réalités des changements en Bulgarie et le passage de l'enfance à l'adolescence de l'héroïne dont on ne connaît pas le nom, tiens. Cela se savoure comme un bonbon acidulé, tout en souriant et parfois soupirant.

A découvrir!

Les avis de Pr. Platypus, clara, cuné,

Mais c'est dans Lire le monde! (Bulgarie)


38 commentaires:

  1. Je l'avais découvert à l'occasion d'un article dans Le Monde des livres et, je crois, d'un billet de Clara lu le même jour. J'espère bien trouver une petite place parmi mes lectures pour ce roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh il se lit très aisément, sourire aux lèvres, je dis!

      Supprimer
  2. Cela ne me tente pas trop mais je trouve le titre sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse lui sa chance si ta bibli le propose.

      Supprimer
  3. j'ai lu un roman sur la Bulgarie l'an dernier- un des pays les moins connus d'Europe donc si je le croise un jour en BM mais pour l'instant ma PàL crie NON. Donc j'obéis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, bon, ta PAL, je vois, j'ai un peu la même (en moins pire). Mais si tu le croises en bibli, embarque le, tu verras...

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup les bonbons acidulés ! Et je ne connais que kouic à la Bulgarie ... ça fait deux bonnes raisons, non ?

    RépondreSupprimer
  5. Un très chouette livre et bien plus profond qu'il n'y paraît !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord!!! C'est du plaisir à lire, mais franchement, la période après la chute du mur, ça fait peur aussi!

      Supprimer
  6. en panne de lecture en ce moment je vais tout de même noter celui là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement ce roman a tout pour te sortir d'une panne de lecture!!!

      Supprimer
  7. Pas certaine d'accrocher même si le titre original donne envie d'y jeter un œil ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant je suis certaine que tu aimerais! ^_^

      Supprimer
  8. Réponses
    1. De rien, toujours un plaisir! ^_^ (et je peux retourner la remarque, tu sais!)

      Supprimer
  9. Je l'avais remarqué chez Cuné et Clara, tu confirmes donc ; je m'intéresse toujours à ce qui se passe à l'est.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais nous confiance, on ne s'est même pas concertées, j'avais déjà oublié où j'avais vu les billets.

      Supprimer
  10. J'aime bien les bonbons acidulés et les livres qui ne sont pas forcément en tête de gondole . J'essaie pour l'instant de faire descendre ma PAL mais je le note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'alourdira pas trop la PAL, c'est en effet court. Ce serait bien que ce roman obtienne le succès mérité.

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Bref, mais efficace, droit au but (elles sont terribles)

      Supprimer
  12. Je l'avais effectivement remarqué ce livre mais il y a tant de choses à noter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme il était sur le présentoir à la bibli, pas question de le rater! Je te souhaite la même chance.

      Supprimer
  13. Hmm, comme ça, ça ne m'aurait pas trop parlé mais figure-toi que je n'ai toujours pas trouvé mon roman bulgare pour le challenge UE alors voilà, celui-ci fera l'affaire, parfait ! Et heureusement que je te suis et que tu suis les autres blogs parce que je n'en aurais jamais entendu parler sinon, haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait pour ton roman bulgare!!! Sérieusement, tu vas aimer, et pas uniquement pour faire un challenge.

      Supprimer
  14. Tu me donnes bien envie dis donc ! Si ça se lit bien et qu'en plus le sujet m'intéresse... je note, pour la bib' !

    RépondreSupprimer
  15. C'est exactement le genre de lecture dont j'ai besoin en ce moment ! Il ne reste plus qu'à vérifier qu'il est disponible en bibliothèque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère. Un bon moment de lecture, plaisante et instructive en même temps.

      Supprimer
  16. je trouve qu ce que tu en dis est tentant;;les lendemains qui chantent on n'y croit plus du tout, dans un sens comme dans un autre; L'après c'est dur dur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croyais naïvement qu'après la chute du mur et le départ du président (à vie?) cela s'était amélioré, mais hélas non.

      Supprimer
  17. tout me convient dans ce que tu dis!

    RépondreSupprimer
  18. A découvrir alors(ça veut dire que ça va dans ma liste en attente !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est de voir ça avec la bibli, puisque le livre est récent. Il te plairait beaucoup.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!